Forum Test de Mireille

Mon forum test pour codage et graphisme, pas d'inscription possible sans autorisation.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lei Wang ~ Mon exorciste chinoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 282
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Lei Wang ~ Mon exorciste chinoise   Ven 22 Avr - 21:08

MISS MOONLIGHT


« SI J'ÉTAIS LA PLUIE, POURRAI-JE TOUCHER LE CŒUR DE QUELQU'UN, À L'IMAGE DE LA PLUIE QUI RÉUSSIT À RÉUNIR LE CIEL ET LA TERRE ÉTERNELLEMENT DISTANTS ? »

CARTE D'IDENTITÉGUERRE SAINTENOM : Wang
PRÉNOM : Lei
SEXE : ♀
ÂGE : 19 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Chine,
TAILLE ET POIDS : 50 pour 1m60
ORIGINES : Chinoise
SURNOM :Rei est dis naturellement par ses camarades, mais c'est en réalité dû à une prononciation mauvaise de son prénom, dû coup elle a abandonné l'idée d'essayer de leurs faire comprendre. Sinon tout un panel comme Leilei, lele, le etc...
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
LIEUX DE RÉSIDENCE : Ordre Noire
PARTICULARITÉ : Cicatrices un peu partout cachées par ses vêtements d'exorcistes, maîtrise le style Chen de l'art martial chinois : tai-chi-chuan. RAND DE DÉPART : F
TYPE D'INNOCENCE : Équipement
SON NOM : chuàn Shén ~ bracelet de Jeanne d'Arc divin
DESCRIPTION DE L'ARME :Inactivée, c'est un simple bracelet avec une pierre rouge ornée d'une chaîne argentée. Lors de son activation, la pierre change de couleur selon le niveau, (ce qui change donc la couleur de la lame) et prend la forme d'une véritable épée nommée Tai-chi.

DESCRIPTION PHYSIQUE


Cette jeune femme à une belle chevelure brune lisse, et soyeuse, qui lui arrive au milieu du dos. Elle a une frange et deux longues mèches qui lui encadrent le visage qu’elle attache avec deux nœuds noirs. Elle a de petits yeux en forme d’amandes d’une magnifique couleur bleue océan. Un visage fin, frais, un menton assez ovale, de légères pommettes. Lei se fiche pas mal de son apparence et est de santé fragile depuis sa naissance.

Elle a le teint pâle, semblable à la couleur de la neige. Elle à des sourcils très fins et un petit nez un trompette. Elle possède également une bouche filiforme, rose claire très claire comme les framboises. Elle a un cou fin, un front large et une poitrine tout ce qu'il y a de plus correcte, ni trop grosse, ni trop petite, un dos pas trop cambré, des petites fesses rebondies et des jambes minces.

Au niveau vestimentaire, la plupart du temps Lei porte l'uniforme rouge et noir des exorcistes, celui-ci est composé d'une veste noire aux bords rouges, avec le symbole des exorcistes, et d'un pantalon noir. Avec de longues bottes noires lui arrivant aux genoux. Sinon elle aime porter des vêtements ample et légers, pratiques.

DESCRIPTION MENTALE


Lei fait partit de la catégorie des personnes qui sont faciles à cernées, et qui ne cherchent pas à être mystérieuses, ou à se faire remarquer tout le temps. C’est quelqu’un d’assez lunatique et tous ceux qui la côtoient diront qu’elle adopte des styles de personnalités en fonctions de la situation et des personnes présentes avec elle. Mais certains disent que le caractère de son maître à déteint sur elle.

Peu communicative aux premiers abords, car elle est très méfiante avec les étrangers, il faut apprendre à briser la glace avant de la connaître pleinement. Lei est du genre agréable et facile à vivre, tout le temps souriante et déterminée dans ce qu’elle fait. Rei est pleine de vie et la croque à pleine dent, elle est optimiste, et essai de toujours resté maître de soi, parce qu’elle pense que c’est important, surtout en mission, ou elle essaie de montrer ses capacités, et son sérieux.

Elle a dû potentiel, elle le sait, et n’hésite pas. Mais n’allez pas croire que ses actions sont irréfléchies, suivant beaucoup son instinct, elle fait quand même de temps à autre, la balance du pour et dû contre, et des conséquences. Elle n’aime pas être sur le devant de la scène. C’est une observatrice, une stratège, qui évalue facilement le terrain et cerne facilement les gens.

Elle aime prendre soin des autres, et préfère largement les voir sourire que les voir tristes, néanmoins c’est dommage qu’elle ne vous en dise pas autant que vous pourriez lui en confier. En effet, elle n’ait pas du genre à étaler sa vie ou ses problèmes sur un plateau d’argent simplement parce que vous lui le demanderez. Au risque de tout garder pour elle et de le regretter par la suite. Le paradoxe que l’on rencontre alors, c’est qu’elle est franche avec les autres.

Et qu’elle n’hésite pas à dire ce qui va pas, à critiquer ou donner son avis. La chinoise, le dis, quand il le faut, au moment qu’elle trouve approprié, peu importe si ça fait mal ou pas. Après tout, y’a que la vérité qui blesse ouais ? Elle a toujours aimer rajouter une pique d'ironie ou de sarcasme, ce qui a le don d'énerver les gens et la trouve parfois insolente.

Bref, l’exorciste aime se cultiver l’esprit, en savoir plus sur le monde qui l’entoure, et n’hésite pas à poser des questions. Elle est curieuse, et se fiche pas mal de l’image qu’elle donne. Elle paraît immature ? Peu importe, insolente ? Peu importe, distante ? Peu importe. Ce n’ait pas vous qui allez lui dicter sa façon d’agir, elle en a horreur. Et a aussi horreur des gens qui prennent les autres de haut. Elle essaie de tenir ses promesses au mieux. Née dans une famille banale, elle reçut une éducation digne, et modeste, elle apprit à accepter les choses simples, et le fait que celles-ci puissent avoir de la valeur.

Lei a toujours été une demoiselle polie, ponctuelle et respectueuse que ça soit avec ses camarades ou les anciens. Autonome et débrouillarde. Elle est fière de faire partie de l’ordre noire malgré les récents événements et révélations. Lei est très obstinée et refuse d'abandonner même lors des situations où il n'y a presque plus d'espoirs, et déteste paraître faible devant les autres, mais là beaucoup disent que c’est son honneur d’épéiste qui joue sur ce trait. Et se montre ainsi têtue

Elle est flemmarde, et il est difficile de la motiver pour quelque chose qu’elle trouve futile, ou ennuyant. Exception pour les missions d’exorciste. Elle est très rêveuse, et à cause de cela, il lui arrive de rester des heures à fixer quelque chose, sans forcément s'en rendre compte. Elle est aussi très gourmande, mais essaye de ne pas le montrer devant les autres. Cela l'a mettrait mal à l'aise.

HISTOIRE

Aujourd’hui, j’ai enfin enlevée mes bandages. Sa fait tellement bizarre. Quand je me regarde dans le miroir, je ne vois plus de sang, qu’une autre cicatrice venant s’ajouter aux restes. Je suis de nouveau coincée à l’infirmerie. Alors autant essayer de vous en dire plus sur moi. Le pourquoi du comment.

Tu passes ta main délicatement au-dessus de ton regard. Tout est encore flou. Tu entends à peine l’infirmière et Komui parler entre eux.

Apparemment, j’avais eu de la chance. Sa aurait pu être bien plus grave. Je venais de voir ma vie défiler devant mes yeux.

****************

Née dans une lointaine contrée de Chine, je suis la quatrième enfant d'un ancien moine et d'une commerçante de Chenjiagou, village considéré comme l'un des lieux de naissance de l’art martial Chinois le : Tai-chi-chuan. Le village est situé dans la province du nord Henan sur les rives du Fleuve Jaune. Vous viviez dans les bas quartiers du village, dans une petite maison de bois délabrée sans aucune isolation, la nourriture ne manquait pourtant pas, le travail ouais plus. Le seul point négatif, était l’hygiène et l’éclairage qui manquait. Je me souviens que la ville était marquée par de nombreuses belles demeures, des temples bouddhistes et des statues.

J’ai passé mon enfance à vadrouiller entre le travail, et la fabrication de la broderie avec le reste des filles de la famille, fermière propriétaire de petits lopins de terre. Elle cultivait le blé, le maïs, le soja et les patates douces. Après avoir utilisé les récoltes notre propre consommation, on vendait le reste pour acheter des épices, des engrais et d'autres produits de premières nécessité. Considéré comme une ratée par mes parents, parce que j’avais un physique plus faible, je devais constamment repousser les limites et était fouettée si je ne faisais pas plus d’efforts que ça.

Outre le travail, lorsque j’avais du temps libre, j’adorais jouer avec mes frères et mes sœurs, mais n’ayant pas de jardins, nous allions jouer dans la rue. Courir dans les champs, jouer avec les feuilles, faire des ricochets dans les rivières d’irrigations jouez dans les fleurs, ou rester simplement assis à contempler les nuages. Explorant chaque partie du village et ses alentours. Vous ne vous êtes promenés en dehors que lorsque vous eurent atteints vos huit ans. Selon nos parents, on avait tous acquis suffisamment de maturité, pour être autonomes et débrouillards.

Ce n’était évidemment pas une vie facile, et sans contraintes, elle fut plus que dure. Mais lorsque j’eu atteint huit ans, j’ai commencée à en avoir marre de cette vie tranquille, trop monotone. J’avais entendu parler des rumeurs qui courraient dans le village. Comme quoi il était possible de devenir plus fort en apprenant un style d’art martial. Bien évidemment, lorsque j’ai exposé mon idée à père et mère, et il en résultat une dispute. Aucun des deux n’était d’accord pour me laisser partir, moi, une petite gamine, vouée au travail.

Mais j’avais insisté sur le fait que cela pourrait ramener l’argent pour payer les frais médicaux et soigner notre maman qui avait chopée une grave maladie. Au fond, c’était pour ça que je m’y étais engagée. Personne ne pouvait me retenir, j’étais déterminée à entrer dans l’une des quatre écoles du village. Contrairement à ce que j’avais cru, ce ne fut pas difficile d’y être admise, surtout lorsqu'un membre de notre famille y travaillait déjà. A partir de là, je fus séparée de ma famille et fut confiée à un maître de l’école Chen.

****************

Et c’est ainsi que ma vie avait changée, car j’avais été mise sous la tutelle d’un maître Chen, comme beaucoup d’autre enfants du village qui n’avait pas choisis l’école Chen. Là-bas, j’y ai appris les bases du taoïsme, et approfondie mes connaissances en Yin et Yang. Le Yang représente entre autres le blanc, le masculin, le soleil, la clarté, la chaleur, le plein, etc. Le Yin quant à lui représente entre autres, le noir, le féminin, la lune, le sombre, le froid, le vacant, etc. J’ai appris à lire, à écrire, à méditer, mais aussi beaucoup sur le corps humain, la médecine.

J’ai appris beaucoup sur les mouvements du corps humain, pour être dans le juste mouvement au bon moment. J’ai principalement appris à bien faire attention à la direction que prenait mon regard. Et appris qu’il existait plus de 100 mouvements, j’ai donc passé le reste de mon temps entre la méditation, et l’acquisition des mouvements. A partir de là, j’ai très vite pris confiance en moi, je ne me laissais plus faire tirailler par les autres. Et je suis même devenue l’une des préférés de mon maître parce que je prenais au sérieux l’entraînement, la méditation, et les cours.

Le jour de mon anniversaire, je me souviens qu’il m’offrit un bracelet de Jeanne d'Arc et d’argent avec une pierre au milieu. Lorsque mon maître avait senti ses élèves prêts, il avait tenté l’initiation au sabre, et à l’épée. Ce que j’ignorais, c’était que les années suivantes avaient justes servies à façonner mon destin. J’ai finis de grandir au sein de cette école et devint une élève intelligente, autonome, débrouillarde, qui savais se défendre. Néanmoins, tous mes efforts avaient étés réduits à néants lors de l’année de mes douze ans. En effet, ma mère se transforme en rouleau de sopalin de la maladie inconnue, et la ville se retrouve attaquée par des démons sortis tout droit de l’ombre.

A l’époque je ne savais pas trop ce que c’était. Des êtres mécanisés tiraient des rayons, détruisant la ville petit à petit. La panique régnait, les pleurs, le sang. A vrai dire, ce fut un peu le hasard qui nous réunit. En effet, alors que j’étais sortie de l’école pour aller voir si ma famille allait bien, je fus sauvée par mon maître d'un tir de rayon, et pour ma famille ce ne fut pas vraiment le cas ouais plus… Une chose qui brillait de milles éclats verdoyants était venue vers moi et avait fusionnée avec le bracelet que mon maître m’avait donné.

****************

Tu te mise à perler des larmes, à cette pensée. Tu avais tout perdu ce jour-là. Mais tu avais découvert l’innocence et un nouveau monde. Tu avais rencontré le Général Sokaro Winter, et avait décidée de le suivre. Ce fut un voyage long et pénible pour arriver à la Congrégation. Mais tu ne regrettais pas ton choix. Quelque chose t’avais poussée à suivre cet homme qui fut silencieux tout le long du chemin, mais son regard était posé sur moi à chaque instant. On aurait dit quelqu’un de protecteur, mais qui ne le montrait pas. Son visage était bizarre, et le restait malgré que tu sois habituée.

Tu es entrée à douze ans à la Congrégation, et j’ai rencontrée Hevlaska; la grande dame blanche, gardienne des innocences sans compatibles avait calculée ton taux de synchronisation et est officiellement devenue exorciste. Tu n’as pas parlée de suite, et es donc restée muette pendant plusieurs jours. Tout cela était incroyable, mais tu étais tout de même choqué par ce qui c’était passé. Komui avait été bizarre d’ailleurs, ce jour-là. Mais bon ça ne changeait pas de d’habitude.

J’ai enchaînée entraînements après entraînements, missions, après missions, continuant à essayer de maîtriser le style chen, et de développer mes propres techniques.

Tu avais changée avec le temps, et on avait commencée à t’apprécier à ma juste valeur. Tu étais attristée par les derniers événements, et les révélations qui les suivirent, et n'avait pas cru cela possible de la part de l'ordre...

FAMILLE

Lei vient d'une famille de commerçante et d'un père ancien moine, qui vivait dans des conditions misérables, elle avait trois frères et une sœur, et était heureuse malgré le travail très tôt. Elle avait peu d'amies, et se lia d'amitié avec un petit chien qu'elle avait recueillit. Elle a perdu sa famille le jour où elle a rencontrée Sokaro, à Shangai, et où elle est devenue membre de son unité. Elle considère désormais l’ordre noire comme tel et est prête à tout pour protéger ses camarades, malgré les récents événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
 
Lei Wang ~ Mon exorciste chinoise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai besoin d'un bois theme ou la culture chinoise
» IP CHINE
» Mes Poulettes suite 1
» 3 chaînes de plus pour Bbox TV
» Tablette-chinoise.net recrute 6 modérateurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Mireille :: Gestion de Mes Personnages :: Forums D Gray Man-
Sauter vers: