Mon forum test pour codage et graphisme, pas d'inscription possible sans autorisation.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Personnages Fairy Tail

Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Personnages Fairy Tail   Ven 29 Déc - 19:25

Carte d'identité

Tsukuyomi
Diana
23 ans physiquement, 400 ans en réalité.

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM :: Tsukuyomi Diana
♦️♦️ AGE :: 23 ans physiquement, 400 ans en réalité.
♦️♦️ SEXE :: ♀
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: 20 Octobre x770
♦️♦️ ORIENTATION :: Hétéroxuelle
♦️♦️ MAGIE ::

_ Magie du Chasseurs de Dragon de la neige /Yuuki no Dragon Slayer :
Diana est la chasseuse de dragon de la Neige, elle possède les mêmes capacités que Natsu, Wendy, Sting, Rog et Gajil. Ana peut "manger" la neige. Cette Magie permet à son utilisatrice de créer et de manipuler la neige. Dia peut s'en servir pour par exemple lancer une rafale de boules de neiges ou provoquer des avalanches, faire tomber la neige ou même des blizzards. Iana peut également utiliser le froid créé par la neige et s'en servir de différentes façons : Repérer les ennemis parmi des copies grâce au souffle qu'ils émettent à cause du froid par exemple.

Odorat développé : En tant que Chasseur de Dragon, Diana possède un odorat très développé, elle a ainsi été montrée capable de reconnaître des personnes par leur odeur ou de distinguer les maisons/personnes/aura.

Ouïe développée : En tant que Chasseur de Dragon, Diana possède une ouïe très développée.

_ Water-Make, Magie de Construction de l'eau :  
La Magie de l'Eau Constructive est un type de Magie de Construction qui utilise l'élément de l'eau. Il semblerait que cette magie fonctionne de la même manière que les autres magies de construction.

_ Elle possède une troisième magie connue sous le nom de Dragon Force. En quinze ans d'activité de mage solitaire, elle a réussi à développer cette incroyable puissance. C'est la dernière étape de la magie des chasseurs de dragons. Le Pouvoir du Dragon s'activa lorsque Diana disposa d'une incroyable quantité de magie. Elle avait mangé trop de neige lors d'une mission au Mont Hakobe.

Son propre corps se mit alors a se transformer en une sorte de  Dragon humanoïde. De fait, son corps se couvris d'écailles reptiliennes blanches semblable à des cristaux. Ses canines devinrent plus allongées et pointues et on pouvait aussi citer la présence de griffes aux mains. Si elle ne l'a pas réutilisée depuis ce jour, c'est qu'elle avait peur de sa puissance destructrice et elle ne savait pas que certaines conditions devaient être remplies afin de réaliser la Force du Dragon. Comme la seule connue à ce jour serait de manger des substances ayant de puissantes propriétés magiques, de préférence liées à l'élément qu'ils peuvent contrôler et consommer.

- Snow Make / Yuuki no Zokei Maho : Magie de la Neige constructrice :
Variété de la magie de la neige qui consiste en la création d'objets en tout genre avec de la neige pour attaquer, se défendre ou à des fins diverses.  Il peut s'agir de création statique ou mobile, le tout avec une ou deux mains en fonction de la puissance magique déployée pour la réalisé. Diana est capable de varier la taille des objets. C'est exactement comme son water-make mais cette fois-ci avec de la neige.

- Ice-Make / Aisu Meiku / Kori no Zokei Maho : Magie de Glace Constructive :
Liée à la manipulation de la glace, elle permet la création d'objets en tout genre de n'importe quelle taille.
Cette Magie a deux caractéristiques connues, le Mage peut donc former des créations statiques ou dynamiques.

- Sors Ultime : Mode Dragon Force :

♦️♦️ ARME :: C'est son corps qui est une arme !
♦️♦️ GROUPE :: Sabertooth
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: ici

Mental

○ Qualité : Énergique, Philosophe, Optimiste, Gentille, Sociable, Cordiale, Polie.

○ Défauts : Susceptible, Méfiante, Lunatique, Marche par principe, Gourmande, Influençable.

Pour résumer un peu le caractère de Diana, je dirais qu’il est difficile à cerner pour ceux qui ne la connaissent pas ou même pour ceux qui la côtoient simplement dans la rue. Laissez-moi vous expliquez plus en détail ! Après tous, je suis son (futur) partenaire alors je la connais plutôt bien ! Elle possède des qualités, et des défauts, comme tout le monde. Sauf que pour apprendre à la connaître… eh bien faut briser la glace. Note : elle a pleurer la disparition de son dragon ! C'est son père Biologique pour elle et elle ne supporte pas qu'on manque de respect aux Dragons et aux Dragons Slayer.

_ Philosophe :
Il lui arrive souvent de penser à voix haute, en faisant des petites leçons de morale. Philosophe aussi, dans le sens ou ses réflexions sur l’humanité et le monde magique vont parfois très très loin avec des avis divers et varier dépendants d’une situation. Rien n’est d’écrit à l’avance. Après tout, vous savez, l'homme est capable du meilleur comme du pire. Pour elle, le savoir c'est le pouvoir, et la manière dont nous allons l'utiliser détermine ce qui rend l'humain bon ou mauvais. Le savoir c'est aussi l'intelligence. La réflexion. La capacité d'analyser une situation est différente pour chaque être dans ce monde. En soit, on peut aussi en conclure que ce qui développe le caractère de quelqu'un, c'est l'environnement dans lequel il grandit. Ce sont ses repères, son cocon, sa famille, ses proches, « ses amis ». Les gens qu'elle aime mais aussi sont éducation.

_ Modeste :
C’est quelque chose d’encré en Ana depuis qu’elle est toute petite. Ne pas être prétentieux, ça fait partit d’elle. Elle n’aime pas prendre les gens de haut, elle n’en voit pas l’intérêt à part pour faire de la provocation pure et simple. Elle n’aime pas être sur le devant de la scène si c’est contre son gré. Elle respecte l’espace des autres et ne va pas chercher à s’imposer. Elle ne fait pas non plus la difficile, car elle vivait convenablement et elle se contente de ce qui lui tombe sous la main.

_ Énergique :
Diana est une jeune femme qui aime se battre et montrer sa force mais pas n’importe comment. Elle n’est pas bourrin mais lorsqu’on la provoque beaucoup, elle aime se détendre et aller se battre à fond. En donnant son maximum. On lui a appris à respecter ses adversaires quel que soit le la guilde, le camp, ou son alignement. Elle est fière de ses capacités et elle a confiance en elle. Sa manière de combattre reflète une certaine légèreté dans ses mouvements, et une certaine agilité. Elle se sent à l’aise. C’est son domaine de prédilection. Elle déteste le brouhahah et les actions « inutiles ». De plus, elle ne craint pas le danger. Elle déteste les ordres inutiles et ceux qui ne réfléchissent pas avant d’agir.

_ Optimiste :
Elle croit toujours en sa bonne étoile, et en la chance quoi qu’il arrive. Elle juge et fait avec. Elle s’adapte. Une neutre quoi. Quelqu’un qui fait en fonction des gens et de l’ambiance qui se trouve autour d’elle. Elle plait ou ne plait pas, et ne vas pas chercher plus loin.

_ Gentille, Sociable, Empathique, à l'écoute :
C'est en effet, la première chose que l'on remarque, en plus de son énergie, sa gentillesse, son attitude joyeuse et son grand cœur. Elle n'aime pas quand il y a des conflits autour d'elle et préfère voir les gens sourire et rire dans la bonne humeur. Elle est toujours là pour vous épauler quand ça ne va pas. Elle se met trop souvent à la place des autres. Elle imagine bien trop la douleur qu’ils peuvent ressentir lorsqu’ils sont frustrés ou en colère, il lui arrive également de pleurer en même temps lorsqu’une personne autre qu’elle ressent une profonde tristesse. Elle n'hésite pas à aider et à donner dès qu'elle peut en avoir l'occasion beaucoup pour les autres. Elle fait d'ailleurs bien plus confiance aux autres qu'à elle-même. Elle a besoin des autres pour exister. Ce sont eux qui guides ses pas. Sa famille, son équipe, ses proches. Toutes ces personnes sont importantes pour Ia. Elle sera toujours là, au risque de se perdre elle-même. On lui a souvent dit « Ta main sur le cœur te perdra tu sais ». Elle fera n'importe quoi pour les protéger, quitte à sacrifier volontairement sa vie.

_Cordiale, et polie :
Toujours à l'heure pour un rendez-vous, toujours là quand on la demande. La politesse dans laquelle sa mère l'a élevée s'est reporté et l’a rendu bien trop cordiale. Si au début, on pensait sa mère trop protectrice, cela a quand même influencée beaucoup la jeune femme. Cela se retrouve aussi dans ses propos, qui sont simples... mais parfois bien cassants avec la vérité bien là où ça fait mal.

_ Susceptible :
Les remarques peuvent beaucoup blesser Diana, cela dépend souvent de la manière dont les choses sont dites. De la personne qui le lui dit aussi. Cela dépend de l’estime que Diana à de la personne, si elle la connait ou pas. Son degré varie en ce sens, et il faut faire attention à ce qu’on dit… elle retient en plus les petits détails que personne ne retient généralement… mais, depuis qu’elle travail, elle essaye de prendre les choses comme des critiques constructives si cela peut lui permettre de s'améliorer.

_Lunatique :
La mage change d’humeur assez souvent. Ce qui a tendance à jouer en sa faveur, comme en sa défaveur. Vu qu'elle suit plutôt ses émotions… et qu'elle vit au jour le jour, pensant que demain est un autre jour… bah voilà.

_ Méfiante :
Elle préfère se faire ses propres opinions plutôt que de suivre des idées toutes faites comme un mouton.

_ Influençable :
Elle peut être parfois un peu trop influençable face à des personnalités fortes au sein d’un groupe mais cela la motive à donner le meilleur d’elle-même et à ne pas se laisser marcher dessus.

_ Marche par Principe :
« La liberté des uns, s’arrête là où commence celle des autres ».
« Mieux vaut être seule que mal accompagner ». Ces phrases prononcées par elle ne sait plus qui, en est un bon exemple.
Ces phrases font partis de ses nombreuses philosophies de vie, de ses nombreux principes. Ce qui peut être stupide pour certains elle arrive mieux à l’accorder. Pourtant, elle marche un peu comme ça également. Sur des principes. C'est une manière de garder la distance pour elle qui est très sociable. Et dire qu'elle n'a de compte à rendre à personne, ni pour un chef de guilde, ni pour une dette à quelqu'un. On peut dire que cela l’aide à trouver le juste milieu.

_ Gourmande : Elle adore manger ! C’est une certitude, et elle adore faire la cuisine ! On dit qu’elle cuisine bien d’ailleurs, et je confirme que c’un petit cordon bleu !
Physique

Une longue chevelure blonde vénitienne avec des reflets roses lui arrive jusqu'au milieu du dos. Elle attache souvent ses cheveux en une queue de cheval, vers le bas ou les cachent avec un chapeau blanc. Deux mèches lui encadrent son visage ovale avec son double menton pointu. Un nez concave, creusé au milieu avec la pointe s’élançant très légèrement vers l’avant. Elle a de grands yeux gris-bleus avec un regard pétillant d’énergie. Elle possède quelques imperfections comme des cicatrices, et des bleus. Des petits boutons… et elle possède une perds de lunette dont elle se sert pour lire et voir de loin.

Elle a une morphologie en A, en “pyramide”, c’est-à-dire qu’elle possède une carrure plus étroite en haut, au niveau des épaules, qu’au niveau de ses hanches. Elle mesure dans les 1m55 et possède par conséquent un poids-plume de 47KG tout ce qu'il y a de plus normal. Elle n’est pas en surpoids, ou en tout cas, elle surveille sa ligne de très près. Même si elle est moins superficielle que certains membres de sa guilde. Idem pour la poitrine elle se trouve dans la moyenne.

Pour terminer, ses pieds ont quant à eux une forme « égyptienne », son orteil est plus long et plus gros que les autres, et un peu rentrer les uns dans les autres. Ensuite Au niveau vestimentaire, la mage reste dans le classique, une veste, un haut avec ou sans manche. Une jupe avec collant en hiver, ou un pantalon. Un short l’été, ou une mini-jupe. Elle se fiche un peu de la couleur, elle porte souvent des sombres comme le noir. Mais il lui arrive aussi de porter du blanc, du gris, bref. Elle s’en fou, elle fait en fonction de son humeur.

Note : Sa marque de guilde est située sur sa main droite et est grise.
Histoire

Année x770. Il y a bien longtemps, je n’étais qu’un tout petit point dans l’univers. Un petit point constitué d’atomes qui venait de naître dans une certaine région. Cette région située entre ciel et montagne, nommée Isvan était le lieu où je venais de naître. Une région froide et montagneuse ou la neige battait son plein et trônait par-dessus tous les autres éléments. La neige dominait et les humains avaient dû apprendre à vivre avec. Mes parents étaient tombés sous le charme d’une petite ville près d’un lac qui servait de transition avec la vallée. C’est tous ce que je sais d’eux. Je n’ai pas vraiment de souvenirs de leurs visages, de leurs odeurs, de leurs auras, de leurs parfums… je ne les aient pas connus. Ils sont morts à ma naissance.

A cause d’une avalanche qui aurait déferlé sur la ville, et bien que grièvement blessés, mes parents étant des mages; ils réussirent à se protéger assez pour avoir la force de me déposer dans la rivière. Exerçant ainsi leurs rôles de parents. Ils ne voulaient pas me perdre, je pense juste qu’ils n’avaient pas le choix, ils n’avaient pas les moyens de pouvoir soigner leur blessure ni même de payer un orphelinat ou j’aurais pu habiter. Ma mère espérait donc que je sois recueilli je pense. Je ne leur en veux pas, j’aurais surement fait pareil à leur place… je ne sais pas.

Quoi qu’il en soit, c’est Fubuki qui m’apprit que ce n’était pas un événement criminel et que ce fut un rocher couvert de neige qui s’était détaché du sommet. C’était tout simplement un aléas climatique connu dans les régions montagneuses. Emportant tous sur son passage. Je ne sais pas si c’est la vérité ou pas. Ce que je sais en revanche, c’est que Fubuki m’a élevé depuis ce jour. C’est lui m’a recueilli et qui m'a choisi. Il parait qu’au départ, il n’aimait pas trop les humains. Pourtant, il ne cacha jamais la compassion et la gentillesse qu’il avait envers moi. Il m’a dit que j’étais différente de ce qu’il avait toujours connu, et que depuis son isolement, il avait appris à regarder le monde humain de haut.

Je crois qu’à force de me côtoyer, son avis à changer aussi. C’est une question qui restera surement sans réponse. Je ne pourrais plus lui demander. Enfin, bref. Je suis restée avec lui sept ans. J’ai passé les sept premières années de ma vie avec lui. De l’année x770 au 7 juillet de l’année 777… Oui j’ai été élevée par un vrai dragon ! Il était comme un père pour moi. Je n’ai connu que lui comme famille. Je me suis attachée à lui dès le départ. Le considérant comme mon véritable père. Il m’a tout apprit. Tout ce que je sais je lui dois. Il m’a appris à lire, à écrire, et il a fait mon éducation. Il m’a appris à respecter les autres même s’ils nous font souffrir et qu’ils se moquent de nous parce que nous sommes différents. Il m’a appris à faire la distinction entre les objets, il m’a appris l’histoire du monde du passé au présent.

J’aimais jouer avec lui, et surtout voler dans le ciel sur son dos au-dessus des montagnes et des nuages. J’aimais cette sensation de liberté, comme si rien n’était impossible peu importe la distance. Il m’a appris le nombre de constellation qu’il y avait dans cette mer céleste. Il m’apprit beaucoup de légendes et de mythes. Il m’a enseigné les mathématiques, la géographie, les lois, les types de guildes, types de mages, etc... Il m’a enseigné tous ce qui touche au végétal, tous ce qui touche à la neige. A la nature et à l’environnement. Il m’a appris à survivre en forêt et à me débrouiller. C’est lui-même qui m’a appris à marcher aussi. Je lui dois aussi… mon style de combat.

Ma magie. Une magie puissante capable de tuer les dragons. Il m’a dit qu’il me ma léguait et qu’il fallait faire attention à son usage. Elle est dangereuse si poussée à sa pleine puissance. Il a pourtant dit que j’étais prête à l’apprendre. C’est ainsi que mon entraînement débuta. Lorsque j’ai réussi à me débrouiller toute seule et que mon père me pensa prête. Je me souviens de la première fois qu’il m’a parlé de l’entraînement. J’étais resté scotchée sur place. Surprise lorsqu’il me demanda si je voulais apprendre la magie, et qu’il m’avait dit qu’il foudrait que je trouve la mienne à un moment donné dans ma vie. Il me donna mes instructions le premier jour et suivit sa liste… mon dieu, comme j’ai morflé.

« Voici tes instructions pour commencer l’apprentissage de notre magie.
- Concentration,
- Méditation,
- Épreuves de survies, (Grottes Sombres, forêts lacs principalement).
- Développement des sens, odorat, ouïe,
- Baignade dans les rivières gelée,
- Appréhension de la Neige,
- Apprentissage de la neige et des attaques de bases,
- Parcours de la Vallée. ». Termina Fubuki que je me souviens surnommé Fuu à partir de cette époque. Je crois même avoir dédiée une attaque à son nom dans mes arcanes. Lorsqu’il est partit… Enfin, pour le moment, voici comment c’est donc déroulé mon entraînement pendant sept ans.

C’était la liste de tout ce que j’avais subi avant de comprendre comment maîtriser l’élément de la neige, car oui, pour utiliser cette magie…il fallait tout de même en apprendre les bases. Comme dans toute magie. Et pour ça, il fallait réussir à se fondre dans son futur élément de prédilection ! Seulement… ce n’était pas aisé pour tout le monde. Et pour moi, ce ne fut pas le cas ! Enfant, j’étais une vraie trouillarde, une petite peureuse qui commençait juste à accepter le fait de devoir passer le restant de ces jours dans cette montagne avec lui. Avec Fubuki. Il ne m’avait pas dit qu’il disparaîtrait le 7 juillet 777.

C’est donc… dans l’insouciance que j’ai commencé mon entraînement. Ne pensant plus qu’à cela. Entraînement, entraînement, encore et encore. C’était épuisant de faire mon petit tour le matin, de courir, puis ensuite faire ma concentration pour que je puisse méditer. Tranquillement, loin des regards. Le Dragon en face de moi, veillant sur moi. En fait, il m'avait expliqué que certains mages (comme Mavis Vermillion) se servaient de la méditation pour augmenter la puissance magique en Aetherno et en accumuler le plus possible. Il fallait que je trouve la clé par moi-même, qu'il avait dit. Que je me débarrasse de mes doutes, mais ça, c'était plus facile à dire qu'à faire. Des heures perdues, à essayer de développer mes sens, de les faire atteindre un autre niveau que la normale.

Atteindre un niveau de conscience supérieur était le but de la méditation. Élever l'énergie et la relâcher en un point nommé. La première phase de l'entraînement ce fut ça. Jours et nuits, jusqu'à épuisement. Je sombrais souvent dans le sommeil. Mon père rageait je crois… il ne comprenait pas comment un corps humain pouvait être aussi faible. Ce qu’il oubliait, c’était que… ben c’était normal à cet âge… on n’a pas les mêmes résistances qu’un corps adulte. Je m’endormais, dans un silence toujours plus profond. Je me souviens qu’il ne parlait pas beaucoup, juste pour donner de précieux conseils et m’expliquer les choses qui n’allaient pas. Il ne s’attardait pas sur des détails futiles et ennuyant.

Il aimait aller droit au but et voir ma tête de déprimée parce que je ne comprenais pas toujours. Lorsqu’il pointait ses griffes géantes vers moi… je tremblais encore. J’avais l’impression qu’il allait m’écraser comme un insecte. C'était un lien assez étrange entre lui et toi. Néanmoins, il s’agissait d’un lien de respect et sincère. Un lien entre père et élève. Un lien père et fille. Un lien à la frontière du réel et de l’imaginaire. Et en effet, je dois bien reconnaître que cela m’aida vraiment beaucoup à canaliser mon énergie en un point et à me vider la tête pour la concentration. La volonté de continuer à avancer naissait, et mes objectifs aussi. Je voulais réussir à le toucher au moins une fois.

Dans tous ce qu’il me donnait à faire… je n’arrivais pas à l’approcher… il se donnait à fond… j’étais trop flemmarde à l’époque c’est sûr ! surtout trouillarde… je dois bien le reconnaître. Je ne voulais pas le blesser, c’était pour ça que je ne me donnais pas à fond. Sauf qu’à chaque fois… c’était pareil. Cela finissait par une engueulade en me disant que je risquais bien plus que lui ! Je me souviens de la fois où il m’a demandé si je voulais mourir bêtement. La première étape franchie, une année s’écroula. Il fallait maintenant aiguiser réellement mes sens. Deuxième étape. Rester un mois dans une caverne, à être isolée de tout et à trouver le moyen de survivre quand même. Dans l’obscurité profonde, j’étais obligé de ne compter que sur moi-même, que sur les moyens du bord pour me défendre et me nourrir.
Il m’avait donné l’objectif de comprendre et d’expliquer correctement le concept « One is All and All is One ».

Le cycle de la vie, l’équilibre des choses. Pourquoi la vie, pourquoi la mort. Pourquoi la vengeance. Pourquoi la haine, pourquoi la chaine alimentaire. Tant de questions qui ne trouvèrent de réponses de suite. Je pensais beaucoup trop, tout simplement. Ce fut une leçon très instructive et importante pour moi qui était si jeune à l’époque. Je trouvais cela injuste, et ennuyeux, futile. Nul quoi. Cela ne m’intéressait guère. Jusqu’à ce je sois obligé de faire un dilemme. Tuer les poissons pour survivre… ou essayer de remonter me casser une jambe et mourir de faim bêtement !

Oui bêtement était le mot pour décrire mon état d’esprit. Je ne savais même pas ce qu’il y avait à manger dans cette grotte. C’est là que j’ai réalisé, que je n’avais rien pour voir par moi-même. Lorsqu’un rayon de lumière est apparu un jour. Vivement, et simplement. Repartit aussitôt qu’il était venu. Cela éveilla mon jeune esprit. Si la lumière passait, pourquoi je ne la fabriquais pas, pour que je puisse choisir mon repas ? Exact. Bingo. J’ai commencé à savoir faire du feu… à partir de ce moment-là. Je commençais aussi à comprendre ce qu’avait tenté de m’enseigner Fubuki.

L’explication que j’ai fini par trouvé fut la suivante : Le Monde est le Tout, et nous sommes seul. L'existence des mondes et la capacité d'aller de l'avant dépendent de cette loi. Avec la mort, vient la vie, et la vie vient la mort. Le monde est grand, mais de petites choses comme les gens et les animaux sont ce qui le maintien. Si vous mourrez, le monde continu, vous vous décomposerez et vous transformerez en nutriments pour les plantes, et les herbivores mangent ces plantes, et les carnivores mangent les herbivores, ils meurent et la vie recommence. Le monde avance toujours, un cycle constant. La vie exige la mort et la mort a besoin de la vie. C'est la seule chose qui lie cette planète ensemble ... L'un est tout, Tout est un. C’est la découverte de cette philosophie de vie et de cette réalité qui changea à jamais mon regard d’enfant je crois. Fubuki fut étonné que j’ai trouvé la réponse par moi-même. Mais je lui avais expliqué le coup du poisson.

C’est donc pareil pour la magie. La magie nécessitait une force de l'esprit et un intense concentration... La clef de voûte de la magie était de faire parler son cœur. C’est ce que m’expliqua Fubuki pour me faire comprendre l’intérêt d’une telle phase d’entraînement. Je venais juste de le comprendre. Je pouvais désormais passer à l’étape supérieure. Un entraînement plutôt classique, et axés sur le physique me permit de maîtriser très facilement le Hurlement du Dragon. Mais aussi d’augmenter considérablement ma force musculaire…

Pff… La première attaque de base de la magie Dragon Slayer était vraiment incroyable. Elle me plaisait beaucoup ! C’est sur elle que j’ai basé le reste de mes arcanes d’ailleurs, au début, avec le temps j’ai commencé à apprécier de créer des attaques et des défenses lorsque je commençais à bien maîtriser la neige et à voir toutes les possibilités qu’elle m’offrait. Le hic dans tout ça, Fubuki me dit que la neige n’était pas présente partout dans le monde. Et que rien que ça c’était un gros désavantage. Contrairement aux dragons slayer, la neige naturelle dépend beaucoup des conditions climatiques. D’autant plus, que je ne peux pas manger ma propre neige.

Je prenais de plus en plus confiance en moi. A partir du moment où je réussi à marcher dans la neige sans trembler, ni m’enfoncer dedans. Petit à petit au fur et à mesure que je progressais dans l’apprentissage de mes pouvoirs magiques. Le plus dur ? Arriver à déployer une attaque magique sans fléchir mes jambes et à maintenir un certain équilibre magique pour ne pas brûler toute mes ressources magiques d’un coup. Je me souviens pleurer à chaque fois que je me ratais. Pareil pour l’apprentissage de la défense. Je me faisais souvient bien mal car je n’arrivais pas à me rattraper convenablement.

Parfois, il était si écœuré de mes échecs qu’il m’arrêtait dans mes élans. C’était usant. Blasant mais nécessaire comme me le disait Fubuki, le dragon des neiges. Cela me permettait d'apprendre à réfléchir sur mes points forts et mes points faibles, à augmenter ma magie jusqu’aux limites que pouvait supporter mon corps. J’avais parfois du mal à suivre le rythme. Enfin, c’était surtout lorsqu’il m’emmenait m’entraîner près d’une rivière située au sommet, et en montant dans les forêts en altitude en fait. Monter plus haut, au plus haut point culminant, comme une sorte de pèlerinage.

Je réussis à apprendre ainsi les ailes de neiges et le poing neigeux pourfendeur. Deux autres attaques basiques, communes à chaque dragons slayer qui se respectait selon Fubuki. Essentielles pour pouvoir continuer à pousser l’entraînement encore. Même si j’avais mes hauts et mes bas… je voulais encore essayer, me relever… je ne perdais pas espoir, quelque chose me motivait. Plus je me prenais de raclées en essayant de toucher au moins une fois dans les journées ses pattes géantes de dragons, plus je développais ma puissance magique et plus j’arrivais à dépasser mes limites. Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus forte. C’était vraiment particulier, mais cela me permettait également de me rapprocher de lui. Cela se voyait clairement.

C’est grâce à ma rencontre avec ce dragon que j’ai appris à évoluer, et à avancer à ma manière. Je devenais de plus en plus autonome. Pour quelqu’un de mon jeune âge, Fuu me félicita. La suite ne vaut pas la peine d’être raconté en détail car pendant sept années ce fut quasiment la même chose tout le temps. Rien de bien passionnant donc. Cependant, la dernière étape, approcha bien plus vite que je ne le pensais. C’était bientôt la fin d’un entraînement intensif. La fin d’une histoire de magie. Il ne restait plus que l’épreuve finale et Fubuki devait faire vite. Il ne lui restait plus beaucoup de temps avant de disparaître et d’accomplir sa mission avec les autres dragons.

Il voulait savoir si j’étais prête, et surtout si j’avais accumulé assez d’expérience et de magie pour me préparer à retourner chez le monde humain. A retourner parmi les miens. Seulement, j’ai eu du mal à me faire à l’idée d’abandonner ce dragon qui m’avais pris sous son aile et élevée comme sa propre fille. J’ai du mal à me souvenir de comment ça s’est exactement passé, mais…je me souviens qu’il me prit sur son dos et qu’il m’emmena sur le dernier terrain d’entraînement. Un terrain spécialement choisit pour l’occasion. Une magnifique vallée séparant le pays de Brago, et le pays d’Isvan détruite et ravagée par Déliora. Là où le démon fut lui-même scellé. Test, fut le seul mot sortit de sa bouche.

Étonnamment, je savais instinctivement ce que je devais faire en regardant et analysant l’environnement dans lequel je me trouvais. Il y avait quelque chose tout en haut de la montagne. Mon épreuve était donc, de trouver ce dont il s’agissait, et puis d’en rapporter les secrets. Sauf que j’ignorais que nous étions déjà le 7 juillet 777. J’ai commencé à grimper mais je me disais déjà que ce n’était pas la meilleure solution pour atteindre mon but. Il fallait que je pense et que j’agisse comme il me l’avait appris. J’ai observé, noté les détails sur un bout de papier qu’il avait gentiment accepté de me céder.

J’ai modelé pour la première fois ma magie pour en faire une solide échelle de neige. J’ai donc commencé mon ascension avec beaucoup d’appréhension puisque le blizzard se leva. Battant mon visage de plein fouet. Je crois que de toute ma vie passée à gambader dans la montagne… je n’ai jamais eu aussi mal aux yeux que ce jour-là. Une rude et dernière épreuve, qui ne m’enleva cependant pas ma motivation. Une fois arrivée au bout, lorsque j’ai crié victoire, et finis d’essuyer mes larmes de joie… Je fus surprise par une orde de Vulcains comme me l’avait expliqué Fuu. J’ai remarqué qu’il manquait comme une présence à mes côtés. J’avais mis trop longtemps. Le dragon Fubuki qui m’avait élevé… j’ai compris qu’il avait disparu.

Pas tout de suite, je l’ai appelé, cherché, mais pas trouvé. C’est lorsque je commençais à vraiment désespérer, que j’ai compris. Je me suis précipité vers cette cabane creusée dans l’arbre. Je ne me doutais pas… de ce que j’allais trouver là-bas. Il s’agissait d’un vieux grimoire et d’une lettre racontant une drôle d'histoire. Une histoire sur ce qu'il s’est passé il y a quatre cents ans. Ce que j'y ai découvert, ma coupé le souffle. Et je pense que personne ne me croira si je raconte ma découverte... les dragons existèrent réellement. En fait, ce livre expliquait la mission de Fubuki durant celle-ci et après. Avant mon adoption. Je crois bien que j’ai pleuré toute les larmes de mon corps ce jour-là. J’étais complétement perdu, et je ne savais ni ou aller, ni quoi faire. Fubuki avait disparu et mon cœur avait failli se briser. Je me suis dis que rester là à pleurer ne serait pas la meilleure solution et que ça ne lui ferait certainement pas plaisir du tout. Je devais faire honneur au dragon qui m’avait élevé, recueilli et à ce père qui m’avait appris la magie.

Ainsi commença mon aventure dans le monde réel. J’ai pris ma décision en vérifiant que je savais bien maîtriser ma magie et que ce n’était pas du bluff. Savoir que Fubuki était là et veillerait toujours sur moi à travers mon style de combat, m’a aidé à tourner la page et à avancer. Je ne vivais que pour lui faire honneur et pour qu’il soit fier de moi là où il se trouvait. C’est ainsi que j’ai pris donc pris la décision de retourner vivre parmi les miens. De voir comment était ce monde qui était le mien autre fois. J’ai descendu la montagne, grâce à l’aide de la magnifique luge en bois léguée par Fubuki. En sa mémoire, j’ai dévalé différentes pistes de la montagne.

Passant parfois par la forêt pour aller encore plus vite tirant ma luge par la corde. J’étais partagé au niveau sentiment. J’étais en effet heureuse de retourner chez moi et pourtant, j’étais à la fois anxieuse. Je ne savais pas ce qui allait m’arriver une fois là-bas. Après tout, personne ne m’attendait, je n’avais pas de parents. Je n’en n’avais plus. Mon père était parti… j’ai affronter ce monde toute seule. Comme une grande fille. Même si je savais que ce serait différent. J’ai erré longtemps avant de savoir ou poser les pieds, et avant de savoir où aller.


Je n’avais pas beaucoup de vêtements sur moi. Juste une tunique et un manteau. Des bottines, sandales fabriquées vite fait en bois… J’ai dû affronter pour la première fois le regard des autres. Ce regard si terrifiant, et ces rires… malsains. Ces moqueries des jeunes enfants de mon âge qui ne me croyaient guère quand je leur disais que mon père était un dragon. J’ai beaucoup pleuré en me demandant à quoi je servais, ce que je pourrais faire. C’est terrible ce genre de question quand on a sept ans et qu’on est terrifié.

La vérité était que je ne pensais pas que Fubuki me quitterais un jour. J’ai pensé qu’il m’avait abandonné, mais je me suis dis… que sa mission ne devait pas être totalement terminée. Alors, je me suis fixée un objectif à accomplir moi aussi. Quitter la région et découvrir le monde qui m’entourait. Je voulais découvrir ce dont Fuu n’avait cessé de me parler. Je me suis dis aussi que peut-être que la première chose à faire, était de trouver des vêtements convenables. Mais pour ça il me fallait de l’argent. Ce que je n’avais pas ! J’ai donc demandé de l’aide aux adultes de la région. Et si au début personne ne voulait me laisser ma chance. Il n'y eu une personne qui accepta de me prendre avec lui. Cette personne était un mage de passage qui exécutait une mission en travaillant à la bibliothèque de la ville. Un mage faisant partit d’une guilde officielle se rapprochant du rang S. Ce mage se nommait Shion Suzuki.

Il accepta de me faire entrer dans la bibliothèque et de me prendre pour une apprentie, me décrétant qu’il m’emmènerait à Fiore si je l'aidais à finir ce travail convenablement. Il était assez âgé je crois. Je me souviens qu’il portait son tatouage de guilde sur l’épaule. Je l'ai rencontré au début de l’année x778, nous avons pris le train pour nous rendre dans le continent de Fiore. Un sac de voyage sur le dos avec le strict minimum. Impressionnée et impatiente de ce que j’allais voir et découvrir ! La première fois sur le sol de Fiore, ce fut à la gare d’Hoshibana. Apparemment, la mission étant accomplie Shion prenait le chemin du retour... je lui est donc supplié de m'emmener avec lui ! Dans sa guilde, il était pourtant retissant au début. Surtout au vu du caractère du maître... C’est lui qui m’a appris ma seconde magie... Il m’apprit donc à utiliser la magie de l’eau. Et c’était hyper galère ! Je ne m’attendais pas à ça. C’était une magie compliquée ! Il me fallait réussir à trouver mes propres constructions faites à base d'eau liquide ! C'était tous le contraire de la neige...

Et pourtant, tout aussi compliqué que ma magie pourfendeuse de dragon. Enfin, il avait voulu essayer un sort puissant directement… à une gosse de huit ans. Trouver la logique dans ses propos. Il se mit à rire, c’était une blague de très mauvais goût ! j’ai d’ailleurs pleurée… et il a donc changé de méthode en me montrant les possibilités qu’offrait une seconde magie et surtout celle de l’eau ! C’est donc grâce à lui que j’ai rejoint la guilde dans laquelle je suis aujourd’hui. J’y suis resté parce que je me sentais plutôt bien dans cette guilde. De plus, c'est dans cette guilde, qu'il m’apprit définitivement à maîtriser la puissante magie de l’eau une fois que j’ai eu l’autorisation du master et le tatouage de la guilde officielle ! Elle devenait importante pour moi ! Et je considère ces membres comme ma seconde famille. C’est aussi avec lui que j’ai découvert l’œuf ! Le drôle œuf d’exceed blanc avec des marques oranges et noires. Je me souviens que c’était en mission près d’Akalifa ! Il mit quelque mois à peine à éclore ! C’est la première naissance que j’ai vu de mes propres yeux ! Le commencement d’un cycle de vie ! Je trouvais ça vraiment excitant !

Aujourd'hui... cela va faire... Quinze ans, déjà… cela fait de 778 à 793… que je suis avec Miki ! Mon petit exceed, et que je suis au sein de cette guilde. Cette guilde à laquelle je tiens plus que tout, pour qui je suis prête à tout et qui est très importante pour moi, je le redis encore une fois, ses membres sont tous vraiment sympathique et ils m'ont vites acceptés comme je suis. D'autant plus qu'au moment où je suis arrivé, la guilde recherchait des mages de puissance. Miki est devenu mon partenaire après la mort de mon second maître : Shion Suzuki. Il est mort en mission à l'âge de cinquante cinq ans... Mes pères continuent cependant de vivre à travers moi et leur magie ! Je veux leur faire honneur tous les jours, et je lui est promis de protéger la guilde quoi qu’il arriverait après sa mort.

C’est pourquoi je me suis battu contre Chronos en Avril X791, cependant, j’ai vite pris conscience que ce n’était pas de mon ressors, j’étais encore trop faible, même en luttant jusqu’au bout pour garder mes magies actives. Je me suis retrouvé gravement blessée et mise en d’état de nuire… c’était frustrant. De réaliser que je n’étais pas encore assez puissante. C’est pour ça que lorsqu’on m’a vidé mes pouvoirs, j’ai appris à faire avec, j’ai entraîné mon corps. J’ai entraîné Miki à me porter pour pouvoir esquiver plus facilement les attaques. Après la défaite et le défis de Lottie, la fille de Chronos, face a l'alliance des mages, y’a deux ans, je me suis reposée en Mai X791. J’ai mangé beaucoup de neige, à l’hôpital pour récupérer mes forces, j’en avais un peu marre au bout d’un moment d’ailleurs ! Mais c’était utile et tout ce que je pouvais faire. Pour le moment, je me suis rendu compte que j’étais impuissante et mettre fait vaincu m’a ouvert les yeux sur mes propres faiblesses.

J’ai soutenu les membres de ma guilde, dans la transition de politique de la guilde, entre le changement dictatoriale et la douceur de Sting, et la nouvelle master. Cependant, ne voulant pas rester à rien faire j'ai décidé de prendre part à la bataille avec ma guilde -malgré quelque blessures trainant encore par ci-et-là- en me joignant à l'alliance des mages au combat final contre chronos le Le 7 juillet X791. Une fois remise sur pied j’ai intensifié l’entraînement sur ma magie de l’eau afin de pouvoir prendre part aux jeux magiques de792. Ceux de l’année dernières, ou je n’ai passé uniquement le premier tour. J’ai regardé la suite en tant que simple spectatrice car je manquais encore d’expérience… selon le maître ! Enfin, bref, voici ou j’en suis… je continue mon travail de mage, et mon entraînement pour devenir plus forte encore et découvrir les mystères de ce monde ! Je trouve ça palpitant comme vie ! et j’aime ça !
Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Fairy Tail   Ven 29 Déc - 19:32

793 : 23 ans. Temps présent. Diana continue son travail de mage et sa découverte du monde.

Fin janvier X792
-Grand tournoi de la magie, Diana arrive au premier tour. Ce fait recaler par le maître de guilde car elle n'a pas assez d'expérience pour la suite.


Août X791
-Le Conseil met en place un projet de tournoi qui aura lieu début 792, rassembla les mages de tous horizons.
- Se repose de sa défaite contre Chronos en attendant de pouvoir récupérer ses pouvoirs magiques. Intensifie l'entraînement pour maîtriser pleinement sa magie de l'eau. Essaye de combler sa faiblesse, et cherche un moyen de pouvoir manger la neige d'autrui sans dépendre des aléas climatiques.

Juillet X791
-Le 7 juillet : Défi de Chronos, défaite de Lottie et mort de Chronos.
- Diana participe au conflit pour protéger et aider sa guilde.

Mai X791
-Défis et premier échec de Lottie, la fille de Chronos, face a l'alliance des mages.
- Se repose à l’hôpital de ses blessures, et cherche un moyen de combler sa faiblesse élémentaire liée aux aléas climatiques. Elle ne peut en effet, pas manger sa propre neige, la neige tombant plus rarement que l'eau, l'handicape. Elle cherche un moyen de palier le problème et encourage sa guilde.

Avril X791
- Défaite des guildes légales face à Chronos
- Grande bataille contre Chronos et absorption des pouvoirs des mages de tout Earthland.
- Diana participe avec sa guilde, et se fait grièvement blessée. Perdant ses pouvoirs.

X778.
- Apprends sa deuxième magie avec son deuxième maître, trouve l’œuf exceed en mission avec son maître près d'Akalifa. Entre dans la guilde légale et reçoit son tatouage officiel.
-Envoi d'une centaine d'Exceeds vers Earthland, via des oeufs.
-Exclusion de la guilde Eisen Wald de l'union des guildes légales.

7 Juillet X777
- Diana fait la rencontre d'un mage d'une guilde légale de rang S et devient son apprentie en lui disant qu'elle quitter la région. Il est alors en mission à ce moment-là dans une bibliothèque.
-Disparition des derniers dragon d'Earthland ayant élevé les Dragons Slayers (Natsu, Gajeel, etc).
-Disparition du Dragon de la Neige, Fubuki. Fin de l’entraînement comme Dragon Slayer.
- Fin de l'entraînement de Diana.
-Mort de Layla Heartfilia, la mère de Lucy.

770 à 776 : Naissance. Mort des parents dans une avalanche. Recueillit par Fubuki, le Dragon de la Neige. Éducation puis entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Fairy Tail   Ven 29 Déc - 19:39

Pseudo du perso

"Ceci est une citation du swag"




Carte d'identité

♦️♦️ SEXE ::
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: 19 avril x764 (29 ans)
♦️♦️ ORIENTATION :: ici
♦️♦️ ARME ::
♦️♦️ GROUPE :: (La guilde que vous visez)
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: Leiji Matsumoto / Albator




Magie et capacités

_ Magie des flammes Arc-En-ciel :
C'est une variation de la Magie du Feu qui permet à Fuyuuji de créer des flammes avec une variété de couleurs, chaque couleur ayant un effet particulier.

_ Magie des flammes vertes constructrices : Midori Maiku no Honō.
Il s'agit d'un type de Magie de Construction qui utilise l'élément du feu. Les flammes de Fuyuuji sont néanmoins particulières ! En effet, grâce à sa master, il a appris à se servir des flammes vertes.

C'est exactement comme une magie élémentaire de feu à la différence que les flammes sont vertes. Après avoir vu Hannah faire une forme avec sa magie des flammes vertes, Fuyuuji a décidé que sa magie lui servirait uniquement à créer des formes de couleurs vertes et qu'elle lui permettrait donc de créer une variété d'objets tangibles.

_ Ré-équipement : Pistolera.
Il s'agit d'une magie qui permet à l'utilisateur de stocker des armes magiques dans différentes dimensions de poche afin qu'il puisse facilement les appeler à tout moment lorsqu'il en a besoin. Cependant, il y a une limite à la quantité d'éléments qui peuvent être stockés dans cette dimensions, ce qui est généralement relié à la quantité de pouvoir magique du mage. De plus, chaque arme à feu qui est appelée par l'utilisateur dispose de sa propre capacité spéciale et est un avantage en fonction de la situation de l'utilisateur.

_ Magie des Constellations :
Cette Magie est une magie avec laquelle Fuyuuji appelle des esprits, en ouvrant leurs portes grâce à l'utilisation de clés. Ces clés sont séparées en plusieurs catégories. Il met ensuite en place un contrat avec l'Esprit respectif à la clé.

Ses esprits possèdent tous une capacité ou une magie avec un ou deux sorts différents mais jamais plus d'une magie comme leurs congénères. Note : Il peut fermer des portes, ainsi qu'invoquer deux de ses esprits en même temps qu'entre deux et cinq minutes et pas plus de deux à la fois.


Physique


Physiquement, Fuyuu est un homme de trente ans, assez grand, et imposant puisqu’il mesure dans les 1m90. Il a donc de longues jambes. Pouvant effrayer les personnes lorsqu’il passe, à cause de son air froid et de son œil. Il a les cheveux châtains, qui lui arrivent jusqu’aux épaules. Ils sont mi-long. Il a un regard noisette et fatigué, souvent blasé. Il a une cicatrice sur le visage qu’il reçut en même temps que la perte de son œil afin de protéger un ami à la Tour du paradis. N’étant plus tout jeune, il fatigue plus facilement lorsqu’il court. Il a une morphologie correcte au-delà de ça et possède un certain charisme.

Musclé, il entretient son corps d’une manière assez aléatoire. Au niveau vestimentaire, c’est un style assez classique, bien qu’étrange, et qu’il porte tous les jours. Assez simple. Il s’agit de vêtements noirs et rouges, une veste en cuire noire, un pantalon noir, des bottes marrons, des gants marrons, et une ceinture marron. Il porte un manteau-cape rouge et noir. Il y range ses clés et tout son bazar grâce à une sacoche marron aussi sur le côté.

Il porte souvent des vêtements de la marque Heart Kreuz ! Note son tatouage est cousu sur ses vêtements et est aussi déposée sur son torse droit et il est de couleur blanc ! Il porte aussi un autre symbole que son tatouage de guilde, une tête de mort, blanche au milieu et sur ses épaules. Il faut trouver son origine  par le biais de son passage à la Tour du Paradis.


Mental


Fuyuuji est un homme de parole qui est prêt à tous pour faire respecter celle-ci. C'est un homme de principe, et qui décide par lui-même de ce qui est bien ou mal. S'il doit laisser la vie sauve il le fera. Son objectif est le le même que celui de sa guilde, éradiquer les guildes noires et se faire pardonner pour ce qu'il a fait sous Phantom Lord. C’est un loyal à sa nouvelle guilde et de confiance sur qui on pourra toujours compter. Il respecte les valeurs de celle-ci et les trouvent plus qu’honorable. Froid et distant, il faut savoir briser la glace pour lui parler, mais il restera toujours à votre écoute. Bienveillant, avec les autres, depuis qu’il est à Crime Sorcerer. Avant, lorsqu’il était à Phantom, il était silencieux et ne parlait pas beaucoup. Il était solitaire et ne s’occupait que très peu des autres.

Il était égoïste et ne pensait qu’à la réputation de la guilde. C’est grâce à Jellal qu’il put ouvrir les yeux sur sa propre haine. Il s’en veut de ce qu’il a fait au nom de cette guilde. Surtout lors de la bataille avec Fairy Tail. Il était arrogant et hautain. Il essaye de changer et plus s’ouvrir aux autres depuis qu’il rejoignit crime sorcerer. Une guilde qui lui permet d’obtenir une deuxième chance et de se racheter. C’est l’une des rares à lui avoir tendu la main. Il fera tout pour la protéger. Idem pour ses esprits qu’il ne put « acquérir » que récemment. Il aime ses esprits bien qu’il ne le montre que très peu, ils sont comme sa famille depuis la mort de son meilleur ami.

Note : Il a été traumatisé par la mort de sa famille, de son meilleur ami, ainsi que celle de sa bien aimée et par la perte de son œil gauche. Il refuse qu'une personne y touche et ne montre jamais cet œil caché. Il n'en n'a jamais parlé à quiconque.


Histoire


C'est durant l'année x764, que je suis né au sein du petit village de Rose-Marie situé dans la campagne de Fiore. C’était un petit village qui ne payait pas de mine, ou les habitants vivaient heureux un peu à l’écart du monde. Il n’y avait que très peu de maisons dans mes souvenirs. Notre famille possédait une maison et un champ de vigne. Ils étaient vignerons et exportaient leurs récoltes par le biais des différents marchés et fêtes traditionnelles qui se trouvaient dans le village et les alentours. C'était ce qui permettait à ma famille de vivre dans un bon confort. Nous étions parmi les familles modestes du village qui ne recherchaient que le bonheur et de quoi vivre dignement.

Nous n’avions pas besoin de puissance, de pouvoir, ce n’était pas notre priorité. Nous voulions vivre en paix, dans l’indifférence totale. C’était le silence du village qui avait séduit mon père et ma mère. Aucun des deux ne maîtrisaient la magie. Ils n’étaient pas de ce monde. Et ils ne voulaient pas y entrer. Ma mère en avait un peu peur et mon père lui, n’en voyait pas l’intérêt. Ma vie fut clairement un long fleuve tranquille. En tout cas, pour ce qui est de ma petite enfance. J’ai commencé  à aller à l’école qui était située sur la place du village je crois. De ce que je me souviens, nous avions aussi une mini église qui fait que mes parents allaient prier tous les dimanches matin.

Malheureusement pour eux je n’avais pas assez d’années de vie pour montrer un quelconque intérêt en un dieu ni en une quelconque personnification de la volonté divine. Je n’étais encore qu’un jeune enfant à ce moment-là. Je ne me souviens pas du reste. Tout est flou. Je crois qu’ils eurent juste le temps de m’apprendre à lire et à écrire convenablement. Alors que j’allais atteindre mes deux années de vies, et que je commençais à grandir… Il y eu une chasse à l’homme dans le secteur de mon village. Les auteurs à l’origine de l’attaque ne s’en prenaient qu’aux adultes. A ce qu’il parait, ils voulaient simplement les enfants pour en faire des esclaves. Oui. Parfaitement, ils s’autorisaient le droit d’enlever tous les enfants du village. C’est comme ça, que ma vie bascula du jour au lendemain. Encore enfant, et n'ayant que quatre années de vie, je ne pouvais pas me défendre contre de tels mages.

Mes parents non plus d’ailleurs. Ils furent exécutés lorsque les mages rentrèrent dans la maison. Je n’avais pas la force de résister. Ils étaient terrifiants ses adorateurs de Zeref. Ils me prirent sans résistance. J’étais en pleure, j’avais peur, j’étais faible. Impuissante face à ce qui arrivait, mais je n’étais pas la seule. Il y avait les autres enfants qui étaient avec moi et dans le même cas que moi. Je crois que c’est ce qui m’a permis de ne pas sombrer. Et de me relever un peu. J’ai été emmener par bateau. Avec le minimum de nourriture et de vêtements sur moi. Ils n’avaient aucuns respects pour nous. Ceux qui essayaient de se rebeller ne revenaient jamais et étaient souvent tués je pense. Ou jeter du haut du bateau à l’eau. Ils servaient de nourriture aux poissons… et autres créatures des abysses. Je crois que c’est à cause de cela que j’ai développé une claustrophobie et la peur du noir.

Je ne sais pas ce qu’ils faisaient d’eux mais c’est ce qui me fit taire dès mon arrivée en cellule. J’ai longtemps détesté cette cellule froide, humide, en mauvaise état et puis ses chaines à mes pieds. Je n’étais plus libre comme l’air. Je ne respirais plus la joie de vivre. Mon sourire s'éteignit d’année en année, je me suis souvent pris des remarques désagréables, des jets de bâtons magiques électriques un truc comme ça... je n'ai pas vraiment envie d'entrer dans les détails !  Par les gardes, parfois tabassé parce que je prenais sur moi pour leur répondre. Je maigrissais à vue d’œil. Je ne mangeais pas beaucoup. Je n’avais pas confiance en leur nourriture. J’étais seul, et je passais ma journée à travailler pour la réalisation de cette maudite tour ! On la nommait la Tour du Paradis. Ceux qui refusaient de continuer à travailler ou qui faiblissaient furent torturer par la garde magique. Cette action, cette tour, était évidemment illégale. Très peu de monde hormis les fanatiques connaissaient son existence. La Tour du Paradis était en fait, un Système R, c’est-à-dire, une structure magique bâtie sur une île au large de Ka-Elm. Déclarée interdite par le Conseil, elle était utilisée pour redonner vie à une personne décédée. Et cette personne en question devait être le grand mage noir Zéref.

Lorsque je déprimais, que je me sentais seul, j’aimais chanter l’air que ma mère me chantait petit. Cela me redonnait courage et force pour résister à la peur. Cela me faisait aussi mes chaînes et cette cellule que je partageais avec les autres enfants. Certains étaient plus âgés que moi, et nous formions un petit groupe qui s’entraidait. Seulement, beaucoup n’eurent pas la résistance physique pour résister. Je voyais mes amis mourir les uns après les autres me laissant seul. C'est peu de temps après ça que j'ai rencontré mes deux derniers amis. Une fille et un garçon. Toshiro et Mana. Mes meilleurs amis. Toshiro adorait inventer des choses avec ce qu'il trouvait dans la tour quand il ramassait les pierres de constructions, il nous fabriqua beaucoup de chose à Mana et moi. Mana était celle que j'aimais...

C'était une blonde aux longs cheveux, elle avait de magnifiques yeux verts. Bien que nos sentiments semblaient être respectifs, nous nous le sommes vraiment dit lorsque celle-ci mourus à la révolte menée par Erza. Mana était une fille gentille et peureuse, elle adorait prendre soin de mon ami Toshiro et moi.  Condamnés à travailler encore et encore jusqu’à épuisement sans le moindre droit. C’était ce que je pouvais qualifier d’enfer. Je maudissais cet endroit, je voulais le quitter. Cette prison. Je tirais des chariots de rocher tous les jours. C’était ça mon enfance. J’ai appris à vivre avec. J’ai appris à garder espoir. L’espoir d’un jour quitter cette prison. Ce statut d’esclave qui m’a été donné contre mon gré.

J’ai brisé les chaînes qui me retenaient par un coup de chance durant l’année x776. Une révolte éclata grâce à une dénommée Erza Scarlet. Elle a permis de donner la force aux troupes de se rebeller. Nous en avons tous les trois profités, enfin c'est ce que je pensais... Mana fut prise en otage devant nous pour nous empêcher de partir, et nous forcer à retourner là-bas... j'ai reçu une plus forte décharge que d'habitude... Mana en reçu une aussi comme elle se débattit... tous se passa très vite à partir de là. J'ai perdu mon œil gauche.  J’étais tellement en colère contre l’unité magique qui m’avait torturé ce jour-là que je n’ai pas résisté.

Je me suis battu avec Toshiro et les autres pour notre liberté. Pour venger Mana inconsciente sur le sol. Nous n'avions rien pu faire pour notre ami. Toshiro est mort en me protégeant lui aussi.  C’est grâce à l’action d’Erza que le reste d'entre nous avons pu fuir par bateau une fois qu’elle découvrit sa magie. Je ne lui en serais jamais assez reconnaissant pour tout ce qu’elle a fait ce jour-là. Et pour le sacrifice de monsieur Rob. Nous avons profité qu’Erza aille sauver Gérald pour nous échapper comme elle nous l’avait demandé. Je suis resté 10 ans à la Tour du Paradis. Seulement... j'avais perdu tous mes amis là-bas...j'ai dû apprendre faire leur deuil. Ils n'ont pas de tombes... Enfin bref, je préfère ne pas y repensé.

Après être arrivé par bateau sur le continent, j’ai erré quelques mois avant d'entrer dans la ville d'Oak Tawn. Je n’avais plus personne avec moi. J’étais seul et désespéré. Je n’étais qu’un enfant à qui personne ne prêtait attention. Je devenais ce qu’on nommait un « enfant de la rue ». Un orphelin quoi ! Ils m’avaient tous pris. Je ne pouvais même plus parler de mon passé. Sous peine que personne ne me croit. Autant adultes qu’enfants d’ailleurs. Puis je doutais que la parole d’un enfant puisse être entendu par le conseil magique alors que les mages noirs de Zeref avaient prit leur précaution pour qu’aucune information ne franchisse la tour. J’étais seul, et perdu. Je ne savais pas où aller ni quoi faire. J’ai cru recevoir toute la misère du monde sur mes épaules à ce moment-là.

C’est durant cette dure période que je me suis mis à voler. Voler sur les places de marcher pour survivre. Je ne restais jamais au même endroit plus d’une semaine. Ne voulant pas risquer de finir ma vie en prison après avoir été prise où être dénoncée par les passants. Je ne tentais que la viande au début. Et puis j’ai commencé à m’attaquer aux fruits. Je me suis mis à pêcher en me fabriquant une mini canne à pêche avec un bout de bois et de corde que j’avais trouvé abandonné au pied d’une maison. A chaque fois que je demandais à rejoindre un groupe de gamin dans la même situation que moi, on me répondait que j’étais de trop dans cette ville. Alors je partais. Après ça, bah, il ne se passa rien de spécial dans ma vie comme j’étais un orphelin. J’ai découvert la magie par hasard en voyant des mages de la guilde Phantom Lord lors d’une bagarre.

C’est à la suite de ça que j’ai d’ailleurs rencontré un mage de rang S, membre des quatre éléments, Totomaru. Même s’il se disait être le plus faible d’entre eux ! C’était un mage de feu qui maîtrisait la flamme Arc-En-Ciel. Il m’avait demandé si je voulais apprendre la magie plutôt que rester moisir dans un endroit pourri. Il m’a demandé de l’attaquer afin de mesurer la force que j’avais, me montrant comment faire pour apprendre à utiliser la magie. Il m’a tendu la main et j’ai accepté de le suivre. N'ayant d'autre endroit où aller. Je suis entré à Phantom Lord, en 784 à 20 ans, après cet événement. Je m’étais beaucoup attaché à la guilde malgré un master impitoyable dans ses directives et dans son règne. Il y avait aussi les quatre éléments qui étaient les plus redoutés avant… Deux membres de la guilde sont maintenant à Fairy Tail. Je dois bien avouer que j’ai également hésité à rejoindre cette guilde forte, puissante, la beauté de ses liens me donnait beaucoup envie.

Une fois que j'y fis mon entrée officielle, j'ai d'abord travaillé comme serveur au bar de la guilde. Le temps que j'apprenne la magie. C'est Totomaru qui accepta de m'enseigner les bases de la magie. Il m’enseigna donc sa magie de feu arc-en-ciel, une simple magie qui permettait utilisation de flammes de couleur, une variation de la Magie du Feu dans lequel l'utilisateur pouvait créer des flammes avec une variété de couleurs, chaque couleur ayant un effet particulier.  Cela me permit de me faire remarquer et accepter comme mage. Les missions étaient de plus en plus fascinantes. Seulement, je ne savais pas qu’à ce moment-là, Phantom Lord serait dissoute et se lancer dans une terrible guerre. Une guerre contre Fairy tail à laquelle j'ai participé sans trop le vouloir, ce fut plus pour défendre la guilde, lorsqu'ils déboulèrent tous dans notre bâtiment ! C'est aussi ce qui lui fit perdre son statut lorsqu’elle perdit. Tout simplement. Ce fut un coup dur pour moi qui ne savait plus où aller ensuite. Encore une fois. C'est pourquoi Totomaru fit de moi ça première élève, c'était le seul avec lequel après être devenu Professeur de Magie.  

J'ai rencontré Jellal en 785 à vingt et un ans, peu de temps après son évasion et ce fut finalement peu de temps après que j’ai pris la décision de rejoindre Crime Sorcerer dont le Master était désormais Hannah. Une guilde neutre et indépendante qui permettait de racheter son passé et nos actes. Une guilde parfaite pour moi. Mon passage éclair chez Phantom Lord et à la Tour du Paradis n’avait pas l’air d’affecter le Master en tout cas. Et puis quelque part, je me sentais bien mieux dans une guilde comme celle-ci. J’ai pris part à la bataille de Chronos peu de temps après mon entrée dans la guilde. Je n’en reviens toujours pas que je sois autant bridé au niveau puissance et que tous les mages est perdu autant de puissance magique. Cela m’a beaucoup déprimé je l’avoue. Enfin bon, je m’en suis remis et j’ai continué l’entraînement et j’essaye de m’ouvrir un peu plus aux membres de la guilde même si ce n’est pas du tout évident.




Derrière le pc

♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Fairy Tail   Ven 26 Jan - 17:06

Diego Xerxes

"Ceci est une citation du swag"




Carte d'identité

♦️♦️ SEXE ::
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: ici
♦️♦️ ORIENTATION :: ici
♦️♦️ ARME :: Son ré-équipement.
♦️♦️ GROUPE :: Mage Solitaire
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: Love Live Sunshine, Hanamaru Kunikida




Magie et capacités


_ Magie de Ré-équipement :

_  Magie du Ré-équipement : Arc du Vent Céleste / Yumi Fujin no Ten

Magie de rééquipement basée sur l'utilisation d'un arc magique et de flèches magiques.  L'Arc est orné d'une mini paire d'aile blanche au milieu  qui permet de relier sa corde et ses flèches par le flux de magie d'XX. Il est composé de bois. Le flux des flèches change de couleur en fonction de l'effet désiré et de sa puissance. La principale contrainte est la puissance magique de XX et ensuite sa limite de stockage dépends entièrement de sa puissance magique.

De plus, la flèche utilisée ne peut être stockée que dans la dimension liée à l'Arc. Donc pour invoquer la, ou les flèches, l'arc doit déjà avoir été invoqué au moins une fois dans le combat. Pour terminer, une limite d'invocation caractérisés par deux modes de combats. Elle ne peut en utiliser qu'un seul à la fois car elle dépensera trop de magie.

Le premier lui permet d'envoyer plusieurs flèches simultanée. La taille et la précision sont alors aléatoires.  

Le deuxième lui permet d'envoyer des flèches avec un pouvoir choisit. Elle ne peut ainsi envoyer qu'une flèche à la fois.

_ Télékinésie : Il s'agit d'une magie qui permet à son utilisateur de faire bouger un objet solide ou liquide avec son esprit et de manipuler celui-ci à volonté et à des fins diverses. XX est un utilisateur expérimenté de la télékinésie, capable de l'utiliser pour ramasser des objets à la fois grandes et petites. Il peut l'utiliser pour lancer des objets volumineux à ses adversaires ou de les prendre et les jeter sur. Il peut également l'utiliser pour repousser les attaques contre lui. Il crée des ondes très puissantes, et peut bouger un corps dans n'importe quelle sens.


Physique


5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.


Mental


5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.


Histoire


XX est née à Harujion lors d'une nuit de pleine lune et d'étoile un soir d'été sous une nuit d'étoiles, de sa mère Mion et son père Olivier qui étaient de simples commerçants. L'un tenait une boutique de fleur et l'autre une librairie. Elle fut dès sa naissance chouchoutée de toute part par sa famille et obtenait toujours tout ce qu'elle voulait. Et devint une enfant capricieuse bien qu'elle fût calme. Elle apprit à lire et à écrire grâce à ses parents.

Dès qu'elle posait une question ses parents faisaient de leurs mieux pour y répondre, elle passait son temps à se disputer avec son frère à regarder le ciel, à dessiner et à se promener dans la rue pour découvrir le monde qui l'entourait. Elle aidait aussi parfois déjà ses parents dans les boutiques ou dans les tâches ménagères. C'était donc une jeune fille sans histoire, qui eut une enfance banale et heureuse et qui aimait collectionner les objets.

Pourtant, on dit souvent que la vie n’a de sens que si elle nous amène une raison de vivre. On dit aussi que l’on ne choisit pas toujours sa famille et son environnement. Notre xx est l’exemple type de ces enfants qui réussissent au bout d’un certain temps. Ces enfants qui ne démontrent pas de suite de capacités exceptionnelles, la jeune xx en faisait partie. Naître dans une famille modeste était peut-être de trop pour elle, et qui sait, peut-être aurait-elle eu un meilleur avenir si elle était née dans la bourgeoisie ? Stupidités bien entendu, xx faisait également partie de ces enfants qui grandissent à la traîne, et qui se retrouvent abandonnés par les autres.

Parce que trop lente à comprendre le monde qui l’entourait, trop lente dans ses gestes, trop lentes dans ses paroles.  Elle fait partie de cette catégorie de personnes que l’on nomme « déchets » mais qui réussissent à s’en sortir par leurs propres moyens sans forcément sans rendre compte. Et l’Histoire de la jeune membre de guilde, c’est ça. Une petite famille simple, aux revenus modestes, elle allait à l’école mais n’arrivait pas à suivre le rythme. Elle essayait de se faire des amis, mais sans trop de succès, car encore une fois, elle était laissée pour compte. Le simple fait d’essayer lui redonnait pourtant la motivation pour changer.

Essayer de rattraper les autres pour sortir de cette ombre qui semblait la coincer dans les ténèbres. Sa maladresse la laissait sur sa faim, tout ce qu’elle désirait toucher, ou découvrir, elle le cassait. Sans relâche, dans un cercle vicieux. Elle avait beau comprendre ses erreurs, tenter de les réparer, même la plus simple des tâches. Elle n’y arrivait pas. Et lorsqu’elle s’en rendit compte, ce fut le drame pour la jeune femme. Cela finit de la briser entièrement, elle pleura tellement toute les larmes de son corps, que la brune fut prise de panique et se jeta sur des peluches. Elle cousait, encore, et encore, elle venait de rentrer dans un autre monde. Un monde qui faillit presque la perdre entièrement. Creusant entre rêve, espoir, et réalité. La réalité lui était bien trop cruelle, lorsqu’elle finit enfin par sortir de l’école comme les autres, et à entrer dans le monde du travail.

Pourtant, un jour, le destin en décida autrement. Il décida de tourner enfin dans sa faveur. Après s'être encore fait virer, elle tomba gravement malade, mais personne ne voulut la soigner, car ils ne savaient pas s'ils risquaient la contamination ou pas. Un homme mage-vagabond offrant ses services décida cependant de l'approcher et au grand étonnement des villageois, il ne fut pas contaminé et il finit même par la guérir. Et il venait par la même occasion de lui sauver la vie et ses parents le remercièrent comme ils le devaient. Cependant, avec lui, elle sentait qu'elle pouvait devenir utile et quelqu'un d'autre. La séparation fut très dure, mais elle préférait ça que de rester ici. La demoiselle avait à peine douze ans. Elle rêvait d'avoir une vie d'aventure, où elle ne s'ennuierait pas, mais aussi pour suivre les traces de ses parents.

C'était pour ça qu'elle avait quitté le domicile,  avec l'accord de ses parents pensant qu'ils n'avaient plus d'estimes pour elle. C'est ainsi que sa vie commença à changer petit à petit, au fil du temps, elle prenait confiance en elle et acquit de la maturité. En apprenant à se débrouiller seule et à devenir autonome. La jeune femme apprit beaucoup de choses grâce à lui sur les villes. Ils ne restaient jamais au même endroit. Lui ayant apprit déjà pas mal de choses sur la vie et l'environnement, les lois etc... Il lui demanda si elle voulait apprendre la magie. En effet, celui possédait une magie assez rare qui était une magie xx.

XX avait répondu avec un grand oui, toutefois, elle ne s'attendait pas vraiment à cela. Ce fut une véritable galère ! Oui, une véritable épreuve pour XX. Elle était très trouillarde et abandonnait facilement à chaque obstacle malgré une bonne détermination. Elle avait des exercices physiques et des épreuves morales. Elle mit du temps à comprendre comment activer sa magie, elle qui n'avait jamais vécu dans un tel monde. Elle était impressionnée à chaque progrès qu'elle faisait. Cela lui redonnait courage, surtout avec les encouragements de son nouveau professeur. Quand on daignait d'être patient et de lui apprendre quelque chose, il se révéla qu'elle apprenait, analysait et retenait vite. Elle s'adaptait aussi facilement à ce qu'on lui demandait. Cela dura une bonne dizaine d'années durant son voyage à travers le monde en compagnie de son professeur.

Après avoir entendu des rumeurs les guildes elle demanda à son maître ce que c'était. Il lui enseigna donc tout ce qu'elle devait savoir sur le monde des guildes, mais aussi l'histoire de celle qu'il connaissait. Elle se dit que cela pourrait être très intéressant, son maître étant déjà vieux il la laissa entrer dans l'une de celle-ci après avoir longtemps insisté auprès de son maître. Il lui donna son accord dès qu’il la jugea apte à se débrouiller sans lui. Elle ne perdit pas une minute et elle partit avec le peut qu’elle avait sur elle.




Derrière le pc

♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Personnages Fairy Tail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Personnages Fairy Tail
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cadeau pour un Mage ? Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku débarque !
» Fairy Tail
» Fic Is Not The Enemy
» .: Gossip Coco's World Imagination :.
» [RPG] ~ Fairy tail rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Mireille :: Gestion de Mes Personnages :: Autre Persos-
Sauter vers: