Forum Test de Mireille

Mon forum test pour codage et graphisme, pas d'inscription possible sans autorisation.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thémis la justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Thémis la justice   Dim 12 Juil - 17:35



Thémis



Fiche technique


  • Surnom : à vous de choisir Surprised
  • Date de naissance : Inconnue
  • Signe astrologique : Inconnue
  • Nationalité : Titanide
  • Lieu de Naissance : Mont Othrys
  • Lieu d'entrainement : Mont Othrys
  • Maître d'entraînement : Aucun
  • Camp : Titans
  • Rang : Déesse de la Justice
  • Sôma : La Lance

    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

  • Groupe Sanguin : Inconnue
  • Poids : 58 kg
  • Taille : 1m62
  • Couleur des cheveux : Bruns
  • Couleur des yeux : Violets reflets blancs
  • Signe particulier : les reflets de ses yeux virent aux rouges lorsqu'elle utilise son cosmos / Sous sa forme de statuette, la sôma de Thémis ressemble à une épée ... un possible lien avec Damoclès, l'épée de la Justice.



Apparence Physique

15 lignes minimum

Caractère

15 lignes minimum

Histoire

90 lignes minimum

Il y a des millénaires une explosion géante eut lieu dans notre univers. Cette explosion permit à Gaia de créer la terre, à Ouranos de créer le ciel, et à Pontos l’océan primordial. Fille d'Ouranos et de Gaïa, elle vécut sans doute une bonne enfance, mais elle ne s’en souvient plus vraiment. Juste de cet événement marquant, Gaïa, qui voulait se venger de son époux pour la cruauté envers ses enfants, offrit aux douze titans des armes divines, les Sôma. Des armes qui servant à protéger le corps des titans, sous forme d'armure, mais également à attaquer leur ennemi. Après que son frère Cronos ait tué leur père qui les haïssait, les titans purent régner en maître parmi les dieux. Elle reconnut en lui comme pour ses frères, son nouveau Roi.

Thémis se rapprochait de plus en plus de son frère Japet, elle lui développa au fur et à mesure que le temps passait à ses côtés, un amour sans faille né d’une profonde amitié et admiration, le Titan Japet lui permit de devenir une mère en lui permettant de mettre au monde Prométhée. Elle transmit à son fils une grande partie de sa sagesse et comme elle connaissait aussi l’avenir et des secrets dont Zeus lui-même était ignorant, tel que le destin de Thétis, qui devait devenir plus puissant que son père. C’est grâce à sa sagesse que Prométhée, plus tard, fut libéré de son châtiment par Zeus-Jupiter.

Un peu plus tard elle réussit à obtenir le contrôle l’oracle de Delphes qu’elle remit à sa sœur Phoebe, ou bien dit-on aussi à un autre dieu, lorsque le dieu revint du Tempé où il avait été purifié du meurtre de Python… Sa fille Astrée elle, diffusait parmi les hommes les sentiments de Justice et de Vertu pendant l'âge d'or puis elle aurait fui la Terre par dégout et se serait réfugiée au ciel parmi les constellations et les étoiles. Plus le temps passait et plus Thémis sentait l’avenir de son peuple se dégrader, le Roi du temps devenait de plus en plus comme son père.

Il prenait l’image de son défunt père, tyrannique, implacable, et finit par diriger son peuple par une main de fer qui finit par une guerre de grande envergure, commençant tout d’abord par manger ses fils et ses filles un par un, une part une, sans leurs laisser la moindre chance de survie à cause de Zeus, ce fut le commencement de la décadence pour son clan. Ils furent trahis et jetés misérablement dans le néant, et le vide galactique, comme ses frères lorsque la justice divine ouvrit les yeux de nouveau pour la première fois tout, la peine ainsi que la souffrance régnaient en maître dans un lieu hors du temps et de l’espace.

Comme sa famille elle commença à haïr les humains et les autres dieux et déesses. Des millénaires passèrent encore et encore, toujours plus ennuyante, et disgracieuse, se sentant tellement seule dans ce nouveau monde étrange, sans Japet, dans sa bulle. Thémis ne pardonna jamais à Zeus cette trahisons, ni celle de Cronos, en qui elle eut plus de mal à reconnaître de nouveau son Roi, ironique non ?

En tant que Déesse de la Justice, elle ne pouvait même pas juger tous les événements qui suivirent, arrivant bien trop rapide à son goût, elle ne pouvait donc rester que spectatrice. Pendant que les humains eux jouissaient d’une liberté quasi-totale. Thémis finit par devenir impartial, ne pleurant même plus les larmes de son corps, elle ne jugeait plus l’utilité de cet acte. Le corps de Thémis souffrait, son cœur et son cerveau eux sombraient, enchaînée dans les méandres des enfers elle ne savait même plus combien de temps s’était écoulé depuis l’air mythologique.
Et puis un jour, le sceau qui les retenaient prisonniers finit par se briser, petit à petit, en à peine quelques années, le sceau de la nouvelle génération des dieux se brisa. Lorsque la déesse entendit l’appel de quelqu’un. Une lumière de cosmos brisa les ténèbres qui l’entourait. Ce fut la voix de Pontos qui venait d’achever le rituel de résurrection lors de l’année 1979. Ce cosmos si léger, puissant, destructeur et sombre à la fois leur avait permis de revenir et d’être libéré. Ses cheveux courts étaient devenus longs, et bruns comme le noir de l’univers mais elle se les coupa.

« Viens avec nous Thémis, de la Justice Divine, reprend ce qui t’ai dû toi aussi ».

Cette parole fut gravée à jamais dans la mémoire de Thémis. Elle le fixa longtemps, très longtemps Pontos d’un regard surpris mais plutôt chaleureux, elle ne savait pas pourquoi il l’avait tiré de son sommeil éternel, mais elle sentait que cela ne réservait que de mauvais présages. Ses dons divinatoires avaient faiblit au fil du temps mais ils lui avaient tout de même permis de continuer à
garder espoir. Au fond de son cœur, là où la noirceur n’était point.

« Pourquoi Pontos ? Que nous veux-tu après tous ce temps ? »

Elle ne reçut en réponse qu’une invitation à le suivre, avec un sourire malsain. Il lui avait rendu ce qui lui appartenait, ses attributs, sa sôma. Encore une guerre qui se faufilait à l’horizon lors de cette année 1999. Cela voudrait aussi dire qu’elle retrouverait son bien aimé, son frère, sa famille. Le cœur de la titanide se serrait à chaque pas qu’elle faisait pour sortir de l’obscurité. Tous les revoir était une chance qu’on lui offrait et qu’elle devait saisir par n’importe quel moyen. Thémis était triste de constater que l’humanité avait sombré en son absence. Elle n’arrivait pas à oublier, il lui faudrait surement une vie entière pour revenir en souriant, et faire comme avant. Pour oublier toute la souffrance du Tartare et les trahisons. Le seul qui lui était resté fidèle était Japet. Elle n’avait plus tellement confiance, en Cronos… Mais se gardait bien de le dire à qui que ce soit.

Un conseil de guerre s'ensuivit rapidement durant lequel Thémis dit ressentir le cosmos de Cronos. Coeos lui avait répondu qu'effectivement le cosmos de leur roi est bien présent dans cette dimension mais que son corps est encore enfermé. La Titanomachie était en marche, encore, et toujours. La roue du destin allait leur permettre de reprendre ce qu’ils espéraient depuis leur enfermement. La bataille entre Athéna et Cronos débuta, d’abord silencieuse, Thémis se contentait d’observer. Elle voyait bien son amant bouillir de l’intérieur désireux de prendre sa revanche. Quelque part, elle le comprenait parfaitement, après tout comment résister à cette envie de vengeance ? mais l’envie de se battre lui faisait défaut pour le moment voulant simplement profiter du peu de liberté qu’il lui restait. Elle avait peur de le perdre encore. Ils devaient retrouver leurs rois et le libérer.

La jeune brune millénaire sentait ses forces revenir petit à petit, mais sentait également que Japet avait de plus en plus de mal à se contrôler. Thémis restait dans l’ombre, et inconsciemment parfois restait éloigné des siens, pour se ressourcer après tant d’années. Sa sôma non plus sur ses épaules mais dans la salle du conseil de guerre, elle observait la terre, demandait parfois conseils à sa fille, plongée dans les étoiles. Thémis eut vent des événements qui se passèrent à Jamir par l’un de ses frères et trouvait que Japet en faisait de trop. La vengeance n’était pas une raison pour désobéir à son Roi ou agir sans ses ordres.
Elle savait que ses frères attaquaient le sanctuaire, Hypérion, Japet et Pontos lui-même étaient partis soutenir Coeos qui combattait seul le Gold Saint du Lion, après Japet à Jamir contre le Bélier. Thémis ne voulait pas fermer les yeux sur ses événements qui alourdissaient encore plus sa peine et sa tristesse de voir ceux qu’elle aimait partir tous le temps au combat alors qu’au final ils n’étaient pas des soldats. Elle avait toujours pensée que la guerre était réservée aux hommes pas aux dieux !
Elle se décida à entrer en guerre après avoir appris ce que les humains faisaient subir à son fils mais aussi sa trahison. Elle avait assez regardé ses frères et sœurs partirent se battre aux quatre coins du monde pour défaire l’armée d’Athéna. Thémis se prépara pour son combat au sanctuaire afin de protéger leur Roi. Les six déesses parvinrent à ériger une barrière protectrice autour de Cronos mais restèrent totalement impuissantes quant à sa perte de mémoire. Ainsi lorsqu’Aiolia tenta sa chance pour en finir avec Cronos, Thémis prit la décision de s’interposer et d’user de sa Brabeus Blade afin de fendre l'éclair du gold saint en deux et de lui renvoyer.

Thémis décida également de lui infliger son Brabeus Talanton qui devait exercer une pression suffisante sur le chevalier pour le mettre hors d’état de nuire. Néanmoins, ce dernier avait osé lever la main sur son roi, entrant dans une colère noire, celle-ci avait pris la décision de le décapiter avec sa Brabeus Blade mais son coup fut malheureusement contré par l'Excalibur du chevalier d'or du Capricorne qui arriva juste à temps pour lui sauver la vie. Elle se jeta  sur le nouveau venu mais encore interrompue. Cette fois ce fut de nouveau Aiolia qui lui avait coupé sa route avec un de ses éclairs à la noix. Il était parvenu à se relever et assène à la titanide ! A cause de son stupide Lightning Plasma.

Toujours très vive, mais surprise Thémis du de nouveau utiliser sa Brabeus Blade pour renvoiyer l'attaque à son expéditeur une nouvelle et dernière fois. Voyant que sa proie songeait à esquiver l'attaque, Thémis se mise à renforcer la pression de son Brabeus Talanton pour empêcher de bouger son ennemi. Pour la troisième fois, son action fut contrée, grâce à Shura qui s'interposa en contrant le retour de l'attaque de son Excalibur tout en soutenant la Brabeus Talanton de l'autre main.

Lassée par ce combat qui ne durait trop longtemps déjà, Rhéa intervint mit fin au combat en invoquant ses Python Ge. Tous purent enfin rentrer alors au Cronos Laburinthos. La bataille gagnait un peu plus en intensité chaque jour, et puis vint le fameux plan qui consistait à attirer Aolia au Mont. Pour cela, sa servante, élève, disciple, bref appeler ça comme vous voulez, fut capturée par Japet. Elle s’appelait Lithos…

Thémis n’avait jamais vu quelqu’un d’aussi croyant en un être qui lui était cher. Son courage était exemplaire, mais face à Japet, elle savait que cela ne durerait pas longtemps. Elle s’était contentée d’observer celui qu’elle aimait sombrer encore plus profondément dans la folie meurtrière de la guerre. Elle savait aussi que de tous les titans il sans doute le plus cruel désormais. Cela lui faisait mal au cœur de l’admettre. Thémis s’arma pour la suite de la bataille, elle devait intervenir, et ne pouvait laisser son mari seul recouvrant ainsi son cœur de ténèbres et de jugement. Elle fila devant ses sœurs et ses frères, suivant son mari retrouvé, et même après des siècles séparés leur amour était lui éternel.

« Seras-tu avec moi pour cette bataille ?

Je serais toujours avec toi. »

Plus elle regardait son amant se dégoûter de l’humanité à cause de la trahison des humains envers leurs fils, plus elle se sentait prendre pourtant le même chemin que lui. Elle ne le voulait pas elle, et tentait de rester elle-même digne d’une mère, et d’une femme. Et la bataille recommença, le Lion fut téléporté devant eux par Japet fou de rage et animé par la vengeance. La bataille fut longue, trop longue, et aucun d’eux ne semblait vouloir lâcher prise, entre Japet et le Lion, porté par ses convictions, Thémis restait persuadée qu’au fond d’elle, ils faisaient la bonne chose.

Elle se fichait pas mal de ce que pensait le lion ce saint d’Athéna qui ne connaissait pas la douleur de perdre un être cher, d’avoir été consommé par la violence, et la haine toute sa vie. Aidé par le pouvoir de leurs planètes, et des cosmos de ses habitants, Thémis continuait de déstabiliser le lieu en aidant au mieux Japet. Rien n’y personne ne pouvait les arrêter, elle en était convaincue. Japet fut obligé de créer une petite armée de 6 géants pour venir à bout du Lion et alors que tout semblait perdu l’intervention d’un autre saint d’or fut le salue de son ennemi le Lion… Thémis regardait son mari complètement absorbé par le combat avec les deux chevaliers d’or, les écoutants parler, son cœur se serrait.

Pour Thémis s’en était de trop, elle détruisit les titans pour permettre à Japet de gagner d’avantage en puissance. Sur le coup Thémis ne pensa jamais aux millions de vies sacrifiées inutilement, et elle s’en fichait en fait. Elle fut juste bluffée par l’arrêt de l’arme destructrice de Japet vers le saint du Lion. Cependant, l’arme de Japet semblait devenir de plus en plus incontrôlable, ne pouvant le laisser continuer comme ça, l’aimant trop pour le voir sombrer. Pas comme ça, pas maintenant. La justice devine pris son élan pour se placer sans hésiter une seule seconde derrière son amour. Elle ne voulait pas qu’il perde le contrôle de lui-même, ni qu’il change, ni qu’il devienne…fou…

«  Japet, tu es le père de mon fils, celui que j’aime et que j’aimerais, tu es mon dieu, un dieu puissant »

Thémis souriait, elle avait tout donné pour le protéger, lui, elle dernière rempart pour lui permettre de vivre !

« Il y a encore une vie capable de t’apporter la puissance nécessaire pour le vaincre. Elle est pour toi, elle l’a toujours été. Prends-là et bas-toi, de toutes tes forces. Je t’aimerais pour l’éternité. Même dans la mort, je ne cesserais jamais de t’aimer. »

Elle sentait celui-ci se figer dans le temps et l’espace. La douleur de la séparation était si forte…mais elle était heureuse à ce moment-là, elle le savait.

« Thémis… Pardonne-moi, mon amour. »

La demoiselle millénaire aux cheveux d’ébènes avait fermé ses yeux pour longtemps. Elle avait senti la chaleur des larmes de son époux tomber sur son corps. Elle se sentait sombrer petit à petit dans le néant, dans les ténèbres. Toute sa chaleur s’évaporait et son âme quittait son corps pour retourner dans sa prison éternelle. Comme si rien n’avait existé, comme si tout ce qu’elle avait enduré c’était fini et figé à cet instant. Tous ce qui lui restait était la lumière des sentiments de Japet à son égard qui l’accompagnait vers le ciel  du tartare.

Au fur et à mesure qu’elle sombrait de nouveau Thémis sentait Japet faiblir lui aussi s’enfonçant lentement plus profondément dans l’eau noire, son esprit, ses pensées, son cœur, tous ses sentiments allaient vers lui avant qu’elle ne s’éteigne une nouvelle fois en compagnie bientôt de celui pour qui elle était prête à vivre encore et à toujours se sacrifier.

Et là roue du destin recommença à tourner, inlassablement, les jours, les nuits, les batailles entre saints et titans n’étaient plus pour Thémis.  Elle n’était plus non plus, voyageant dans l’infinie prison du tartare de nouveau. Athéna avait commis le crime de tuer Hadès, l’empereur régnant sur les enfers accompagné de ses chevaliers mais ce fut sa plus grosse erreur car ce qu’elle ne pouvait prédire c’était que les sceaux retenant elle et sa famille se brisaient petit à petit. Quatorze années passèrent, et Thémis comme son clan brisèrent de nouveau les chaines du silence  et du néant. Les dieux régnants sur l’Olympe et le monde s’affaiblissaient grâce à  d’Athéna.

A son nouveau réveil lors de l'année 2000, Thémis sentait que cette fois ci ce serait différent, son intuition la trompait rarement et ses dons divinatoires lui permettaient de voir l’avenir. Ils étaient revenus, et elle comptait bien servir son peuple, et sa famille, le peuple d’Or avait assez régné sur Terre, il était grand temps de reprendre ce qui leur appartenait depuis toujours. Thémis observait ses frères et sœurs partir à la guerre, pour cette nouvelle titanomachie.

Le Théos Sema illumina le ciel, et la terre fut ravagée par d’étranges créatures, autant mythologiques que préhistoriques. La guerre fut lancée. Sa sôma sur le corps, elle voyait bien que Japet restait distant avec elle, et il avait bien ses raisons, le temps leurs offraient une nouvelle chance, et ils devaient la saisir par n’importe quel moyens. Les humains ne pouvaient pas comprendre. Et désormais elle se contrefichait bien de leur sort, ils n’avaient que ce qu’ils méritaient. Elle était pleinement d’accord avec Cronos et ses agissements. Pour le moment la seule chose qui préoccupait Thémis, était la distance que prenait son époux avec elle, avec les autres.

« Pourquoi restes-tu seul ? »

« Je n’ai rien de particulier à faire avec les autres.
-Tu mens. Et tu m’évites. »

Oui, il lui mentait, il l’évitait, elle n’aimait pas ça, cela le renfermait encore plus dans sa colère, et sa haine, dans sa vengeance.

« C’est faux, je n’ai simplement pas…

Japet regarde-moi ! »

Ces mots furent prononcés avec tellement de tendresse dans le regard de Thémis, elle détestait quand il lui mentait, elle ne pouvait imaginer que ce soit pour son bien. Quand bien même il ne voulait pas lui parler elle voulait l’obliger à extérioriser ce qu’il ressentait encore au plus profond de lui-même. Elle savait qu’il s’en voulait toujours de sa mort, elle en était convaincue, s’était ça qui l’empêchait de la regarder dans les yeux et lui dire la vérité en face. Elle tira Japet pour le mettre face à la réalité, face à elle, pour ne plus qu’il l’ignore !

« Ce n’était pas la peine d’y aller aussi fort...

-Tu ne m’écoutes plus Japet, tu m’évites et m’ignores.

-Je t’ai dit que…

TAIS-TOI ! »

Et là ce fut la déferlante cosmique qui partit, la baffe du siècle, de sa main Thémis avait recouvert le visage de celui qu’elle adorait, qu’elle chérissait plus que tout. Son regard était mélangé entre tristesse, colère, frustration, et lui il se contentait de la regarder et de répondre. La voix de Japet s’était brisé, et les larmes avait coulé… Elle ne se desserra pas de son emprise, le laissant faire, elle se moquait de ce que les autres penseraient de ça, puisque de toute façon personne ne le verrait. Et cet amour éternel était bien la seule chose qui permettait à la Titanide de résister encore et encore

« Jamais je ne t’en ai voulu Japet… et jamais je t’en voudrais, tu l’as fait pour notre peuple, pour notre famille, alors reste avec moi, ne laisse pas les ténèbres reprendre ton cœur. Je te pardonne, même s’il n’y a rien à pardonner. J’aimerais que tout redevienne comme avant et à jamais... mais c'est trop tard mon amour... je t’aime. Et cet amour est éternel tu le sais ça non ? Japet… One life, One Love »

Voilà, c’était dit, et elle espérait que ce soit clair dans sa tête, jamais au grand jamais elle ne lui avait avoué ouvertement jusqu’ici mais son attitude l’avait poussé à le faire. Peu importe s’il trouvait cela pitoyable, peu importe les gestes et erreurs passées, tout ça était loin désormais pour Thémis.  Elle le sentait s’apaiser petit à petit, mais elle sentait aussi cette part d’ombre négative qui ne voulait pas partir, qui voulait rester et qui resterais surement encore longtemps.

La vie leur offrait une seconde chance, une seconde chance de se retrouver encore une fois pour une ultime bataille qu’ils comptaient bien gagner, réduire à néant l’humanité toute entière et purifier cette magnifique planète bleue pervertie et consumée. Quand bien même les dieux de l’Olympe restèrent chacun chez eux et refusèrent d’aider Athéna et de tomber face à ses supplications,  face aux massacres qui suivirent sur les humains. Trahit par Poséidon et l’ayant libéré de son plein gré, il se joua d’elle et repartit bâtir sa cité de l’Atlantide se retrouvant ainsi seule avec une armée en déclin.

Seul Odin avait jugé utile de lui prêter main forte, même Zeus avait refusé d’assumer l’erreur de sa nièce. Thémis se réjouissait au fond d’elle de cette situation, et espérait qu’elle dure. Elle pouvait agir librement désormais Gaia s’étant retirée, les titans régnaient en maître absolu dans ce monde chaotique. Seul quelque citées tenaient encore le coup de leurs ravages… Pourtant, elle savait bien que l’armée d’Athéna reprenait du galon, et que dès qu’ils seraient assez nombreux ils viendraient les défier, elle se contenterait de suivre son Roi, sa famille et son époux dans toute cette aventure hors du commun des mortels.


Règlement a écrit:
• Lors de l'élaboration de votre fiche, ou même avant, n'hésitez pas à jeter un œil au carnet des membres : ici , peut-être trouverez-vous un liens qui pourrait vous intéresser. N'hésitez pas non plus à jeter un oeil : ici, peut-être trouverez-vous à croiser votre histoire avec celles des membres déjà validé, ne serait-ce qu'en prenant en compte leur présence dans le camps que vous aurez choisit.

Derrière l'écran


  • Prénom/Pseudo : (facultatif)
  • Age :
  • Expérience de RP :
  • Vous et Saint Seiya :
  • Comment avez-vous connu le forum :
  • Un commentaire ? :




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
 
Thémis la justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victoria :)
» GARMIN NUVI 670 TFM
» Lycampire
» Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier. ~
» RPG HP - Des Poufsouffle ! Talulah Riley ; Victoria Justice etc - (Avatars Nogociables)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Mireille :: Gestion de Mes Personnages :: Forums Saint Seiya-
Sauter vers: