Forum Test de Mireille

Mon forum test pour codage et graphisme, pas d'inscription possible sans autorisation.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.    Dim 16 Oct - 15:14

Arellys Elisabeth Esmeralda Johanne Vonlanthen
« Je te survivrai dans l'angoisse et la peur, d'un amour vivant... dans nos yeux d'enfants cristallisé. »

AGE : 26 ans
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro... Veuve.
ORIGINE : Franco-Suisse, Genève.  
CAMP : Congrégation
METIER : Exorciste de première génération
INNOCENCE : Jupiter


Physique ...

CARNATION : Beige
TAILLE : 1m68
CORPULENCE : Svelte, & Morphologie en 8
CHEVEUX :  Blonde, longs jusqu'au milieu du dos et lisses
YEUX : Bleu-Gris
SIGNE DISTINCIF : Elle parle Français (par ses parents) & Anglais Couramment (depuis son arrivée à la Congrégation). Elle a des notions d'Allemand et d'Italien.

Elle porte un long manteau cape, avec la croix en argent au niveau de la poitrine. Et parfois un chapeau et des lunettes (pour lire).  Elle porte des gants noirs pour se protéger les mains. Son fourreau est attaché à la ceinture sous sont long manteau noir et rouge.


I am ... I was ...

CARACTERE:Lys est une demoiselle qui est sympathique, adaptable à pas mal de personne, son environnement façonne son caractère. Il n’est pas défini à l’avance tout simplement car la jeune femme est dictée nuit et jour par ses émotions. C’est donc une personne assez intuitive, empathique, douce, et plutôt facile à vivre. Au niveau, comportement général, elle se fait la plupart du temps discrète. Un peu trop, ce qui fait qu’on a tendance à la croire presque réservée, voire effacée, elle est présente et absente en même temps. Elle a souvent tendance à fuir le monde réel et à vivre le jour le jour sans penser à demain. On oublie sa présence quand la foule est grande. Elle se fond dans la masse.

Facile à cerner, Analyser, Juger. Les relations qu'elle est capable de se faire sont en générales basées sur l'amitié, la confidence et la confiance. Cependant, ces relations sont parfois amenées à disparaître car elle ne cherche pas à garder le contact. Elle ne cherche pas à s’impliquer durement, et à entretenir ses relations. Elle est un peu flemmarde de ce côté-là, exception faite pour sa famille et ses compagnons, camarades de la congrégation. Cette manière d’approcher les autres, lui permet néanmoins de garder la distance, de peur de s’attacher et de le regretter après. Un brin gourmande, rancunière et facilement vexée, elle assume parfaitement ces traits de caractère qui se montre une fois qu’on la connait bien et qu’on a obtenu sa confiance.

Dans ses réflexions, philosophique, humaniste ou autre, la femme est plutôt mature et instruite sur le monde qui l’entoure. Femme de lettre. Elle se documente, lit des livres, les journaux, aime apprendre de nouvelles choses.  

Au combat, par contre, elle est relativement différente. Elle réfléchit avant d’agir, se questionne sur son environnement, elle analyse. Elle ne fonce pas tête baissée lorsqu’il s’agit d’un adversaire de haut niveau. Elle essaye donc de relativiser et de s’adapter en combat pour ne pas être une gêne ou un fardeau. N'aller pas croire qu'elle ne tue pour le plaisir ... mais en gros, elle se débrouille et prends son autonomie.
 Elle a aussi le vertige, peur des insectes, serpents, fantômes et est claustrophobe.
 
HISTOIRE:

Née dans le quartier ouvrier de Saint-Gervais  de Genève, la capitale de la confédération Suisse. Tu étais la dernière enfant d’une famille de commerçants spécialisés comme artisan Horloger.  Ton père se nommait Rufus Antoine Vincent. Ta mère qui travaillait dans sa librairie du quartier et se nommait Anne-Sophie Hélène Béatrice Claire Suzanne. Vous aviez des animaux de compagnie recueillit dans la rue : un chat et un chien. La famille vivait des deux salaires réunit et gagnait bien sa vie. Jusque là tu  avais menée une existence tranquille sans problèmes en particulier, et avais reçu tout l'amour qu'un parent devait donner à un enfant. Tu avais reçu une éducation de jeune fille, stricte basée sur les bonnes manières, et les traditions. En effet, tu devais rester seule à la maison t'occuper de celle-ci pendant que ton père et ta mère allaient travailler et que ton frère nommé Gédéon Christian Alphonse allait lui à l’école. Tu devais bien avouer que tu étais un peu jalouse en ce temps-là.

Seule dans la maison toute la journée, ou parfois à aider ta mère dans la librairie, tu devais trouver de quoi t'occuper, alors tu acquis une certaine autonomie et un train de vie en : nettoyant le sol, faisant le lit, en aidant ta mère à préparer à manger, en faisant la poussière, ou t'occupant parfois même de la petite cheminée, ou du jardin que ta famille avait acquis avec beaucoup de travail et de sacrifices... tu aimais cependant avoir accès à la lecture, et aux livres. Ta mère adorait te montrer toute sortes de facette du livre et de son métier. Elle aimait te transmettre son savoir. Et surtout, t’emmener avec elle lors d'expositions, dans des musées, etc... Tu adorais quand ton père vous racontait des histoires au coin du feu et lorsque tu jouais dans le jardin avec ton frère aux cartes ou aux jeux de sociétés.

Tu aimais cette vie simple et paisible. Cependant, elle était quand même bien monotone. Les Passions furent très importantes dans ton quotidien, car cela te permettait de briser le temps de cette vie et de t’en échapper. Tu rêvais d’une vie de voyages et d’actions, tu voulais décider toi-même de ta vie. La photographie fut la première à être née. En effet, tu obtins un appareil par ton père vers l’âge de ta huitième année de vie.

Tu en fus très heureuse, et la première chose que tu fis, ce fut de prendre en photo ta famille et tes amis. Au fur et à mesure de son utilisation, tu le prenais de plus en plus avec toi. Tu étais quasiment toujours accompagnée par quelqu'un pour t'aider à porter le matériel, comme ton frère, tes amis garçons ou ton père voir ta mère de temps à autre. Parfois, tu prenais un cheval par exemple lorsque tu allais te promener en campagne, en dehors de la ville.

Comme tu adorais te balader partout, et que tu étais aventurière dans l’âme. Adorant, au passage, trouver des endroits cachés, tu aimais le ski, assister à des ventes aux enchères, lire des livres chargés d’histoire et de légendes, les balades sur le lac en barque, les jeux de sociétés et de cartes, ainsi que le dessin. Au début, tu l'emmenais surtout lors de grandes occasions comme des fêtes de villages, des traditions, jours de marchés, en sorties familiales etc...Au fur et à mesure que tu grandissais, tu arrêtais de toucher à tout. Deux passions restèrent qui furent celles du dessin et la photographie. N'ayant eu que de brèves initiation à l'équitation par ton père et dans les livres. Cela aurait pu continuer ainsi, enfin… S’il n’y avait pas eu la découverte de cette innocence… Et de cette «  guerre sainte ».

Tu te souviens que c'est arrivé un jour alors que tu rentrais d’une visite d’une vente pour acquérir un livre. Tu aimais tant fréquenter depuis que tu étais toute petite. En effet, ton père emmenait souvent toute sa famille lors des ventes qui lui tenaient à cœur. Il pleuvait à torrent. Il y avait le brouhaha des gens qui s’amusaient, parlaient, dansaient. Cependant, la ville fut mise à feu et à sang par les obus d’Akuma. Le poison se répandit très vite sur les corps. Toi, tu te dirigeais vers le raccourci que tu prenais habituellement pour rentrer chez toi. Néanmoins, tu ne te doutais pas qu’à ce moment-là, il se déroulait une attaque d’Akuma sur la ville. Et tu ignorais à l’époque que ce fut pour toi qu’ils étaient venus détruire ta ville.

Ce que tu ignorais c’était qu’au moment où tu rencontrerais Tiedoll, à l’âge de douze ans, suite à son voyage en Suisse que ton destin allait changer et ton univers basculer pratiquement du jour au lendemain en lui donnant son chemin « comme si de rien n’était ». En fait, le maréchal avait une allure très papa cool, et calme. Il ne s’énervait jamais pour rien… seulement… c’est son erreur de jugement qui fit que tu perdis également ta famille sauf ton frère Gédéon qui fut protéger par le maréchal Tiedoll juste à temps… mais… si on t’avait dit un jour que tu serais une future compatible exorciste, tu l’aurais sans doute pris pour un dingue, ou comme une simple légende locale.

Ton innocence s’activa lorsque tu voulus te protéger d'un Akuma, mais aussi grâce à une forte volonté de vivre.  L'innocence retenue dans la poche de l'Homme à lunette dénommé Tiedoll venait vers tes mains, brillant de milles éclats aussi verdoyants que l'herbe, glissée un peu partout dans la nature et vint s’incruster dans le pendentif avec une pierre précieuse qui détruisit les Akuma autour de toi. Tu acceptas ensuite de suivre le Maréchal, n'ayant pas d'autre refuge, et d'avenir. Tu le suivis alors de manière quasiment instinctive, ne prenant avec toi que le strict minimum.

Au cours de son voyage, Tiedoll avait vite remarqué que tu  n'avais reçu aucune éducation pour écrire, ou pour lire. C’était un peu la honte d’être devenue une belle petite pousse dorée, et de ne savoir ni lire ni écrire; alors il avait décidé de s'en charger en plus de ton entraînement pour devenir exorciste. Tu ne revis plus jamais ton frère, ta jumelle et fut plus que marquée par leurs absences, et trouvas alors refuge dans la peinture et le dessin, qui devinrent vite ses deux loisirs principaux.

Le Maréchal avait fait part à Komui, du recueillement de sa nouvelle élève, puis t‘expliquas ensuite tout ce que tu devais savoir sur le comte Millénaire et les descendants de Noé, la guerre, les partisans, les camps. Au fur et à mesure que tu errais à la Congrégation, tu développas petit à petit ta confiance en toi, en débloquant les niveaux de son innocence, en enchaînant entraînements après entraînements, exercices et épreuves de toutes sortes. Tu pris des cours d’anglais pour pouvoir aisément communiquer avec les autres. Ton parcours est le même que celui d’un exorciste lambda. Pas très intéressant. Tu finis par acquérir tes propres techniques malgré le fait que ton corps supporte mal l'élément qu'elle utilise pour le combat. Et fut envoyée dans une unité. Il remarqua aussi ton esprit « Stratège » et ta faculté à évaluer le terrain, pour mettre au point une stratégie vite faite bien faite mais qui fonctionnait bien.

C’est ainsi que se passa le restant de ta vie à la Congrégation. Tu fus nommée exorcistes officiellement à l’âge de 14 ans. Soit, deux ans plus tard après ton arrivée et ta rencontre avec le Maréchal. A partir de là, tu commenças à vivre ta vraie vie d'exorcistes vadrouillant entre Missions, Entraînements, Batailles. Les plus importantes ? ... pas vraiment à part Barcelone ou tu ne servis à rien puisqu'arrivé trop tard sur les lieux pour rejoindre ton Maréchal lorsque la guerre commenças officiellement avec le clan Noah à l'époque ... La suite ? vous la connaissez plus ou moins... Japon... La récupération de l'Arche… l’apparition des niveaux 4… la destruction du QG… l’évolution de Lenalee… la disparition d’Allen… lié à ce qu’il s’est passé à l’aile Américaine… et puis le retour de kanda… le réveil du quatorzième qui se fait proche… la disparition du Maréchal Cross Marian.

C’est à croire que cette guerre ne s’arrêtera pas…  on dirait que la guerre prends de plus en plus d'ampleur...  Il faut dire aussi, que tu cherches à comprendre comment la guerre à fait pour en arriver à ce stade. Pourquoi vouloir obtenir toujours plus de pouvoir au nom d'un dieu. Au nom d'une croyance, au nom de quelque chose encré depuis si longtemps et que tu espères voir un jour disparaître...

Pourtant… la Congrégation ne t’a pas apporté que du malheur… c’est ce que Gédéon n’arrête pas de te répéter. Depuis ce jour… ou tu fis la rencontre de l’être qui devint mon amant. Tu ne pensais pas connaître l’amour dans un endroit pareil. Pourtant, tu fis la rencontre d’un être. Une âme perdue qui pensait la même chose que toi. Cet autre exorciste… fut ton rayon de soleil. C’est grâce à lui que tu avais pu trouver le courage d’avancer. Même si au départ votre relation fut difficile… les disputes bien souvent présentes… il n’y a qu’un pas entre l’amour et la haine. C’est ce que cette relation ta apprise. Eh oui. Ce n’était pas un coup de foudre.

C’était une relation ambiguë. Au départ, simple partenaire d’entraînement et parfois de missions. Jamais vous n’aviez voulu avouer vos sentiments l’un pour l’autre. Il y avait tellement de choses qui vous séparaient… le caractère… les loisirs… le milieu social… les motivations… les envies… tout ce qui composait votre être était différent. La cohésion entre vous semblait si inévitable… si exécrable. Qu’elle a fini par vous rapprocher. Un jour, alors qu’il fut gravement blessé. C’était pour te sauver d’un obus d’akuma de niveau 3. Il avait bien failli t’atteindre. Tu avais failli y passer. Ce fut la première fois qu’il te sauva vraiment la vie sans commentaire négatif à ton sujet. Ou sans remarques grossières sur les femmes.

Apparemment, il avait veillé sur toi toute la nuit une fois de retour à la Congrégation. Mais il ne voulut jamais l’admettre. Ce qui créa encore plus de tensions entre vous. Et ce qui vous fit mettre de la distance. Il était bien trop fier pour admettre que face à toi, il était faible. Son taux de résonance était égal au tient. 84 %. Le taux maximal que vous aviez pu atteindre d’après  Hevlaska à votre arrivée. Il était arrivé quelque mois avant toi. Et ce fut « en partie » grâce à lui que tu avais pu trouver ta chambre. Ce fut la première fois, que vous étiez amenés à vous rencontrer.

Ce n’est que peu de temps après le retour de Kanda, que le drame se produisit. Cette mission ne fut pas comme d’habitude. Tout comme la guerre avançait, les missions devenaient de plus en plus dangereuses. Surtout que les exorcistes devenaient de plus en plus, en sous-effectifs. Il était tombé malade. Keith était atteint d’une violente fièvre à cause d'une grippe. Bien que tu recevais le soutient de ton frère...Cela ne t'aidait pas à remonter la pante, d'autant plus que tu étais vraiment fatiguée de te battre et détruire encore et toujours plus d'âme d'Akuma.

Et puis le combat avec les Noah aussi... était fatiguant. Partir en mission avec la boule au ventre n'est pas toujours forcément agréable. Ce n'était pas agréable du tout d'ailleurs. Pourtant, il disait que son état ne devait pas interférer avec le devoir d’un exorciste. Keith était trop intrépide malgré sa faible condition physique. Sa fièvre était trop puissante ! Tous les maréchaux essayèrent de le décourager…

C’était de ta faute… tu fus prise au piège dans un labyrinthe de torture d’un Akuma. Tu n’avais pas réussi à t’en défaire. Ton innocence ne te répondait plus… Elle était désactivée. Bien trop éloignée de toi à cause d’un violent coup reçu à l’épaule. Tu avais perdu ton épée et elle avait valsé bien trop loin de toi pour pouvoir la récupérer. Tu ne pouvais rien faire. Cet Akuma allait prendre ta vie… cette précieuse vie. Non. C’était impensable pour Keith. Il ne le tolérerait jamais.  Et puis si tu mourrais... Gédéon ne lui pardonnerait jamais. Gédéon son ami... Alors il prit la décision de partir te rejoindre. Même si Komui avait tout tenté pour le retenir. Cela n'aurait rien changé.

Et au bout du compte... ce qui devait arriver... arriva. La mort au bout du chemin vous avait rattrapé. La faucheuse s'était exquis de l'âme de ton camarade... celui que tu aimais par-dessus tout. Sans que tu ne puisses bouger le petit doigt. La seule chose que tu avais pu sauver fut son innocence... C'était impossible. Non. Tu n'arrivais pas à en croire tes yeux. Comment avait-il pu faire ça pour quelqu'un comme toi ? Pourquoi... ! Pourquoi lui ! C'était injuste... la vie était injuste. Cela aurait du être toi... pas lui ! Tu pleuras toute les larmes de ton corps. La colère te gagnait rapidement... tu n'arrivais pas à comprendre son geste... tu étais affolée... paniquée... désespérée ? tu voulais l'aider... mais rien ni faisait... cela te marqua à vie comme une profonde blessure au cœur.

Rien ni personne ne pourrait t'empêcher de le sauver et de ramener son corps à la Congrégation. Rien ni personne ne t'empêcherait de le voir sourire une dernière fois avant de disparaître. Rien ni personne ne pouvait t'empêcher...de survivre. Oui. Survivre était le mot qui occupait tes pensées à cet instant. Tu te souviens... avoir vu des lucioles lorsque la nuit fut tombée. Des lucioles volaient tout autour de vous trois. Akuma, Lui et toi. La voûte céleste était magnifique. Et le clair de lune brillait. C'était comme si le temps fut arrêté en une fraction de seconde. L'Akuma allait frapper. Une nouvelle fois de toute sa puissance dévastatrice. Aucun de nous trois n'aurais pu y réchapper. Si tu n'avais pas imploré ton innocence... qui semblait sur la même longueur d'onde ? Le désir de survivre... le désir de sauver les autres... protéger ceux que tu aimais de toute ta force.

L'innocence avait répondu d'elle-même à ton appel désespéré. Tu n'étais pourtant qu'une simple exorciste sans importance. Alors pourquoi avait-elle acceptée ton supplice ? Ton envie de survivre et de protéger ? Tu ne compris pas de suite encore trop choquée. Par sa mort. Il te fallut du temps pour réalisé qu'on était venue vous chercher et vous aider. Pour réalisé que l'Akuma fut vaincu par ton sang entré en contact avec ton innocence. Toi qui fut blessée à tes deux mains. Ton corps était encore paralysé et non conscient. Combien de temps ? ce calvaire avait-il duré ? peut-être une semaine... deux semaines ? voir plus ? Avant que tu ne ré-ouvres les yeux à l'infirmerie en demandant ou étaient tes camarades. Gédéon et Keith. Gédéon était en vie... mais Keith ? Keith ? ... avait disparu.

Il n'était plus là. Plus à tes côtés. Son aura ne brillait plus à côté de toi. Lorsque tu le réalisas, tu fondis en larme dans les bras de l'infirmière en chef. Tiedoll te regardant d'un simple regard mélancolique avec Gédéon à ses côtés. Et puis c'est là qu'elle était apparue sous cette forme. Sous la forme d'un magnifique ange écarlate. Un ange écarlate qui venait de tes deux poignets. D'après Hevlaska, pendant ta convalescence, ton taux de résonance était descendu aussi bas que celui de Lenalee lorsque elle même évolua en type cristallin. Il ne tenait qu'à toi d'accepter cette nouvelle arme de dieu d'après ton maréchal, papy Tiedoll.

C'est ainsi... que tu acceptas de continuer ce combat... pour la vie et pour l'humanité. Pour tes camarades, pour Keith, Gédéon, Tiedoll, et tous ceux que tu aimais et voulait protéger. Pour ce que Keith avait fait... plus personne ne soit obligé de le vivre. Ce moment douloureux de la perte d'un être cher. Ce qui avait fait entré tes pensées avec la résonance de ton innocence fut simplement ton désir de vivre et de sauver. Vivre et sauver. Deux magnifiques mots qui te caractérisaient très bien désormais. Tu ne vivais plus que pour vivre comme tu l'entendais. Pour la voix que tu avais choisi et que Keith avait choisit d'honorer également et de suivre. Malgré les difficultés des prochaines batailles. Tu étais prête.



And in real life ?

PRENOM: Alix
AGE: 19 ans
AVATAR: Bishamon de Noragami
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? 7 ans
COMMENT TU AS CONNU LE FORUM ? top site
UNE QUESTION, SUGGESTION ? Nope à part que je vous aimes, mais ça ce n'est pas une suggestion ~  cheers  Arrow
Code: [ Akuma ][ no ][ shi ]

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright

Jupiter
« Par la foudre de Jupiter, Dieu du ciel, de la lumière, du tonnerre et de la foudre »
AGE AUQUEL IL/ELLE DEVIENT EXORCISTE : 14 ans  
ROLE DANS LA CONGREGATION : Exorciste de première génération
TYPE D'INNOCENCE : Équipement
TAUX DE SYNCHRONISATION : 80% de base. Plus de 100%
NOMBRE D'EVOLUTION : 3 niveaux + en cristallin
SIGNE DISTINCTIF :  


And...

APPARENCE PHYSIQUE + EVOLUTIONS:
Jupiter est une innocence de type équipement logée dans une épée classique. L'épée se tient principalement à une main ou 2 mains. L'épée en elle-même est d'une longueur assez courante puisqu'elle mesure 80 cm. Elle a également une lame assez large de 12 cm.
La pointe est plus ovale que pointue. La poignée se distingue par une coquille de protection avec un trèfle à quatre feuilles. Ayant comme symbole la chance. C’est dans ce trèfle à quatre feuilles qu’est incrustée l’innocence sous forme de diamant translucide.
Il y a également sur toute la lame, une ligne noire qui part du manche vers la pointe et qui sert en fait de canal d’énergie. C’est ce canal d’énergie qui est important. Les bords/dents de l’épée ne sont donc pas coupantes. Cette ligne noire change de couleur en fonction du niveau d'activation. Noire au niveau 0, Incolore/Transparent au niveau 1, Argenté au niveau 2, Crème au niveau 3, et rouge écarlate au niveau 4.
Le niveau 0, la ligne noire ne change pas. Elle ne lui permet pas d’attaquer les Akuma de bas rangs. Cependant, activée, elle lui offre quand même une protection en attirant l’électricité autour d’elle et en formant un dôme protecteur.
Au niveau 1, l’épée reste telle qu’elle. Il n’y a pas de changement apparent. La seule chose changeant vraiment, c’est au niveau du trèfle. L’innocence commence à perdre sa transparence. Elle brille comme un prisme et manifeste sa présence. La ligne noire devient blanche une fois activée. Elle lui permet de tenir tête à des akuma mineurs. Elle devient un récepteur de particule électriques. Elles les accumulent.
Au niveau 2, l’épée voit la couleur de la ligne changer. Le trèfle n’est plus translucide mais incolore. On peut deviner la présence de l’innocence. Elle n’est presque plus invisible. Elle commence à briller. Elle devient un émetteur électrique. L'électricité commence alors à se déployée sous forme de foudre accompagnée de Tonnerre.
Au niveau 3, la ligne noire commence à prendre une couleur, et laisse place à une couleur crème. C’est-à-dire jaune-orangé très pâle. C’est à ce moment-là que l’innocence au cœur du trèfle est visible complétement. Elle devient un amplificateur d’énergie électrique. L'électricité sera enfin déployée sous forme de foudre.
Son niveau 4 correspond à sa cristallisation. C’est son dernier niveau. Le plus dangereux. C’est là qu’on observe un changement drastique au niveau de la lame de l’épée et du manche. L’épée à évoluée une dernière fois. Elle est devenue plus petite. Moins large, donc plus fine. La coquille à disparue pour ne laisser que le pendentif en trèfle accrochée avec une chaîne au manche. La ligne canal d’énergie est devenue rouge sang cristallisé.

Au niveau 0, basique, scellée, normal, l'innocence se trouve sous la forme d'une simple pierre précieuse. Elle est originaire d'une exploitation de l'inde. Et fut ramenée dans la famille, par le frère de son père, un Joailliers en voyage d'affaire. Cette pierre translucide, comme un prisme, est connue sous le nom de Diamant. C'est la pierre la plus dure qu'elle possède et la plus coupante. Elle n'est pas du tout dangereuse. Et elle ne sert à rien, sauf peut-être à protéger sa compatible. En effet, elle est incrustée dans sa croix d'argent, au centre de la croix, là ou se rejoignent les branches. Elle n'est visible que lorsque les rayons du soleil ne la transpercent de toute part. Comme un prisme.

La toute première forme de l'innocence, son niveau 1, était toute simple.
Il s'agissait simplement d'un pendentif. Le diamant était incrusté à l'intérieur.
Rien ne changeait vraiment par rapport à son niveau 0, une fois activée, la transparence s’atténue simplement, et on peut voir apparaître une couleur jaune.

C'est à partir du niveau 2, que l'innocence à vraiment commencée à évoluer.
En effet, il s'agit désormais d'une épée qu'elle brandit à deux mains dont la lame mesure 100 cm. La poignée se distingue par 2 branches longues avec de trèfles à quatre feuilles en bout. Résultant ainsi d'un allongement de celle-ci permettant, par sa position perpendiculaire à la lame, de bloquer une lame adverse filant le long de l'épée et ainsi de protéger sa main terminés. Le diamant s'est incrusté de lui-même dans l'un des deux trèfles à quatre feuilles. Ce qui fait qui le rend visible que lorsque l'innocence est activé par le changement de couleur. Le diamant devient brun.

Le niveau 3 ne change presque pas, l'épée est la même, il y a simplement la couleur du diamant. La couleur devient orange.

L'avant dernier niveau, connu à ce jour avant la transformation en type cristallin, fut le quatrième niveau de l'innocence. Sous ce dernier niveau, le diamant est toujours incrusté dans le l'un des trèfles à quatre feuille, cependant, il devient visible. Visible, par sa couleur très rare. Sa couleur qui est devenue noire, et qui semble représenter la part sombre de sa compatible. Sa forme a également changée pour se rallonger, devenir plus gros à un bout et plus fin à un autre. Le bout est très pointu. Tandis que le haut du diamant est devenu ovale.

L'épée de type cristalline, à vue sa lame devenir bien plus grande. Elle se tient toujours à deux. A la différence du Crown Clown d'Allen et à la différence de Madness et Mugen, l'épée Jupiter à vue sa lame devenir plus large de haut en bas. Elle a aussi une sorte de ligne noire sur sa lame qui part de son manche.  Cela représente en fait, le canal d'énergie par lequel l'innocence envoie ses attaques et qui passe par la pointe de la lame.
POUVOIR:
Le Cristal Divin, est à la fois un récepteur, un émetteur et un amplificateur.

En effet, dans un premier temps, il permet à Arellys de capter l'électricité présente autour d'elle sur une surface d'un mètres. Plus elle concentre d'électricité dans les particules d'innocences, plus elle est capable de générer et de créer de la foudre. Elle émet ensuite l'électricité au sein de l'épée qui va la recevoir et traverser de part en part la ligne noire se trouvant sur son épée.

L'électricité sera enfin déployée sous forme de décharge de foudre d'une dizaines de mètres. Toutes plus ou moins puissantes selon les conditions suivantes : L'humidité et la pression dans l'atmosphère entre le ciel et la terre. Une différence de température importante entre le bas et le haut du nuage, induisant de violents déplacements d'air. La présence dans l'atmosphère de particules diverses comme de la glace et des poussières.

L'air (et tout ce qu'il contient) étant électriquement chargé, il se crée dans le nuage des zones à potentiel électrique différent : négatif à sa base et positif à son sommet (cette configuration semble apparaître dans 80 à 90% des cas, les 10 à 20% restants donnent un nuage positif à sa base). Il s'ensuit un champ électrique très important et aléatoire. Impossible à prévoir. Ce qui peut jouer en sa faveur comme en sa défaveur.

La foudre s'accompagne également d'une onde acoustique, le tonnerre. Notons, qu'il est extrêmement dangereux pour elle de se battre dans de mauvaises conditions climatiques. Notamment, à cause des nuages d'orage qui créent les conditions météorologiques favorables à l'accumulation de charges électriques et, par conséquent, à la création d'un condensateur géant prêt à relâcher tout aléatoirement.

Cette ligne noire change de couleur en fonction du niveau d'activation. Blanche au niveau 0, Jaune au niveau 1, Brun au niveau 2, Orange au niveau 3, Noire au niveau 4, et rouge au niveau 5. Au niveau 5, cette ligne noire se cristallise entièrement, lorsqu'elle se blesse, le sang coule sur toute la ligne et fusionne.

Elle présente de nombreux dangers : inflammation, brûlure, électrocution, déclenchement d'incendie, interférences électromagnétiques nuisibles à l'aviation et à la navigation, etc..
Le Cristal Divin, est à la fois un récepteur, un émetteur et un amplificateur.

En effet, dans un premier temps, il permet à Arellys de capter l'électricité présente autour d'elle sur une surface d'un mètres. Plus elle concentre d'électricité dans les particules d'innocences, plus elle est capable de générer et de créer de la foudre. Elle émet ensuite l'électricité au sein de l'épée qui va la recevoir et traverser de part en part la ligne noire se trouvant sur son épée.

L'électricité sera enfin déployée sous forme de décharge de foudre d'une dizaines de mètres. Toutes plus ou moins puissantes selon les conditions suivantes : L'humidité et la pression dans l'atmosphère entre le ciel et la terre. Une différence de température importante entre le bas et le haut du nuage, induisant de violents déplacements d'air. La présence dans l'atmosphère de particules diverses comme de la glace et des poussières.

L'air (et tout ce qu'il contient) étant électriquement chargé, il se crée dans le nuage des zones à potentiel électrique différent : négatif à sa base et positif à son sommet (cette configuration semble apparaître dans 80 à 90% des cas, les 10 à 20% restants donnent un nuage positif à sa base). Il s'ensuit un champ électrique très important et aléatoire. Impossible à prévoir. Ce qui peut jouer en sa faveur comme en sa défaveur.

La foudre s'accompagne également d'une onde acoustique, le tonnerre. Notons, qu'il est extrêmement dangereux pour elle de se battre dans de mauvaises conditions climatiques. Notamment, à cause des nuages d'orage qui créent les conditions météorologiques favorables à l'accumulation de charges électriques et, par conséquent, à la création d'un condensateur géant prêt à relâcher tout aléatoirement.

Cette ligne noire change de couleur en fonction du niveau d'activation. Blanche au niveau 0, Jaune au niveau 1, Brun au niveau 2, Orange au niveau 3, Noire au niveau 4, et rouge au niveau 5. Au niveau 5, cette ligne noire se cristallise entièrement, lorsqu'elle se blesse, le sang coule sur toute la ligne et fusionne.

Elle présente de nombreux dangers : inflammation, brûlure, électrocution, déclenchement d'incendie, interférences électromagnétiques nuisibles à l'aviation et à la navigation, etc..

Au niveau 1 : Ce sont toute les techniques défensives et neutres, qui sont capables d'atteindre uniquement les Akumas de niveau un.

Le niveau 2 & niveau 3, réunissent les capacités qui ne sont pas au corps à corps mais réalisable à longue distance.

Le niveau 4 est basé sur une attaque au corps à corps avec un style d'épée à deux mains.

Le dernier niveau apparaît seulement lorsque sa cristallisation est activée. Et désirée par ses pensées.

Neige de Foudre :

Pentagramme de Foudre :

Tournesol de Foudre

Sphères de Foudre :

Satellite de Jupiter :

Pluie de Foudre :

Voie Lactée de foudre :

Ruban de Jupiter :


Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright


Dernière édition par Mireille Van Roy le Mer 15 Mar - 0:01, édité 45 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.    Mer 1 Fév - 20:56

Solaris Orfeo Weiss Vivaldi

Dragon Solaire Égaré

“Les rêves sont comme des îles. Alors on est tout seul quand on rêve et ça ne peut pas être autrement.”

Carte d'identité

Guerre Sainte

NOM : Weiss Vivaldi
PRÉNOM : Solaris Orfeo
SEXE :
ÂGE : 19 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Italie, Venise, 23 Janvier
TAILLE ET POIDS :  1m64, 53 kg
ORIGINES : 100% Italien & Anglais via Adoption
SURNOM : L'enfant solaire chantant, Sol, Sola. (Les plus couramment utilisés).
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
LIEUX DE RÉSIDENCE : Branche Américaine / Congrégation puis Arche Blanche
PARTICULARITÉ : Son bras gauche est une arme à la base de matière noire, et d'ADN d'Akuma. Ce sont les cellules d'Alma Karma qui lui confère la plupart de ses pouvoirs.
RANG DE DÉPART : F
AFFILIATION : Anciennement Congrégation. Rejoindra Les rangs du Comte, influencés par le gène akuma. IN RP en cours.

Description physique

Solaris se regardait dans le miroir à la pénombre de la lune, tandis qu’on vient d’interrompre le calme qui régnait en allumant la lumière des bains. Il s’arrête de bouger, fixe l’homme qui le dévisage. Ses prunelles étaient d’un magnifique bleu azur profond montrant une grande étincelle de vie qui pourtant reste inerte et froid. Une longue chevelure soyeuse devenue brune elle était anciennement comme la grisaille d’une fine pluie par la fusion des cellules d'akuma avec celles d'Alma.

Un corps fin aux traits féminins et une silhouette d’une élégance digne d’un être féminin. Sa frange sur son haut front est elle un peu en bataille,  quant à son menton il est un peu pointu avec des joues arrondies. Son teint est d’un beige foncé velouté, on peut parfois voir des marques sur son visages, de petites cicatrices ornent ses bras, ses doigts sont long et fins digne d’un pianiste.

Il aimerait tellement paraître plus viril, car même si ses entraînements lui procurent de la masse musculaire, elle n’est pas digne d’un boxeur ou d’un chevalier servant. Pourtant sa voix jouerait bien plus en sa faveur, une voix douce et puissante à la fois, grave et déterminée comme son sourire protecteur.

Il n’est plus autant complexé par sa beauté qu’avant, il s’en fiche, il ne fait pas vraiment attention à son physique, il se fiche d’être blessé. Pourtant, si il y a bien quelque chose qui montre la différence c’est son bras. Ce bras que Monsieur a tellement désiré obtenir, ce bras difforme et ingrat qui dévore les âmes des machines de guerres. Ce bras de couleur noir rouge sang, qui réagit mal à la présence d’une innocence. Ce bras qui lui fait perdre son énergie et qui dégénère facilement, le contraignant au combat à longue distance.

Il ne le gêne pas puisque c’est lui qui l’à désiré, le sang d’akuma coule dans ses veines, et peut le métamorphoser à chaque instant s’il ne fait pas attention.  Mais il reste néanmoins un humain à part entière ! car après tout rien à part son bras ne laisserai prétendre le contraire et notre jeune homme en est bien conscient.
DESCRIPTION MENTALE

Description mentale

Si je devais me décrire, je dirais que je suis quelqu’un de lunatique et plutôt basé sur l’empathie, je suis une personne très ouverte même si je ne le montre pas forcément. Cela dépend du moment, des personnes avec qui je suis, de mon humeur, car je ne réagis jamais de la même manière face aux gens. Je n’aime pourtant pas me faire remarquer, sauf quand je n’ai pas le choix.

Je suis quelqu’un de plutôt modéré mais il m’arrive parfois d’avoir des piques de colères, d’angoisse, de peur, comme tout le monde. J’adore bavarder de tout comme de rien, rigoler, m’amuser, parce que si on s’arrête à la fatalité et à la miséricorde de notre monde, bah forcément, le moral n’est jamais là.

Je prends la vie comme elle me vient, je vis au jour le jour sans penser à demain. J’aime embêter mon petit monde, mais je ne me laisse pas faire, j’aime répliquer, faire comme si de rien n’était parce que je suis Humain avant d'être Akuma. J'ai choisi de l'être nuance.

Je suis aussi de temps à autre très flemmard pour faire les choses que je n’ai pas envie, ou faire quelque chose qui ne me plait pas. C’est moi qui décide ce que je veux faire, quand je peux -sauf s'il s'agit d'un ordre direct de mes supérieurs, des autres exorcistes de 3ème génération-. Peut-importe que ce soit un homme, une femme, un ami, un ennemi. Sur ce point-là, je mets tout le monde ou presque –en dehors des Maréchaux et du Vatican- sur un pied d’égalité.

Il m’arrive parfois de juger une personne sur son apparence, mais j’aime apprendre à la connaître lorsqu’elle m’inspire confiance. Sinon je peux me montrer… très comment dire… glacial ? Asocial ? Manquant parfois de délicatesse, dans mes gestes ou mes paroles. Je me fiche complètement de ce que pense les autres de moi et de mon attitude. Je suis un exorciste à part entière pour moi désormais.

Je dis ce que je pense point enfin faut qu’on me demande mon avis quand même disons… sur les sujets sensibles, je ne parle que rarement si on me le demande pas sinon. A contrario, je suis également une personne qui aime cultiver son esprit, qui est curieux, et qui pose des questions, parfois aussi idiotes que réalistes. Je sais aussi me tenir et être studieux quand la situation l’exige et surtout en mission, j’arrive à l’heure le plus souvent possible même si parfois les retards, je connais.

Je suis du genre très simpliste je suis mon cœur à la congrégation, et ma raison en combat. J’essaye de m’adapter le plus possible aux différentes situations qui viennent se greffer pour embellir mon quotidien. Les entrées en matières ce n’est pas mon truc. De plus, lorsque je me bat, je me bat principalement à distance, étant plus vulnérable au corps à corps bien que sachant me défendre tout de même. Je sais reconnaître quand j'ai atteint la limite de mes capacités. J'avise alors en fonction de ma situation.

Histoire

MISE A JOUR PAR LE BIAIS DE ONE SHOT.
○ Premier Acte ○
Pio Ospedale della Pietà, Orphelinat, Venise, Italie, Année 18xx
Age : 4 ans
Personnages concernés : Solaris Weiss, Soeur Asteria Orio, Maître Alessio Zulian

~~~~~~~

Il était là, dans la pénombre de la calèche, assis sur la banquette arrière, regardant par la fenêtre sa future demeure. Il regardait la silhouette de ses parents parler longtemps avec les dirigeants de cet endroit. Un orphelinat. Bien sûr, il ne pouvait contester la décision de ses parents. Il savait pertinemment que leur situation les poussaient à vouloir prendre soin de lui. Seulement, il ne pouvait s'empêcher de grogner, de pleurer, cette réaction d'enfant qu'on laisse derrière était toute à fait normale pour son âge. Il était en mesure de comprendre ce qu'on essayait de lui expliquer quand bien même cela rentrait et ressortait directement par ses oreilles.

Sa mère, sa maman qu'il chérissait tant était malade. Elle était atteinte d'une tuberculose, mais n'en avais jamais parlé à personne. Elle s'affaiblissait de jour en jour, crachant toujours plus de sang. Sa dernière représentation à Milan serait le levé de rideau de sa vie. Elle voulait que son fils connaisse malgré tout une enfance "heureuse". Pourtant. Solaris se serait bien passer de cette enfance là. Il arrive aujourd'hui à la reconnaître, mais il bouda longtemps son père de ne pas avoir voulu continuer son éducation au sein du théâtre ou il avait l'habitude d'aller.

Il était déposé ici, à cet orphelinat de Venise. Son père acteur de théâtre, et sa mère chanteuse d'Opéra, devaient choisir un Orphelinat digne de confiance. Ils ne se trompèrent pas. Lorsqu'ils lui firent signe de descendre ce jour-là, il savait, qu'il ne les reverraient jamais, que son père ne supporterait pas la disparition de sa mère et qu'il la suivrait en enfer si il le fallait. Il était éperdument amoureux, et fantastique, c'était l'homme le plus gentil que Solaris avait connu en ces temps-là.

L'orphelinat ou il fut déposé faisait à la fois office d’Hospice, Orphelinat et conservatoire de Musique. C'était là que sa mère avait appris à chanter et à jouer du violon. Elle avait une confiance totale, ou tout du moins, assez pour y confier son fils. L'orphelinat était situé près d'un pont avec un accès direct à l'eau, aux canaux pour les embarcations. C'est d'ailleurs près de ce pont qu'il fit un dernier bisous et un câlins à ses parents. Il reçu un médaillon avec son nom de famille de gravé comme preuve de son existence, comme preuve qu'il fut reconnus et adoré par sa famille.

Seulement, voilà, il n'avait pas d'autre choix. On lui avait imposé, et on lui avait présenté sa future demeure avec réticence une fois les parents partis au loin vers le soleil éclatant de Venise. Un dernier adieux avant le départ de parents qu'il ne pourrait plus jamais revoir ni espérer croiser sur son chemin. Cette sensation le fit devenir un jeune garçon exécrable dès le début. Bien qu'il ne voulait pas se lamenter sur son sort. Le monde était cruel. Il l'avait appris dès son plus jeune âge. Il en était persuadé à partir de ce moment ou la directrice et le directeur du conservatoire le présentèrent aux autres.

"Bien, votre attention tout le monde ! Aujourd'hui nous accueillons un nouvel élève dans notre établissement ! Traitez le bien !"

"Voici Solaris Orfeo Vivaldi"

Rien que son nom de famille créa de suite une multitude de rumeurs, pour la plupart infondées, et humiliantes. Vivaldi. Comme le célèbre compositeur de musique.

"je me présente je suis Sœur Asteria Del Sellio, je me chargerai de ton éducation, quant à Maître Alessio Zulian, il s'occupera de ton apprentissage musical au conservatoire"

Maître Alessio fit un sourire qui laissa son âme d'enfant perplexe un bon bout de temps. Il savait qu'il pouvait leur faire confiance pourtant. Il hésita longtemps à ouvrir son cœur à ses adoptifs. Il ne réussit d'ailleurs pas vraiment en fin de compte. Enfin, il allait devoir s'adapter à son nouvel environnement... et cela serait très dur. Il savait qu'il devait tout faire pour continuer à vivre, et ne pas rester dans la solitude qu'il avait embarqué comme nouvelle amie depuis qu'on lui avait présenté sa nouvelle chambre et ses locataires "nouveaux amis".

Celso Van Assel : Jeune Garçon brun plutôt robuste, assez timide, mais qui adore la lecture. Son rêve était de devenir membre de  l'orchestre de la Scala de Milan.

Zaccaria Salamon : Jeune Garçon blond originaire d'une famille pauvre, enfant non voulu et reconnus. Son rêve était de devenir membre du Sénat de Venise. Sénateur de Venise en somme.

C'est ainsi que se passa sa première journée à l'Orphelinat. Le soir après avoir mangé, il fit connaissance avec les règles du lieux, les coutumes de l'établissement, son histoire, le conservatoire de musique, il apprit également que les filles étaient séparés des garçons. Il commença a apprendre la "joie" de recevoir une éducation religieuse poussée mêlée à la musique.

○ Deuxième Acte ○
Pio Ospedale della Pietà, Orphelinat, Venise, Italie, Année 18xx
Age : 6 ans
Personnages concernés : Solaris Weiss, & Serafina Valmarana & Maître Alessio Zulian

~~~~~~~

Un beau matin d'hiver dans le conservatoire de musique. Solaris courrait vers son cours de musique. Il était en retard, encore une fois depuis le début du mois de Décembre. Il avait fait froid la nuit dernière, très froid. Enfin très froid, ce n'était que la sensation qui avait changé. La vie à l'Orphelinat était étrange. Bizarre oui. Il fallait se lever tôt le mâtin pour aider les bonnes sœurs, chacun d'entre eux avait une tâche et un rôle qui changeait toute les semaines. Comme sa pas de jaloux. Le début des repas, déjeuner, petits-déjeuné débutait toujours par un concerto ainsi que des prières : "Nous remercions Dieu pour ce repas qu'il nous offre chaque jours".

Au niveau douches et hygiène, c'était un peu plus compliqué chez les garçons que chez les filles qui attachaient un certain soin à leurs habits. Ce qui les obligeaient à prendre le temps de vérifier qu'il n'était pas abîmé, le cas échéant, le recoudre ou le faire recoudre par le tailleur de l'Orphelinat. Les rares sorties qu'ils faisaient étaient pour les fêtes et le carnaval. Ainsi que les messes.   A cet âge là, selon eux, ils n'étaient pas encore tout à fait prêt à se débrouiller tout seul pour allez voir le monde extérieur.

Ils restaient cloîtrés dans l'enceinte de l'établissement, et cela commençait à devenir un problème pour le rebelle Sol. Comme il était appelé par ses camarades. Enfin, ils ne manquaient de rien donc bon. Cela passait encore. Un peu. Son maître hurla lorsqu'il le vit enfin arrivé. Le petit vaurien, Solaris ne trouva rien pour se défendre, hormis le fait de tirer la langue. Alors il le fit. Toute fois, il se prit un coup de règle et d'Archet. Punition habituelle en somme. Maître Alessio fit une mine de dépité au fur et à mesure que Solaris expliqua tout de même son retard.

Il ne pu se retenir de poser la main sur son front et de s'asseoir. Ce gamin l'exténuait. Il lui fit un signe bref mais autoritaire d'aller chercher son violon, et de le préparer. En retour, le dragon solaire fit un geste de la main affirmatif et prit ses jambes à son cou.

"Il ne manque pas de culot" Soufflas le maître en allant lui-même se mettre en place sur la petite scène et en finissant la préparation de son carnet de mélodies. toutes plus ou moins connus pour être facile à apprendre à ses chers élèves.

En arrivant dans la salle ou furent ranger les instruments, Solaris ouvrit la porte en grand et la claqua derrière lui. Se positionnant contre la porte, il grogna, ronchonna dans sa "barbe" qui était en l’occurrence la position de ses bras devant lui.  Le jeune garçon posa son manteau dans un coin, et puis remarqua que quelqu'un était déjà là. Des traces de poudre blanche étaient parsemé sur le parquet de la pièce. Il faisait moins froid ici que dans le reste de l'établissement.

Il s'agissait de l'une de ses salles préférées. Il pouvait observer les détails des violons entreposés ici à lumière tamisée. La personne qui était là auparavant le brun ne la vit pas venir tout de suite. Trop occupé à nettoyer les cordes de son violon. C'est là qu'il rencontra la petite Serafina Matilda Valmarana. De ce qu'il savait d'elle, pas grand-chose à vrai dire. C'était la première fois qu'il l'a croisait réellement en dehors des repas, et des jeux en extérieurs. Étrangement, le conservatoire de musique ne suivait pas les mêmes règles que l'orphelinat en lui-m^me ou que l'hospice en lui-même.

Elles étaient un peu plus souples. Enfin tout de même assez stricte pour que les bonnes manières soient de mises et respectés par la plus part des pensionnaires. Serafina se présenta devant lui, pliée en deux, les jambes par-dessus l'autre, les mains derrières son dos tenant son violon par la même occasion.

"Pourquoi tu boudes encore ?" Demanda-t-elle dans sa petite voix italienne cristalline, si vivante. Il écarquilla ses yeux en signe d'incompréhension. Comme si il essayait de lui cacher quelque chose. C'est à partir de là, qu'elle devint une amie précieuse.

"heu...je...pardon de vous avoir offusqué ou brusquer, je..." Il ne finit pas sa phrase, car il en n'eut simplement pas le temps. Elle mit son doigt sur sa bouche comme pour le faire taire.

"Laisse-moi deviner ! Comme tu as claqué la porte en arrivant, je suppose que tu es en colère sur la façon dont Maître Alessio traître les élèves qui arrivent en retard n'est-ce pas ?"

Il fit un signe de tête, surprit, il tourna la tête et fit la moue. Il gonfla les joues. Mal à l'aise, à cause de la situation présente. C'était la première fois qu'il ne savait pas ou se mettre ni comment réagir face à une fille. D'habitude avec les autres, lorsqu'il en croisait, c'était plutôt des provocations, de la taquinerie. Là, il resta sans voix pour la première fois de son existence. Ce fut également sa plus belle rencontre. Elle devint très vite importante pour notre jeune homme qui avait du mal dans la musique au départ. Il jouait souvent de fausses notes. Il devait donc recommencer, encore et encore.

Et grâce à Serafina, il pu commencer à évoluer vers quelqu'un de bien. Il pouvait commencer à oublier cette condition de vie par la musique. Il exprimait tous ses sentiments en travers son instrument. Bientôt ils vinrent former un bon duo. Ils travaillaient ensemble pour la musique, et si malheureusement ils ne pouvaient se voir en dehors du conservatoire. Cela n'empêcha pas le lien de se créer entre eux. Petit à petit, Solaris et Serafina commencèrent à s'amuser ensemble, parler, se confier l'un à l'autre. L'un et l'autre avait un caractère assez "complémentaire".

Ils étaient le rayon de soleil de l'autre libérés par la musique. Ils donnaient bientôt des concerto en duo, ou des chants avec les autres. Si proches et pourtant si loin l'un de l'autre. Tel pouvait être résumé ainsi le lien qu'ils entretenait à cette période.

○ Troisième Acte ○
Pio Ospedale della Pietà, Orphelinat, Venise, Italie, Année 18xx
Age : 8 ans
Personnages concernés : Solaris Weiss, Celso Van Assel & Zaccaria Salamon

~~~~~~~

C'était la première fois qu'il volait. Bien sûr, comme il fallait s'y attendre, il se fit prendre. Il fut obligé de rembourser la pomme prise sur l'étoffe du marcher. La tentation avait été trop grande pour qu'il puisse y résister. Il n'avait fait qu'observer ses camarades de chambres faire avant. Il les observait voler sans jamais redonner. Il désapprouvait les méthodes employées. Distraire puis voler... Il n'aimait pas cela. Il le fit d'ailleurs remarquer plusieurs fois le soir lorsqu'ils jouaient aux cartes et qu'ils discutaient avant de dormir.

Il aimait ses colocataires qu'il considérait comme des amis désormais. Il était habitué à leur présence, aussi réconfortante que parfois négative. Il ne savait pas trop quoi penser d'eux. Ils faisaient parfois les quatre cent coups, et tentaient de t'embrouiller. De te faire venir avec sur le terrain. Ils essayèrent maintes fois de le mettre dans leurs combines mais à chaque fois il refusa. Préférant rester seul que de participer à ses bêtises et risquer l'exclusion de l'établissement.

Seulement, à chaque fois que il avait tenté de discuter avec eux, cela ne donnait rien. C'était un peu un dialogue de sourd entre autre. Jusqu'au jour, ou il finit par céder. Jusqu'à ce jour-là précisément. D'ailleurs, la sanction fut lourde puisqu'il fut privé de repas et assigné aux corvées de la semaine. A cause de lui, la rumeur fut vite éparpillé dans l'orphelinat. Au moins au niveau de celui des garçons. Ce qui eut pour conséquence que Solaris appris à se battre pour la première fois de sa vie.

Il fallut longtemps avant qu'il ne recommence à faire les quatre cent coups et qu'il ne réintègre sa chambre. Oui, on avait viré ses affaires dans le couloir par vengeance. Alors qu'au fond, il n'avait fait qu'essayer. En tout cas, une chose était sûre, il n'était pas fait pour être voleur... lui tout ce qu'il voulait.. c'était pouvoir profiter du monde extérieur comme il le voulait et non plus se contenter de rester cloîtrer à voler...

○ Quatrième Acte ○
Pio Ospedale della Pietà, Orphelinat, Venise, Italie, Année 18xx
Age : 10 ans
Personnages concernés : Solaris Weiss, & Maître Alessio Zulian & Sœur Astoria

~~~~~~~

Il était une fois, un jolie garçon qui allait atteindre l'âge d'aller travailler pour gagner sa vie... Non ! Il refusait catégoriquement. Alors que tout les autres mangeaient calmement dans le réfectoire, Solaris hurlait, sautait, et troublait le silence de la pièce à manger. Tout le monde le regardait du coin de l’œil. Il le sentait, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait se calmer. Loin de là d'ailleurs, il continuait à refuser, il continuait à faire des siennes en s'agitant dans tout les sens.

Il refusait de passer le début de son adolescence à travailler. Pourquoi le monde adulte voulait toujours faire travailler les plus jeunes ? Cette idée le rebutait. Il la détestait et la haïssait. Il ne voulait pas travailler, il voulait découvrir le monde, ne plus être enfermé dans cet Orphelinat. Il voulait poursuivre sa voix dans le violon, il voulait apprendre à chanter. Il voulait vivre de la musique. Il ne voulait pas être considéré comme un unique objet dont on pourrait se servir allègrement comme ça, en un claquement de doigt.

Il voulait vivre sa vie comme il l'entendait. Il ne voulait pas devenir quelqu'un qui travaillerait encore et encore jusqu'à épuisement. Cette vision de lu-même était la pire chose qu'il pouvait lui arriver. Il gênait tout le monde, mais il s'était mit en tête de ne pas céder avant d'avoir obtenu raison, et dans le cas contraire... il trouverait comment remédier à sa situation. En fuguant là on ne l'attendait pas. C'est-à-dire au moment propice, quand ils auraient le dos tourné en somme. Oui, il aimait les faire tourner en bourrique. Il adorait titiller les nerfs des directeurs.

Cependant, c'est quand même à cause de cette décision que son adolescence fut pour lui un cauchemar. Il refusait tout ce lui donnait à faire, ou alors il fuyait dans un endroit calme et y passait le reste de la journée. Il passait ses journées là à chanter, rêvasser, lire. Il ne supportait pas qu'on vienne le déranger. Il ne supportait pas qu'on le prive de liberté pour aller travailler. Alors souvent il sortait de l'enceinte de l'établissement pour aller se promener en ville. Et il apprenait beaucoup de choses.

Des choses qu'il ne pouvait apprendre aux cours de l'Orphelinat. Dans l'éducation qu'on lui donnait, dans son instruction, il améliorait son savoir. Évidement, lorsqu'il retournait ensuite à ses cours de musiques, et de chant au conservatoire, Solaris se faisait gronder par maître Alessio. Il ne supportait pas le mauvais comportement du jeune homme. Surtout qu'il était en âge de se débrouiller. Il n'arrivait pas à comprendre comment il pouvait se rebeller autant contre ses "bienfaiteurs". Quant à sœur Astoria, elle désespérait de ne pas réussir à le faire changer d'avis. Elle essayait tout et n'importe quoi pour le convaincre de travailler rien qu'une fois.

Elle ne réussit à pas à le convaincre pour le moment. Elle essaye encore, elle insiste sur les bienfaits de commencer à travailler tôt, surtout avec de l'ambition, puisque justement Solaris en avait. Mais rien n'y faisait. Cela continua ainsi les années suivantes. Cela lui permettait également de casser le train de vie quotidien.Bref, il ne faisait pas l’unanimité parmi les siens, il finit par être mis de côté, également car pas assez robuste pour tirer quelque chose de lui. Il finit même par ne plus manger grand-chose, non plus, il passait ses journées dehors le plus loin possible de son orphelinat. Les gens qui s'en occupaient étaient obligés de le ramener.

○ Cinquième Acte ○
Pio Ospedale della Pietà, Orphelinat, Venise, Italie, Année 18xx
Age : 18 ans
Personnages concernés : Solaris O. Vivaldi, Seamus Arthur Weiss, Soeur Asteria, Maître Alessio Zulian, Celso Van Assel, Zaccaria Salamon, Serafina Valmarana

~~~~~~~
C'était un jour comme les autres. Ou tout du moins, ça aurait pu l'être. Car bien évidemment, la roue du destin en décida autrement. En cette belle journée d’hivers, alors que tu venais de te battre avec tes locataires de chambres et de fuguer à nouveau. Un homme aux cheveux châtains s’avance vers toi. Toi qui te faisait gronder à ce moment même par la directrice de l’Orphelinat et par la sœur responsable de toi. Tu avais refusé un petit boulot que tu trouvais disgracieux à ton goût. Tu avais agis comme un gamin immature, et impulsif. Tu avais croisé les bras. Refusant toujours autant de te soumettre aux autorités de l'Orphelinat.

L’homme à la queue de cheval et au manteau noir de cuir était venu pour t’adopter. T’emmener loin d’ici. Loin de cette famille qui t'avais vu grandir. Cet homme travaillait pour l’église. Enfin, un régiment spécial qui faisait des recherches. Au début, tu ne croyais pas ce qu’il te disait. Et puis, lorsque cet homme en rouge est arrivé et que vos regards se sont entrecroisés, tu aperçus une lueur d’espoir.

Une flamme qui brillait de milles éclats dans ces habits rougeâtres. Un Corbeau. Un membre de l’unité d’élite du Vatican accompagnait le chercheur. Tu avais été choisi pour faire partit d'un projet assez fou. Un membre d’une unité spéciale. Un membre d’élite à l'apparence humaine modifiée. Tu étais malade une fois arrivé chez eux, une fois le voyage et les papiers administratifs réglés. En effet, pendant le voyage tu avais réussi à chopper ce que l’on appelait « Grippe ».

Une maladie dût à un virus …. Cela dura quelque jours, une semaine tout au plus. Ce qui fit que tu du t'adapter à ton nouvel environnement plus rapidement. La branche Nord-Américaine de l'Ordre Noir, dirigé par Lenny Epstain.


Famille

La famille de votre personnage, en 70 mots minimum.

PRÉNOM OU PSEUDO : Alix / Cosmos
SEXE :
ÂGE : 19 vagues d'été maintenant, j'avais 18 quand je suis arrivée flower
DOUBLE COMPTE ? Ha non... mais j'y réfléchis de nouveau, on verra plus tard Very Happy.
COMMENT T'ES ARRIVÉ(E) ICI ? achez juste que je suis entrée par les top-site par deux brefs passages, j'ai été obligé de faire un tri dans mes fow et j'avais votre adresse Surprised j'ai d'ailleurs envoyé un mp sur ça à deux admines
(je pensais avoir pris la troisième hier mais en fait en regardant je crois que j'ai loupé ) °°
UN MOT POUR LA FIN :JE VOUS AIMES OMG ♥♥♥
LE CODE, BIEN-SÛR : En balise [hide], svp !

COPYRIGHT : Je troque Dragon Shiryu Feat. Saint Seiya pour revenir à Tales of Vesperia/Yuri Lowell
Et IRL, ça donne quoi ?





Dernière édition par Mireille Van Roy le Mer 1 Fév - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.    Mer 1 Fév - 21:19

William Saleem Rashmi
« le bon, celui qui porte bonheur, il est le créateur, le préservateur, le transformateur, le dissimulateur et le révélateur (par la bénédiction). »
AGE : 35 ans
ORIENTATION SEXUELLE :  Asexuel mais ça reste à prouver
CAMP : Le comte ?
SOUVENIR : La Rédemption
POUVOIR : Manipulation de la matière Noire dans les Points Vitaux par le biais d'un objet rituel nommé : Viśvavajra / Sceptre diamant
ORIGINE : Anglo-Indiennes


Physique ...

CARNATION : Métisse en temps normal, et Grisâtre sous sa forme de Noah
TAILLE : 1m63
CORPULENCE : Plutôt musclée, athlétique, sportive
CHEVEUX : Blonds
YEUX : dorés & bleus en temps normal
SIGNE DISTINCIF : Un point rouge sur le front symbolisant le troisième œil chez les indiens. Aveugle de naissance.


I am ... I was ...

CARACTERE: Ecrire ici, 10 lignes minimum
POUVOIR: Ecrire ici, 10 lignes minimum
HISTOIRE: Ecrire ici, 20 lignes minimum


And in real life ?

PRENOM: Ecrire ici
AGE: Ecrire ici
AVATAR: Ecrire ici
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? Ecrire ici
COMMENT TU AS CONNU LE FORUM ? Ecrire ici
UNE QUESTION, SUGGESTION ? Ecrire ici
Code: Ecrire ici

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright


Dernière édition par Mireille Van Roy le Mar 21 Fév - 14:53, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.    Mar 14 Fév - 1:08

Bak Chan
« Nous avons tous notre cage dorée. Certains réussissent à se libérer seuls… »
AGE : 30 bougies
ORIENTATION SEXUELLE : hétéro
ORIGINE : Chino-Allemand
CAMP : Congrégation
MÉTIER : Chef de la branche asiatique
SECTION : Scientifique


Physique ...

CARNATION : Claire
TAILLE : 168 cm
CORPULENCE : Morphologie Athlétique
CHEVEUX : Blonds courts cachés par un chapeau blancs avec une pierre spectrale jaune/dorée qui lui permet d'invoquer l'esprit tutélaire. Et qui lui donne un semblant de cheveux longs au passage.
YEUX : Marrons
SIGNE DISTINCIF : fait des crises d'urticaire quand il est stressé ou nerveux. Des "marques rituelles"/tatouages sur les avants bras, passés de générations en générations au sein de la maison Chang qui permettent également l'invocation de l'esprit tutélaire.


I am ... I was ...

CARACTERE: Ecrire ici, 10 lignes minimum
HISTOIRE:
D’aussi loin que tu te souviennes, la famille de Bak fut toujours liée à la Congrégation. Elle a toujours vécut avec et pour elle. Famille aux origines Allemandes, par le père de Bak, et Chinoise, elle fait partie des magiciens fondateur de la Congrégation. La lignée des Chang par la mère de Bak, vécut néanmoins en Chine la plupart du temps. C’est grâce à l’arrière-grand-père de Bak, que l’Aile Asiatique peut se protéger. En effet, c’est lui qui créa l’esprit tutélaire protecteur et qui lui permet d’exister au sein de la grande porte.

Respectivement fils de l'ancien chef de la direction générale et de la chef adjointe de la Direction générale de la branche asiatique de l'équipe scientifique. Ils se nommaient respectivement Twi Chang et Edgar Chang Martin. Fils unique, Bak vécut ses premières années de vie en Chine.. Il a reçu une éducation axée sur la culture générale, sur l’ambition de reprendre un jour le travail de ses parents, stricte, et traditionnelle. Il recevait tout l’amour de ses parents, bien qu’ils étaient souvent absents. Etant fils unique, Bak dû s’adapter à son environnement familial et voyait en Fô une petite sœur.

Quelqu’un avec qui parler, s’amuser, épauler. Quelqu’un en qui il pouvait avoir confiance. Fô devint très vite lune personne importante pour lui. Malgré le fait, qu’ils se chamaillaient et se disputaient un bon nombre de fois. Il s’intéressa très jeune aux recherches que ses parents menaient, demandant à accompagner ses parents de temps à autre. Bak, ne parle quasiment jamais de sa jeunesse et son adolescence.

Mais on suppose que dès qu'il fut en âge de rejoindre la congrégation, il fit ses bagages et rejoignit ses parents pour travailler. On suppose donc qu'à dix huit ans, il y entra. Commençant à travailler sous la direction de ses parents, il apprit beaucoup auprès de maître Won et maître Zu qui furent ses tuteurs. Tout allait plus ou moins bien, il réussissait toutes les différentes tâches qu'on pouvait lui confier et il évoluait sans cesse.
Prenant même parfois la place de ses parents quand ceux-ci désiraient souffler un peu. Prendre une pause en quelque sorte.

Et puis... il y eu le programme des exorciste de seconde génération.La chose la plus horrible que la congrégation n'est jamais faite avec les semi-akuma. A cette époque, la congrégation était en sous-effectifs. Bak Chang s'en souviens comme si c'était hier. Le projet fut mit en place par les familles Chang et Epstein sous la direction de la branche Asiatique au sein du laboratoire numéro 6. Bak ne se retrouva confronté à la réalité du projet que lorsqu'il rencontra le jeune Kanda. A l'époque,  il ne savait pas quand Marie serait renvoyé en mission à cause de la perte de ses yeux. Alors qu'il discutait avec Marie sur le destin cruel des exorcistes, ils entendirent la voix d'un enfant arrivant dans un cours d'eau.

Yu Kanda s'effondra tout mouillé devant eux. Le sujet à cryogéniser et à rendormir car considéré comme perdu...Il allait appelé l'unité médicale, quand il l'en empêcha en l'attrapant par son pied. On lui retira l'aiguille spirituelle des corbeaux. Enfin, Marie le fit. Il s'endormit dans ses bras.Le petit Yu. Les corbeaux le retrouvèrent néanmoins, et le ramenèrent. Bak fit tout pour convaincre ses parents de laisser l'enfant tranquille. Au lieu de ça, sa mère chargeas Fô de retenir son fils d'intervenir.

Bak essaya d'appeler ses parents plusieurs fois. Mais plus aucuns golems ne répondait à ses appels. Il en conclut donc qu'il se passait quelque chose de grave et d’inhabituel. Il prit une équipe de chercheurs avec lui et partit vers le laboratoire de recherche n°6. C'est là qu'il commença sérieusement à se poser des questions. Il n'était au courant de rien. Ses propres parents ne lui avaient jamais vraiment parler de leurs recherches. Pourquoi donc ? Parce qu'elles renfermaient un terrible secret.

Lorsqu'il arriva devant les lieux. Bak ne trouva qu'une porte recouverte de runes anciennes fluorescentes vertes. Il esseya plusieurs fois d'invoquer Fô. L'esprit tutélaire mais ce fut sans résultat. Il était impuissant devant cette porte. Il ne comprenait pas pourquoi elle ne voulait pas l'ouvrir. Il ne pouvait pas comprendre puisqu'on ne lui avait jamais rien expliqué. Tu retrouvas tes parents mains dans la main, en sang. Contre la porte. Fô se trouvait la aussi s'excusant devant lui.

Et c'est là qu'il comprit que ses parents stoppèrent le projet. Avec leurs morts et leurs sacrifices.


And in real life ?

PRENOM: Ecrire ici
AGE: Ecrire ici
AVATAR: Ecrire ici
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? Ecrire ici
COMMENT TU AS CONNU LE FORUM ? Ecrire ici
UNE QUESTION, SUGGESTION ? Ecrire ici
Code: Ecrire ici

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.    Mar 21 Fév - 13:41

Liwei Xia Sun
« Citation, devise, expression ... »
AGE : 18 ans
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
ORIGINE : Chinoises
CAMP : Congrégation
METIER : Exorciste
INNOCENCE :


Physique ...

CARNATION : Beige
TAILLE : 1m57
CORPULENCE : Svelte, & Morphologie en A
CHEVEUX :  Bruns
YEUX : Rouges
SIGNE DISTINCIF : Elle porte un manteau cape, et parfois un chapeau et des lunettes (pour lire). Son fourreau est attaché à la ceinture sous sont long manteau noir et rouge.


I am ... I was ...

CARACTERE: Ecrire ici, 10 lignes minimum
POUVOIR: Ecrire ici, 10 lignes minimum
HISTOIRE: Ecrire ici, 20 lignes minimum


And in real life ?

PRENOM: Ecrire ici
AGE: Ecrire ici
AVATAR: Ecrire ici
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? Ecrire ici
COMMENT TU AS CONNU LE FORUM ? Ecrire ici
UNE QUESTION, SUGGESTION ? Ecrire ici
Code: Ecrire ici

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright

Aἰγίς / Aigís / L'Égide
« la précieuse égide, inaltérable et pure, D'où pendillaient cent franges merveilleusement tressées, Tout en or fin, et dont chacune valait bien cent bœufs, feat. Homère »
AGE AUQUEL IL/ELLE DEVIENT EXORCISTE : huit ans  
ROLE DANS LA CONGREGATION : Exorciste de première génération
TYPE D'INNOCENCE : Équipement
TAUX DE SYNCHRONISATION : 86%
NOMBRE D'EVOLUTION : une en cristallin
SIGNE DISTINCTIF : La lance est recouverte d'une peau de chèvre


And...

APPARENCE PHYSIQUE + EVOLUTIONS: Ecrire ici, 10 lignes minimum
POUVOIR: Ecrire ici, 10 lignes minimum


Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.    Mar 14 Mar - 21:19

Gédéon VONLANTHEN
« Tu n’existes pas pour impressionner le monde. Tu existes pour vivre ta vie d’une façon qui fera ton bonheur » – Richard Bach
AGE : 28 ans (quelque mois d'écart avec sa sœur).
ORIENTATION SEXUELLE : Au choix.
ORIGINE : Suisse - Genève
CAMP : Comte Millénaire
MÉTIER/Souvenir : Humilité / Lowliness
Suggestion / Idées d'Avatar : Au choix, j'impose juste les yeux bleus ! (et cheveux longs blonds de préférence !). A négocier Razz


Pouvoir du Souvenir

Psychokinésie / Télékinésie.
C'est la faculté de déplacer les objets à distance par la seule force de la pensée. Son étymologie est issue du grec "télé" pour "à distance" et "kinesis" pour le mouvement.  Comment fonctionne la télékinésie ? En fait, il n'y a aucune explication scientifique prouvée pour ce phénomène, mais il y a plusieurs théories à ce sujet. Les deux théories suivantes sont les pouvoirs de notre Noah. Elles existes en deux modes différents :

_ Le premier mode : La première consiste en des ondes électromagnétiques du cerveau qui sont amplifiées par la pensée et la concentration de la personne. Cette concentration des ondes à un même endroit ou sur un même objet aurait pour effet de faire "bouger" la chose en question.

_ Le deuxième mode : La deuxième possibilité : Certains pensent que tout humain possède un corps astral. Ce qui fait de nous des personnes vivantes douées d'intelligence et d'émotions. Notre corps astral qui, par notre volonté, s'agrandit et étend sa main "astrale" et déplace l'objet voulu.


 


I am ... I was ...

CARACTERE:
_ Réfléchit,
_ Courtois,
_ Instinctif,
_  Optimiste,
_ Souriant,
_ Honnête'

_ Solitaire,
_ Distant,
_ Gourmand,
_ Désinvolte,
HISTOIRE: Ecrire ici


And ?

Coucou !
Bonjour, bonsoir tout dépend de l'heure à laquelle vous verrez ce prédef ! /meurs.
Alors, alors, déjà un grand merci de t’intéresser à celui-ci ! invité :love:
Je ne suis pas difficile ! Alors sache que les choses que tu peux négocier, sont l'avatar, l'orientation sexuelle du personnage, son prénom est mieux ainsi mais si tu as une proposition à me faire essaye toujours !

L'histoire en elle-même est assez libre. Juste le point à respecter, il est devenu Noah après que sa sœur a faillit mourir. Cela à réveiller la haine qu'il a envers la Congrégation. Il a quitté la Congrégation en plein milieu de sa formation de Corbeau. Ce qui équivaut donc à quelque mois. Le reste est entièrement libre. Le Caractère n'est pas négociable. J'insiste sur ce point ! ^^.

Il est né à quelque mois d'intervalles avec sa sœur et ils se ressemblent beaucoup physiquement !

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright



Mes connaissances

Nom Prénom :

Desciption du lien


Nom
Nom Prénom :

Desciption du lien


Nom

Nom Prénom :

Desciption du lien


Nom
Nom Prénom :

Desciption du lien


Nom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Personnages Envies/OC Inventés 2017 Mise à jour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] problème mise à jour 2017.10
» Mise à jour cartographique City Navigator Europe NT 2017 pour GPS Garmin sur Suzuki SX4 S-Cross
» Mise à jour de la cartographie du Nuvi 760 (City Navigator Europe NTU 2012.20)
» antivir périmé, mise à jour KO
» Bug suite à la mise à jour 10.0.45.2 du player flash résolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Mireille :: Gestion de Mes Personnages :: Forums D Gray Man-
Sauter vers: