Forum Test de Mireille

Mon forum test pour codage et graphisme, pas d'inscription possible sans autorisation.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Personnage SS, Forum Aqua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Personnage SS, Forum Aqua   Ven 2 Déc - 23:37

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Informations Principales ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Feat. Zero de Drakengard /Patchouli Knowledge,  
Nom : (éventuellement)
Prénom : Alma
Surnom : (Athéna-sama ?), Al pour l'intimité, la survivante, Ex-Gold Sainto, Virgo no Sainto, grand-mère, vielle folle -pour les intimes-,
Date de naissance : 1er Septembre
Signe astrologique : Vierge
Âgée de 58 ans,  
Nationalité : Indienne
Lieu de Naissance :  Varanesi
Lieu d'entrainement : Grèce Sanctuaire, Maison de la Vierge 
Maître d'entraînement : Shaka  
Camp : Athéna
Rang : Gold Saint
Armure : Gold Cloth de la Vierge

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Physique ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Groupe Sanguin : O+
Poids : 67 kg
Taille : 1m72
Couleur des cheveux : Blonde Autrefois, Devenus Blanche
Couleur des yeux : Marrons
Signe particulier : Possède le Misopethamenos - Éveillée au Huitième sens. Porte sur son front un point rouge qui représente le troisième œil chez les indiens,  possède un permis moto/voiture.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Caractère ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Histoire ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Histoire : Prologue

Tu es la dernière enfant d'une grande famille née durant l'année 1974. Tu ne dirais pas que tu as eu une enfance malheureuse, mais dans ton pays, la richesse n’est pas venue comme pour les autres. Et puis vous savez lorsqu’on naît dans la misère, on finit par s’y habituer. Tu vivais dans le bidonville situé derrière la gare de Varanesi. Varanesi est situé sur la rive gauche du Gange, le premier fleuve sacré indien mais aussi le plus connu. La ville était même connue pour ses berges recouvertes de marches de pierre qui permettent de se baigner dans le Gange. La vie était assez dure, pas de chauffage, pas d’isolation, pas de douche, ni d’électricité mais accès à l’eau via des canalisations installées.

Malgré tout, il y avait une certaine solidarité, une entraide que l’on ne retrouvait pas vraiment dans le reste de la Capitale. Toujours pieds nus, les habits déchirés, dans les ordures. Pour survivre, il fallait résister à la famine, et vendre sur le marché la production de soie mais aussi de riz développé cultivé dans les rizicultures grâce au climat qui était favorable aux crues. Ton père lui travaillait au champ, comme toi et tes frères, également. Tes sœurs et ta mère s’occupaient des tâches ménagères, et de la fabrication de benares gharana, un style de tabla.

Au fil du temps, tu réussis à te faire une "petite bande d’amis", composée de deux personnes. Ce n’était pas beaucoup, certes, mais vos liens étaient sans failles. Vous passiez votre temps à chercher des objets à revendre ou à collectionner pour rendre votre vie plus joyeuse.

Vous faisiez aussi souvent des balades près du Gange, le fleuve sacré de l’Inde. Ta famille ne sortait du bidonville que pour prier Bouddha, et croyait en lui. Tes parents t'avaient souvent expliqué que te laver dans le Gange te purifiait l’âme et éliminait les pêchés qu'un homme aurait pu connaître au cours de sa vie. Tu ne comprenais pas. Tu n’arrivais pas à comprendre pourquoi les gens se jetaient dans le fleuve. Un peu plus tard, tu décidais de te mettre à la méditation, sortant comme excuse, que cela te permettait de tenir face à la famine.

Lorsque tu atteignis à l'âge de six ans, en 1983, tu commença à méditer plus longuement, et plus tu méditais, plus tu te sentais devenir une personne différente. Tu sentais que tes sens s’amélioraient. Mais ce n’était pas tout ! Une force sommeillait en toi. Tu la sentais du plus profond de ton être. Ce que tu recherchais n'était que la vérité. Mais rien ne venait. Absolument rien. Alors tu méditais et attendais. Tu sentais que tu devenais une personne hors du temps.

Cette même année, un terrible incendie se déclara dans le bidonville. Personne ne comprit pourquoi. Une chose était sûre, tu perdis tout du jour au lendemain. C'est peu de temps après cet incendie que tu fis la rencontre de cet être qui changea ton destin.

Il t'avais trouvé à moitié morte de faim et de froid parmi les décombres. Il t'avais demandé si tu savais ce qu'était la force qui sommeillait en toi. Tu lui avais évidemment répondu par un grand non, en hochant la tête. Il pleuvait. Il était différent, comme toi. Tu le sentais, sans savoir comment ni pourquoi. Il t'avais demandé encore une chose, si tu croyais au miracle, en l'espoir, en un dieu. Tu avais hésité à lui répondre que tu croyais en Bouddha. Mais il donna la réponse à ta place deux minutes après avoir croisé ton regard.

Une aura mystique et dorée flottait au-dessus de cet homme aux longs cheveux blonds. Tu avais pris sa main, acceptant ainsi de le suivre parce que tu ne devais pas abandonner. Tu devais aller de l’avant, c'est donc le cœur serré que tu suivis cet homme. Le voyage fut long, silencieux et tu ne savais pas où tu allais. Ni ce qu’il comptait faire de toi. Combien de fois tu avais marché le plus longtemps possible jusqu’à épuisement, écroulement, et qu’il daigne de s’arrêter ? Au moins une dizaine de fois, pour qu’il te dise que vous alliez en Grèce, au sanctuaire de la déesse Athéna.

Tu avais vu de magnifiques paysages qui avaient attisé ta curiosité plus d’une fois. Il t’enseigna sur le chemin, toutes les bases que tu devais savoir, les camps, les différentes batailles qui avaient eu lieu. Un univers incroyable se dessinait sans que beaucoup ne s’en rendent compte. Tu fus soulagée en arrivant en Grèce, tu étais impressionnée en découvrant une telle civilisation avancée, toi qui venais d’un autre monde.

Les écarts étaient millénaires. Tu n’avais pas trouvé d’autres mots pour décrire ce que tu ressentais. Dans n’importe quel village que tu avais traversé, tu avais toujours trouvé que les conditions de vie étaient bien mieux qu’en Inde. Tu en étais presque gênée, marcher, méditer, repos. Lorsque tu voulus te regarder dans le miroir en arrivant au sanctuaire, en Grèce. Tu attendais que Shaka sorte de sa réunion avec le Grand Pope.

Tu avais découvert les changements de ta petite personne : tu avais grandis, ta peau était devenue plus claire, et tes cheveux étaient devenus un peu trop longs. Alors tu commençais à prendre l’habitude de te les attacher. Ne souhaitant pas les couper. La chaleur de la Grèce était agréable, mais du haut de tes six ans, tu te trouvais étrangère. Tu te souvenais que tu avais commencé à visiter un peu le sanctuaire.

Enfin, tu voulais, en effet alors que tu allais descendre les marches, tu glissas mais fus heureusement rattrapée par Shaka. Tu te remémorais parfaitement des paroles du Grand-Pope à l’époque.

« Tu es sûr de vouloir faire de cette petite ton successeur ? »

Tu te souviens de ce sourire franc, et honnête.

« Elle a le plus grand potentiel que tous les apprentis réunis au sanctuaire »

« Pourquoi ça ? Shaka ? »

« Eh bien, disons que parmi les nouveaux, c'est également, elle qui me représente le plus ? »

« Fait ce qu'il te plaira dans ce cas »

Tu n'avais pas compris pourquoi le Pope se méfiait de toi. Mais tu sentais une aura maléfique, écrasante contrairement à celle de Shaka qui était si puissante, mystérieuse et calme. Tu devais bien avouer que tu ne te méfiais pas de lui à l'époque.

Une fois sorti du Palais du Grand-Pope, tu lui avais demandé pourquoi avoir réagi comme ça. Il t'expliqua alors sa vision des choses. Et en tant que nouvelle tu ne pouvais pas le contredire. Ce fut le commencement de tout. Grâce à lui tu avais un nouvel avenir, cependant, tu n'arrivais pas à oublier l'affreuse mort de tes parents. Ta famille. Tes amis aussi sans doute. Tu n'arrivais pas à te faire à cette nouvelle manière de vivre.

On t'avait un peu privé de liberté. Tes mouvements étaient réduis au temple de la Vierge. Aucun Gold Saints n'était au courant que tu étais devenue son élève.

Histoire : L'entraînement Cosmique

Tu pensais avoir réussi à tourner la page en devenant l'élève de celui que l'on considérait comme l'homme le plus proche de dieu. Néanmoins, ce n'était pas le cas. Non, plus tu avançais plus tu doutais, plus tu recherchais de nouveau la vérité. Pourquoi devait-tu croire en une déesse que l'on t'avais imposé ? Pourquoi renier Bouddha et tous les sacrifices qui avait lieu sur le Gange ?

Tant de questions pas normales trottaient dans ta tête de petite fille, toi qui semblait venir d'une autre époque. Lorsqu'on te voyait au sanctuaire, tu étais habillée avec une robe indienne de plus, on pouvait voir sur ton front un point rouge qui suffisait à faire comprendre aux autres ton origine. Ce qui ne te permit pas de suite de t'intégrer au sanctuaire.

La jalousie et les rumeurs couraient à chaque fois que tu passais devant un groupe de chevaliers apprentis. Tous les regards se tournaient vers ta peau métisse et tes cheveux blonds. Tu avais envie d'hurlé, de leur dire de regarder ailleurs mais tu ne réussis pas tellement en réalité sauf deux fois après qu'on t'avais embêté pendant assez longtemps. Tu t'étais battu pour la première fois.

Ce n'était pas facile, une vraie galère, méditation, encore et encore. Garder son sang-froid n'avait pas toujours été évident. En fait, il t'avait expliqué que les Gold Saints de la Vierge se servaient de la méditation pour augmenter la puissance spirituelle de leurs cosmos pour l'élever au septième sens.

Tu arrivais même pas à en avoir six, alors un septième. Il fallait que tu trouves la clé par toi-même, qu'il avait dit. Que tu te débarrasses de tes doutes, mais ça, c'était plus facile à dire qu'à faire. Des heures perdues, à essayer de développer tes sens, de les faire atteindre un autre niveau que la normale. Atteindre un niveau de conscience supérieur était le but de la méditation.

Élever l'énergie et la relâcher en un point nommé. La première phase de l'entraînement ce fut ça. Jours et nuits, jusqu'à épuisement. Dans un silence toujours plus profond. Il ne parlait pas beaucoup, juste pour donner de précieux conseils. C'était un lien assez étrange entre lui et toi. Le temple de la vierge, tu en connaissais les moindres recoins.

Le jour où tu arrivas à complètement oublier la mort de ta famille, ce fut grâce à d'une conversation avec Shaka et Bouddha lors de l’année 1986. Oui vous avez bien entendu. Bouddha. Shaka était considéré comme le plus proche de dieu. Ce n'était pas pour rien. Cela t'avait d'ailleurs surprise au départ. La conversation avait démarré sur cette question posée à voix haute, ce qui montrait bien que tu n'étais plus concentrée du tout.

« Je ne comprends pas, pourquoi se jeter dans le Gange, ce n'est pas ça qui allait purifier vos âmes ! »

« Je vais te dire la même chose qu'à Shaka, Là où la souffrance existe, la joie y trouve aussi sa place et l'inverse est également vrai. En ce monde chaque chose dotée de vie change à chaque instant, comme la vie des hommes. »

Bizarrement sur le coup, tu n'avais même pas pensé à rétorquer sur le passé de Shaka. Et avait enchaîné directement avec Boudha :

« Mais je ne comprends pas pourquoi, pourquoi ne pas assumer les pêcher que l'on a commis ? Pourquoi vouloir purifier son corps et fermer les yeux dessus ? »


« En ce monde chaque chose dotée de vie change à chaque instant, comme la vie des hommes. Tout être prend conscience à un moment donné de son erreur toutefois, la cupidité a rendu l'homme arrogant et égoïste, c'est pour changer qu'ils vont purifier leurs âmes dans cette rivière sacrée, pour pouvoir passer l'étape de la mort en toute tranquillité »

A l'écoute de ces paroles, tu avais senti tout le poids du monde s'écrouler. Shaka remercia Bouddha qui disparut dans le Néant des ténèbres. Puis il avait posé son regard bleu profondément dans le tien. Tu avais maintenant dix ans, et tu devenais une belle adolescente qui maîtrisait désormais très bien l'énergie mystique du cosmos et la première attaque les : Chimimoryo.

Quatre ans étaient passés, depuis que tu consacrais toutes tes journées à essayer d'atteindre un subconscient presque aux limites du rêve afin d'éveiller le septième sens. Tu n'avais pas d'amis au sanctuaire, alors tu comblais le vide par la lecture de livres ainsi que l'observation des étoiles. Tu te souvenais même qu'un soir d'hiver tu t'étais endormie sur le toit et que Shaka était venu déposer sa cape blanche sur toi. Tu essayais de t’habituer à cette nouvelle vie.

A partir de l’année 1986, du haut de tes dix ans, Shaka commençait à partir en mission, et à te fixer des objectifs à atteindre à ses retours. Tu as entendu dire que Shaka a défié le Gold Saint du Lion parce qu'il n'était pas d'accord avec les idéologies du Grand-Pope. Il ne t'a jamais répondu sur ce qui c'étais réellement passé ce jour-là. Tes autres entraînements avaient permis d'apprendre à créer des illusions, à augmenter ton cosmos jusqu'à son paroxysme. Enfin, jusqu'aux limites que pouvait supporter ton corps. Fallait-il réussir à dépasser ses limites pour développer et maîtriser le septième sens ?

Tu ne perdais pas espoir, quelque chose te motivait, plus tu te prenais de raclées en essayant de toucher au moins une fois dans les journées ton maître, plus tu développais ton cosmos et plus tu dépassais tes limites. Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus forte. Tu apprenais à maîtriser l'attaque que tu considérais comme fétiche de Shaka, les Six Mondes de la Métempsycose / Roku Dô Rin Ne.

Test, avait été le seul mot sortit de sa bouche. Étonnamment, tu savais instinctivement ce que tu devais faire. Alors tu levas le bras vers le plafond de la maison de la vierge. Une sorte de dimension parallèle se créa dans le vide autour de toi et ton maître. Il t'avais donné un chapelet composé de perles dorées. Cependant, tout ce stoppa net.

« Pour un premier essai, c'était pas mal, mais tu pourrais faire mieux en te concentrant et méditant toujours plus, je sais ce que tu vas me dire, tu es plus jeune que moi, mais tu ne veux plus me succéder ? »

« Bien sûr que si je le veux ! C'est la seule chose qui me permet d'avoir un avenir ! Je veux réessayer ! maître Shaka ! »

Tu t'étais mise en position du Lotus, et concentrais ton esprit sur une seule chose. Tenkuuhaja Chimimoryo, la première attaque des Gold Saints de la Vierge, qui pour toi était simplement une illusion sous forme d'esprits envoyés en vague. Tu ne vivais que pour obtenir l'armure de la Vierge.

Mais pour cela, il fallait encore que tu réussisses à manipuler correctement le cosmos et à attaquer sans faiblir autant. Tes mains étaient celles qui avaient le plus souffert lors de tes entraînements et devenait ainsi plus abîmées.

Il ne te répondit jamais sur ce qui c'étais réellement passé ce jour-là. Tes autres entraînements avaient permis d'apprendre à créer des illusions, à augmenter ton cosmos jusqu'à son paroxysme. Enfin, jusqu'aux limites que pouvait supporter ton corps. Fallait-il réussir à dépasser ses limites pour développer et maîtriser le septième sens ?

Tu te prenais tellement de raclées, tellement de misères, que tu trouvais qu'il ne te faisait pas de cadeau. Mais une chose était sure, tu le respectais plus que n'importe qui au sanctuaire. Tu lui devais ta vie, ton avenir. Tu lui devais tout. Tu finis par maîtriser le Roku Dô Rin Ne, en réussissant à élever ton cosmos au-delà de ses limites et le blond venait de te faire le premier compliment depuis ton arrivée. Tu n'étais pas loin de maîtriser le septième sens. Toutefois, il fallait que tu aies plus confiance en tes capacités.

Il ne voulait plus te voir baisser les bras lors de ces moments où ta patience était à bout. La même année, (1986), vint la terrible bataille du Sanctuaire, mais tu n'as jamais été aussi fière d'être l'élève de Shaka. Un respect encore plus profond qui se transformait en l'admiration la plus totale.

Shaka t'avais ordonné de rester à l'écart durant la bataille, selon lui les cinq chevaliers de bronzes étaient vraiment des rebelles. Pourtant à en croire leurs conversations que tu entendais parfaitement, de là ou tu étais placée, tu n'arrivais pas à comprendre le sens de cette bataille. Sauver Athéna ? La déesse n'était donc pas au sanctuaire depuis longtemps ?

On ne t’avait pas tout dit. Peut-être parce que ton maître l'ignorait également, mais à les entendre, il se faisait manipuler ! Tu ne l’avais jamais entendu parler comme ça. Évidemment pour toi, cela avait impossible. Absurde ! Tu ne pouvais rien faire, tu étais tout juste l'équivalent d’un pauvre chevalier de bronze impuissante. Tu fus surprise lorsque tu sentis pour la première fois un cosmos flamboyant brûler jusqu'à son paroxysme. Tu étais prête à vouloir aider ton maître ne supportant pas l'idée de rester là à ne rien faire.

Shaka avait tenté désespérément de lui faire entendre raison, et pour la première fois tu avais sentit que celui-ci perdait son sang-froid mais Ikki avait pris sa décision, alors quelques minutes plus tard, tu avais perçu les cosmos exploser afin de les emportés tous les deux. Ce fut un gros choc, lorsque l'armure de la Vierge revint se mettre en statuette, tu te souvenais que les larmes avaient perlé toutes seules sur ton visage.

Tu t'étais dirigé sans réfléchir vers l'armure, peu de temps après que les bronze saints soient partis. Tu avais eu super peur de le perdre pour toujours, mais lorsqu'il était réapparut, il avait trouvé le moyen de te consoler en t'expliquant tout en détail. Encore une fois, avec Ikki dans ses bras. Son armure de nouveau sur lui. Il avait demandé de l'aide à Mu pour les guider à travers la dimension dans laquelle ils avaient étés envoyés.

C'est sans réfléchir que tu lui avais montré pour la première fois que tu l'aimais vraiment comme un frère, plus que comme un maître. Il avait cependant trouver le moyen de t’écarter de lui, mais tu avais compris qu'il voulait redonner les sens du chevalier. Il en avait profité pour lui demander de continuer la bataille mais également de se rendre à la salle du Grand Pope car Seiya y menait un combat difficile. Tu vis ton maître s'agenouiller pour la première fois, afin de ramasser une pincée des cendres de l'armure du Phénix afin de lui permettre de revenir à la vie par elle-même. C'était une armure incroyable.

Tu t'étais contentée de rester près de Shaka, en écoutant la conversation. Un peu plus tard, ton maître et toi apprirent la guérison de Saori Kido, la véritable déesse Athéna. C'était un véritable coup de Poker. Lorsque tu lui avais demandé ce qu'il se passait car il avait une attitude étrange, il pris le temps de t'expliquer, le pourquoi du comment grâce à Dohko qui s'était adressé à tous les chevaliers d'or encore en vie.

Ainsi tu appris que le chevalier d'or Saga des Gémeaux avait tué le Grand Pope et avait usurpé son titre. Peu après la fin du récit de Dohko, Athéna commença son ascension de la route du Sanctuaire. Après être passée par les cinq premiers temples, elle arriva naturellement au temple de la Vierge. Une aura douce et apaisante complètement différente de celles qui régnaient quelques instants plutôt. C'était incroyable tout simplement incroyable.

Shaka l’avait accueillit à bras ouvert et lui avais permit de traverser son temple, en profitant ainsi pour se joindre au cortège de la déesse qui avais été composé jusque-là des cinq chevaliers de bronze qui ont veillé sur elle, de Mû du Bélier, d'Aldébaran du Taureau et d'Aiolia du Lion. Ils avaient poursuivi leur route, et traversé les derniers temples zodiacaux pour enfin arriver à l'autel de la déesse où tous furent surpris d'y découvrir Saga des Gémeaux. La vie repris son calme peu de temps après comme si rien de tout ce qui c'était passé n’avait existé.

Tu réussis à élever ton cosmos au septième sens. Ressentir une telle sensation de puissance. C'était divin, pas humain. Il t'avait demandé de réessayer afin surement de voir que ce n'était pas un coup de chance. Depuis combien de temps maintenant t’entraînait-il ? Aucune idée, si tu devais compter les jours et les heures. Tu n'avais pas fini. Une gigantesque explosion de cosmos sorti de ton corps. Et le temple fut vite entouré d'une lueur bleue et blanche magnifique.

Tu te souviens que c'était peu de temps pendant la bataille des jeunes Bronze contre Poséidon. Ton maître t'avais récupérée dans ses bras et posée contre une colonne. Tu te souviens que ce jour-là il pleuvait fortement sur le sanctuaire depuis longtemps. Ton maître t'avait dit qu'il partait rejoindre une discussion avec Aldébaran et Milo au temple du Bélier. Il t’avait demandé de continuer l'entraînement lorsque tu aurais repris des forces. Et c'est ce que tu fis lorsqu'il partit hors de son temple.

Alors que tu sortais du temple pour t'entraîner dehors, tu vis trois lumières sortir de trois temples sans doute foncer vers la bataille pour aider les chevaliers encore debout. Quelques heures plus tard le ciel s'éclaircit, les pluies avaient cessé et le soleil était réapparu, signe de la défaite de Poséidon. Et Shaka vint confirmer tes doutes en apparaissant comme par magie devant toi. Tu te souvins qu'à partir de là, tu conversais de plus en plus avec Bouddha lorsque tu doutais, ou avait des questions auxquelles Shaka refusait de te répondre.

Ne pouvant plus te contenter de méditer pour augmenter ton cosmos, Shaka du intensifier l'entraînement en t'attaquant, ton objectif à toi devait être d'esquiver, par n'importe quel moyen tout ce qui arrivait sur toi. Réussissant par la même occasion à maîtriser la défense principale de Shaka qui consistait à projeter un dôme d’énergie autour de soi pour se protéger des attaques. Cette année fut témoin d’une nouvelle présence maléfique au sanctuaire. Shaka et toi sentiez bien que cette fois c'était différent de toutes les autres batailles. Plusieurs cosmos avais fait leur apparition.

Tu n'avais jamais ressenti autant de haine, et d'esprit de vengeance. Shaka t'ordonnas de quitter la maison de la Vierge, bien sûr au début tu ne fus pas d'accord avec cette décision. Mais tu ne pouvais aller contre sa volonté ! Alors tu quittas la maison de la Vierge les poings serrés. Mais tu ressentais les puissants cosmos de Shaka et des spectres. Tu avais déjà ressentis cette sensation il y a bien longtemps. Dans ton passé oublié. Le sol du sanctuaire se mit à trembler.

Un premier combat avait complètement ravagé le temple. Tous les spectres étant désormais morts, ton maître avait engagé une nouvelle bataille. Tu t'étais protégée de justesse tandis qu'une colonne tombait sur ta position. Ton cœur n’avait jamais battu aussi vite. Tant de cosmos avaient déjà explosé. C'est lorsque tu trouvas le temple complètement dévasté que tu compris. Les larmes perlaient, et tu te dirigeais parmi les décombres vers le jardin des sals jumeaux, situés plus profondément sous le temple de la Vierge.

Le puissant cosmos de Shaka disparut une fois que tu arrivas dans les sous-sols du temple. Tu hurlas de douleur.

« n...n...non !!!!!!! Sha... Shaka ! Maître ! »

Tu venais de perdre celui qui c'étais occupé de toi depuis tant d'années. Celui que tu considérais comme ton frère, il n'y avait pas de mots pour décrire l’immense tristesse qui émanait de toi à cet instant. Le cosmos de ton maître avait brûlé au-delà de son paroxysme. Tout était de nouveau finis... Tu poussas la porte lorsque les trois anciens gold saints revinrent sains et saufs de l'Athéna Exclamation. Qu’allais-tu devenir maintenant ? Qu’allais-tu faire ? La tristesse envahissait ta solitude petit à petit. Tu avais tellement espéré qu'il revienne que tu n'avais pas compris qu'il voulait mourir alors que tu étais sans doute l'une des personnes les plus proches de lui.

Tu avais tellement voulu que cela ne soit qu'un cauchemar. Tu avais eu tellement confiance en lui que tu ne pouvais pas croire à sa défaite. A sa mort. Ce n'était pas possible, il fallut que tu atteignes les sals pour que la réalité te frappe encore mortellement au cœur. Restant dans le jardin, à lever les yeux vers l'horizon et les pétales qui flottaient. Tu vis deux pétales de sang se déposer entre tes mains. Enfin, il y en avait eu quatre, mais les deux autres destiné à Athéna.

C'est ce que tu compris, la porte mystique se referma et te laissa seule dans le jardin. Sur ces pétales, les mots "avance" et "succède-moi" étaient écrits. Mais tu ressentis la suite de l'affrontement dans le temple. Trois gold saints avaient eux-mêmes décidé de faire brûler leurs cosmos à leur paroxysme. Comment pouvais-tu fermer les yeux sur cette bataille qui se déroulait au temple de la Vierge ? C'était tout simplement...hors de question ! Même si tu sentais que l'âme de Shaka avait disparu. Tu ne savais pas où était passé son corps ? ... Cette question resterait dans le néant à jamais.

Et puis, il y avait eut cette autre étrange sensation, une sensation de tristesse qui venait t'envahir au plus profond de ton être et sans savoir pourquoi, tes larmes coulaient encore et encore. Ce n'était pas à cause de la solitude qui pesait désormais sur tes épaules. Non c'était autre chose, tu ne compris pas de suite que tu venais de ressentir la mort de ta déesse.

Inimaginable ! Non, non, c'était encore plus impossible que la mort de ton maître ! Tu n'y croyais pas non plus ! Absurde... Athéna ne pouvait pas mourir ! Qu'adviendrait-il du sanctuaire ? Et de ta planète Bleue ? Ce n'était pas le moment de pleurer, il fallait te ressaisir, penser à l'honneur, aux sacrifices.

Tu finis en concentrant ton cosmos en méditant, à percevoir une infime partie de celui de Shaka quelques heures plus tard. Seulement, tu ne savais pas où il était, tu ne pouvais rien faire. Tu avais déjà failli le perdre deux fois ! Tu avais également ressenti le cosmos de Mu, Aolia et Milo.

Ses trois gold qui avaient fait exploser leurs cosmos un peu plus tôt. Ils étaient tous en vie... Tu comprenais au fur et à mesure des événements que la bataille n'était pas finis et que tant qu'il y avait de la vie, y avait de l'espoir. Cette phrase tournait en boucle dans ta tête. Tu avais pris la décision de t'entraîner, encore, et encore en attendant le retour de Shaka. Dans le jardin des Sals Jumeaux.

Cependant, plus tu restais là, plus tu te renfermais sur toi-même, dans la solitude. Augmentant petit à petit ta puissance pour contrôler entièrement le septième sens. Tu n'avais jamais été aussi déterminée, alors malgré les difficultés tu avançais. Encore et encore, toujours plus haut, toujours plus loin, pour devenir toujours plus forte.

Réussissant à dépasser tes limites, mais pas seulement ! À surpasser celles de ton pauvre corps humain. Tu étais motivée à réussir à le frapper au moins une fois lorsqu'il reviendrait des enfers. Néanmoins, tu te rendis compte que tout cela ne servais à rien ? Cette pensée t’avais stoppé brusquement dans ton élan, lorsque tu avais compris qu'il ne reviendrait jamais. Alors tu sortis, et partis regarder les étoiles qui brillaient de milles éclats dans la noirceur des ténèbres. Tu en vins même à prier Boudha de le laisser en vie...

Tu sentis le cosmos de Shaka s'éteindre, et voler jusqu'au fin fond de l'univers. Tu entendais les paroles réconfortantes de Bouddha. Mais tu finis de pleurer toutes les larmes de ton corps. Tu compris qu'ils venaient tous de se sacrifier. Pour permettre aux Bronzes de continuer à avancer. Un dernier sursaut d’orgueil.

La lune avait désormais complètement recouvert le soleil. Mais celui-ci réapparut, quelques heures plus tard, la lumière réussit à transpercer les ténèbres. La fin de toute une histoire. Hadès avait été vaincu, cependant, le prix à payer fut l'incarnation d'Athéna de l'époque, Saori Kido et ses chevaliers de Bronze. Le sanctuaire et les enfers furent ravagés. Pratiquement rayés de la carte.

Histoire : Pour la mémoire de mon maître :
La naissance du nouveau Gold saint de la Vierge


Les quelque mois qui suivirent, les chevaliers restants moururent de leur blessure de guerre provoqués par Hypnos et Thanathos. Le sanctuaire fut laissé à l'abandon. La seule survivante, ce fut toi. La seule survivante de cette guerre monstrueuse contre Hadès. Le sanctuaire avait subi bien trop de dégâts des précédentes bataille... il était difficile pour toi de te remettre dans le bain. Tu ne pouvais plus être sainte. La guerre était finie. Mais à quel prix ? Pour qu'elles raisons avaient eut lieux tous ces combats ? Si ce n'était que pour célébrer cette amère victoire... tu étais la seule à avoir pu revoir le soleil briller de mille éclat après l'ultime éclipse. Et en ces temps, tu ne t'étais jamais sentit aussi seule... de toute ton existence. Il n'y avait plus de camarades à qui parler, avec qui rire, tu avais sillonner tout le sanctuaire... il n'y avait pas la moindre trace de signe de vie.

Une immense tristesse naquit en ton cœur. Tu pleurais lorsque tu devais faire le deuil de tes camarades. Faire leurs tombe fut le moment le plus difficile. Le sanctuaire était devenu un lieu de recueillement... un lieu funéraire. Un silence de mort régnait. La paix que tu connaissais... n’était qu'une façade, car intérieurement parlant, tu étais déchirée. Ton cœur criait au désespoir. A l'abandon. Ton âme se brisait au fur et à mesure des armures qui revenaient au sanctuaire. De leurs longues traversée des enfers. Tu ne pouvais même pas les réparer... celles qui étaient abîmés comme les gold cloth et les bronze saints. Ces douze et cinq armures... la mémoire de leur porteur était en toi à présent. Tu continuerais de penser à eux. Pour ne pas oublier leur sacrifices. Cette résonance fut magnifique.

Cependant, que pouvait-tu faire à toi seule ? Tu n'avais aucun pouvoirs qui te permettrait de remettre en état le sanctuaire... tu n'avais pas la téléportation des béliers et encore moins leurs capacités à régénérer les armures... ni même celui de pouvoir déplacer les objets. Tu te sentais d'une grande faiblesse. De toute ton existence éphémère, tu avais été tellement inutile... que le mysophétanémos confié par ta déesse avant sa mort... n'aurait pu te consoler.

Alors tu pris la décision suivante : Pendant quinze ans, tu te contentas de regarder, t'entraînant encore plus, dans les alentours de la maison de la Vierge, jours et nuits, passant des journées à essayer de recréer les attaques de ton maître.  Sortant très peu du sanctuaire. Tu finis par t'isoler complètement du reste du monde. Allant jusqu'à oublier l'existence même de la vie humaine alentour. Un jour, alors que tu t'ennuyais, et n'arrivais pas à te contrer pour méditer.

Shaka réapparut en posant ses mains sur tes épaules. Il t’avait totalement laissée. Alors pourquoi réapparaître maintenant ? Peut-être parce que tes sentiments avais réagi avec l'armure de la Vierge ? Et que du coup, il pouvait apparaître devant toi ? Pour te donner des conseils, pour t'aider. Ce ne n'était plus pareil, mais il t'avais expliqué qu'il pouvait apparaître lorsque tes sentiments et ton cosmos entraient en résonance avec l'armure de la Vierge.

Bien sur, au début, tu n'y croyais absolument pas. Pourtant, quelque chose te poussais à croire et exécuter ce qu'il demandait. Afin d'acquérir un niveau toujours plus haut, il fallait que tu arrives à maîtriser complètement le septième sens. D'après lui il ne te manquait pas grand-chose, après tout, tu étais déjà passé bien au-dessus d'un rang Silver. Tu avais même réussis à développer les dernières techniques du Gold Saint de la Vierge.

Bon d'accord, ce n'était pas un exploit pour un chevalier d'or, mais pour toi sa l'était. Mais ton esprit était traversé par tellement de questions auxquelles tu ne trouvas jamais de réponses. Tu finalisas ton entraînement avec l'aide de Shaka. Peu de temps avant que Gaia n'arrive à son apogée, un jour que tes pensées étaient tournées vers ton avenir.

Shaka avait répondu : "Tu doutes encore de toi !"

Était-ce donc le moment d'avoir confiance en toi, tu te mis soudainement à regarder l'armure de la Vierge. Le temple avait été réparé tout était de nouveau comme avant au détail près que Shaka n'était plus qu'une âme errante que tu ne pouvais toucher. Cette âme qui t'avais guidé vers la voie de la lumière lorsque tu n'étais qu'une enfant née en pays pauvre. Et ces quinze ans, ne furent que la clé qui te permirent d'accéder au Septième Sens. Et ainsi à montrer ta valeur à l'armure d'Or qui t'avais sans aucun doute déjà choisit comme successeur en se présentant ainsi devant toi et Shaka à ce moment-là.

Tu réalisas en obtenant cette armure, à quel point tu avais souffert d'être si faible à ce moment-là. A ce moment ou la guerre s'envenima et ou Hadès apparu.  Qu'avais-tu fais jusqu'à présent ? Rien... ou très peu de choses comparés à Seiya, Hyôga, Shiryu, Ikki ou même Shun... ces héros légendaires seraient tes modèles tout comme ces douze anciens gold saints. Et à présent, tu avais décidé de vivre une vie normale. Une vie normale que tu aurais sans doute du mal à rattraper... car il te serait difficile de renouer du contact avec tous ce que tu avais vécu dans ce monde jusqu'à présent.

Cependant, Athéna n'aurait jamais voulu que tu t’apitoie sur ton sort. Et à la fin, tu étais sure qu'elle aurait insister pour que vous viviez cette vie. La vie était courte et éphémère, alors il fallait en profiter. Tu avais accomplie ton rôle de saint en protégeant le sanctuaire jusqu'au bout comme te l'avais demandé Shaka... Néanmoins, une fois de retour à la vie réelle, à la vie normale, à cause de ton âge... tu dû rapidement te réadapter.


Dernière édition par Mireille Van Roy le Dim 5 Mar - 18:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnage SS, Forum Aqua   Dim 11 Déc - 20:07


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Informations Principales ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Feat. Kunieda Aoi
Nom : Walden
Prénom : Apolline
Surnom : Cetus
Date de naissance :
Signe astrologique :
Nationalité : Franco-Allemande
Lieu de Naissance :  
Lieu d'entrainement :  
Maître d'entraînement :  
Camp : Hadès
Rang : Silver
Armure : Etoile céleste de la douleur
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Physique ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Groupe Sanguin : O+
Poids : 55 kg
Taille : 1m62
Couleur des cheveux :  Brune
Couleur des yeux :  Bleu
Signe particulier :

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Caractère ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Histoire ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
 
Personnage SS, Forum Aqua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tu as un site (forum, blog), tu veux mettre un flux rss ?
» S. Demande de mise en page - Site du forum
» This-Is-It _ Le forum qui déchaîne les passions [Accepté]
» Partenairiat Avec GS [forum] [Accepté]
» Comment insérer une image dans les messages du forum ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Mireille :: Gestion de Mes Personnages :: Forums Saint Seiya-
Sauter vers: