Forum Test de Mireille

Mon forum test pour codage et graphisme, pas d'inscription possible sans autorisation.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Miranda Lotto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Miranda Lotto   Mar 22 Déc - 13:19

Lotto Miranda

La moins Malchanceuse

« Personne ne peut changer une autre personne, mais une personne peut être la raison pour laquelle quelqu’un change »

Carte d'identité

Guerre Sainte

NOM : LOTTO
PRÉNOM :Miranda
SEXE :
ÂGE : 25 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 1er Janvier
TAILLE ET POIDS : 168cm et 45kg.
ORIGINES : Sang Allemand
SURNOM : La boueuse, La Malchanceuse, l'Incapable, la Pouilleuse, la vieille Sorcière, la Moche, etc...
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
LIEUX DE RÉSIDENCE :PARTICULARITÉ : ...
RAND DE DÉPART : E
TYPE D'INNOCENCE : Équipement  
SON NOM : Time Record - Chornodisque ou Eau de Jouvence
DESCRIPTION DE L'ARME :  son arme se présente sous la forme d’un disque semblable au cadran d’une horloge.
DESCRIPTION DES POUVOIRS :
A la base étant une horloge, son innocence est capable de modifier le cours du temps, ainsi que de restaurer les objets du passé et de guérir les blessures, ou tout du moins, de les masquer, suspendre durant le temps de l’activation. Elle a réussit à tenir plusieurs jours sur un champ de bataille et à rester éveillée pour maintenir l'activation lors de la recherche du Maréchal Cross. Cependant, toute personne mortellement blessée finira par mourir et tout objet par se détruire. Elle ne peut affluer sur le cycle vie/mort et celui-ci reste irréversible.

Description physique


Cette jeune femme à une belle chevelure brune, bouclée et soyeuse, qui lui arrive un peu après les épaules. Elle a une frange et deux longues mèches qui lui encadrent le visage qu’elle attache avec deux nœuds noirs. Elle a de petits yeux en forme d’amandes d’une magnifique couleur bleue océan. Un visage fin, frais, un menton assez ovale, de légères pommettes. Miranda se fiche pas mal de son apparence et est de santé plutôt faible depuis sa naissance.

Elle a le teint pâle, semblable à la couleur de la neige. Elle à des sourcils très fins et un petit nez un trompette. Elle possède également une bouche filiforme, rose claire très claire comme les framboises. Elle a un cou fin, un front large et une poitrine tout ce qu'il y a de plus correcte, ni trop grosse, ni trop petite, un dos pas trop cambré, des petites fesses rebondies et des jambes minces.

Au niveau vestimentaire, la plupart du temps Miranda porte l'uniforme rouge et noir des exorcistes, celui-ci est composé d'une veste noire aux bords rouges, avec le symbole des exorcistes, et d'un pantalon blanc. Avec de longues bottes noires lui arrivant aux genoux. Sinon elle aime porter des vêtements ample et légers, pratiques.

Description mentale



Miranda est une exorciste qui a beaucoup évolué dans sa vie. En effet, au tout début, elle était le genre de personne qu’on laissait derrière et dont on se désintéressait totalement. Elle n’arrivait à rien, n’était pas capable de réaliser quelque chose de ses mains. A chaque fois qu’elle essayait s’était comme si une force maléfique flottait au-dessus d’elle et lui donnait une malédiction.

Elle finit par perdre espoir, et à renfermer définitivement sur elle-même. Elle en venait même à massacrer ou recoudre de pauvres lapins en peluche pour combler son vide, son désespoir. Sa différence. Sa maladresse est le trait qui fit de sa vie un enfer. Toujours faire tomber les choses, casser ce qu’elle prenait, se prendre les coins, tomber, se relever mais sombrer car elle n’avait plus du tout confiance en elle.

Elle s’était complètement perdue au fur et à mesure qu’elle grandissait. Souhaitant même que demain n’arrive jamais. Elle se retrouva coincée en elle-même après sa rencontre avec son horloge. Cette fameuse horloge qui lui ressemblait tellement. Cette Horloge bonne à jeter comme elle. Délaissée, elle était. Triste, et incomprise.

Devenir exorciste fut ce qui la changeât presque radicalement. Voulant désormais tout faire pour se rendre utile, être à la hauteur de la tâche qui l’attend. Réussir ses missions, en apportant le soutient aux exorcistes combattants. Elle ne pouvait pas combattre au corps à corps, ni même à distance, pourtant, la découverte de son innocence et la rencontre avec Allen/Lenalee lui permit de se surpasser. De changer. Ou tout du moins, commencer à changer, à prendre confiance en elle. A essayer de ne plus regarder en arrière. A s’habituer à sa nouvelle condition, celle d’aider les autres.

Elle essaye de comprendre la situation dans laquelle se trouve la Congrégation, la disparition de son ami Allen la beaucoup plus secouée que ce qu’elle pensait. Au début, elle ne se serait jamais pensée capable de réaliser de tels progrès. La disparition d’Allen, les problèmes avec Kanda, furent ce qui la fit se rapprocher de Marie, elle ne sait pas vraiment comment elle doit s’y prendre avec lui. De nouveaux sentiments et émotions apparaissent au fur et à mesure de son aventure aux côtés de la Congrégation.

Histoire


On dit souvent que la vie n’a de sens que si elle nous amène une raison de vivre. On dit aussi que l’on ne choisit pas toujours sa famille et son environnement. Notre Miranda est l’exemple type de ces enfants qui réussissent au bout d’un certain temps. Ces enfants qui ne démontrent pas de suite de capacités exceptionnelles, la jeune Lotto en faisait partie. Naître dans une famille modeste était peut-être de trop pour elle, et qui sait, peut-être aurait-elle eu un meilleur avenir si elle était née dans la bourgeoisie ? Stupidités bien entendu, Miranda faisait également partie de ces enfants qui grandissent à la traîne, et qui se retrouvent abandonnés par les autres.

Parce que trop lente à comprendre le monde qui l’entourait, trop lente dans ses gestes, trop lentes dans ses paroles.  Elle fait partie de cette catégorie de personnes que l’on nomme « déchets » mais qui réussissent à s’en sortir par leurs propres moyens sans forcément sans rendre compte. Et l’Histoire de la jeune Allemande, c’est ça. Une petite famille simple, aux revenus modestes, elle allait à l’école mais n’arrivait pas à suivre le rythme. Elle essayait de se faire des amis, mais sans trop de succès, car encore une fois, elle était laissée pour compte. Le simple fait d’essayer lui redonnait pourtant la motivation pour changer. Essayer de rattraper les autres pour sortir de cette ombre qui semblait la coincer dans les ténèbres.

Sa maladresse la laissait sur sa faim, tout ce qu’elle désirait toucher, ou découvrir, elle le cassait. Sans relâche, dans un cercle vicieux. Elle avait beau comprendre ses erreurs, tenter de les réparer, même la plus simple des tâches. Elle n’y arrivait pas. Et lorsqu’elle s’en rendit compte, ce fut le drame pour la jeune femme. Cela finit de la briser entièrement, elle pleura tellement toute les larmes de son corps, que la brune fut prise de panique et se jeta sur des peluches. Elle cousait, encore, et encore, elle venait de rentrer dans un autre monde. Un monde qui faillit presque la perdre entièrement. Creusant entre rêve, espoir, et réalité. La réalité lui était bien trop cruelle, lorsqu’elle finit enfin par sortir de l’école comme les autres, et à entrer dans le monde du travail.

Laver les vitres, faire la serveuse dans un bar de ville, aider sur la voie publique, faire la vaisselle pour un restaurant. Rien. Elle ne pouvait toujours rien faire. Rien obtenir par elle-même. Elle serait toujours finalement cette petite que l’on traînerait à une laisse et qu’on abandonnerait à une rue en prenant la fuite. Que pouvait-elle faire à part subir ? Résister ? A quoi bon lorsque depuis le début de notre vie, nous naissions sous une mauvaise étoile ?

Au bord du désespoir, alors que les mêmes scènes se répètent, les enfants qui lui jettent un « faux » serpent, une charrette qui la renverse dans la boue, elle vient de se faire virer pour une fois qu’elle ne compte plus. Sur le chemin du retour, un mince espoir guette le cœur de l’allemande, il y avait ce jour-là, un vide maison organisée par un propriétaire qui vendait ses meubles. Qui les condamnait quelques parts à l’oublis éternels, ils étaient comme elle. Une chose bonne à jeter. C’est avec courage qu’elle ose s’approcher et qu’elle remarque que les aiguilles de cette horloge ne peuvent plus fonctionner.

Personne n’avait jamais réussi à la faire marcher. C’est là, que tout à commencer à changer pour elle. Si Miranda s’attendait à ce que l’Horloge réalise son vœu le plus cher « que demain n’arrive jamais », elle n’y aurait pas crut. A la suite de cela, elle répéta plus d’une centaine de fois, ce jour. Ce qui donna naissance à la ville rembobinée. Ainsi qu’à sa rencontre avec Allen et Lenalee, et son début de voyage vers son nouveau elle.

Désormais rendu capable de faire quelque chose de ses mains, grâce à ses deux nouveaux compagnons, elle permit à Allen et Lenalee de s’en sortir face à Road, la première Noah qu’elle rencontra. Elle passa ensuite plusieurs mois de formations à voyager un peu partout à travers le monde avec des groupes, et des unités différentes pour se perfectionner une fois que son innocence prit la forme de son chronodisque.

Quelque temps plus tard, Miranda arriva dans l’affaire de recherche du Général Marcian Cross jusqu’en Asie, où elle aida à défendre le bateau en l’entourant d’un champ protecteur qui permit à ses camarades de repousser l’invasion, cependant, la plupart des membres de l’équipage périrent dans l’attaque. Ils furent tellement gentils avec elle, qu’elle ne voulut pas les laisser partir en désactivant son innocence. Ils arrivèrent finalement au Japon, ou toute la fine équipe réussit à prendre l’arche après un dur combat contre les Noah et le grâce au retour d’Allen. Elle était restée en dehors de l’arche, mais sa présence permettait de savoir qu’ils étaient encore en vie.

Elle était un peu une sorte de guide sur l’avancement de la mission récupération de Lenalee qui avait été capturée pendant ce temps-là.
Alors que son innocence était entrain d’évoluer et de changer de forme. Après il y eu, l’attaque contre le niveau 4 avec la fin de l’évolution de l’innocence de la jeune Lenalee ! Et l’attaque des Noah sur l’Ordre pour récupérer un œuf d’Akuma, montra encore plus son utilité au sein de cette nouvelle famille.

Famille


Miranda vient d’une famille modeste, et normal d’après les rumeurs qui courraient. Elle considère désormais les membres de la Congrégation comme sa nouvelle famille. Elle qui fut tellement détestée, et délaissée, elle a enfin pu trouver un point de repère ou s’accrocher, ou on avait besoin d’elle. Ce sont ses amis, ses compagnons d’armes. Elle aime Allen, Lenalee, commence à apprécier Kanda Kun, et à se rapprocher de Marie Noise, avec qui elle s’entends plutôt très bien. Elle n’a jamais rencontré un homme si doux avec elle.

Test Rp

Le sujet sera donné par un membre du staff après une première vérification. Pour les prédéfinis du manga uniquement.

PRÉNOM OU PSEUDO : sailorcosmos
SEXE :une fille
ÂGE :18 vagues d'été
DOUBLE COMPTE ? YES, d'un semi au soleil 8D /crève.
COMMENT T'ES ARRIVÉ(E) ICI ? J'ai défoncé la fenêtre ? /bam/
UN MOT POUR LA FIN : JE VOUS AIMES ! ♥♥♥
LE CODE, BIEN-SÛR :

COPYRIGHT : Miranda Lotto de DGM.
Et IRL, ça donne quoi ?





Dernière édition par Mireille Van Roy le Mer 18 Mai - 17:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Miranda Lotto   Mar 26 Avr - 13:03

" Marie est sur le point d'embrasser Miranda. Mais elle a mangé de l'ail. Quelle est sa réaction ? " /KREV/ ( C'était une idée de Tyki )': /krev/ )
Ou plutôt : 600 mots.
" En compagnie du Maréchal Sokaro, Miranda se rend dans les colonies françaises d'Algérie en quête d'un cristal divin, à l'oasis de Biskra plus précisément. Alors que la mission se déroulait sans entrave jusqu'à présent, un conflit éclate entre des colons et des locaux, et Miranda ne tardera à découvrir que des akumas se cachent parmi les français. Comme si cela ne suffisait pas, une tempête de sable s'abat sur eux. Tandis que Sokaro ne cherche qu'à détruire les akumas, au détriment des pertes, Miranda désire aussi protéger la population, veiller à ce que les « dommage collatéraux » soient moindre...
Comment va-t-elle gérer cette situation ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Miranda Lotto   Mar 26 Avr - 23:33

Aujourd’hui, j’avais rencontré Komui pour partir en mission par-delà les frontières. Je devais accompagner le Maréchal Sokaro afin de récupérer un cristal divin qui causait plusieurs problèmes. C’était dans un pays chaud ou je n’avais jamais mis les pieds. Depuis que j’étais à la Congrégation j’avais découvert tellement de choses, que je n’aurais jamais imaginé un jour pouvoir réussir. C’était dans un environnement désertique que nous avions rendez-vous. Le sable courrait les dunes à perte de vue, j’avais du mal à imaginer un coin de paradis ici.

Un coin de source avec des arbres. D’après ce qu’on m’avait dit, c’était un empire coloniale français. Il y avait des ruines d’anciennes constructions et des habitants qui y vivaient. Ils étaient en plusieurs communautés. Pour nous rendre là-bas, on avait emprunté l’arche avec l’autorisation de Komui, cela nous évitait le voyage fatiguant en train ou en bateau. BISKRA, au sud du massif des Aurès, l'une des plus belles oasis d'Algérie. Fondée dès l'Antiquité par les Romains, sous le nom de Vescera, Biskra est une station climatique réputée, par la douceur exceptionnelle de l’air ambiant, avec sa palmeraie longeant l’oued est un de ses attraits majeurs.

Il y avait des milliers de Palmier, c’était le détail qui me surprise en arrivant sur les lieux. On pouvait voir un fort turc donnant accès à un panorama formidable d’après les rumeurs. Nous fûmes plutôt bien accueillis par la population locale. A vrai dire j’avais un peu peur que nos uniformes les effraies mais ils furent prévenus de notre visite puisque le chef vint nous emmener chez lui. Il nous expliqua brièvement mais le Maréchal Sokaro se doutait des tensions entres Colons et la population locale. On le sentait dès qu’on arrivait. Le Maréchal Sokaro n’avait pas encore pris la parole, seulement pour me dire de me méfier si jamais on venait à être séparés dans la ville. Ce que je me contentais d’acquiescer. Je le suivais silencieusement, regardant un peu partout autour de moi, de gauche à droite. Mes cheveux bruns étaient attachés comme à mon habitude. Le Maréchal m’invita à m’assoir avec lui à une table d’un bar local pour que nous puissions nous désaltérer et gratter des informations sur la situation actuelle de l’Oasis.

Une main dans les cheveux, je profitais d’un courant d’air frais, c’était vrais qu’il faisait bon vivre ici. Bien plus que dans ma petite ville misérable d’avant. J’aurais presque aimé naître ici. Ma vie aurait surement été différente, et j’aurais pu être utile bien plutôt. Enfin bon, on ne pouvait pas changer le passé, cela m’avait permis de rencontrer des amis fidèles. Pour rien au monde je ne le regretterais. Le Maréchal Sokaro me faisait quand même un peu peur, vraiment, surtout qu’il n’hésite pas à sacrifier des collègues, je n’avais pas envie de me faire prendre et d’être sacrifier comme une bonne à rien. J’allais lui prouver que je pouvais lui rendre service dans cette mission. Finit la maladresse maladive. Je fis un sourire en observant des enfants qui jouait. Pourtant, quand on regardait les adultes, on sentait bien que les Colons n’étaient pas les bienvenus ici. Notre mission était de récupérer l’innocence mais comment savoir où elle se trouvait ? Elle pouvait être n’importe où en plus de cela. Autant en la nature qu’en des êtres humains. Et qui disait innocence disait des ennemis plus ou moins fort, Akuma.

Les faiseurs de ténèbres du Comte Millénaire. J’étais d’ailleurs surprise que pour le moment la mission se déroule sans encombre. Ou presque. En effet, Sokaro me pointa du doigt deux hommes, ce qui me fit retourner légèrement la tête vers la scène qui allait se dérouler sous nos yeux. Il s’agissait d’un simple contrôle d’après ce qu’on pouvait entendre. Les regards noirs entre les Colons de l’Empire Français et les Algériens en disaient beaucoup d’après le Maréchal. Celui-ci me demanda d’analyser la situation, comme pour un petit test d’entraînement avant une entrée en scène. Tenant la chaise de mes deux mains crispées, je pris une petite voix pour lui répondre ceci :

« Eh bien… Les Français ont regardé de haut les hommes à la couleur de peau plus foncé, du coup, les tensions que l’on peut sentir depuis tout à l’heure ont explosés, et la bagarre à éclater… » Il se leva et passa devant moi, les mains dans les poches tenant son arme ouverte, l’homme à la veste noire rejoignit le groupe, me demandant de me tenir prête à intervenir car on allait avoir de la compagnie ?... Je ne compris pas tout de suite pourquoi sur le moment. Je ne compris que lorsqu’il activa son innocence… Les Akumas se cachaient en les Français Colonisateurs. Je le trouvais vraiment brusque, brutal, il n’hésita pas à foncer tête baissée, se montrant à l’ennemi qui riposta… bien évidemment. Sokaro l’envoya littéralement voler dans les airs.

Si rapidement que je ne pus le voir. Cependant, je savais ce que j’avais à faire. Protéger la population civile, tournant dans le même temps mon Chronodisque pour activer mon innocence, je me dirigeais vers les deux Algériens pour les protéger d’une bulle avec pleins d’Horloges qui gravitaient autour des deux effrayés. Activer mon innocence me faisait largement moins souffrir qu’avant. J’étais une exorciste désormais habituée même si je ressentais encore de la fatigue physique, elle était moindre qu’avant car je réussissais à me contrôler un peu plus. Je ne voulais pas en dire plus car je ne me considérais nullement comme une exorciste expérimentée, moi qui était là depuis à peine un an.

Enfin, bref, l’heure était à la concentration pour maintenir la bulle. Je demandais alors aux Algériens avec un sourire :

« Sa va !? Vous n’avez rien ? Je suis arrivée à temps ?! »

L’un d’entre eux, celui de droite, réussit à me répondre :

« Tout va bien, merci Madame en rouge et noire ».

Sokaro me félicita de loin d’avoir réagi aussi vite. En même temps, je n’avais pas trop eu le choix, qu’aurait-il fait lui ? ils les auraient probablement laissés derrière. C’était surement le pourquoi du comment du choix de Komui. La panique commençait à gravir les échelons dans les rues, les habitants s’enfermaient chez eux à tour de rôle tandis que les soldats français continuaient de nous rejoindre. On allait vite être débordés.

« Miranda ! Je compte sur toi pour les empêcher d’approcher ! Les Akumas sont là, donc l’innocence est forcément dans le coin, va voir près de la source d’eau ! demande-leur de t’y emmener ! moi je m’occupe des envahisseurs ! » Fit Sokaro à la suite de son cri de terreurs et de joie habituel. Je crois que je ne le comprendrais jamais comment on pouvait prendre autant de plaisir à tuer des innocents possédés et qui avait vendus leurs âmes au diable. Je m’exécutai en dirigeant ma bulle protectrice vers les soldats. Je tentais de me faire comprendre via un anglais plus ou moins international appris à la Congrégation. Peu de temps après mon arrivée. Enfin bref, Là n’était plus la question. Je devais me concentrer, que faire en premier ? Réfléchis Miranda ! Réfléchis ! Déjà, aider les deux Algériens à se relever. C’est ce que je fis en me tournant vers eux, pour leur tendre une main amicale. Afin de leur montrer que nous n’étions pas des ennemis potentiels.

Cependant, les soldats ne comprenaient pas et continuaient de tirer vers les Akumas. A croire qu’ils ne m’écoutaient même pas parler ! L’un d’eux me prise en me soulevant et me jeta à terre devant les deux Algériens. « Arrêter s’il vous plait ! » Fis-je en me relevant et en mettant limite à genoux. Rien n’y faisait. Je ne faisais pas partie de l’armée alors personne ne m’écouterait. C’est ce que finit par me dire le deuxième algérien. D’autant plus que je ne parlais pas français. C’était bien embêtant, vu qu’ils ne semblaient pas non plus comprendre mes mots d’anglais. Mais bon, le plus important était que je ne devais pas oublier pourquoi on était là : récupérer l’innocence. Je tandis la main vers les habitations de la population et j’hurlais :

« Innocence Activation ! Time Out ! », plusieurs murs apparurent et stoppèrent le cours du temps autour des maisons de la population, chacune leur tour pour les protéger. Les humains à l’intérieur admiraient le spectacle depuis les faibles espacements des volets. La foule paniquait, les groupes se resserraient les uns contre les autres. Ils priaient. Je ne pouvais pas trop m’éloigner, plus je m’éloignais plus je risquais de vite me fatiguer, avec autant de camarades à protéger. Une fois cette action faite, je demandais aux deux algériens que j’avais rencontré de m’aider à avancer jusqu’à l’Oasis en elle-même.

Apparemment, elle était cachée entre plusieurs montagnes escarpées, dunes de sables et des palmiers. Il n’y avait plus de soucis à se faire pour la population car tant que mon innocence était activée, les effets du temps ne marcheront plus. Une dizaine de minutes plus tard, nous voilà tous les trois arrivés sur place. Je regarde les alentours. Je ne sentais aucune tensions, l’air était calme, et apaisé, un peu plus chaud, bien plus chaud que dans la ville en elle-même. C’était étrange, était-ce un des phénomènes de l’innocence ? Le cristal ne devait donc pas être loin. Il fallait la chercher ? Ou fallait-il la laisser venir à nous ? A vrais dire, je n’en n’avais aucune idée. Je ne savais pas comment m’y prendre, ni même ou commencer à chercher.

Je lève une de mes mains sur mon menton, pour faire mine de réfléchir, j’avais encore tendance à baisser les yeux dans ces moments-là. J’avais en effet, encore un peu de mal à être sur le devant de la scène, et à être l’un des acteurs principaux, mais ça me motivait à faire de mon mieux pour réussir notre objectif. Enfin, jusqu’à ce que je sois rejointe par le maréchal Sokaro qui envoya son épée trancher un Akuma arrivant au-dessus de notre tête. Pourquoi je me suis instinctivement baissée ? Instinct de survie probablement ? Ou peut-être que finalement quelque chose me poussa à agir ainsi ? Ce n’était pas la peine de te faire du mal plus longtemps. De toute façon, le Maréchal avait réglé le problème et nous avais rejoint mes guides et moi. Il esquissa un sourire profond de « joie ».

Il était vraiment effrayant pourtant, j’avais l’impression qu’on pouvait compter sur lui sans problème.
Il y eu soudainement de magnifiques éclats violets émeraudes, le ciel s’assombrit presque automatiquement, et des Akumas arrivaient par milliers, s’occuper de nous. Le Maréchal partit de nouveau sans rien dire cette fois, nous devions retrouver cette innocence en suivant les rayons ! Seulement voilà, le problème restait le même. Je ne savais pas comment y accéder. Avec délicatesse pour sure, surtout qu’elle ne se laisserais pas approcher comme ça par des inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miranda Lotto   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miranda Lotto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire un genre de lotto
» Miranda Kerr - 200*320

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Mireille :: Gestion de Mes Personnages :: Forums D Gray Man-
Sauter vers: