Forum Test de Mireille

Mon forum test pour codage et graphisme, pas d'inscription possible sans autorisation.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ayako Leoron ~ Fairy Tail

Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Jeu 4 Aoû - 23:07

Carte d'identité

Van Aelter
Alice
20 ans

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM ::  Alice Van Aelter
♦️♦️ AGE :: 20 ans
♦️♦️ SEXE :: ♀
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: 20 Octobre x772
♦️♦️ ORIENTATION :: Bisexuelle
♦️♦️ MAGIE ::
Magie n°1  ○ Magie du Ré-équipement : Arc du Vent Céleste / Yumi Fujin no Ten

La seconde magie d'Alice, est une magie de rééquipement basée sur l'utilisation d'un arc magique et de flèches magiques.  L'Arc est orné d'une mini paire d'aile blanche au milieu  qui permet de relier sa corde et ses flèches par le flux de magie d'Ali. Il est composé de bois.

Le flux des flèches change de couleur en fonction de l'effet désiré et de sa puissance. La principale contrainte est la puissance magique de Lys et ensuite sa limite de stockage dépends entièrement de sa puissance magique.

De plus, la flèche utilisée ne peut être stockée que dans la dimension liée à l'Arc. Donc pour invoquer la flèche, l'arc doit déjà avoir été invoqué au moins une fois dans le combat. Pour terminer, une limite d'invocation caractérisés par deux modes de combats. Elle ne peut en utiliser qu'un seul à la fois car elle dépensera trop de magie.

_ Le premier lui permet d'envoyer plusieurs flèches simultanée. La taille et la précision sont alors aléatoires.  

_ Le deuxième lui permet d'envoyer des flèches avec un pouvoir choisit. Elle ne peut ainsi envoyer qu'une flèche à la fois.

_ Magie de Modelage de Foudre, Sandā Meiku :
Il s'agit d'un type de Magie de Construction qui utilise l'élément de la foudre. L'utilisateur peut créer différentes formes et structures avec de la foudre pour attaquer en faisant des signes à l'aide de ses mains.

♦️♦️ ARME :: Arc & Flèches.
♦️♦️ GROUPE :: Blue Pegasus
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  ::
Mental

Qualité : Douce - Aimable - Attentive - Observatrice - Apaisante - Aimante - Loyale - Courageuse - Optimiste.

Défauts : Nerveuse - Stressée/Anxieuse - Peureuse - Bavarde - Insouciante - Impatiente - Manque de Confiance en elle.
10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.
Physique

10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.

Histoire

XX est née à Harujion lors d'une nuit de pleine lune et d'étoile un soir d'été sous une nuit d'étoiles, de sa mère Mion et son père Olivier qui étaient de simples commerçants. L'un tenait une boutique de fleur et l'autre une librairie. Elle fut dès sa naissance chouchoutée de toute part par sa famille et obtenait toujours tout ce qu'elle voulait. Et devint une enfant capricieuse bien qu'elle fût calme. Elle apprit à lire et à écrire grâce à ses parents.

Dès qu'elle posait une question ses parents faisaient de leurs mieux pour y répondre, elle passait son temps à se disputer avec son frère à regarder le ciel, à dessiner et à se promener dans la rue pour découvrir le monde qui l'entourait. Elle aidait aussi parfois déjà ses parents dans les boutiques ou dans les tâches ménagères. C'était donc une jeune fille sans histoire, qui eut une enfance banale et heureuse et qui aimait collectionner les objets.

Pourtant, on dit souvent que la vie n’a de sens que si elle nous amène une raison de vivre. On dit aussi que l’on ne choisit pas toujours sa famille et son environnement. Notre xx est l’exemple type de ces enfants qui réussissent au bout d’un certain temps. Ces enfants qui ne démontrent pas de suite de capacités exceptionnelles, la jeune xx en faisait partie. Naître dans une famille modeste était peut-être de trop pour elle, et qui sait, peut-être aurait-elle eu un meilleur avenir si elle était née dans la bourgeoisie ? Stupidités bien entendu, xx faisait également partie de ces enfants qui grandissent à la traîne, et qui se retrouvent abandonnés par les autres.

Parce que trop lente à comprendre le monde qui l’entourait, trop lente dans ses gestes, trop lentes dans ses paroles.  Elle fait partie de cette catégorie de personnes que l’on nomme « déchets » mais qui réussissent à s’en sortir par leurs propres moyens sans forcément sans rendre compte. Et l’Histoire de la jeune membre de guilde, c’est ça. Une petite famille simple, aux revenus modestes, elle allait à l’école mais n’arrivait pas à suivre le rythme. Elle essayait de se faire des amis, mais sans trop de succès, car encore une fois, elle était laissée pour compte. Le simple fait d’essayer lui redonnait pourtant la motivation pour changer.

Essayer de rattraper les autres pour sortir de cette ombre qui semblait la coincer dans les ténèbres. Sa maladresse la laissait sur sa faim, tout ce qu’elle désirait toucher, ou découvrir, elle le cassait. Sans relâche, dans un cercle vicieux. Elle avait beau comprendre ses erreurs, tenter de les réparer, même la plus simple des tâches. Elle n’y arrivait pas. Et lorsqu’elle s’en rendit compte, ce fut le drame pour la jeune femme. Cela finit de la briser entièrement, elle pleura tellement toute les larmes de son corps, que la brune fut prise de panique et se jeta sur des peluches. Elle cousait, encore, et encore, elle venait de rentrer dans un autre monde. Un monde qui faillit presque la perdre entièrement. Creusant entre rêve, espoir, et réalité. La réalité lui était bien trop cruelle, lorsqu’elle finit enfin par sortir de l’école comme les autres, et à entrer dans le monde du travail.

Pourtant, un jour, le destin en décida autrement. Il décida de tourner enfin dans sa faveur. Après s'être encore fait virer, elle tomba gravement malade, mais personne ne voulut la soigner, car ils ne savaient pas s'ils risquaient la contamination ou pas. Un homme mage-vagabond offrant ses services décida cependant de l'approcher et au grand étonnement des villageois, il ne fut pas contaminé et il finit même par la guérir. Et il venait par la même occasion de lui sauver la vie et ses parents le remercièrent comme ils le devaient. Cependant, avec lui, elle sentait qu'elle pouvait devenir utile et quelqu'un d'autre. La séparation fut très dure, mais elle préférait ça que de rester ici. La demoiselle avait à peine douze ans. Elle rêvait d'avoir une vie d'aventure, où elle ne s'ennuierait pas, mais aussi pour suivre les traces de ses parents.

C'était pour ça qu'elle avait quitté le domicile,  avec l'accord de ses parents pensant qu'ils n'avaient plus d'estimes pour elle. C'est ainsi que sa vie commença à changer petit à petit, au fil du temps, elle prenait confiance en elle et acquit de la maturité. En apprenant à se débrouiller seule et à devenir autonome. La jeune femme apprit beaucoup de choses grâce à lui sur les villes. Ils ne restaient jamais au même endroit. Lui ayant apprit déjà pas mal de choses sur la vie et l'environnement, les lois etc... Il lui demanda si elle voulait apprendre la magie. En effet, celui possédait une magie assez rare qui était une magie xx.

XX avait répondu avec un grand oui, toutefois, elle ne s'attendait pas vraiment à cela. Ce fut une véritable galère ! Oui, une véritable épreuve pour XX. Elle était très trouillarde et abandonnait facilement à chaque obstacle malgré une bonne détermination. Elle avait des exercices physiques et des épreuves morales. Elle mit du temps à comprendre comment activer sa magie, elle qui n'avait jamais vécu dans un tel monde. Elle était impressionnée à chaque progrès qu'elle faisait. Cela lui redonnait courage, surtout avec les encouragements de son nouveau professeur. Quand on daignait d'être patient et de lui apprendre quelque chose, il se révéla qu'elle apprenait, analysait et retenait vite. Elle s'adaptait aussi facilement à ce qu'on lui demandait. Cela dura une bonne dizaine d'années durant son voyage à travers le monde en compagnie de son professeur.

Après avoir entendu des rumeurs les guildes elle demanda à son maître ce que c'était. Il lui enseigna donc tout ce qu'elle devait savoir sur le monde des guildes, mais aussi l'histoire de celle qu'il connaissait. Elle se dit que cela pourrait être très intéressant, son maître étant déjà vieux il la laissa entrer dans l'une de celle-ci après avoir longtemps insisté auprès de son maître. Il lui donna son accord dès qu’il la jugea apte à se débrouiller sans lui. Elle ne perdit pas une minute et elle partit avec le peut qu’elle avait sur elle. Elle intégra un peu plus tard, après avoir fait ses preuves : Fairy tail et posa officiellement son tatouage sur le haut de son épaule droite.

Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM :: Alix
♦️♦️ PSEUDO :: Cosmos
♦️♦️ AGE :: 19 bientôt sur ses 2à vagues d'été wuesh !  
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: Par plusieurs Partenariats !
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? :: Il est beau, il a l'air simple et actif ! Et les possibilité ont l'air pas mal du tout ! Continuez comme ça  il est trop bien ! ♥️
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::: je suis un code de règlement



Dernière édition par Mireille Van Roy le Jeu 5 Oct - 12:45, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Mar 22 Aoû - 0:34

Carte d'identité

Tsukuyomi
Diana
23 ans physiquement, 400 ans en réalité.

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM :: Tsukuyomi Diana
♦️♦️ AGE :: 23 ans physiquement, 400 ans en réalité.
♦️♦️ SEXE :: ♀
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: 20 Octobre x770
♦️♦️ ORIENTATION :: Hétéroxuelle
♦️♦️ MAGIE ::

_ Magie du Chasseurs de Dragon de la neige /Yuuki no Dragon Slayer :
Diana est la chasseuse de dragon de la Neige, elle possède les mêmes capacités que Natsu, Wendy, Sting, Rog et Gajil. Ana peut "manger" la neige. Cette Magie permet à son utilisatrice de créer et de manipuler la neige. Dia peut s'en servir pour par exemple lancer une rafale de boules de neiges ou provoquer des avalanches, faire tomber la neige ou même des blizzards. Iana peut également utiliser le froid créé par la neige et s'en servir de différentes façons : Repérer les ennemis parmi des copies grâce au souffle qu'ils émettent à cause du froid par exemple.

Odorat développé : En tant que Chasseur de Dragon, Diana possède un odorat très développé, elle a ainsi été montrée capable de reconnaître des personnes par leur odeur ou de distinguer les maisons/personnes/aura.

Ouïe développée : En tant que Chasseur de Dragon, Diana possède une ouïe très développée.

_ Water-Make, Magie de Construction de l'eau :  
La Magie de l'Eau Constructive est un type de Magie de Construction qui utilise l'élément de l'eau. Il semblerait que cette magie fonctionne de la même manière que les autres magies de construction.

_ Elle possède une troisième magie connue sous le nom de Dragon Force. En quinze ans d'activité de mage solitaire, elle a réussi à développer cette incroyable puissance. C'est la dernière étape de la magie des chasseurs de dragons. Le Pouvoir du Dragon s'activa lorsque Diana disposa d'une incroyable quantité de magie. Elle avait mangé trop de neige lors d'une mission au Mont Hakobe.

Son propre corps se mit alors a se transformer en une sorte de  Dragon humanoïde. De fait, son corps se couvris d'écailles reptiliennes blanches semblable à des cristaux. Ses canines devinrent plus allongées et pointues et on pouvait aussi citer la présence de griffes aux mains. Si elle ne l'a pas réutilisée depuis ce jour, c'est qu'elle avait peur de sa puissance destructrice et elle ne savait pas que certaines conditions devaient être remplies afin de réaliser la Force du Dragon. Comme la seule connue à ce jour serait de manger des substances ayant de puissantes propriétés magiques, de préférence liées à l'élément qu'ils peuvent contrôler et consommer.

- Snow Make / Yuuki no Zokei Maho : Magie de la Neige constructrice :
Variété de la magie de la neige qui consiste en la création d'objets en tout genre avec de la neige pour attaquer, se défendre ou à des fins diverses.  Il peut s'agir de création statique ou mobile, le tout avec une ou deux mains en fonction de la puissance magique déployée pour la réalisé. Diana est capable de varier la taille des objets. C'est exactement comme son water-make mais cette fois-ci avec de la neige.

- Ice-Make / Aisu Meiku / Kori no Zokei Maho : Magie de Glace Constructive :
Liée à la manipulation de la glace, elle permet la création d'objets en tout genre de n'importe quelle taille.
Cette Magie a deux caractéristiques connues, le Mage peut donc former des créations statiques ou dynamiques.

- Sors Ultime : Mode Dragon Force :

♦️♦️ ARME :: C'est son corps qui est une arme !
♦️♦️ GROUPE :: Solitaire pour le moment.
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: ici

Mental

10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.
Physique

10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.

Histoire

Année x770. Il y a bien longtemps, je n’étais qu’un tout petit point dans l’univers. Un petit point constitué d’atomes qui venait de naître dans une certaine région. Cette région située entre ciel et montagne, nommée Isvan était le lieu où je venais de naître. Une région froide et montagneuse ou la neige battait son plein et trônait par-dessus tous les autres éléments. La neige dominait et les humains avaient dû apprendre à vivre avec. Mes parents étaient tombés sous le charme d’une petite ville près d’un lac qui servait de transition avec la vallée. C’est tous ce que je sais d’eux. Je n’ai pas vraiment de souvenirs de leurs visages, de leurs odeurs, de leurs auras, de leurs parfums… je ne les aient pas connus. Ils sont morts à ma naissance.

A cause d’une avalanche qui aurait déferlé sur la ville, et bien que grièvement blessés, mes parents étant des mages; ils réussirent à se protéger assez pour avoir la force de me déposer dans la rivière. Exerçant ainsi leurs rôles de parents. Ils ne voulaient pas me perdre, je pense juste qu’ils n’avaient pas le choix, ils n’avaient pas les moyens de pouvoir soigner leur blessure ni même de payer un orphelinat ou j’aurais pu habiter. Ma mère espérait donc que je sois recueilli je pense. Je ne leur en veux pas, j’aurais surement fait pareil à leur place… je ne sais pas.

Quoi qu’il en soit, c’est Fubuki qui m’apprit que ce n’était pas un événement criminel et que ce fut un rocher couvert de neige qui s’était détaché du sommet. C’était tout simplement un aléas climatique connu dans les régions montagneuses.  Emportant tous sur son passage. Je ne sais pas si c’est la vérité ou pas. Ce que je sais en revanche, c’est que Fubuki m’a élevé depuis ce jour. C’est lui m’a recueilli et qui m'a choisi. Il parait qu’au départ, il n’aimait pas trop les humains. Pourtant, il ne cacha jamais la compassion et la gentillesse qu’il avait envers moi. Il m’a dit que j’étais différente de ce qu’il avait toujours connu, et que depuis son isolement, il avait appris à regarder le monde humain de haut.

Je crois qu’à force de me côtoyer, son avis à changer aussi. C’est une question qui restera surement sans réponse. Je ne pourrais plus lui demander. Enfin, bref. Je suis restée avec lui sept ans. J’ai passé les sept premières années de ma vie avec lui. De l’année x770 au 7 juillet de l’année 777… Oui j’ai été élevée par un vrai dragon ! Il était comme un père pour moi. Je n’ai connu que lui comme famille. Je me suis attachée à lui dès le départ. Le considérant comme mon véritable père. Il m’a tout apprit. Tout ce que je sais je lui dois. Il m’a appris à lire, à écrire, et il a fait mon éducation. Il m’a appris à respecter les autres même s’ils nous font souffrir et qu’ils se moquent de nous parce que nous sommes différents. Il m’a appris à faire la distinction entre les objets, il m’a appris l’histoire du monde du passé au présent.

J’aimais jouer avec lui, et surtout voler dans le ciel sur son dos au-dessus des montagnes et des nuages. J’aimais cette sensation de liberté, comme si rien n’était impossible peu importe la distance. Il m’a appris le nombre de constellation qu’il y avait dans cette mer céleste. Il m’apprit beaucoup de légendes et de mythes. Il m’a enseigné les mathématiques, la géographie, les lois, les types de guildes, types de mages, etc...  Il m’a enseigné tous ce qui touche au végétal, tous ce qui touche à la neige. A la nature et à l’environnement. Il m’a appris à survivre en forêt et à me débrouiller. C’est lui-même qui m’a appris à marcher aussi. Je lui dois aussi… mon style de combat.

Ma magie. Une magie puissante capable de tuer les dragons. Il m’a dit qu’il me ma léguait et qu’il fallait faire attention à son usage. Elle est dangereuse si poussée à sa pleine puissance. Il a pourtant dit que j’étais prête à l’apprendre. C’est ainsi que mon entraînement débuta. Lorsque j’ai réussi à me débrouiller toute seule et que mon père me pensa prête. Je me souviens de la première fois qu’il m’a parlé de l’entraînement. J’étais resté scotchée sur place. Surprise lorsqu’il me demanda si je voulais apprendre la magie, et qu’il m’avait dit qu’il foudrait que je trouve la mienne à un moment donné dans ma vie. Il me donna mes instructions le premier jour et suivit sa liste… mon dieu, comme j’ai morflé.

« Voici tes instructions pour commencer l’apprentissage de notre magie.
- Concentration,
- Méditation,
- Épreuves de survies, (Grottes Sombres, forêts lacs principalement).
- Développement des sens, odorat, ouïe,
- Baignade dans les rivières gelée,
- Appréhension de la Neige,
- Apprentissage de la neige et des attaques de bases,
- Parcours de la Vallée. ». Termina Fubuki que je me souviens surnommé Fuu à partir de cette époque. Je crois même avoir dédiée une attaque à son nom dans mes arcanes. Lorsqu’il est partit… Enfin, pour le moment, voici comment c’est donc déroulé mon entraînement pendant sept ans.

C’était la liste de tout ce que j’avais subi avant de comprendre comment maîtriser l’élément de la neige, car oui, pour utiliser cette magie…il fallait tout de même en apprendre les bases. Comme dans toute magie. Et pour ça, il fallait réussir à se fondre dans son futur élément de prédilection ! Seulement… ce n’était pas aisé pour tout le monde. Et pour moi, ce ne fut pas le cas ! Enfant, j’étais une vraie trouillarde, une petite peureuse qui commençait juste à accepter le fait de devoir passer le restant de ces jours dans cette montagne avec lui. Avec Fubuki. Il ne m’avait pas dit qu’il disparaîtrait le 7 juillet 777.

C’est donc… dans l’insouciance que j’ai commencé mon entraînement. Ne pensant plus qu’à cela. Entraînement, entraînement, encore et encore. C’était épuisant de faire mon petit tour le matin, de courir, puis ensuite faire ma concentration pour que je puisse méditer. Tranquillement, loin des regards. Le Dragon en face de moi, veillant sur moi. En fait, il m'avait expliqué que certains mages (comme Mavis Vermillion) se servaient de la méditation pour augmenter la puissance magique en Aetherno et en accumuler le plus possible. Il fallait que je trouve la clé par moi-même, qu'il avait dit. Que je me débarrasse de mes doutes, mais ça, c'était plus facile à dire qu'à faire. Des heures perdues, à essayer de développer mes sens, de les faire atteindre un autre niveau que la normale.

Atteindre un niveau de conscience supérieur était le but de la méditation. Élever l'énergie et la relâcher en un point nommé. La première phase de l'entraînement ce fut ça. Jours et nuits, jusqu'à épuisement. Je sombrais souvent dans le sommeil. Mon père rageait je crois… il ne comprenait pas comment un corps humain pouvait être aussi faible. Ce qu’il oubliait, c’était que… ben c’était normal à cet âge… on n’a pas les mêmes résistances qu’un corps adulte. Je m’endormais, dans un silence toujours plus profond. Je me souviens qu’il ne parlait pas beaucoup, juste pour donner de précieux conseils et m’expliquer les choses qui n’allaient pas. Il ne s’attardait pas sur des détails futiles et ennuyant.

Il aimait aller droit au but et  voir ma tête de déprimée parce que je ne comprenais pas toujours. Lorsqu’il pointait ses griffes géantes vers moi… je tremblais encore. J’avais l’impression qu’il allait m’écraser comme un insecte. C'était un lien assez étrange entre lui et toi. Néanmoins, il s’agissait d’un lien de respect et sincère. Un lien entre père et élève. Un lien père et fille. Un lien à la frontière du réel et de l’imaginaire. Et en effet, je dois bien reconnaître que cela m’aida vraiment beaucoup à canaliser mon énergie en un point et à me vider la tête pour la concentration. La volonté de continuer à avancer naissait, et mes objectifs aussi. Je voulais réussir à le toucher au moins une fois.

Dans tous ce qu’il me donnait à faire… je n’arrivais pas à l’approcher… il se donnait à fond… j’étais trop flemmarde à l’époque c’est sûr ! surtout trouillarde… je dois bien le reconnaître. Je ne voulais pas le blesser, c’était pour ça que je ne me donnais pas à fond. Sauf qu’à chaque fois… c’était pareil. Cela finissait par une engueulade en me disant que je risquais bien plus que lui ! Je me souviens de la fois où il m’a demandé si je voulais mourir bêtement.  La première étape franchie, une année s’écroula. Il fallait maintenant aiguiser réellement mes sens. Deuxième étape. Rester un mois dans une caverne, à être isolée de tout et à trouver le moyen de survivre quand même.  Dans l’obscurité profonde, j’étais obligé de ne compter que sur moi-même, que sur les moyens du bord pour me défendre et me nourrir.
Il m’avait donné l’objectif de comprendre et d’expliquer correctement le concept « One is All and All is One ».

Le cycle de la vie, l’équilibre des choses. Pourquoi la vie, pourquoi la mort. Pourquoi la vengeance. Pourquoi la haine, pourquoi la chaine alimentaire. Tant de questions qui ne trouvèrent de réponses de suite. Je pensais beaucoup trop, tout simplement. Ce fut une leçon très instructive et importante pour moi qui était si jeune à l’époque. Je trouvais cela injuste, et ennuyeux, futile. Nul quoi. Cela ne m’intéressait guère. Jusqu’à ce je sois obligé de faire un dilemme. Tuer les poissons pour survivre… ou essayer de remonter me casser une jambe et mourir de faim bêtement !

Oui bêtement était le mot pour décrire mon état d’esprit. Je ne savais même pas ce qu’il y avait à manger dans cette grotte. C’est là que j’ai réalisé, que je n’avais rien pour voir par moi-même. Lorsqu’un rayon de lumière est apparu un jour. Vivement, et simplement. Repartit aussitôt qu’il était venu. Cela éveilla mon jeune esprit. Si la lumière passait, pourquoi je ne la fabriquais pas, pour que je puisse choisir mon repas ? Exact. Bingo. J’ai commencé à savoir faire du feu… à partir de ce moment-là. Je commençais aussi à comprendre ce qu’avait tenté de m’enseigner Fubuki.

L’explication que j’ai fini par trouvé fut la suivante : Le Monde est le Tout, et nous sommes seul. L'existence des mondes et la capacité d'aller de l'avant dépendent de cette loi. Avec la mort, vient la vie, et la vie vient la mort. Le monde est grand, mais de petites choses comme les gens et les animaux sont ce qui le maintien. Si vous mourrez, le monde continu, vous vous décomposerez et vous transformerez en nutriments pour les plantes, et les herbivores mangent ces plantes, et les carnivores mangent les herbivores, ils meurent et la vie recommence.

Le monde avance toujours, un cycle constant. La vie exige la mort et la mort a besoin de la vie. C'est la seule chose qui lie cette planète ensemble ... L'un est tout, Tout est un. C’est la découverte de cette philosophie de vie et de cette réalité qui changea à jamais mon regard d’enfant je crois. Fubuki fut étonné que j’ai trouvé la réponse par moi-même. Mais je lui avais expliqué le coup du poisson.

C’est donc pareil pour la magie.  La magie nécessitait une force de l'esprit et un intense concentration... La clef de voûte de la magie était de faire parler son cœur. C’est ce que m’expliqua Fubuki pour me faire comprendre l’intérêt d’une telle phase d’entraînement. Je venais juste de le comprendre. Je pouvais désormais passer à l’étape supérieure. Un entraînement plutôt classique, et axés sur le physique me permit de maîtriser très facilement le Hurlement du Dragon. Mais aussi d’augmenter considérablement ma force musculaire…

Pff… La première attaque de base de la magie Dragon Slayer était vraiment incroyable. Elle me plaisait beaucoup ! C’est sur elle que j’ai basé le reste de mes arcanes d’ailleurs, au début, avec le temps j’ai commencé à apprécier de créer des attaques et des défenses lorsque je commençais à bien maîtriser la neige et à voir toutes les possibilités qu’elle m’offrait. Le hic dans tout ça, Fubuki me dit que la neige n’était pas présente partout dans le monde. Et que rien que ça c’était un gros désavantage. Contrairement aux dragons slayer, la neige naturelle dépend beaucoup des conditions climatiques. D’autant plus, que je ne peux pas manger ma propre neige.

Je prenais de plus en plus confiance en moi. A partir du moment où je réussi à marcher dans la neige sans trembler, ni m’enfoncer dedans. Petit à petit au fur et à mesure que je progressais dans l’apprentissage de mes pouvoirs magiques. Le plus dur ? Arriver à déployer une attaque magique sans fléchir mes jambes et à maintenir un certain équilibre magique pour ne pas brûler toute mes ressources magiques d’un coup. Je me souviens pleurer à chaque fois que je me ratais. Pareil pour l’apprentissage de la défense. Je me  faisais souvient bien mal car je n’arrivais pas à me rattraper convenablement.

Parfois, il était si écœuré de mes échecs qu’il m’arrêtait dans mes élans. C’était usant. Blasant mais nécessaire comme me le disait Fubuki, le dragon des neiges. Cela me permettait d'apprendre à réfléchir sur mes points forts et mes points faibles, à augmenter ma magie jusqu’aux limites que pouvait supporter mon corps. J’avais parfois du mal à suivre le rythme. Enfin, c’était surtout lorsqu’il m’emmenait m’entraîner près d’une rivière située au sommet, et en montant  dans les forêts en altitude en fait. Monter plus haut, au plus haut point culminant, comme une sorte de pèlerinage.

Je réussis à apprendre ainsi les ailes de neiges et le poing neigeux pourfendeur. Deux autres attaques basiques, communes à chaque dragons slayer qui se respectait selon Fubuki. Essentielles pour pouvoir continuer à pousser l’entraînement encore.  Même si j’avais mes hauts et mes bas… je voulais encore essayer, me relever… je ne perdais pas espoir, quelque chose me motivait. Plus je me prenais de raclées en essayant de toucher au moins une fois dans les journées ses pattes géantes de dragons, plus je développais ma puissance magique et plus j’arrivais à dépasser mes limites. Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus forte. C’était vraiment particulier, mais cela me permettait également de me rapprocher de lui. Cela se voyait clairement.

C’est grâce à ma rencontre avec ce dragon que j’ai appris à évoluer, et à avancer à ma manière. Je devenais de plus en plus autonome. Pour quelqu’un de mon jeune âge, Fuu me félicita. La suite ne vaut pas la peine d’être raconté en détail car pendant sept années  ce fut quasiment la même chose tout le temps. Rien de bien passionnant donc. Cependant, la dernière étape, approcha bien plus vite que je ne le pensais. C’était bientôt la fin d’un entraînement intensif. La fin d’une histoire de magie. Il ne restait plus que l’épreuve finale et Fubuki devait faire vite. Il ne lui restait plus beaucoup de temps avant de disparaître et d’accomplir sa mission avec les autres dragons.

Il voulait savoir si j’étais prête, et surtout si j’avais accumulé assez d’expérience et de magie pour me préparer à retourner chez le monde humain. A retourner parmi les miens. Seulement, j’ai eu du mal à me faire à l’idée d’abandonner ce dragon qui m’avais pris sous son aile et élevée comme sa propre fille.  J’ai du mal à me souvenir de comment ça s’est exactement passé, mais…je me souviens qu’il me prit sur son dos et qu’il m’emmena sur le dernier terrain d’entraînement. Un terrain spécialement choisit pour l’occasion. Une magnifique vallée séparant le pays de Brago, et le pays d’Isvan détruite et ravagée par Déliora. Là où le démon fut lui-même scellé. Test, fut le seul mot sortit de sa bouche.

Étonnamment, je savais instinctivement ce que je devais faire en regardant et analysant l’environnement dans lequel je me trouvais. Il y avait quelque chose tout en haut de la montagne. Mon épreuve était donc, de trouver ce dont il s’agissait, et puis d’en rapporter les secrets. Sauf que j’ignorais que nous étions déjà le 7 juillet 777. J’ai commencé à grimper mais je me disais déjà que ce n’était pas la meilleure solution pour atteindre mon but. Il fallait que je pense et que j’agisse comme il me l’avait appris. J’ai observé, noté les détails sur un bout de papier qu’il avait gentiment accepté de me céder.

J’ai modelé pour la première fois ma magie pour en faire une solide échelle de neige. J’ai donc commencé mon ascension avec beaucoup d’appréhension puisque le blizzard se leva. Battant mon visage de plein fouet. Je crois que de toute ma vie passée à gambader dans la montagne… je n’ai jamais eu aussi mal aux yeux que ce jour-là.

Une rude et dernière épreuve, qui ne m’enleva cependant pas ma motivation. Une fois arrivée au bout, lorsque j’ai crié victoire, et finis d’essuyer mes larmes de joie… Je fus surprise par une orde de Vulcains comme me l’avait expliqué Fuu. J’ai remarqué qu’il manquait comme une présence à mes côtés. J’avais mis trop longtemps. Le dragon Fubuki qui m’avait élevé… j’ai compris qu’il avait disparu.

Pas tout de suite, je l’ai appelé, cherché, mais pas trouvé. C’est lorsque je commençais à vraiment désespérer, que j’ai compris. Je me suis précipité vers cette cabane creusée dans l’arbre. Je ne me doutais pas… de ce que j’allais trouver là-bas. Il s’agissait d’un vieux grimoire et d’une lettre racontant une drôle d'histoire. Une histoire sur ce qu'il s’est passé il y a quatre cents ans. Ce que j'y ai découvert, ma coupé le souffle. Et je pense que personne ne me croira si je raconte ma découverte... les dragons existèrent réellement.

En fait, ce livre expliquait la mission de Fubuki durant celle-ci et après. Avant mon adoption. Je crois bien que j’ai pleuré toute les larmes de mon corps ce jour-là. J’étais complétement perdu, et je ne savais ni ou aller, ni quoi faire. Fubuki avait disparu et mon cœur avait failli se briser. Je me suis dis que rester là à pleurer ne serait pas la meilleure solution et que ça ne lui ferait certainement pas plaisir du tout. Je devais faire honneur au dragon qui m’avait élevé, recueilli et à ce père qui m’avait appris la magie.

Ainsi commença mon aventure dans le monde réel. J’ai pris ma décision en vérifiant que je savais bien maîtriser ma magie et que ce n’était pas du bluff. Savoir que Fubuki était là et veillerait toujours sur moi à travers mon style de combat, m’a aidé à tourner la page et à avancer. Je ne vivais que pour lui faire honneur et pour qu’il soit fier de moi là où il se trouvait. C’est ainsi que j’ai pris donc pris la décision de retourner vivre parmi les miens. De voir comment était ce monde qui était le mien autre fois. J’ai descendu la montagne, grâce à l’aide de la magnifique luge en bois léguée par Fubuki. En sa mémoire, j’ai dévalé différentes pistes de la montagne.

Passant parfois par la forêt pour aller encore plus vite tirant ma luge par la corde. J’étais partagé au niveau sentiment. J’étais en effet heureuse de retourner chez moi et pourtant, j’étais à la fois anxieuse. Je ne savais pas ce qui allait m’arriver une fois là-bas. Après tout, personne ne m’attendait, je n’avais pas de parents. Je n’en n’avais plus. Mon père était parti… j’ai affronter ce monde toute seule. Comme une grande fille. Même si je savais que ce serait différent.  J’ai erré longtemps avant de savoir ou poser les pieds, et avant de savoir où aller.

Je n’avais pas beaucoup de vêtements sur moi. Juste une tunique et un manteau. Des bottines, sandales fabriquées vite fait en bois… J’ai dû affronter pour la première fois le regard des autres. Ce regard si terrifiant, et ces rires… malsains. Ces moqueries des jeunes enfants de mon âge qui ne me croyaient guère quand je leur disais que mon père était un dragon. J’ai beaucoup pleuré en me demandant à quoi je servais, ce que je pourrais faire. C’est terrible ce genre de question quand on a sept ans et qu’on est terrifié.

La vérité était que je ne pensais pas que Fubuki me quitterais un jour. J’ai pensé qu’il m’avait abandonné, mais je me suis dis… que sa mission ne devait pas être totalement terminée. Alors, je me suis fixée un objectif à accomplir moi aussi. Quitter la région et découvrir le monde qui m’entourait. Je voulais découvrir ce dont Fuu n’avait cessé de me parler. Je me suis dis aussi que peut-être que la première chose à faire, était de trouver des vêtements convenables. Mais pour ça il me fallait de l’argent.

Ce que je n’avais pas ! J’ai donc demandé de l’aide aux adultes de la région. Et si au début personne ne voulait me laisser ma chance. Il n'y eu une personne qui accepta de me prendre avec lui. Cette personne était un mage de passage qui exécutait une mission en travaillant à la bibliothèque de la ville. Un mage faisant partit d’une guilde officielle se rapprochant du rang S. Ce mage se nommait Shion Suzuki.  

Il accepta de me faire entrer dans la bibliothèque et de me prendre pour une apprentie, me décrétant qu’il m’emmènerait à Fiore si je l'aidais à finir ce travail convenablement. Il était assez âgé je crois. Je me souviens qu’il portait son tatouage de guilde sur l’épaule. Je l'ai rencontré au début de l’année x778, nous avons pris le train pour nous rendre dans le continent de Fiore. Un sac de voyage sur le dos avec le strict minimum. Impressionnée et impatiente de ce que j’allais voir et découvrir !

La première fois sur le sol de Fiore, ce fut à la gare d’Hoshibana. Apparemment, la mission étant accomplie Shion prenait le chemin du retour... je lui est donc supplié de m'emmener avec lui ! Dans sa guilde, il était pourtant retissant au début. Surtout au vu du caractère du maître...  C’est lui qui m’a appris ma seconde magie... Il m’apprit donc à utiliser la magie de l’eau. Et c’était hyper galère ! Je ne m’attendais pas à ça. C’était une magie compliquée ! Il me fallait réussir à trouver mes propres constructions faites à base d'eau liquide ! C'était tous le contraire de la neige...

Et pourtant, tout aussi compliqué que ma magie pourfendeuse de dragon. Enfin, il avait voulu essayer un sort puissant directement… à une gosse de huit ans. Trouver la logique dans ses propos. Il se mit à rire, c’était une blague de très mauvais goût ! j’ai d’ailleurs pleurée… et il a donc changé de méthode en me montrant les possibilités qu’offrait une seconde magie et surtout celle de l’eau ! C’est donc grâce à lui que j’ai rejoint la guilde dans laquelle je suis aujourd’hui.

J’y suis resté parce que je me sentais plutôt bien dans cette guilde. De plus, c'est dans cette guilde, qu'il m’apprit définitivement à maîtriser la puissante magie de l’eau une fois que j’ai eu l’autorisation du master et le tatouage de la guilde officielle ! Elle devenait importante pour moi ! Et je considère ces membres comme ma seconde famille.

C’est aussi avec lui que j’ai découvert l’œuf ! Le drôle œuf d’exceed blanc avec des marques oranges et noires. Je me souviens que c’était en mission près d’Akalifa ! Il mit quelque mois à peine à éclore ! C’est la première naissance que j’ai vu de mes propres yeux ! Le commencement d’un cycle de vie ! Je trouvais ça vraiment excitant !

Aujourd'hui... cela va faire... Quinze ans, déjà… cela fait de 778 à 793… que je suis avec Miki ! Mon petit exceed, et que je suis au sein de cette guilde. Cette guilde à laquelle je tiens plus que tout, pour qui je suis prête à tout et qui est très importante pour moi, je le redis encore une fois, ses membres sont tous vraiment sympathique et ils m'ont vites acceptés comme je suis.

D'autant plus qu'au moment où je suis arrivé, la guilde recherchait des mages de puissance. Miki est devenu mon partenaire après la mort de mon second maître : Shion Suzuki. Il est mort en mission à l'âge de cinquante cinq ans... Mes pères continuent cependant de vivre à travers moi et leur magie ! Je veux leur faire honneur tous les jours, et je lui est promis de protéger la guilde quoi qu’il arriverait après sa mort.

C’est pourquoi je me suis battu contre Chronos en Avril X791, cependant, j’ai vite pris conscience que ce n’était pas de mon ressors, j’étais encore trop faible, même en luttant jusqu’au bout pour garder mes magies actives. Je me suis retrouvé gravement blessée et mise en d’état de nuire… c’était frustrant. De réaliser que je n’étais pas encore assez puissante. C’est pour ça que lorsqu’on m’a vidé mes pouvoirs, j’ai appris à faire avec, j’ai entraîné mon corps. J’ai entraîné Miki à me porter pour pouvoir esquiver plus facilement les attaques.

Après la défaite et le défis de Lottie, la fille de Chronos, face a l'alliance des mages, y’a deux ans, je me suis reposée en Mai X791. J’ai mangé beaucoup de neige, à l’hôpital pour récupérer mes forces, j’en avais un peu marre au bout d’un moment d’ailleurs ! Mais c’était utile et tout ce que je pouvais faire. Pour le moment, je me suis rendu compte que j’étais impuissante et mettre fait vaincu m’a ouvert les yeux sur mes propres faiblesses.

J’ai soutenu les membres de ma guilde, dans la transition de politique de la guilde, entre le changement dictatoriale et la douceur de Sting, et la nouvelle master. Cependant, ne voulant pas rester à rien faire j'ai décidé de prendre part à la bataille avec ma guilde -malgré quelque blessures traînant encore par ci-et-là- en me joignant à l'alliance des mages au combat final contre chronos le Le 7 juillet X791.

Une fois remise sur pied j’ai intensifié l’entraînement sur ma magie de l’eau afin de pouvoir prendre part aux jeux magiques de792. Ceux de l’année dernières, ou je n’ai passé uniquement le premier tour. J’ai regardé la suite en tant que simple spectatrice car je manquais encore d’expérience… selon le maître ! Enfin, bref, voici ou j’en suis… je continue mon travail de mage, et mon entraînement pour devenir plus forte encore et découvrir les mystères de ce monde ! Je trouve ça palpitant comme vie ! et j’aime ça !

Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Ven 29 Déc - 19:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Dim 27 Aoû - 1:57

793 : 23 ans. Temps présent. Diana continue son travail de mage et sa découverte du monde.

Fin janvier X792
-Grand tournoi de la magie, Diana arrive au premier tour. Ce fait recaler par le maître de guilde car elle n'a pas assez d'expérience pour la suite.


Août X791
-Le Conseil met en place un projet de tournoi qui aura lieu début 792, rassembla les mages de tous horizons.
- Se repose de sa défaite contre Chronos en attendant de pouvoir récupérer ses pouvoirs magiques. Intensifie l'entraînement pour maîtriser pleinement sa magie de l'eau. Essaye de combler sa faiblesse, et cherche un moyen de pouvoir manger la neige d'autrui sans dépendre des aléas climatiques.

Juillet X791
-Le 7 juillet : Défi de Chronos, défaite de Lottie et mort de Chronos.
- Diana participe au conflit pour protéger et aider sa guilde.

Mai X791
-Défis et premier échec de Lottie, la fille de Chronos, face a l'alliance des mages.
- Se repose à l’hôpital de ses blessures, et cherche un moyen de combler sa faiblesse élémentaire liée aux aléas climatiques. Elle ne peut en effet, pas manger sa propre neige, la neige tombant plus rarement que l'eau, l'handicape. Elle cherche un moyen de palier le problème et encourage sa guilde.

Avril X791
- Défaite des guildes légales face à Chronos
- Grande bataille contre Chronos et absorption des pouvoirs des mages de tout Earthland.
- Diana participe avec sa guilde, et se fait grièvement blessée. Perdant ses pouvoirs.

X778.
- Apprends sa deuxième magie avec son deuxième maître, trouve l’œuf exceed en mission avec son maître près d'Akalifa. Entre dans la guilde légale et reçoit son tatouage officiel.
-Envoi d'une centaine d'Exceeds vers Earthland, via des oeufs.
-Exclusion de la guilde Eisen Wald de l'union des guildes légales.

7 Juillet X777
- Diana fait la rencontre d'un mage d'une guilde légale de rang S et devient son apprentie en lui disant qu'elle quitter la région. Il est alors en mission à ce moment-là dans une bibliothèque.
-Disparition des derniers dragon d'Earthland ayant élevé les Dragons Slayers (Natsu, Gajeel, etc).
-Disparition du Dragon de la Neige, Fubuki. Fin de l’entraînement comme Dragon Slayer.
- Fin de l'entraînement de Diana.
-Mort de Layla Heartfilia, la mère de Lucy.

770 à 776 :  Naissance. Mort des parents dans une avalanche. Recueillit par Fubuki, le Dragon de la Neige. Éducation puis entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Sam 2 Sep - 0:52

Carte d'identité

Storm de Grave
Estelle
21 ans

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM ::  Estelle
♦️♦️ AGE ::  21ans
♦️♦️ SEXE :: ♀
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE ::
♦️♦️ ORIENTATION :: Bisexuelle  
♦️♦️ MAGIE ::  
_ Première magie : God Slayer de l'Or.
L'or, autant métaux, que la couleur,  est l'élément de notre chasseuse de dieu. Elle peut détruire tous les dieux qui ont la couleurs dorés ou tous les dieux qui sont en or. C'est une matière pure, dense, très ductile et molle, facile à travailler En outre, la couleur de l'élément de chaque Chasseur de Dieu est purement noire, indépendamment de ce que l'élément peut être. Cette magie ressemble à celle des Chasseurs de Dragons dans son utilisation.

_ Gravité.
♦️♦️ ARME ::  
♦️♦️ GROUPE :: Fairy Tail.
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  ::  

Mental

C’est une demoiselle qui se comporte le plus naturellement du monde. C’est quelqu’un qui se fond dans la masse et qui n'aime pas se faire remarquer lorsque c'est contre son gré. Elle ne s'énerve pas pour un oui ou pour un non tout le temps non plus. Elle ne cherche pas à se faire apprécier non plus, et à faire ami ami avec tout le monde. Elle déteste devoir se donner une image à cause de la société.  Elle suit son instinct. Ses sentiments. Si elle doit prendre une décision, c’est parce qu’elle le veut. Elle ne va pas se priver pour les autres même si elle les respectes, et ne les juges pas forcément du premier regard. Même si elle a décidé d'être polie et cordiale avec eux.

C’est juste qu’elle ne se retient pas. Genre si elle a envie de dire ce qu’elle pense, elle va le faire, -de manière subtile en fonction du rang de la personne-, mais elle le dira. Elle est assez cash et directe dans ses propos. Elle pleure si elle a envie de pleurer, si elle a envie de faire la fête, elle le fait, si elle a envie de bavarder elle fait aussi, si elle est curieuse, elle se laisse aller, si elle est triste, elle va le montrer, si elle a envie de s’amuser elle va le faire aussi, elle fait en fonction de ses envies et de ses humeurs. Pourtant, elle ne va pas se confier facilement à n'importe qui non plus et crier sa vie sur les toits. Elle préfère tout garder pour elle, au risque de le regretter par la suite. Elle n’est ni méchante, ni gentille, ni solitaire.

C'est quelqu'un qui reste digne de confiance, et loyale, à qui on peut s'adresser sans soucis si un jour on a besoin de parler. Elle est très neutre et altruiste dans ses jugements et dans son attitude en générale. C’est juste elle. Si on ne l’aime pas, ben elle s’en fou, elle ne va pas chercher à faire ami ami à tout prix avec cette personne. C’est une neutre, une grise quoi, quelqu’un qui vit au jour le jour, et qui s’adapte en fonction des gens. Elle préfère se faire son propre avis sur la question plutôt que de suivre les avis tracés des personnes. C'est quelqu'un qui marche beaucoup sur des principes, elle n'aime pas avoir de dettes envers les gens, c'est pour ça qu'elle tient ses promesses du mieux qu'elle peut, elle a son propre code d'honneur, et sa fierté. Son environnement façonne son caractère et rien n’est décrit à l’avance.

Physique

De petite taille, c’est la première chose que l’on remarque bien souvent lorsqu’on se trouve en face de la demoiselle. Et le problème est qu’elle ne supporte pas les critiques sur sa petite taille ! Déjà, d’un parce que c’est blessant, et de deux, bah elle ne pouvait simplement pas choisir sa taille à la naissance. Donc, bah, oui elle s’énerve parce qu’elle ne mesure qu’un bon mètre cinquante-cinq. C’est ce qui fait notamment qu’on la prenne pour plus jeune que son âge.

Ensuite, au niveau morphologie, elle possède une morphologie en H ou autrement appelée rectangle. Il s’agit d’une silhouette plutôt longiligne et svelte. Ses épaules et hanches sont dans le même alignement, sa taille est très peu marquée et sa poitrine est un peu menue. En général, a un sentiment qui la démange et la met mal à l’aise lorsqu’elle y pense car elle trouve qu’elle manque de formes et de courbes. Nous avons parlé de la poitrine quelque ligne avant, mais qu’est-ce donc une poitrine menue ? Eh bien c’est tout simplement une petite poitrine. Une petite taille qu’elle a du mal à assumer et bien souvent à mettre en valeur.

Eh oui,  Estelle  complexe sur son corps vous l’aurez donc compris. Moins on en parle mieux c’est ! Pourtant, nous n’avons pas fini ! Stelle possède un visage en forme de cœur qui représente vaguement un triangle renversé. Son menton est relativement pointu et la distance entre ses pommettes ainsi que la largeur de son front est moyenne. Elle a un nez concave.

C’est-à-dire qu’il est légèrement creusé au milieu, la pointe s’élançant très légèrement vers l’avant. Ce type de nez révèle souvent une grande sensibilité et une certaine bonté d’âme. Ces personnes sont prêtes à aider leur prochain et sont connues pour avoir le cœur sur la main. Puisqu’il reste les cheveux ! De magnifiques cheveux ondulés mi-long lui arrivant aux épaules de couleur : xx (insérer couleur). Elle possède de grands yeux avec un regard profond de couleur xx.

Au niveau vestimentaire, c’est un style assez classique et qu’elle porte tous les jours. Assez simple.Elle porte souvent des vêtements de la marque Heart Kreuz ! Note son tatouage est sur sa main droite et il est de couleur violet !

Histoire


Mon prénom « Estelle » vient de ce mot. étoile. Je crois que ce n'était pas une coïncidence ou le hasard. Les étoiles ont toujours fait parties de ma vie elles-aussi. C’était mes compagnes de voyage en quelque sorte. D’aussi loin que je me souvienne… je n’ai jamais connu mes parents. Je sais seulement qu'ils étaient mages, et être née durant l’année x767 sous un ciel d'hiver étoilé magnifique. Je pense qu’ils sont morts à ma naissance ou quelques mois après, avant que je ne puisse me souvenir d’eux.

J’étais ce qu’on nomme « une pauvre petite fille de rue ». Vous savez, ces enfants, pauvres, qui doivent se débrouiller par eux-mêmes pour survivre. Et qui ont été abandonnés pour la plupart. Dans mon cas, je ne sais pas du tout qu’elles auraient pu être les raisons qui auraient pu les pousser à faire cela. Mon enfance c’est donc passée dans la rue dès mon plus jeune âge.

Si au début j’étais seule, vers l'âge de deux ans en 769, deux jeunes garçons ont fini par me prendre sous leurs ailes. Parce que à chaque fois, je m’attirais des ennuis. -Sans forcément le vouloir-. A chaque fois que je tentais d’avoir de la nourriture, je me faisais prendre. Autant dire que la chance n’était pas vraiment de mon côté. Ce fut bien plus facile une fois que je fis la rencontre de Rufus, et Alexandre. Nous volions surtout le midi, et le soir, la journée nous étions occupé ! A jouer au jeu de carte, nous nous sommes même entraînés à jouer au Poker avec les plus grands.

Je ne portais qu’une simple tunique, et bien souvent j’étais pieds nus. Je n’avais pas de chaussure, juste des sandales toutes pourries à cause de l’humidité. J’étais souvent malade. C’était horrible. J’ai failli y passer à de nombreuses reprises. Personne ne nous venait en aide. Personne n’avait pitié de gamins comme nous. Tout le monde disait que c’était « bien fait pour nous, que c’était normal », et les moqueries fusaient tout le temps par les gens de « la Haute » société.

C’est vers l’âge de cinq ans en l’an x774,  que j’ai découverts la magie en voulant me défendre contre quelqu’un qui allait me livrer à la police, après avoir voulu essayer de voler des pommes. J’ai été emmené, j’ai répondu aux questions des enquêteurs, puis j’ai été relâché. J’ai été la plus honnête possible, puisque mentir n’aurait pas arranger ma situation et celle de mes amies. Avoir découvert la magie, c’est ce qui me permit de m’en sortir.

Petit à petit j’ai réalisé à quel point elle était facile d’utilisation. Il fallait se concentrer, penser à ce qu’on voulait, se vider la tête et voilà. C’est en observant les mages de Fairy Tail que j’ai compris comment utiliser la mienne. Et c’est à partir de là, que j’ai voulu rejoindre la guilde. Même si mes amis furent contres… je me souviens de notre discussion… à ce propos...

« Dîtes, Rufus, Alexandre, vous ne pensez pas que je pourrais l’utiliser ? pour nous aider ? et qu'on pourrait rejoindre Fairy Tail ? Si vous apprenez la magie vous aussi ! » Demandais-je recroquevillée sur moi-même, regardant la pluie tomber.

« Hein ? » Fis Rufus Surprit de ma demande.

« De quoi tu parles ? » Rajouta Alexandre.

« bah de la magie ! idiots ! » Fis-je en criant et manquant de pleurer.

« Tu veux nous attirer des ennuis en plus ? c’est ça ? »Fit méchamment Rufus.

« Mais c’est vrai que ça pourrait être utile… j'aimerais bien apprendre la magie moi aussi... » Réfléchit Alexandre quelques minutes.

« Non je ne suis pas d’accord ! Oublie la magie ! » Répliqua Rufus en insistant avec un regard noir.

Je ne pouvais simplement pas oublier. Je ne pouvais pas maintenant que je commençais à comprendre son fonctionnement. Je voulais l’utiliser pour aider Rufus et Alexandre. Mêmes s’ils étaient contres, cela nous a permit de nous défendre plusieurs fois contre un ou deux groupes qui nous embêtais tout le temps.

C’est un an plus tard, après qu’une énième dispute éclata, que je suis partie du groupe. Je ne pouvais pas mettre une croix sur la magie, j'avais décidée de l'apprendre... Bien décidée à rejoindre la guilde de la ville. Fairy Tail. Je ne pensais pas que je pouvais y arriver étant si jeune. Alors… j’ai scruter la guilde, quelque mois, avant de finir par y rentrer. Grâce à Makarof. L’ancien Master de la guilde. Durant l’an x776, à l’âge de six ans.

C’est en entrant à Fairy Tail, que j’ai pu apprendre à maîtriser correctement mon pouvoir magique, et à l’utiliser pour faire « le bien autour de moi ». La magie venait du cœur et de l’esprit. C’était une chose importante que j’ai apprise en entrant là-bas. J’ai développé ma magie en commençant par réaliser de petites missions et en m’entraînant physiquement. C’était surtout des exercices de théories, j’ai participé aux cours de magies que donnait un professeur de magie dans la ville de magnolia pour les débutants.  

C’est comme ça que j’ai commencé mon parcours. C’était ce qui allait me permettre d’avancer et de me relever. Peut-être également de revoir Rufus et Alexandre, que je ne voyais plus depuis mon entrée à la guilde. J’ai finis par me prendre une chambre à Fairy Hills et c’est ce qui me permise de bien m’intégrer parmi les filles de la guilde. J’étais très timide, et peureuse, je n’osais pas aller vers ses personnes que je ne connaissais pas. J’ai pourtant vite pris goût à l’ambiance de la guilde et j’ai finis par devenir membre officielle. Posant mon tatouage violet sur le haut de mon poignet.

Plus je grandissais, et plus Fairy Tail devint ma seule famille. J’ai beaucoup changé et évoluée grâce à cette guilde. Cette guilde si chaleureuse, qui accepte beaucoup de monde, peut-être nos statuts sociaux, ou notre passé. Du moment qu’on respectait ses membres et les valeurs de la guilde. Je crois que c’est ce qui finit par me mettre à l’aise. Makarof m’a souvent dit que je ne devais pas refuser mon statut mais plutôt apprendre à vivre avec car après tout on ne pouvait pas choisir sa famille. Il donnait souvent des leçons plus que des punitions lorsqu’il recevait des plaintes concernant la guilde.

C’était vraiment ce que j’aimais comme ambiance. C’était devenu mon monde à moi, et je ne vivais plus que pour la guilde. C’était mon foyer, et j’y avais mes amies, amis, là-bas. Je n’avais pourtant pas oublié Alexandre et Rufus… mais ils ne me donnèrent jamais de nouvelles. Je ne sais pas ce qu’ils deviennent… mais j’espère… qu’ils vont bien… et qu’ils n’ont pas sombrés dans l’obscurité. J’espère de tout mon cœur, pouvoir les revoir un jour. Pouvoir rire à nouveau avec eux. Je voulais faire partie d’une guilde qui m’accepterait comme j’étais et qui était aussi une famille. Pour qu’au départ, je ne me sente pas trop dépaysé. C’était le temps que je m’installe en ville et que je commence à travailler.  

Ce fut difficile de m’intégrer avec ma timidité maladive, et ma peur d’aller vers les autres. Les étrangers, les urbanisés, comme les appelaient Rufus et Alexandre. Je ne voulais pas parler de mon passé. Jusqu’à présent, car je ne l’acceptais pas. Pourtant, j’ai appris à faire avec, et à vivre avec mon passé de « Roturière ». Comme on me trait parfois. J’en avais assez qu’on me néglige autant à cause de mon appartenance à ce statut de "pauvre" et de mes croyances un peu dépassées.

Je pensais que les gens avaient honte de moi, j’ai mis un sacré bout de temps avant de faire des missions en équipe. De peur de me sentir faible et inutile. Tout n’était que noir ou blanc à l’époque. Ce n’était pas juste selon moi. Cela changea lorsque j’ai eu ma chambre à Fairy Hills avec beaucoup d’autre membres féminins de la guilde. Ma différence était petit à petit acceptée, et petit à petit je commençais à me sentir comme chez moi. C’était un endroit merveilleux, et plein de sincérité. De gentillesses. Une guilde magnifique qui se soutenait tout le temps malgré les hauts et les bas, les disputes éclatent entre membre et les incessantes bagarres.

C’était la première fois que je trouvais un endroit aussi chaleureux et où il faisait bon vivre. Je me suis apaisée, je me suis rapprochée de certains avec qui j’ai commencée à faire équipe comme mage une fois que j’ai reçu l’accord de maître Makarof et mon tatouage. J’étais fière d’appartenir à cette guilde. Cette guilde qui était la numéro une de Fiore. Pour rien au monde je ne la quitterais. C’est ma nouvelle famille. A vrai dire, je ne savais pas trop qu’elle guilde rejoindre au début. Je voulais une guilde familiale et chaleureuse. Et puis, une pas trop loin de la ville ou j’étais.

En l'an 788, la mort et la désolation commença petit à petit à régner à Fiore. Cette année-là, il n’y eu pas l’une de ses rencontres inter-guilde appelée "Les grand jeux magiques", si on pensait tous avoir une troisième édition de ces grands jeux, ce ne fut pas le cas. A la place, une bande de mages noirs commença à semer la pagaille dans tout le royaume. Les Soul Reapers s’en prenaient maintenant à Fiore. J’ai combattu ces vauriens pour protéger la guilde, mais j’étais si impuissante, tandis qu’on me volait mes pouvoirs magiques. C’était triste de voir tant de gens souffrir et ne rien pouvoir faire.

J’étais dégoûtée. D’autant plus que nous n’avions plus de nouvelles de nos mages partis à Tenrojima pour leurs examens de rang S. Nous avons tout fait pour protéger la guilde et les habitants de Magnolia. Et pourtant… ce qui devait arriver… arriva. Le malheur et la désolation s’abattit sur tout le Royaume de Fiore. Des villes entières furent rayés de la surface de la terre.

Le chaos régna en maître absolu à cause de ses maudits Soul Reapers.
Déversant leur folie destructrice sur notre monde sans que nous ne puissions rien faire. C’était si triste. Si désolant. Fairy tail ne fit pas exception de nombreux mages perdirent la vie en essayant de protéger ce qu’ils aimaient, lorsque les pays décidèrent de s’unir et d’éliminer cette guilde noire. Personne ne trouva jamais leur QG ! C’était le comble. J’avais pourtant essayé de me renseigner le plus possible.

De lutter de toute mes forces. Nous ne pouvions rien faire de plus. Que de Subir, encore et encore. Nous fûmes soulagés, de revoir nos membres trois ans plus tard durant l’année x791. Nous les avons accueillis comme il se le devait, même si la guilde avait subi de gros dégâts. J’étais soulagé, je crois que j’ai pleuré toute les larmes de mon corps à leur retour tellement je ne m’y attendais pas.

Nous avons perdu le combat contre Chronos après avoir fait maintes recherches pour enfin le trouver. Le combat fut à sens unique. Sa puissance fut bien trop grande. Malgré toute la bonne volonté que nous y avons mis, nous n’avions pas réussi… à lui faire une égratignure. Fairy tail fut la première des guildes à se faire attaquer.

Puis vint les autres. Sabertooth, Blue Pegasus, Lamia Scale, Mermaid Heel… même les guildes Indépendantes et les autres guildes noires ! Furent toutes mises aux tapis. Sans que l’un d’entre nous puissions lever le petit doigt pour arrêter Chronos. C’était une cuisante défaite. Et de toute évidence, nous ne pouvions rien faire.

Pourtant, nous avons continué à lutter. Tous autant que nous étions, peu importe notre alignement. Nous avons tous marchés ensemble à Brago. C’était incroyable d’être tous réunis ainsi… mais nous avions un ennemi commun. Chronos. Nous l’avons battu après un combat acharné, tout comme sa fille d’ailleurs. Tout pouvait enfin redevenir… comme avant.

C’est grâce à ces nombreuses batailles que j’ai pu resserrer mes liens avec Fairy Tail et développer mes pouvoirs. Parfois tombant trop proche du zéro… et du point de non-retour. Je me suis faite passer un savon par l’ancien maître de guilde ... mais le plus important était que nous soyons tous en vie. J’ai été en soin intensif… tellement longtemps que j’étais contente de pouvoir retrouvé la guilde aujourd’hui.

J’ai repris ma vie normale, cependant, j’ai dû faire le deuil de beaucoups de membres de la guilde tués par les Soul Reapers... ceux qui n'avaient pas survécus à l’attaque de Chronos… J’en garde une profonde cicatrice, morale, je m’en suis voulu de rien n’avoir pu faire pour les sauver, mais j’ai pu accomplir ma vengeance en aidant de mon mieux et en donnant de mon maximum lors de l’affrontement avec les autres mages de Chronos.

Je considère ma guilde comme ma seule véritable famille. J’ai assisté avec intérêt aux grands magiques de l’année dernière organisé pour fêter la victoire avec ma guilde. Enfin, surtout comme spectatrice… j'ai repris une vie normale depuis quelques mois maintenant ! et j'ai repris mon travail de mage, en continuant à m'entraîner sans relâche !
Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Sam 11 Nov - 1:01, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Mer 6 Sep - 19:58

Carte d'identité

Van Roy
Fuyuuji
24 ans

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM :: Van Roy Fuyuuji
♦️♦️ AGE :: 24 ans
♦️♦️ SEXE :: ♂
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: x767
♦️♦️ ORIENTATION :: Bisexuelle ~
♦️♦️ MAGIE :: (n'oubliez pas d'expliquer en détail O/)
_ Magie des flammes Arc-En-ciel :
C'est une variation de la Magie du Feu qui permet à Fuyuuji de créer des flammes avec une variété de couleurs, chaque couleur ayant un effet particulier.

_ Magie des flammes vertes constructrices : Midori Maiku no Honō.
Il s'agit d'un type de Magie de Construction qui utilise l'élément du feu. Les flammes de Fuyuuji sont néanmoins particulières ! En effet, grâce à sa master, il a appris à se servir des flammes vertes.

C'est exactement comme une magie élémentaire de feu à la différence que les flammes sont vertes. Après avoir vu Hannah faire une forme avec sa magie des flammes vertes, Fuyuuji a décidé que sa magie lui servirait uniquement à créer des formes de couleurs vertes et qu'elle lui permettrait donc de créer une variété d'objets tangibles.

_ Ré-équipement : Pistolera.
Il s'agit d'une magie qui permet à l'utilisateur de stocker des armes magiques dans différentes dimensions de poche afin qu'il puisse facilement les appeler à tout moment lorsqu'il en a besoin. Cependant, il y a une limite à la quantité d'éléments qui peuvent être stockés dans cette dimensions, ce qui est généralement relié à la quantité de pouvoir magique du mage. De plus, chaque arme à feu qui est appelée par l'utilisateur dispose de sa propre capacité spéciale et est un avantage en fonction de la situation de l'utilisateur.

_ Magie des Constellations :
Cette Magie est une magie avec laquelle Fuyuuji appelle des esprits, en ouvrant leurs portes grâce à l'utilisation de clés. Ces clés sont séparées en plusieurs catégories. Il met ensuite en place un contrat avec l'Esprit respectif à la clé.

Ses esprits possèdent tous une capacité ou une magie avec un ou deux sorts différents mais jamais plus d'une magie comme leurs congénères. Note : Il peut fermer des portes, ainsi qu'invoquer deux de ses esprits en même temps qu'entre deux et cinq minutes et pas plus de deux à la fois.
♦️♦️ ARME :: Pistolet/Gun magique + clés/fleuve étoilé. .
♦️♦️ GROUPE :: Crime Sorcerer.
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: Albator

Mental


Qualité : Autonome - Débrouillarde - Calme - Discrète - Sérieuse - Travailleuse

Défaut : Solitaire - Méfiante - Réservée - Égoïste - Hypocrite - Rancunière
10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.
Physique

10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.

Histoire

C'est durant l'année x772, que je suis née au sein du petit village de Rose-Marie situé dans la campagne de Fiore. C’était un petit village qui ne payait pas de mine, ou les habitants vivaient heureux à l’écart du monde. Il n’y avait que très peu de maisons dans mes souvenirs. Notre famille possédait une maison et un champ de vigne. Ils étaient vignerons et exportaient leurs récoltes par le biais d’une guilde marchande grâce à mon père qui travaillait à Akalifa. Je crois me souvenir qu’il essayait de rentrer le plus souvent possible, mais c’est vrai que je ne me souviens pas beaucoup de son visage. C'était pourtant ce qui permettait à ma famille de vivre dans un bon confort. Nous étions parmi les familles modestes du village qui ne recherchaient que le bonheur et de quoi vivre dignement.

Nous n’avions pas besoin de puissance, de pouvoir, ce n’était pas notre priorité. Nous voulions vivre en paix, dans l’indifférence totale. C’était le silence du village qui avait séduit mon père et ma mère. Aucun des deux ne maîtrisaient la magie. Ils n’étaient pas de ce monde. Et ils ne voulaient pas y entrer. Ma mère en avait un peu peur. Et mon père lui, n’en voyait pas l’intérêt. Ma vie était un long fleuve tranquille. J’ai commencée à aller à l’école,  qui était située sur la place du village je crois. De ce que je sais, nous avions aussi une mini église qui fait que mes parents allaient prier tous les dimanches matin.

Malheureusement pour eux je n’avais pas assez d’années de vie pour montrer un quelconque intérêt en un dieu ni en une quelconque personnification de la volonté divine. Je n’étais encore qu’une jeune enfant à ce moment-là. Je ne me souviens pas du reste. Tout est flou. Je crois qu’ils m’avaient à peine appris à lire et à écrire convenablement. Alors que j’allais atteindre mes deux années de vies, et que je commençais à grandir… Il y eu une chasse à l’homme dans le secteur de mon village. Les auteurs à l’origine de l’attaque ne s’en prenaient qu’aux adultes.

A ce qu’il parait, ils voulaient simplement les enfants pour en faire des esclaves. Oui. Parfaitement, ils s’autorisaient le droit d’enlever tous les enfants du village. C’est comme ça, que ma vie bascula du jour au lendemain. Encore enfant, et n'ayant que quatre années de vie, je ne pouvais pas me défendre contre de tels mages.

Mes parents non plus d’ailleurs. Ils furent exécutés lorsque les mages rentrèrent dans la maison. Je n’avais pas la force de résister. Ils étaient terrifiants ses adorateurs de Zeref. Ils me prirent sans résistance. J’étais en pleure, j’avais peur, j’étais faible. Impuissante face à ce qui arrivait, mais je n’étais pas la seule. Il y avait les autres enfants qui étaient avec moi et dans le même cas que moi.

Je crois que c’est ce qui m’a permis de ne pas sombrer. Et de me relever un peu. J’ai été emmener par bateau. Avec le minimum de nourriture et de vêtements sur moi. Ils n’avaient aucuns respects pour nous. Ceux qui essayaient de se rebeller ne revenaient jamais et étaient souvent tués je pense. Ou jeter du haut du bateau à l’eau. Ils servaient de nourriture aux poissons… et autres créatures des abysses. Je crois que c’est  à cause de cela que j’ai développé une claustrophobie et la peur du noir.

Je ne sais pas ce qu’ils faisaient d’eux mais c’est ce qui me fit taire dès mon arrivée en cellule. J’ai longtemps détesté cette cellule froide, humide, en mauvaise état et puis ses chaines à mes pieds. Je n’étais plus libre comme l’air. Je ne respirais plus la joie de vivre. Mon sourire c’est éteint d’année en année, je me suis faite moquée par les gardes, parfois tabasser parce que je prenais sur moi pour leur répondre. Je maigrissais à vue d’œil. Je ne mangeais pas beaucoup. Je n’avais pas confiance en leur nourriture. J’étais seule, et je passais ma journée à travailler pour la réalisation de cette maudite tour !

On la nommait la Tour du Paradis. Ceux qui refusaient de continuer à travailler ou qui faiblissaient étaient torturer par la garde magique. Cette action, cette tour, était évidemment illégale. Très peu de monde hormis les fanatiques connaissaient son existence. La Tour du Paradis était en fait, un Système R, c’est-à-dire, une structure magique bâtie sur une île au large de Ka-Elm. Déclarée interdite par le Conseil, elle était utilisée pour redonner vie à une personne décédée. Et cette personne en question devait être le grand mage noir Zéref.

Lorsque je déprimais, que je me sentais seule, j’aimais chanter l’air que ma mère me chantait petite. Cela me redonnait courage et force pour résister à la peur. Cela me faisait aussi mes chaînes et cette cellule que je partageais avec les autres enfants. Certains étaient plus âgés que moi, et nous formions un petit groupe qui s’entraidait. Seulement, beaucoup n’eurent pas la résistance physique pour résister. Je voyais mes amis mourir les uns après les autres me laissant seule.

Condamnée à travailler encore et encore jusqu’à épuisement sans le moindre droit. C’était ce que je pouvais qualifier d’enfer. Je maudissais cet endroit, je voulais le quitter. Cette prison. Je tirais des chariots de rocher tous les jours. C’était ça mon enfance. J’ai appris à vivre avec. J’ai appris à garder espoir. L’espoir d’un jour quitter cette prison. Ce statut d’esclave qui m’a été donné contre mon gré.

J’ai brisé les chaînes qui me retenaient par un coup de chance durant l’année x776. Une révolte éclata grâce à une dénommée Erza Scarlet. Elle a permit de donner la force aux troupes de se rebeller. J’étais tellement en colère contre l’unité magique qui m’avait torturé ce jour-là que je n’ai pas résisté. Je me suis battue avec les autres pour notre liberté.

C’est grâce à l’action d’Erza que nous avons pu fuir par bateau une fois qu’elle découvrit sa magie. Je ne lui en serais jamais assez reconnaissante pour tout ce qu’elle a fait ce jour-là. Et pour le sacrifice de monsieur Rob. Nous avons profité qu’Erza aille sauver Gérald pour nous échapper comme elle nous l’avait demandé. Je suis restée huit ans à la Tour du Paradis.

De l’année x776 à x784, durant huit années, j’ai erré après être arrivée par bateau sur le continent de Fiore. La révolte avait permis notre évasion à presque tout le monde. Je n’avais plus personne avec moi. J’étais seule et désespérée. Je n’étais qu’une enfant à qui personne ne prêtait attention. J’allais devenir ce qu’on nommait une « enfant de la rue ». Ils m’avaient tous pris. Je ne pouvais même pas parler de mon passé. Sous peine que personne ne me croit. Autant adultes qu’enfants d’ailleurs. Puis je doutais que la parole d’un enfant puisse être entendu par le conseil magique alors que les mages noirs de Zeref avaient prit leur précaution pour qu’aucune information ne franchisse la tour. J’étais seule, et perdue. Je ne savais pas où aller ni quoi faire. J’ai cru recevoir toute la misère du monde sur mes épaules à ce moment-là.

C’est aussi dans cette période que je me suis mise à voler. Voler sur les places de marcher pour survivre. Je ne restais jamais au même endroit plus d’une semaine. Ne voulant pas risquer de finir ma vie en prison après avoir été prise où être dénoncée par les passants. Je ne tentais que la viande au début. Et puis j’ai commencé à m’attaquer aux fruits. Je me suis mise à pêcher en me fabriquant une mini canne à pêche avec un bout de bois et de corde que j’avais trouvé abandonné au pied d’une maison. A chaque fois que je demandais à rejoindre un groupe de gamin dans la même situation que moi, on me répondait que j’étais de trop dans cette ville. Alors je partais.

Je fuyais et prenais mes jambes à mon cou. J’essayais de monter à bord des trains clandestinement. Ou parfois en me faisant passer pour la petite fille d’un couple de personnes âgées ayant pitiés de moi. C’était sans doute les seuls à montrer un peu de compassion à mon égard. J’étais la pauvre petite fille de rue qu’on délaissait. Je ne pouvais même pas aller à l’école. Bien sûre, j’aurais pu essayer d’entrer dans un orphelinat… mais je crois que même en essayant je n’aurais pas réussi. J’étais complètement désespérée. Lorsqu’il pleuvait j’étais trempée de la tête au pied. J’arrivais à me protéger en volant de vieux journaux dans les poubelles… J’avais très peur de l’orage, et pour m’abriter… j’essayais de rester sous le hall de maisons vides.

Et puis un jour, j’ai vue dans une boutique d’antiquité que de vieux objets étaient eux aussi jetés. Je m’amusais à les prendre après avoir obtenu l’autorisation du vendeur, et puis j’essayais de les réparer pour m’occuper. Faire passer le temps. J’ai récupéré de vieux livres, une peluche, une montre et un couteau suisse. Je me souviens mettre fabriquer une cabane. Une petite cabane toute simple avec des planches de bois, et des feuilles de fougères coupées. C’est ainsi… que j’ai commencé à développer mon talent pour la couture en recousant mes vêtements et en réparant ma peluche. Mais aussi, que j’ai développée mon autonomie. Je commençais doucement à m’habituer à une vie en solitaire à l’écart de la ville. A l’écart des hommes. De ceux qui faisaient souffrir… j’ai commencé à vouloir apprendre la magie dans le seul et unique but de me protéger.

Moi et personne d’autre au début. J’étais devenue égoïste. C’était le vieux bouquin que j’avais récupéré qui contenait la magie. Une vieille magie. Une magie perdue et antique. Difficile à maîtriser lorsque j’arrivais à en discuter avec de vieilles personnes en demandant une couverture chaude pour passer l’hiver et un peu d’eau. Oui, parce que la plupart du temps, je buvais l’eau des fontaines ou des rivières alors… Je jouais la comédie et parfois ça marchait parfois ça ne marchait pas. Je me suis mise en tête de réussir à apprendre cette magie, et pour commencer je devais lire tous les livres sur le sujet que je pourrais trouver ! Je ne me souviens pas exactement le nombre d’étage que j’ai farfouillé dans cette immense bibliothèque ouverte à tous publique.

Je demandais à emprunter les livres, et puis je disparaissais. Sans revenir. On a bien donné l’alerte, mais je prenais toujours mes distances faisant attention à ne pas laisser de trace de mon existence. Sauf que j’ai dû bientôt faire un choix, comme j’arrivais à court de place dans mon sac. Un sac trouvé en fouillant dans les poubelles. En mauvais état. Mais qui était très bien pour la personne que j’étais. Une orpheline de rue. Lorsque j’étais triste, et que mon cœur se déchirait petit à petit, je chantais pour me redonner espoir. Levant la tête vers le ciel en pensant à ma liberté si durement gagnée. Cela me permettait de garder espoir et de me dire que tout n’était pas perdu. Que je pouvais encore prendre en main mon futur. Même si je ne pouvais pas changer le passer et faire revenir mes parents.

Un jour, en entrant dans la ville de Crocus j’ai rencontré quelqu’un qui tenait un dojô. C’était un endroit où on proposait des cours d’art martiaux. C’était parfait pour moi qui désirait apprendre pour me protéger. C’était dur de me faire accepter au départ je dois dire, mais j’ai vite pris goût à ses différentes postures de combat. Cela me défoulait. J’adorais vraiment ça. Cela m’a un peu sortie de ma solitude, mais généralement les gens ne restaient pas longtemps avec moi, uniquement lorsqu’ils avaient besoin d’un conseil pour telle ou telle frappe. C’est cela qui me permit de développer un entrainement physique ! Afin de mieux me préparer à l’entraînement de la magie que je n’avais pas oublié et que je voulais faire ensuite. Lorsque je me sentirais prête à passer à autre chose.

Pratiquer l’art martial me permettait d’extérioriser mes sentiments à travers mon corps, et me permettait de me donner à fond. Je ne voulais plus être une enfant de la rue, je voulais avoir un toit ou pouvoir rentrer. Mes objectifs de vie naissaient petits à petits. La ville de Crocus m’offrit d’énorme possibilité d’évolution. C’est grâce à ce dojô que j’ai pu évoluer et changer de regard sur la vie en communauté. Les règles y étaient strictes, mais elles étaient essentielles. Pour que la bonne entente règne. Au bout de quatre ans, j’ai quitté le dojô d’art martiaux pour me concentrer pleinement sur ma vie de mage. J’avais réussi à déchiffrer quelques écrits anciens avec beaucoup d’efforts et de passion. Après tout, j’avais beaucoup de temps à perdre lorsque je ne m’entraînais pas au dojô. J’ai arrêté avant d’entrer dans les compétitions.

J’ai pris quelques cours de self-défense aussi pour avoir des bases. Mon entraînement physique était désormais fini et cela m’avait permis de prendre confiance en moi. De me sortir de cette froideur, et cela m’avait obligé à m’ouvrir un peu. Enfin bon, je ne perdis pas un instant en commençant la pratique de la magie. Je me suis pris un travail étant un peu plus grande maintenant, j’arrivais à me faire entendre plus facilement. J’ai trouvé un travail de plonge dans un restaurant. Ce n’était pas grand-chose certes, mais cela me permettait de payer mon loyer et de me louer un petit appartement.

Je entrainement dehors et chez moi. Je partais m’entraîner lorsque je ne travaillais pas à l’écart de la ville. A la campagne. J’adorais le calme et la tranquillité des lieux. La nature m’apaisait. C’était la forêt, et la rivière après la ville de Crocus qui me servait de lieu d’apprentissage. J’emmenais mes livres avec moi et les notes que j’avais traduit. Je passais mon temps pied nu afin de sentir l’herbe fraîche sous mes pieds. J’étais souvent sale mais j’aimais ça traîner les pieds dans le sable et dans la terre. Bon, y’avais juste au niveau des cheveux que je ne supportais pas ça. Mais les habits étaient souvent déchirés lorsque je galérais à maintenir ma magie active et que je retombais violemment au sol.

C’était ça tout le temps, alors inutile de s’étendre sur le sujet plus longtemps. C’est à force de motivation et de détermination que j’ai réussi à l’apprendre. Se former en autodidacte à la magie, ce n’est pas facile. Peu de monde y arrivent. Seulement, maintenant que j’avais appris la magie, je ressentais beaucoup le besoin de chercher du travail en rapport avec la magie. Finit de faire la plonge dans un restaurant. Il fallait commencer à penser à vivre dignement comme un vrai mage. Il te fallait de l’expérience. Alors entrer à Phantom Lord te semblait la meilleure solution. Même si tu n’aimais pas trop l’atmosphère, elle correspondait à ton mode de vie de l’époque.

Cela me permit de m’améliorer d’avantages. Les missions étaient de plus en plus fascinantes. Seulement, je ne savais pas qu’à ce moment-là, Phantom Lord allait être dissoute et se lancer dans une terrible guerre. Une guerre contre Fairy tail qui lui fit perdre son statut lorsqu’elle perdit. Tout simplement. Ce fut un coup dur pour moi qui ne savait plus où aller ensuite. Encore une fois. Je m’étais beaucoup attaché à la guilde malgré un master impitoyable dans ses directives et dans son règne. Il y avait aussi les quatre éléments qui étaient les plus redoutés avant… Deux membres de la guilde sont maintenant à Fairy Tail. Je dois bien avouer que j’ai également hésité à rejoindre cette guilde forte, puissante, la beauté de ses liens me donnait beaucoup envie.

C’est finalement peu de temps après que j’ai pris la décision de rejoindre xx (NOM DE LA GUILDE). Mon passage éclair chez Phantom Lord n’avait pas l’air d’affecter le Master en tout cas. Et je me sentais bien mieux dans une guilde comme celle-ci. J’ai pris part à la bataille de Chronos peu de temps après mon entrée dans la guilde. Je n’en reviens toujours pas que je sois autant bridé au niveau puissance et que tous les mages est perdu autant de puissance magique. Cela m’a beaucoup déprimée je l’avoue. Enfin bon, je m’en suis remise et j’ai continué l’entraînement et j’essaye de m’ouvrir un peu plus aux membres de la guilde même si ce n’est pas du tout évident.
Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Dim 10 Déc - 14:44, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Sam 9 Sep - 0:15

Diana _ - Vava : Sheryl Nome - ♀ – Blonde vénitienne avec reflets roses, yeux gris-bleus, 23 ans physiquement, 400 ans en réalité - Sheryl Nome (Macross Frontier). 1m60 et 47KG  – Dragon Slayer de la Neige + Water Make + SnowMake & Ice Make.
Sabertooth.
○ Qualité : Énergique, Philosophe, Optimiste, Gentille, Sociable, Cordiale, Polie.
○ Défauts : Susceptible, Méfiante, Lunatique, Marche par principe, Gourmande, Influençable.  

_ Serena_ - ♀ – 21 ans –  Cheveux Violets - Sailor Neptune/Kaiou Michiru (Bishoujo Senshi Sailor Moon) -
Magie de Rééquipement (Arc&Flèches)/Modelage de Foudre - Blue Pegasus.
○ Qualité : Douce - Aimable - Attentive - Observatrice - Apaisante - Aimante - Loyale.
○ Défauts : Nerveuse - Anxieuse - Peureuse - Insouciante - Impatiente - Manque de Confiance en elle.

_Estelle _ ♀ – 19 ans Vava : xx - Cheveux Châtains  – Contellationiste/Magie des étoiles ou Lumière/nuages.  
Fairy Tail.
○ Qualité : Courageuse - Loyale - Sociable - Discrète - Vivace - Rusée.
○ Défauts : Timide - Renfermée - Bordélique - Lente - Maladroite - Émotive.  

_ Ayako _ ♀ - 26 ans - Cheveux Violets - Magie des Notes de Musiques, Magie des Ondes, Magie de ré-équipement : Magical Girl ! Kansô ~ Mahō Shōjo (Rang A)
Mermaid Heel


_ Fuyuuji ._ ♂ - 25 ans – Cheveux Roux –  Take Over + Possession Humaine.
Lamia Scale.
○ Qualité : Autonome - Improvisation - Mage Gris - Débrouillarde - Calme - Discrète - Sérieuse - Travailleur.
○ Défauts : Solitaire - Méfiant - Réservé - Égoïste - Hypocrite – Rancunier - A la limite Bien/Mal.

_ Hiroki _ ♂ - 27 ans - Cheveux bruns -  Chasseur de Dieu des Glaces +
Possesion Humaine,
Crime Sorcerer.

_ Orion Aiwendill _ ♂- 28 ans - Cheveux châtains clairs - Magie des runes & des épées + Wood Make (Rang A - Troisième Magie)
Conseil Magique.

Prédefs : Wendy & Isabella.


Dernière édition par Mireille Van Roy le Dim 24 Déc - 18:37, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Dim 10 Sep - 21:50

A l'origine, Estelle ne vient pas de Fiore mais du royaume de Pergrande. L'un des plus grand royaume du continant Ishgard. Fille de la générale Helena Vi Desburg que l'on surnomme « La générale écarlate », l'une des plus puissante mage du pays. Elle maîtrisait la magie de la terre et était connue pour imbibée la terre du sang de ses ennemis sur les champs de bataille. En tant que fille unique, elle a reçue une éducation d'une noble, plus éducation martiale, plus d'une éducation à la magie. Elle entre dans l'armée à 18 ans, elle fait la rencontre de son partenaire lors de ses classes à l'armée.

Fière soldat du royaume, elle intégra l'armée Nord. De par ses talents remarqués, Chionée Von Lytanis, surnommée «La Déesse de la victoire », l'intégra à sa garde personnelle. Véritable ange gardien, l'armée du nord livrait de durs combats pour protéger la frontière des incursions barbares.  Elle se dispute avec sa mère à propos d'un mariage pour que sa famille puisse passer d'une noblesse à une autre.

Elle quitte le domicile familiale et fugue, démission/ quitte l'armée dans le même coup après le complot.  Trouve refuge à Fiore, un plus tard et découvre les guildes de magiciens. Rejoint Fairy tail en 784 juste avant l'attaque de Phantom Lord et de sa dissolution.
Carte d'identité

Vi Desburg
Estelle
24 ans

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM ::  Vi Desburg Mireille Estelle
♦️♦️ AGE :: 24 ans
♦️♦️ SEXE :: ♀
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: x765 (18 ans en 784) à Pergrande.
♦️♦️ ORIENTATION :: Bisexuelle
♦️♦️ MAGIE :: Constellation - Light Make - Gravité - Ré-équipement.
Principale ○ Seirei Madoshi (Constellationisme)

Cette Magie est une magie avec laquelle Estelle appelle des esprits, en ouvrant leurs portes grâce à l'utilisation de clés. Ces clés sont séparées en plusieurs catégories. Elle met ensuite en place un contrat avec l'Esprit respectif à la clé. Ses esprits possèdent tous une capacité ou une magie avec un ou deux sorts différents mais jamais plus d'une magie comme leurs congénères. Note : Elle peut fermer des portes, ainsi qu'invoquer deux de ses esprits en même temps qu'entre deux et cinq minutes et pas plus de deux à la fois.

Elle possède 20 clefs d'Argent (+une clef d'Ambre).
1. Pluton, Hadès, seigneur des Enfers, dieu du monde souterrain
« Ouvre-toi porte de Pluton, viens à moi, Hadès ! »
2. L'Éridan (le fleuve); Magie de l'eau,  
3. Dragon, Magie du Feu,
4. Pégase (le cheval ailé); Magie de Gravité,
5. Orion (le chasseur); Magie de la Terre,
6. Andromède (la princesse); Magie des Chaînes,
7. Cassiopée (la reine); Magie des Plantes,
8. Céphée (le roi); Illusion Magique,
9. Hercule (l'homme fort), Magie des Ondes,
10. Persée (le héros); Épées Magiques,
11. Peintre, Picto-Magie,  
12. La Carène, Enchantements,
13. La Poupe, Magie de la Glace,
14. Les Voiles, Miroir Magique,
15. Octant, Magie du Sable,
16. Sextant, Magie de la Foudre,
17. Boussole,  
18. Burin,  
19. Horloge,
20. Nikola, Petit Chien.

Clef d'Ambre - Dieux du Zodiaque "Romain".
Pluton (Hadès, seigneur des Enfers, dieu du monde souterrain) : Libre
Jupiter (Zeus, dieu des dieux, du ciel et de la foudre) : Libre
Saturne (Chronos, titan du temps et père de Zeus) : Libre
Neptune (Poséidon, dieu des terres et des mers) : Libre
Uranus (Ouranos, titan du ciel et père de Chronos, le titan pas le mage) : Libre
Tellus (Gaia, divinité primordiale de la Terre) : Libre
Sol (Hélios,, dieu du soleil) : Libre

Elle possède les Clefs de Jade du Cheval Yang - Feu.,
_ Magie Arc-en-ciel,
Cette Magie permet à son utilisateur d'utiliser les Arc-en-Ciel sur une partie de son corps, ce qui lui donne la possibilité de le prolonger ou de l'amplifier afin de trancher son adversaire.

La clef de Jade de la Chèvre Yin - Terre : Libre,
La clef de Jade du Rat Yang - Eau : Libre,
La clef de jade du Bœuf Yin - Terre : Libre,
La clef de Jade du Cochon Yin - Eau : Libre,
La clef de Jade du Coq Yin - Métal : Libre,

L'Éridan (le fleuve); Magie de l'eau,
Dragon, Magie du Feu,
Pégase (le cheval ailé); Magie de Gravité,
Orion (le chasseur); Magie de la Terre,
Andromède (la princesse); Magie des Chaînes,
Cassiopée (la reine); Magie du Sommeil,
Céphée (le roi)
Hercule (l'homme fort), Magie des Ondes
Persée (le héros)
Peintre, Picto-Magie,
Centaure,
L'Oiseau du Paradis, Magie de la Foudre
Girafe, Magie du Sable,
Couronne Australe, Magie des Plantes
Couronne Boréale, Illusion Magique,
Triangle Austral, Magie de la Glace,
La Carène, Magie d'Entrave,
La Poupe, Magie de la brume,
Les Voiles, Miroir Magique,
Grand Chien, Magie Sonore,
Lynx,
Boussole,
Horloge,
Nikola.

_ Deuxième Magie : Light Make. Hikari no Zokei Mahō. Magie de modelage de lumière. C'est une magie avec laquelle l'utilisateur peut générer la lumière à volonté, la manipuler et lui donner une forme pour lui permettre de l'utiliser de façons diverses. De temps en temps, une certaine technique, impliquant d'habitude les mains, est utilisée pour jeter un sort. La lumière peut aussi être émise par le corps de l'utilisateur et selon la luminosité ou la chaleur que la lumière produit, il peut être capable d'aveugler un ennemi ou de détruire l'environnement.

_ Troisième Magie : Magie de Gravité :
La Magie de Gravité permet donc de contrôler la gravité. Écraser ses ennemis sous une forte forme de celle-ci. Ce dernier peut aussi l'utiliser sur une très grande surface, elle peut aussi envoyer ses ennemis valser sur une très grande superficie et créer, ensuite un ou plusieurs point de gravité. Sa magie de gravité se manifeste souvent au niveau de ses jambes. Elle l'utilise sur elle-même pour alléger son poids,

_ Kanso / Ré-équipement : Magical Girl.  Kansô ~ Maho Shojo.
Cette magie permet à Estelle de posséder les caractéristiques des Esprits invoqués (attaques, magies...) par le biais de  sceptres magiques et de costumes/vêtements de toute sorte. La couleur du sceptre change de couleur en fonction de l'esprit invoqué et de la puissance du mage et de l'esprit.

Cependant, il y a quelques contraintes & limites selon la puissance magique du mage. La première étant que tous les esprits ne peuvent lui transférer ses capacités (ceux qui n'ont pas une forme humaine et qui ne sont pas fait pour le combat, par exemple : Plue, Boussole, Horlogium, la poupe, les voiles, et Peintre).

La deuxième, est une limite de stockage. Les sceptres/costumes utilisés ne peuvent être stockés que dans la dimension de la porte liée à l'esprit invoqué. Donc pour invoquer l'arme magique et le costume, l'esprit doit déjà avoir été invoqué au moins une fois dans le combat. De plus, elle ne peut en utiliser qu'un seul à la fois car elle dépensera trop de magie.  Elle ne peut pas non plus utiliser deux armes ou costumes en même temps, même si deux esprits sont présents sur le terrain. Elle doit choisir, c'est soit l'un ou l'autre.

Magie du Ré-équipement Arc du Vent Céleste / Yumi Fujin no Ten

La seconde magie de Diana, est une magie de rééquipement basée sur l'utilisation d'un arc magique et de flèches magiques. L'Arc est orné d'une mini paire d'aile blanche au milieu qui permet de relier sa corde et ses flèches par le flux de magie de Diana. Il est composé de bois. De plus, ce sont ses flèches qui possèdent les attribues, caractéristiques, magies, attaques de l'esprit. Le flux des flèches change de couleur en fonction de l'effet désiré et de sa puissance.

Cependant, il y a plusieurs contraintes, la première étant que tous les esprits ne peuvent lui transférer ses capacités (ceux qui n'ont pas une forme humaine par exemple Plue, Gemini et Peintre). La deuxième, est une limite de stockage. La flèche utilisé ne peut être stockée que dans la dimension de la porte liée à l'esprit invoqué. Donc pour invoquer la flèche, l'esprit doit déjà avoir été invoqué au moins une fois dans le combat. Pour terminer, une limite d'invocation caractérisés par deux modes de combats. Elle ne peut en utiliser qu'un seul à la fois car elle dépensera trop de magie.

_ Le premier lui permet d'envoyer plusieurs flèches simultanée. La taille et la précision sont alors aléatoires.

_ Le deuxième lui permet d'envoyer des flèches avec un pouvoir choisit. Elle ne peut ainsi envoyer qu'une flèche à la fois.

Cet arc lui a été donné en même temps que son fleuve étoilé par son esprit protecteur, et le plus ancien en sa possession. C'est un signe de confiance qu'elle a obtenu de la part de ses esprits).

_ Sors Ultime : Le Navire Argo.
Pour fonctionner, c'est un sors qui a besoin de trois clés : la Carène,
la Poupe, et les Voiles. C'est un sors de lumière qui permet de créer un bateau géant qui va venir déferler sur l'ennemi avec une vague de lumière. La vague de lumière entraîne le bateau dans sa course, dirigé par les trois esprits de la carène, poupe et voile. Ce bateau permet une protection à la constellationiste. Il n'est utilisable que pour contrer une grande puissance maléfique. C'est un sors semblable à Urano Metria. Il est réalisé à l'aide de sa magie de lumière.

_ Sors Ultime 2 : Explosion de la Voie Lactée.

♦️♦️ ARME ::
_Fleuve étoilé :
C'est un fouet magique extensible qui vient du monde céleste. Il lui a été donné par Éridan. Lorsque l'arme est utilisée, un jet d'eau étoilé magique est créé à partir de la poignée, qui reste compact et se tord comme s'il s'agissait d'une corde de la part d'un fouet. Le nom complet du fouet est "Rivière des Étoiles de la Constellation Eridanus".  Il lui a été donné par l'esprit de la constellation comme preuve de confiance mutuelle entre le propriétaire et l'esprit.
♦️♦️ GROUPE :: Fairy Tail
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: Fullmetal Alchemiste

Mental

Fêtarde, Estelle adore s’amuser, profiter de la vie, elle aime souvent se joindre aux bagarres indécentes de la guilde. Elle adore danser, la musique, et tout ce qui met de bonne humeur. Elle passe son temps à faire la fête quand elle peut. Elle marche à la cool, et évite bien souvent de se prendre la tête avec ses compagnons.

Elle pardonne facilement et n’est pas du genre rancunière. Elle est souvent maladroite, il lui arrive de tomber par terre en marchant sur ses lacets, ou en se prenant des coins, des poignets etc… Elle a une mémoire de poisson rouge ! et est donc parfois très étourdie. Elle n'en reste pas moins intelligente, et observatrice ! C'est ce qui lui sauve un peu la mise on va dire... Elle adore flâner en ville et faire les boutiques.

Elle adore sa vie de mage qui lui permet de voyager dans le monde entier. Elle est très attachée à sa guilde, elle la considère comme une famille et la fait passer avant le reste. Parfois même avant son bien être personnelle. C’est pourtant le genre de personne qui ne se confie pas facilement et qui préfère tout garder pour elle au risque de le regretter par la suite.

Même si elle sait, qu’elle ne gardera jamais ça très longtemps, car généralement elle cède vite si on insiste trop. Elle est intuitive et marche souvent à l’instinct dans ses décisions, comme en combat, elle suit ses sentiments, rien n’est jamais décrit à l’avance. Elle s’adapte et réagi en fonction des personnes et de son environnement.
Physique

10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.

Histoire

D'aussi loin que je me souvienne, toute ma famille a toujours fait partie de la guilde. Depuis mes grands-parents, et surtout ma grand-mère Hilda, l'ancienne dirigeante des dortoirs féminins. Ma grand-mère est entrée à Fairy Tail très jeune elle aussi. Du coup, mes parents ont eux aussi fais partis de cette guilde qu'est Fairy Tail.

Mon père c'est marié avec ma mère y'a une vingtaine d'années à peu près. Ils étaient toujours ensemble à la guilde. Ils étaient même partenaires, un peu comme le sont Biska et Alzack aujourd'hui d'ailleurs. J'ai toujours été plongée depuis toute petite dans cette merveilleuse ambiance. Je me souviens que j’attendais mes parents à la guilde quand ils partaient en mission. Ils me ramenaient toujours un cadeau de leur voyage.

Lorsqu’ils obtinrent la trentaine, ils quittèrent la guilde après avoir beaucoup économisés et ils s’achetèrent une maison dans le centre de Magnolia. La maison était en « L » et possédait un confort modeste gagné à la sueur de leurs fronts. Elle avait attendu d’avoir cette bonne situation avec l’homme qu’elle aimait, afin de me mettre au monde.

Elle était si heureuse d’avoir enfin sa petite fille qu’elle me gâta de tout son amour. Elle aimait voir mon sourire, et voir celui de son homme. Elle avait tellement galéré pour m’avoir après son accouchement en césarienne, et mes nombreux problèmes respiratoires ! Maman et papa me comblèrent de bisous, de câlins, de jeux, enfin par des jeux ludiques. Le savoir de l’écriture, compter et la lecture aussi d’ailleurs. Ma mère m’apprise très tôt à danser, et mon père me transmis son goût pour l’aventure. Comme j'étais enfant unique à l'époque. Mon frère étant né deux ans après moi.

Je me souviens qu'avec mon frère ont jouais souvent dans le hall de la guilde. On s'imaginait mages nous aussi, mon frère aimait beaucoup jouer le méchant mage. On s'inventait des histoires. On jouait aux cartes, et aux jeux. On adorait se promener dans Magnolia. Ce sont nos parents qui nous ont appris la magie, dès que nous fumes en âge de pouvoir comprendre. Ils nous ont initiés. Chacun d’eux nous transmirent sa magie. Selon ce qu'on voulait apprendre.

Nous fûmes curieux et très vifs lors des entraînements. On a appris à se connaître, à connaître nos faiblesses, et nos limites. Nos parents disaient toujours que ce qui rendait un mage plus puissant, c'était le fait qu'il n'abandonne jamais et qu'il est des choses précieuses à protéger car après tous la magie venait du cœur et de l'esprit. Nos parents furent stricts et sévères, et nous ont toujours appris le respects et la politesse. Même pour des adversaires qui n'en vaudraient pas la peine. Le respect était une chose primordiale pour eux. C'est ce qui fit toute mon éducation. J'ai été élevée dans les valeurs de la guilde.

Tout comme mon frère. Ce fut une enfance stable et merveilleuse. J’ai rejoint la guilde avec mon frère à l’âge de douze ans pour prendre le relais de mes parents. J’ai passé mes premières missions, mes premiers contrats avec mes esprits, tandis que j’améliorais ma première magie. Nous avons reçus nos symboles et avons petit à petit commencés notre vie de mages nous aussi.

Nous marchons sur la trace de nos parents et de notre famille. On a fait équipe au début, pour les missions, afin de prendre notre envol et d'acquérir de l'expérience. Puis après nous nous sommes séparés et chacun rejoignis une équipe différente. C’était toujours autant un endroit merveilleux, et plein de sincérité. De gentillesses.

Une guilde magnifique qui se soutenait tout le temps malgré les hauts et les bas, les disputes qui éclataient entre membre et les incessantes bagarres. C’était la première fois que je trouvais un endroit aussi chaleureux et où il faisait bon vivre. Je me suis apaisée, je me suis rapprochée de certains avec qui j’ai commencée à faire équipe comme mage.

J’étais fière d’appartenir à cette guilde. Cette guilde qui était la numéro une de Fiore, et qui avait la réputation de tout détruire sur son passage et de ce mettre le conseil à dos... Cette même guilde qui essuya de nombreuses batailles comme Phantom Lord, Bataille de Fairy Tail, avec Luxus et le Rainjinshuu,  en détruisant deux des guildes noires les plus dangereuses de l'alliance Baram : Oracion Seis, et Grimoire Heart, et puis...

En l'an 788, la mort et la désolation commença petit à petit à régner à Fiore. Cette année-là, il n’y eu pas l’une de ses rencontres inter-guilde appelée "Les grand jeux magiques", si on pensait tous avoir une troisième édition de ces grands jeux, ce ne fut pas le cas. A la place, une

bande de mages noirs commença à semer la pagaille dans tout le royaume. Les Soul Reapers s’en prenaient maintenant à Fiore. J’ai combattu ces vauriens pour protéger la guilde, mais j’étais si impuissante, tandis qu’on me volait mes pouvoirs magiques. C’était triste de voir tant de gens souffrir et ne rien pouvoir faire. J’étais dégoûtée. D’autant plus que nous n’avions plus de nouvelles de nos mages partis à Tenrojima pour leurs examens de rang S.

Nous avons tout fait pour protéger la guilde et les habitants de Magnolia. Et pourtant… ce qui devait arriver… arriva. Le malheur et la désolation s’abattit sur tout le Royaume de Fiore. Des villes entières furent rayés de la surface de la terre. Le chaos régna en maître absolu à cause de ses maudits Soul Reapers. Déversant leur folie destructrice sur notre monde sans que nous ne puissions rien faire. C’était si triste. Si désolant. Fairy tail ne fit pas exception de nombreux mages perdirent la vie en essayant de protéger ce qu’ils aimaient, lorsque les pays décidèrent de s’unir et d’éliminer cette guilde noire. Personne ne trouva jamais leur QG ! C’était le comble. J’avais pourtant essayé de me renseigner le plus possible.

De lutter de toute mes forces. Nous ne pouvions rien faire de plus. Que de Subir, encore et encore. Nous fûmes soulagés, de revoir nos membres trois ans plus tard durant l’année x791. Nous les avons accueillis comme il se le devait, même si la guilde avait subi de gros dégâts. J’étais soulagé, je crois que j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps à leur retour tellement je ne m’y attendais pas.

Nous avons perdu le combat contre Chronos après avoir fait maintes recherches pour enfin le trouver. Le combat fut à sens unique. Sa puissance fut bien trop grande. Malgré toute la bonne volonté que nous y avons mis, nous n’avions pas réussi… à lui faire une égratignure. Fairy tail fut la première des guildes à se faire attaquer.

Puis vint les autres. Sabertooth, Blue Pegasus, Lamia Scale, Mermaid Heel… même les guildes Indépendantes et les autres guildes noires ! Furent toutes mises aux tapis. Sans que l’un d’entre nous puissions lever le petit doigt pour arrêter Chronos. C’était une cuisante défaite. Et de toute évidence, nous ne pouvions rien faire. Pourtant, nous avons continué à lutter. Tous autant que nous étions, peu importe notre alignement. Nous avons tous marchés ensemble à Brago.

C’était incroyable d’être tous réunis ainsi… mais nous avions un ennemi commun. Chronos. Nous l’avons battu après un combat acharné, tout comme sa fille d’ailleurs. Tout pouvait enfin redevenir… comme avant.
C’est grâce à ces nombreuses batailles que j’ai pu resserrer mes liens avec Fairy Tail et développer mes pouvoirs. Parfois tombant trop proche du point de non-retour. Je me suis fait passer un savon par l’ancien maître de guilde... mais le plus important était que nous soyons tous en vie. J’ai été en soin intensif… tellement longtemps que j’étais contente de pouvoir retrouvé la guilde aujourd’hui.

J’ai repris ma vie normale, cependant, j’ai dû faire le deuil de nombreux membres de la famille tués par les Soul Reapers… avant l'attaque de Chronos... J’en garde une profonde cicatrice, morale, je m’en suis voulu de rien n’avoir pu faire pour les sauver, mais j’ai pu accomplir ma vengeance en aidant de mon mieux et en donnant de mon maximum lors de l’affrontement avec les autres mages de Chronos. J’ai ensuite assisté avec intérêt aux grands magiques de l’année dernière organisé pour fêter la victoire avec ma guilde. Enfin, surtout comme spectatrice…
Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Jeu 14 Déc - 21:22, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Lun 25 Sep - 0:39

Carte d'identité

Marvell
Wendy
400 ans

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM :: Marvell Wendy
♦️♦️ AGE :: 400 ans
♦️♦️ SEXE :: ♀
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: ici
♦️♦️ ORIENTATION :: hétéro
♦️♦️ MAGIE ::

Cette Magie est liée à la manipulation de l'air. Contrairement aux autres types de Magies du Chasseur de Dragon, la Magie du Chasseur de Dragon Céleste est plus orientée vers la guérison, d'un empoisonnement, d’éliminer le stress et la fatigue ainsi que tout types de blessures corporels -pas très profondes-. Il a été démontrée que si la blessure est trop profonde, elle ne peut y apporter que les premiers soins et non la guérir complètement. Il semble qu'elle ne puisse pas non plus réparer un os cassé, mais seulement en atténuer la douleur.

Elle est également orienté soutien en utilisant des enchantements pour renforcer les capacités de ses alliés comme la vitesse ou l'agilité. Même si depuis elle a apprit des sors offensifs. Cette Magie donne un énorme pouvoir de guérison, il est dit qu'elle peut soigner les blessures infligées par un vrai dragon. Cependant, elle ne peut appliquer ces effets que sur les autres et non sur elle-même. Elle peut manger l'air, mais ne peut le décontaminer ou le dépolluer. De plus, les Magies de Soin ont disparu depuis longtemps. Il semble cependant que la Magie Noire bloque les soins donnés.

♦️♦️ ARME ::
♦️♦️ GROUPE :: (voir la page d'accueil si la guilde est dispo)
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE :: ici

Mental

10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.
Physique

10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.

Histoire

Prologue : Enfance ~
Tout le monde a entendu parler des dragons. De ces immenses créatures aux pouvoirs fantastiques et pourtant effrayants à la fois. Autrefois puissants et respectés, il ne reste aujourd’hui peut-être qu’une poignée vivant encore dans notre monde de magie. Peu d’entre nous, sommes d’ailleurs capables d’utiliser leur magie. Peu d’entre nous peuvent se vanter d’avoir été élevés par un vrai dragon. Et pourtant, il existe des exceptions. Des dragons qui ont réussi à sympathiser avec les humains, et qui ont ainsi pris soin d’eux comme s’il s’agissait de leurs propres enfants.

C’est mon cas ! Depuis que je suis bébé, je n’ai toujours connu que le dragon du ciel ! Une magnifique dragonne pour être exacte. Eh oui, je ne me souviens pas du tout du visage de mes parents. Ni de leurs odeurs, je ne sais même pas les raisons qui auraient pu les pousser à me laisser toute seule. Peut-être que c’est mieux ainsi, et de continuer à ignorer. A vrai dire, je ne me suis jamais posée la question. Puisque je considérais Grandiné comme ma propre mère, et qu’elle me considérait comme sa fille. Je ne me souviens pas avoir été malheureuse. Grandiné a toujours été à mes côtés. Elle a toujours été là sur moi. Elle était si douce et bienveillante.

Grandiné a toujours aimée les humains, et elle a toujours été de leurs côtés je crois. En tout cas, avec moi, elle a toujours été gentille et très protectrice. Elle faisait très attention à moi et m’a apporté tout l’amour dont j’ai eu besoin. Je sais qu’elle sera toujours avec moi, dans mon cœur. C’est ma maman après tout. C’est elle qui m’a élevée, qui m’a apprise ma magie lorsque je fus en âge de pouvoir le faire. Dès que j’ai commencé à pouvoir marcher, et parler. Mon environnement, de ce que je me souviens, c’était la nature et une petite maison en bois. Grandiné vivait à côté de moi. Nous étions toujours ensemble.

J’ai passé de merveilleux moments à ses côtés, elle m’a apprise pleins de choses incroyable. J’adorais voler avec elle dans les airs. Lorsqu’elle m’apprenait la magie, elle était toujours attentive, et protectrice. Elle ne laissait rien passé en erreurs, et pourtant, elle ne me grondait presque jamais. Elle m’expliquait le pourquoi du comment mon erreur, et comment la rectifier. Ce n’était pas une magie très offensive. C’était une magie faite pour aider et soigner les gens. Une magie de soutient très ancienne que l’on croyait disparue y’a longtemps durant la guerre des dragons contre les hommes. Grandiné était patiente. Elle me conseillait tout le temps, et elle m’a apprise à ne pas tout considérer comme mauvais. A faire la différence entre le bien et le mal.

C’est ainsi que c’est passé mon enfance, jusqu’à ce jour fatidique le sept juillet de l’année 777. Je me souviens avoir réussi à maîtriser les sors de base de la magie de soin. Pour améliorer les capacités de mes alliés. Mes camarades. Grandiné m’a laissée toute seule. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi. Je ne me souviens pas lui en avoir voulu, seulement, j’étais triste. Désemparée, laissée seule. J’ai ressenti un grand vide, une grande solitude. Cela ne pouvait pas être réelle. Ce n’était pas possible. Je me suis souvent demandé pourquoi. Pourquoi elle m’avait laissée derrière. Toute seule. Dans la forêt.
C’est depuis ce jour, que j’ai décidé de la chercher.

Seulement, j’étais peureuse, faible, et déboussolée. Je ne savais ni ou aller ni quoi faire. J’ai pleuré tous le long du chemin. Je n’avais pas grand-chose sur moi je crois. J’ai été tellement triste et perturbée de la disparition de ma mère, que je suis partie comme ça. Je ne me suis pas rendue compte à quel point, ça aurait pu être dangereux pour moi. D’autant plus que j’étais toute seule ! Je n’avais pas encore Sharuru avec moi à ce moment-là ! Et le pire qui me suit arrivé… c’est quand je me suis perdue. Je ne pouvais plus rentrée, car je ne me souvenais plus du chemin, l’environnement était complétement différent de ce que je connaissais.

J’ai eu peur, très peur. Je me suis remise à pleurer. Je crois que je n’ai jamais eu aussi peur que ce jour-là, et aussi triste depuis la disparition de Grandiné. J’ai d’ailleurs dû y repensé. Pourtant, je ne me doutais pas que cette rencontre changerait mon destin. Je n’étais encore qu’une enfant. Et voir un visage humain dans cet environnement hostile m’a réconforté.

Chapitre 1 : Gérard & Caitshelter

Eh oui, c’est quelques mois après la disparition de Grandiné que j’ai rencontré Gérald. Ce même Gérald qui était la version Edoras de Gérald Fernandez. L’ami d’Erza. Ce prince était très gentil avec moi. C’est même lui qui m’a redonné le courage d’avancer, c’est lui qui m’a encouragé. Même si j’ai dû un peu lui forcer la main je pense… Je ne voulais pas être de nouveau laissée seule. C’est pourquoi j’ai insisté pour qu’il me garde avec lui. Me collant contre lui en pleure. Une nouvelle fois. J’étais pleurnicheuse en y repensant… je préfère en rire quand même ! Gerald avait un sourire qui me mettais à l’aise. Je savais qu’avec lui j’étais en sécurité. Quelque part, il me rappelait Grandiné.

J’aimais beaucoup Gérald. C’est aussi grâce à lui que j’ai pu survivre dans la nature. Ce que j’ai vécu avec lui, je ne le regrette pas. Malgré tout ce qu’on peut dire sur lui. Il me protégeait lorsqu’il pleuvait, ou lorsqu’il y avait beaucoup de soleil et de chaleur. Nous dormions ensemble. Comme un grand frère et une grande sœur. Ce n’était pas une vie de luxe, mais elle me plaisait. En fait, je ne me souciais pas vraiment ma condition de vie. Étant habituée à vivre dans un confort modeste depuis toute petite. Cela ne me gênait pas de dormir au sol, sur des longues fougères, trouvées ci-et-là. Ce fut cependant une courte période de joie et de bonheur qui se termina sur une phrase et un autre départ.

Encore une fois, j’étais laissée derrière. Toute seule. Je ne voulais pas qu’il parte. Qu’il me laisse.

« Anima ! »

Je ne comprenais pas ce dont il s’agissait à l’époque. J’étais encore une enfant. Je ne voulais juste pas perdre mon sauveur, mon grand-frère de cœur. Et pourtant, ce qui devait arriver… arriva. Il me dit qu’au-delà des montagnes se trouvait une guilde. Il me dit que là-bas on pourrait s’occuper de moi. Je l’ai écoutée, enfin, il ne me laissa pas vraiment le choix en fait. Il ne voulait pas que je vienne avec lui, car c’était trop dangereux pour moi de le suivre. De l’accompagner.

J’ai suivi les conseils de Gerald, continuant ma route, jusqu’où mes petites jambes pouvaient me porter. En arrivant dans un village, j’ai rencontré le master de Caitshelter. Mais j’ignorais toute la vérité sur ma guilde à l’époque. C’est donc à la suite de cela, que je suis arrivée à Caitshelter. En rencontrant  Lowbawl-sama. Et je dois dire, que je ne me posais pas vraiment de questions. J’ai très vite considéré la guilde comme ma famille. Je me suis tout de suite sentie à l’aise avec les gens de CaitShelter ! Ils étaient tous si gentils avec moi. Ils prenaient tous vraiment soin de moi ! Ce n’était pas des gens mauvais. Je me souviens que nous vivions dans des tentes.

Ces tentes possédaient un grand confort, des flambeaux ornaient un peu partout la guilde pour l’éclairer le soir. Le lieu principal ou tout le monde vivait en commun, était une tente, enfin, une maison, avec une apparence de tête de chat. Blanche. C’était un endroit chaleureux, ou il faisait bon vivre. C’est dans cette guilde que Sharuru est née. Que je l’ai rencontrée pour la première fois. Je l’ai trouvée dans un œuf pas très loin. C’est à partir de là que nous avons vécues toutes les deux.

J’étais impressionnée. Intriguée, curieuse, et très impatiente de pouvoir me lier d’amitié avec elle. Seulement, Sharuru ne semblait pas d’accord. Ce qui me surprise. Un jour, je l’ai surprise à quitter la guilde, alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. En la rattrapant, je lui demande ce qui ne va pas, et puis j’essaye de la rassurer, de dire que nous étions des amies, et que rien ne pourrait nous séparer. Parce que nous étions des camarades. C’est là qu’est née notre amitié.

Devoir m’occuper de Sharuru me permit de grandir moins seule, moins perdue. Sharuru se montra très vite autoritaire et exigeante avec moi, mais je sais qu’elle fait ça pour mon bien. Sharuru ne changea pas beaucoup,  et au fil du temps qui passait, j’ai appris à grandir. Pourtant, je n’ai jamais laissé Grandiné de côté, je pensais à elle jour et nuit, elle occupait mes pensées. Je me demandais ou elle était, ce qu’elle faisait, mais je ne pleurais presque plus en pensant à ma maman.

Chapitre 2 : Orasion Seis

Quelques temps plus tard, alors que nous atteignions l’an x784, j’ai appris que ma guilde avait rejoint une alliance de lumière afin de défaire l’une des guildes dirigeant l’Alliance Baram. Orasion Seis. Si au départ, j’étais effrayée à l’idée de rencontrer d’autres personnes qui comme moi, étaient des mages…Il y eu un nom qui retenu mon attention parmi tous les autres. Celui de Natsu Dragneel, un autre chasseur de Dragon comme moi. J’ai eu du mal à y croire. On me l’a appris lorsque je rentrais d’une visite à Magnolia par le train. J’étais partie faire les boutiques avec Sharuru !

Je ne pensais pas être utile. Pourtant, cette bataille marqua le début d’un autre changement pour moi. Je suis arrivée en retard au lieu de rendez-vous… le château de Maître BoB de Blue Pegasus. Lorsque je me suis présentée à tous ces grands mages, j’étais si timide, effrayée, que j’arrivais à peine à sortir les paroles correctement. J’ai mis du temps avant de m’habituer à eux. D’ailleurs, je me suis présentée comme quelqu’un de ne pas vraiment utile en combat mais plutôt comme un mage de défense.

« Je suis la magicienne envoyée par Cait Shelter. Je m'appelle Wendy Marvel. Enchantée de vous rencontrer. Euh... Vous savez... C'est vrai que je ne peux pas du tout me battre, je ne vais pas vous mentir, mais... Je peux utiliser beaucoup de magie de soutien qui peut aider tout le monde. Je vous en prie, ne me rejetez pas ! Laissez-moi rester avec vous pour cette mission ! »

Ce sont les paroles que j’ai prononcées. D’une faible petite voix. Avec le regard baissé vers le sol. C’est Sharuru qui prit ensuite les choses en main pour m’aider. Et puis, ce fut au tour d’Erza-chan et de Jura-san, de m’aider et reprendre la situation en main. J’ai eu le droit à la chorégraphie des Trimens, Hibiki, Ren et Eve. Même si je dois avouer que je fus plus effrayée qu’autre chose. Je les aie vraiment trouvés étranges. A la suite de cela, l’alliance allait commencer sa mission.

C’est là que tous se compliqua pour moi ! Et pour l’alliance. Nous fûmes pris de cours, une fois qu’Hibiki grâce à sa magie Archive, nous expliqua notre mission. Oracion Séis nous pris de cours. Tout simplement. Il semblerait qu’ils avaient anticipés nos mouvements, et ils détruisirent le Christina ! Le vaisseau du Pégase Bleu. Ce fut un moment horrible. J’étais si effrayée que je me suis cachée derrière un rocher, restant en compagnie de Sharuru et Happy. Je ne pouvais pas me battre… alors qu’aurais-je bien pu faire ?

Rien… je ne pouvais que regarder mes amis se faire battre. Je ne voulais pas intervenir, j’avais trop peur. Peur d’être une gêne plus qu’autre chose. D’autant plus que je ne comprenais pas comment c’était possible que le chef de cette guilde noire me connaisse ! C’était tout bonnement impossible ! Je ne l’avais jamais rencontré auparavant. Il me faisait peur, j’ai pleuré, et ça a mal finit. Ce dénommé Brain, m’enleva. Sans que je n’eu le temps de réaliser ce qui m’arrivais. Je fus capturée avec Happy.

Le chat de Natsu. On m’a raconté la suite, comme je n’étais pas là, Ichiya et Jura intervinrent rapidement apparemment avant qu’il ne puisse lever la main sur le groupe déjà à terre. On m’a emmenée à l’écart, dans une sorte de grotte, et on m’y a laissée en compagnie de Brain.
Ce qu’il voulait de moi…c’était que je soigne Gerald. Sauf… que je n’ai pas réalisé de suite, que ce n’était pas celui que je connaissais. Il ne se souvenait de rien, et ne semblait pas aller bien.

Et malgré tout ce qu’happy avait pu dire pour me décourager de l’aider… je n’ai simplement… pas pu… l’abandonner. Après tout ce qu’il avait fait pour moi. Après ces quelques mois passés à ses côtés. Je ne voulais pas non plus que Brain lui fasse du mal, mais … je ne pouvais pas trahir la confiance qu’avait les autres. Ce fut un sacré dilemme… et pourtant, mon cœur et mon esprit, me guidèrent et me firent soigner Gerarld.

J’ai eu l’impression de trahir les autres, et j’en est pleuré. Oui. Je me sentais responsable. C’était de ma faute car c’était moi qui avais soigné Gerald ! Je me suis mise à culpabiliser. J’ai été sauvée par Natsu qui m’emmena ensuite au près d’Erza afin que je puisse la soigner. Ce que je fis ensuite en posant mes mains sur le bras d’Erza pendant quelques minutes. Le poison se dissipa, et Erza fut hors de danger. J’étais vraiment soulager pour elle. Mais je m’en voulais encore d’avoir guérie Gérarld comme me l’avait demandé Brain. Même si je savais que c’était un ennemi, je n’avais pas pu l’abandonner. Il avait pris soin de moi !

Pourtant, c’est ce qui faillit me faire sombrer dans les ténèbres de Nirvana. Et c’est ce qui faillit inverser ma personnalité. C’est Hibiki qui m’a sauvée en m’assommant. Si je peux le dire ainsi. Lorsque je me suis réveillée, j’étais en compagnie, des autres. Le Nirvana était cependant réveillé, et ainsi s’engagea la dernière bataille contre les Oracion Seis. Nous avons tous défait ses membres, avant de comprendre que cela n’arrêterait pas la ville antique. Et que celle-ci se dirigeait vers notre guilde ! à Sharuru et moi ! J’étais avec Erza, et Jellal à ce moment-là, lorsqu’il commença un tir. Raté. Dévié par le Christina qui refit une brève apparition afin de casser l’un des bras de Nirvana et de protéger notre guilde !

C’est alors que Natsu me fit la promesse de sauver ma guilde. Peu importe comment. Il me promit qu’il le ferait. Avec tout le monde. Je l’ai cru. Je ne pouvais pas m’empêcher de croire en ce sourire qu’il me fit à ce moment-là. A ce moment crucial du combat, au cœur de la bataille. J’étais admirative et reconnaissante. C’est pourquoi, j’ai pris mon courage à deux mains. Lorsqu’Hibiki nous aidas à trouver le moyen d’arrêter cette chose que fut le Nirvana. Nous nous sommes lancés dans la dernière bataille. J’ai sauvé Natsu en le soignant lors de son combat contre Brain. Chacun d’entre nous c’est dirigé vers les lacrimas à détruire.

Chacun disposés aux quatre coins de la ville. J’ai pris le lacrima n°6 -qui devait normalemnet être détruit par Jellal, qui changea d’avis en se dirigeant vers la première- en utilisant pour la première fois ma magie d'attaque de Chasseurs de Dragon : Hurlement du Dragon du Ciel (Tenryû no Houkou). C’était la première fois que je mangeais l’air comme me l’avais appris Grandiné. A une fin purement offensive. Mais je devais réussir. Je devais faire mes preuves. Je ne devais pas non plus faiblir malgré la faible puissance magique qu’il me restait. J’ai concentré autant d’air que j’ai pu dans ma bouche, et j’ai tous relâché. Au même moment que Natsu, Lucy, Erza, et les autres.

A la fin du combat, alors que Nirvana tombe en ruine, et que tout le monde se sauve pour rentrer vivant, Jura me sauva la vie avec sa grande muraille. J’ai sauté dans les bras de Natsu, lorsque celui-ci fut face à moi. J’étais si heureuse qu’il est réussi à tenir sa promesse. Il avait sauvé notre guilde. Il n’y avait pas de mot pour décrire l’immense joie que j’avais à ce moment-là. Étonnamment, je n’ai pas perlé de larmes heureuses. Pourtant, c’est à après le tragique événement du conseil, et l’arrestation de Jellal, -pour laquelle j’étais contre, tous comme Natsu et les autres-, je n’ai rien pu faire, pour les empêcher de l’emmener, il fallut qu’Erza calme le jeu… Je pense que je savais ce qu’elle ressentait à ce moment-là, car moi aussi, j’aimais Jellal.

Moi aussi je le connaissais. C’est donc après cela, que j’ai appris une dure réalité sur ma guilde. Une réalité que j’aurais préféré… ne pas savoir ? Je ne sais pas… toujours est-il… que je ne pensais pas… que ça arriverait. C’était impossible que cela puisse se produire. J’étais avec ma guilde. Pour remercier l’alliance de lumière comme il se le devait. Seulement, ça ne se passa comme prévu. Je fus choquée. Par ce qui suivit. En entendant les révélations de master Lowbawl. Ce n’était finalement qu’un esprit ayant créé la guilde pour répondre à mon désir profond de ne pas être seule. Mais aussi à la demande de Mistgun.

Mes amis ont disparu les uns après les autres. Je ne pouvais pas accepter ça ! Mais j’étais impuissante, je n’arrivais pas à accepter cette dure réalité. C’était impossible ! Ils avaient toujours été avec moi dans les moment de joies comme tristes. Je n’ai pas voulu y croire. Pourtant, lorsqu’ils disparurent tous dans le néant et qu’il ne resta plus que le master pour quelques instants… j’ai finis par comprendre que ce n’était que la vérité. Une triste vérité… je me suis effondrée en larme. Me demandant pourquoi j’étais encore une fois abandonnée. On m’avait menti… pourtant j’étais aussi coupable ?... qui était à blâmer dans tout ça ? Qui pouvait comprendre ce que j’ai ressentie à ce moment-là ? Je ne me suis jamais sentie aussi seule que lorsque mon monde s’est brisé.

Tous ce que j’avais toujours connu venait de disparaître… C’est pourquoi, lorsque Natsu m’a demandé si je voulais rejoindre Fairy Tail… j’ai accepté. Sans discuter, j’avais définitivement besoin d’un réconfort pour tous ce que je venais de traverser. Ma place était à Fairy Tail désormais. A leurs côtés. La disparition de CaitShelter des guildes légales… me fit prendre conscience qu’elle n’existait plus. Qu’elle n’était plus là. Cette guilde que j’avais aimé. Que j’avais considéré comme ma famille. Mon tatouage ayant disparu… je n’avais plus aucune raison… de rester… d’autant plus que je ne savais de nouveau plus où aller.

Chapitre 3 : Fairy Tail

J’ai lancé Troia sur Natsu pour limiter son mal du transport, puisque nous sommes revenus par bateau. J’étais peinée pour lui. C’était triste de ne pouvoir rien faire ! C’est pourquoi je me suis raccrochée à Fairy Tail. Cette nouvelle guilde qui me tendait la main. J’ai suivi Natsu et les autres jusqu’à Magnolia et j’ai commencé ma nouvelle vie. Dans ma nouvelle famille. Dans ma nouvelle guilde en compagnie de Sharuru. Heureusement que Sharuru est là pour me soutenir. Ma première impression concernant Fairy Tail ? C’était une drôle de guilde, mais une guilde pleine d’énergie, de bonnes ondes, et qui méritait amplement sa réputation. J’ai été surprise lorsque j’ai observé ses membres se bagarrer tout le temps les premières fois.

J’ai fais la connaissance des autres membres petit à petit, Mirajane, Levy, Fried, Bixlow, Alzack, Bisca, Canna, Juvia, Elfman, Makarof-san, Gajeel-kun… J’étais très excitée, et je fis tous mon possible pour bien m’intégrer à la guilde. J’ai même eu le droit à ma fête de Bienvenue ! Maître Makarof et Mirajane-chann étaient tous les deux très gentils. Ils ont tous étés plus ou moins surpris quand je leurs est appris qu’elle était ma magie ! La guilde comptait donc trois chasseurs de dragons à présents ! C’était Géniale ! L’ambiance de la guilde était vraiment ce qui me plaisait, elle était bonne enfant, chaleureuse, agréable. Pleine de vie. C’était vraiment comme à la maison. Comme à Caitshelter. Je pense que c’est pour ça que j’ai très vite trouvée mes marques. Que je n’ai pas été trop « dépaysé », si on peut dire ça ainsi !

J’ai très vite fais mes premières missions, d’abord toute seule pour ne gêner personne, juste avec Sharuru, puis j’ai fais ma première grosse mission ! C’était des moments inoubliables. J’étais heureuse d’avoir intégré Fairy Tail. Ma première grosse mission se fit avec Fried et Happy au début, même si Sharuru était contre ! je me souviens qu’on a eu un problème de train pour aller à Onibus. Et que du coup, on a dû y aller à pied ! C’était difficile, mais très amusant ! Le travail de mage était vraiment incroyable. Je n’oublierais jamais tous ces bons moments vécus depuis mon entrée à la guilde.

Chapitre 4 : Édoras.


J’ai assisté au retour de Gildartz, à Magnolia, après plus de dix ans d’absence. Erza m’a expliqué alors qu’il existait des missions plus longues pour des mages plus expérimentés et qu’il existait un rang au-dessus de S. Le rang SS. Je n’ai pas eu le courage d’aller me présenter directement. Pas tout de suite. Dès son retour en tout cas. Quelque temps après, un jour, Mistogun, le Gerald de mon enfance se présenta devant moi. Très épuisé, je ne comprenais pas encore ce qui allait se passer. Le ciel était assombri à magnolia, et c’était rare qu’il pleuve ainsi dans la ville. D’après ce qui se disait, Magnolia avait plutôt un climat chaud.

Ne voulant pas croire ce qu’il tenta de m’expliquer, j’ai voulu prévenir tout le monde de ce qu’il allait se passer. Malgré le fait qu’il me supplia de quitter la ville plutôt que de me préoccuper du sors de mes amis. Sauf que je ne l’entendis pas de cette oreille. Je ne voulais pas partir en abandonnant tout le monde. Ma place était à Fairy Tail ! S’il devait arriver quelque chose, alors autant que je sois avec eux !
Ce qui devait arriver… arriva. Un gigantesque orage eu lieu, un flash, et puis un Anima géant s’ouvrit au-dessus de la ville. Au moment où j’arrivais à la guilde pour prévenir tout le monde du danger ! L’Anima absorba la ville à ce moment-là. Ne laissant rien d’autre que de la poussière et un étrange ciel gris autour de moi. J’ai cherché si quelqu’un avait réussi à y échappé. Hurlant le nom de tout le monde à la guilde. C’était très stressant de ne trouver personne, c’était comme s’ils étaient tous volatiliser sans laisser aucune trace !

J’ai finalement pu retrouver Natsu-kun, Happy et Sharuru, qui nous expliqua la situation en détail. On n’avait pas le choix ! Il fallait se rendre à Edolas, ce monde parallèle avec une magie limitée pour sauver nos amis ! Grâce à Happy et Sharuru qui nous dirigeâmes là-bas. Nous sommes tombés dans ce qui semblait, être une réserve appartenant à la Fairy Tail d’Edoras. Nous empruntâmes des vêtements, et avons décidés de nous glisser parmi les membres. Pour vérifier s’il ‘agissait bien de nos compagnons. Nos camarades que nous connaissions.

D’abord caché sous une table, nous avons observés, et en effet, quelque chose n’était pas normal. Le comportement de nos amis n’étaient pas ceux que nous connaissions habituellement, Lucy, Levy, Juvia, Cana, toutes avaient des personnalités inversées. Et puis celle qui confirma mon intuition, fut Lisanna Strauss. Si Lisanna était « morte » à Earthland, il était possible qu’elle soit vivante à Edolas. J’ai compris que notre monde et celui d’Edolas possédaient les mêmes personnes, mais avec une attitude différente. A la suite de cela, nous fumes découverts par la Lucy d’Edolas, Lucy Ashley -qui était très effrayante-. Même si dans le fond, je la trouvais un peu pareil que Lucy-chan.

Ma rencontre avec mon double fut une grande surprise. Je ne m’attendais pas à être plus âgée ! Et surtout, à avoir une plus grosse poitrine ! Je rougie là non ? Huuuuuuum, breeeeeef, elle semblait plus mature que moi mais tout aussi gentille. Enfin, nous n’avons pas vraiment parlé, puisqu’il y eu l’attaque « surprise » d’Erza Kighwalker. Natsu décida ensuite de quitter la Fairy Tail d’Edolas et de partir à la recherche de nos véritables amis ! Lucy d’Edolas accepta de nous guider jusqu’à la Capitale afin d’y secourir nos amis, prisonniers d’une Lacrima géante avec les habitants de la ville !

Nous avons fait un arrêt dans la ville de Luen, car de là-bas il nous était plus facile d’atteindre la Capitale Royale. Là-bas nous avons retrouvés notre Lucy ! qui allait bien et qui réussit à utiliser un de ses esprit pour se défaire de l’armée royale, qui en avait après nous. Elle était la seule à pouvoir utiliser sa magie… à notre grande surprise… elle se prise pour la mage la plus forte de Fairy Tail. Nous embêtant un peu avec ça ! mais je trouvais ça un peu drôle ! ça avait le don de détendre l’atmosphère en tout cas ! Nous sommes ensuite tombés sur un vaisseau de l’armée royale, et c’est là que nous avons appris que nos amis seraient vidés de leurs pouvoirs dans deux jours !

C’est grâce au livre que Lucy acheta à une bibliothèque, que nous avons appris l’existence des Exceed et le pourquoi du comment ils semblaient être vénérés comme « race supérieure aux humains ». Natsu-san proposa une bonne idée, mais qui fut oubliée car je lui est rappelé, que l’effet de mon sors Troia serait diminué à force de l’utiliser ! Et que bientôt il ne marcherait plus sur notre ami la Salamandre.  Un peu plus tard, nous fumes la connaissance du double de Natsu, qui était vraiment tout son contraire ! Bien plus timide, renfermé, mais tout aussi gentil ! C’est Lucy Ashley qui lui demanda de nous emmener à la Capital grâce à sa voiture Magique.

C’était là où apparemment il était vraiment à l’aise. C’est après ça que nous nous sommes dirigés vers la place, ou une immense foule était rassemblée pour écouter le discours du roi. Nous avons découvert la Lacrima contenant deux de nos amis. Tous tristes et fous de rage -pour Natsu qui avait du mal à ne pas sombrer à sa colère-, nous avons repris le chemin bien décidé à libérer nos amis ! Nous laissant ainsi guidé par Sharuru qui se souvenait d’une entrée non « gardée » normalement. Une mine abandonnée. C’était l’endroit idéal pour y entrer sans être vus ! Mais ça ne se passa encore pas comme prévu… hélas… nous fumes pris au piège par Erza Kighwalker, et l’armée Royale qui félicitèrent nos amis Happy et Sharuru…

« Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Happy … Sharuru… »

Je me souviens que c’est la phrase que j’ai murmuré en direction de Sharuru, déconcerté par le geste d’Erza et les félicitations de l’armée d’Edolas. Je fus jetée en prison avec Natsu. Recroquevillée dans mon coin, en face de la Salamandre qui cherchait à savoir ce qu’ils avaient fait de nos amis et de Lucy. Je ne disais pas grand-chose, trop effrayée par la sombre prison et par le fait que Sharuru soit restée quasiment de marbre devant notre arrestation. Comme si elle ne pouvait nier ce qui se passait. Comme si elle acceptait tout simplement… la suite fut encore bien pire ! J’en ai encore des frissons rien que d’en parler !

Je fus choquée lorsque l’un des gardes nous révélas la mission d’Happy et Sharuru, je ne savais plus quoi penser. J’étais à nouveau perdue. Nous avons étés enchaînés, et on nous as drainés notre pouvoir à Natsu et moi. Juste pour pouvoir obtenir la puissance des dragons, et obtenir une magie « éternelle ». Je ne comprenais pas pourquoi cela leur étaient utile ! Pourquoi nous faire souffrir de la sorte juste pour de la magie ? Si Natsu n’avait pas été là pour m’encourager, je ne sais pas si j’aurais tenue bien longtemps ! Alors que lui-même souffrait. Le premier ministre du roi, en a un peu profité pour nous torturés… je pense. Nous fumes ensuite sauvés par Lucy, Erza et Grey qui sauvèrent Happy et Sharuru. Alors que les autres se séparent en deux groupes, à la suite de ça, je suis partie avec Sharuru pour tenter d’expliquer la situation aux exceed restants et vivants sur Extalia, la terre natale de Sharuru et Happy. Sharuru étant contre, j’ai sorti un autre argument qu’elle ne pouvait pas contre-dire. Un argument qui je savais, allait la mettre d’accord avec moi car il était juste.

« La question n'est pas de savoir si nous sommes Humain ou Exceed. En tant qu'êtres vivants, je crois que nous devons faire quelque chose pour les aider, faire ce que nous pensons être juste. »
Je l’ai décidé de moi-même, il fallait que je les prévienne qu’une attaque aurait lieu ! Sauf que je n’ai pas réussi… tout le monde s’est moqué de nous. Personne ne nous croyait. Pourtant, j’ai continué, j’ai insistée, au plus fort de ce que je pouvais faire et dire de manière la plus sincère possible !
Le danger était pourtant bien entrain d’arriver !
« Vous pouvez m’attaquez autant que vous voudrez ! mais je vous en supplie, croyez Sharuru qui est l’une des vôtres ! » C’est ce que j’ai dis en protégeant Sharuru des cailloux. Montrant ma détermination. La situation dégénéra, et la bataille devint plus intense encore. La lacrima géante allait venir s’écraser contre Extalia. Il fallait absolument faire quelque chose pour l’en empêcher. C’est Mystogan qui sauva la situation, enfin… qui tenta de la sauver.  Il tenta de repousser l’attaque de Kightwalker et de Faust mais il échoua. Laissant apparaître désormais la grande machine contrôlée par Faust pour anéantir les Exceed, et prendre le contrôle de tout pouvoir magique.

La situation devenant alarmante, la Reine des Exceed fit son apparition et réussit à calmer son peuple en lui révélant la vérité. J’ai décidé de partir rejoindre Natsu, et Gajeel afin d’arrêter Faust et son  Dorma Anim, insensible aux attaques magiques. Le combat commença, et fit rage. Il se fit toujours plus intense malgré la puissance de nos pouvoirs respectifs avec Natsu et Gajeel. Nous avons eu du mal à les vaincres. J’ai dû utiliser à plusieurs reprises les sorts de soutien "Arms" et Burnia" ainsi que mon "hurlement du dragon céleste", nous avons même utilisés plusieurs combinaisons, dont un triple hurlement. Nous avons travaillés en équipe, et Faust sous-estimant mes compagnons, ne vit pas notre détermination augmenter. Surtout celle de Natsu et Gajeel, qui réussit enfin à bloquer le Droma Anim avec son acier en plantant son bras dans le pied de la machine.

C’est ce qui permit à Natsu de donner l’assaut final sur la machine et d’en « libérer » Faust, le père de Mystogan. A la fin du combat, l’Exceed Nadi trouva un plan avec Natsu afin que Mystogun puisse reprendre sa place. J’ai donc… essayée…. De jouer la méchante ! en étant déguisée… avec Natsu et Gajeel… même ça je n’ai pas réussiiiiiiis…non… ce n’est pas vrai…. Je ne pleure pas… C’est Gajeel qui est apparu derrière moi pour leur faire peur. C’était Frustrant. Mais amusant. Nous sommes rentrés sur Earthland après que la magie sur Edolas se soit dissipée et que Mystogun soit devenu le nouveau prince. Nous avons étés absorbés de nouveau, et renvoyés chez nous, disant adieux à nos doubles.
Nous avons retrouvé Lisanna ! Choquée, comme tout le monde, mais aussi heureuse de pouvoir la rencontrer. Avec elle, j’ai testé les dons de voyance de Sharuru une fois rentrés et après que nous ayons expliqués la situation à Master Makarof.

Chapitre 5 : Tenroujima
La dernière aventure dont je me souviens, depuis mon entrée dans la guilde ! -Le temps passe à une vitesse phénoménale quand on s’amuse !-, c’est la venue de l’examen de rang S. Je n’étais pas au courant, comme Lucy, Gajeel, Juvia. Nous étions les derniers informés ! car nous étions les derniers à être arrivés dans la guilde. J’ai criée bonne chance à tous ! Afin de les encouragés ! et afin qu’ils puissent faire du mieux qu’ils pouvaient.

Je ne pensais pas que j’y participerais. J’ai été plus que surprise d’être choisie par un dénommé Mest. Il avait échoué l’examen une fois l’année dernière apparemment. Je ne pouvais pas refuser une occasion pareille, même si ça me faisait un peu peur. Je dois bien l’avouer, j’ai bien réfléchi ! Malgré ce que Sharuru pouvait penser en voulant m’interdire d’y aller.

Elle savait très bien que peu importe les risques, je ne pouvais juste pas faire de peine à Mest en refusant. Carla n’insista pas beaucoup. Comme toujours elle se mise à rougir dans ses moments-là. Ces moments où elle savait qu’elle avait tords, ou qu’elle était inquiète, même si elle ne le disait pas ! Je savais qu’elle faisait ça pour mon bien, et je ne lui en voulu pas le moins du monde. C’était normal je pense. Enfin, j’ai toujours connue Carla soucieuse de moi. Après tout, nous sommes amies. Moi aussi, je m’inquiète pour elle de temps à autres.

Lorsque que je vois que quelque chose ne va pas. D’ailleurs, il n’y a pas qu’avec Carla que je suis comme ça ! je suis comme ça avec tout le monde, naturellement. Bref, je m’égare, désolée… c’est donc en devenant la partenaire de Mest, que je me suis retrouvée à participer à l’examen. Eh puis… il y avait aussi le fait, qu’il soit « l’apprenti » de Mystogan, qui m’a convaincu d’accepter.

Nous avons embarqués sur le port d’Harujion vers l’île de Tenroujima, ou se trouve la tombe du premier maître de Fairy tail et fondatrice de celle-ci. Maevis Vermillion. J’ai refusée d’utilisé Troia sur Natsu pendant le trajet. Disant simplement qu’il n’était pas mon partenaire d’équipe. Si au début, tous c’est plus ou moins bien passé. Mon équipe se fit éliminer dès le premier tour en affrontant Loki et Grey sur la route que nous avions choisi. Il s’agissait d’une route de combat… Nous nous sommes donc reposés en attendant la fin de l’examen. Enfin, ce ne fut que d’une courte durée.

Je ne pensais pas voir Carla et Lily arriver. Ils ont tous de suite accusés Mest d’être une sorte d’imposteur. De ne pas être celui qu’il prétendait être. Je fus choquée lorsqu’il ne nia pas l’évidence. Même s’il ne le dit pas tout de suite, et qu’il tenta de convaincre Lily dans un premier temps. Lily connaissait Mystogan… il ne pouvait pas se faire duper. Et puis, à chaque fois qu’on essayait de se souvenir de Mest, quelque chose semblait faire qu’il était impossible de dire quoi que ce soit sur lui.

C’est à partir de là, que j’ai appris que Mest n’était pas vraiment un membre de la guilde, ce n’était en fait qu’un membre du conseil réformé, qui s’était infiltré afin d’enquêter ? Sur notre guilde. En voulant trouver une faille afin de nous dissoudre. Je ne pouvais pas y croire. C’est depuis là aussi, que je sais qu’il s’appelle Dranbalt. Cependant, la discussion fut rapidement écourtée, lorsque Grimoire Heart lança son attaque, sa guerre contre notre guilde.

Ce fut un étrange personnage qui nous attaqua en premier. Un dénomé Azuma sachant manipuler l’Arche des Arbres. Il fut battu par Erza pour nous rendre nos pouvoirs un peu plus tard. Azuma nous battus, malgré le mode combat de Lily et mon soutient avec mes enchantements et mon hurlement du dragon céleste. Dranbalt m’a sauvée la vie, c’est pour ça que je pense qu’il n’est pas totalement méchant et contre nous. Ou peut-être qu’il se sentait responsable ? Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête ! C’était hyper dangereux. C’est Natsu et Happy qui sont venu à notre secours une fois vaincus. Azuma partis, nous sommes allés retrouver maître Malkarof pour que je puisse le soigner à l’aide de ma magie de soin.

Ces blessures étaient très profondes pour que ma magie agisse correctement, mais au moins, sa vie n’était plus en danger ! Par contre… pour Natsu ce fut une autre histoire. Ma magie ne voulait pas marcher ! J’ai eu très peur qu’il ne guérisse pas ! Eh puis… c’est le master qui nous donnas l’idée de soigner l’écharpe noire de Natsu. Celle-ci empêchait apparemment ma magie d’agir.

Une fois l’écharpe de nouveau blanche, Natsu revint à lui. Je fus soulagée de le voir reprendre conscience ! J’ai eu peur de les perdre tous les deux, et de ne pas réussir. J’ai assisté au combat de Natsu-san contre Thuncrow.

J’ai ensuite tenté de rejoindre le campement avec Natsu, Lucy, Cana, Maître Makarof.  Sauf que dans notre course, nous avons été obligés de nous battre contre Bluenote. L’un des mages les plus puissants de Grimoire Heart ! C’est Gildartz qui nous as sauvés. Une fois la bataille terminée, et le campement atteint, après rejoint les autres, deux teams furent créés.
J’ai demandé à accompagner les autres pour combattre Hadès. Le deuxième maître de Fairy Tail, anciennement connu sous le nom de Purehito.

Nous avons rejoint le vaisseau d’Hadès, et avons commencés le combat, demandant à nos exceeds Happy, Carla, et Lily et de trouver le cœur du vaisseau et de le détruire. J’ai réussi à réaliser un Unisson Raid en utilisant mon Hurlement Céleste avec Scorpio de Lucy, et Natsu. Rien ne marchait. J’ai même manqué de me faire tuer ! C’est Horlogium qui vient me sauver la vie cette fois-ci. A noter cependant… qu’il n’a pu sauver que mon corps -mes vêtements sont restés au sol et j’ai été obligé d’en changer, en pleine bataille- j’ai eu le cœur qui battait très vite ! A ce moment-là.

C’est grâce à l’intervention de Luxus, qui sauva Natsu au passage, que nous avons réussi à battre le master de Grimoire Heart. Natsu a réussi en mangeant l’élément de Luxus, et en l’intégrant dans son corps ! j’étais si impressionnée, par son courage, sa détermination, Natsu est un bon combattant, et il était courageux. Lorsqu’Hadès a tenté de nous démoraliser, de nous avoir avec une attaque avalant les âmes, c’est lui qui nous as redonnés courage, de nous relever, parce que tant que nous sommes ensemble, rien n’est impossible pour Fairy Tail ! J’ai séché mes larmes de peur, et je me suis relevée aussi car j’avais mes camarades avec moi !

Je n’avais plus peur, et nous avons continuez le combat jusqu’à gagner. Nous avons gagnés ensembles. Une victoire difficile et longue, fatigante. Ce qui me redonna le sourire fut de voir tout le monde venir nous rejoindre sur le vaisseau à la fin, afin que nous puissions tous rentrés ensembles. Ce fut une mini-paix, si je peux le dire ainsi, qui s’installa sur notre campement et notre île… Ce qui sonna un peu comme un Requiem, pour nous, pour cet examen, ce fut l’apparition d’Acnologia. Je n’en croyais pas mes yeux. Je n’ai jamais autant ressenti la peur qu’en ce jour-là, malgré tous ce que j’avais vécue avant avec la disparition de ma première guilde Caitshelter. C’était plus fort que lors de la bataille contre le Nirvana…

C’était une peur indescriptible, quelque chose qui faisait que malgré toute notre force, nous ne pouvions réussir. Malgré tout, nous avons tous luttés jusqu’au bout, nous ne voulions pas abandonner Makarof-san. C’était un sentiment que je n’ai jamais ressenti. Ailleurs que lors de cette bataille. Je crois que nos liens se sont définitivement formés avec cette ultime épreuve… Lorsque nous avons tous rejoints nos mains pour former un cercle. Maevis Vermillion, à notre réveille… nous as expliqués avoir transformée nos puissants sentiments respectifs en magie. C’était la deuxième magie la plus puissante de notre guilde.

Le lien, les sentiments, qui créèrent cette grande sphère dorée, lumineuse et chaleureuse, tenant nos corps intactes pendant sept longues années. Pourtant, pour nous, c’était comme si notre temps, notre horloge biologique interne, fut coupé. Arrêté. C’était quelque chose d’étrange comme si nous étions en sommeil. En hibernation. Je crois que je ne vivrais pas quelque chose d’aussi incroyable… avant longtemps. Nous avons perdu pas mal de choses… et lorsque nous sommes revenus à la guilde, nous n’avions tous qu’une hâte, c’était de nouveau croquer la vie à pleine dent et d’en profitez du mieux que nous le pouvions pour nos camarades qui nous avais cherchés.

Chapitre 6 : Et maintenant ?

C’est ce que je continue de faire aujourd’hui. Cette expérience plus ou moins traumatisante, et toutes les aventures que j’ai vécues avec Fairy Tail, depuis mon entrée dans la guilde, jusqu’à cet événement de Tenroujima… resteront à jamais gravés dans mon cœur. Je suis motivée à essayer des sors offensifs, pour pouvoir me battre plus facilement aux côtés de ma guilde. Je suis motivée à essayer de gagner plus d’expériences, afin de devenir une bonne magicienne.

Je veux faire de plus en plus de missions ! Je veux continuez à vivre à leurs côtés, je veux m’améliorer, continuer d’apporter des soins à ceux qui en ont besoin. Je veux revoir Grandiné un jour. J’ai repensé à elle, à ma maman, pendant que j’étais endormie, me demandant ce qu’elle pouvait faire, et ce qu’elle devenait. J’ai été heureuse de revoir Lucy à mon retour. J’ai beaucoup pleurée en revoyant les autres. J’étais comme une enfant le soir de noël. Je ne m’attendais pas à ce que Lucy devienne Sixième Master de notre guilde. Mais après tout, c’est super pour elle !

Et puis, cela n’avait pas l’air d’avoir beaucoup changée la guilde. Même si elle avait l’air d’avoir énormément souffert ! C’était de nouvelles aventures qui commençaient pour nous. Des aventures éternelles avec tout le monde ! Il fallait rattraper le temps perdu ! Retrouver notre joie de vivre. Même si les récents événements tentent à prouver le contraire encore une fois… j’ai entendu les rumeurs qui circulent sur les hybrides et tout le reste… je suis un peu perdue, et effrayée. Je ne comprends pas tout non plus.
Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Mer 4 Oct - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Mer 4 Oct - 22:26

Carte d'identité

Aiwendill
Orion
28 ans

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM :: Aiwendill Orion
♦️♦️ AGE :: 28 ans
♦️♦️ SEXE :: ♂
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: 19 Décembre x765 (Sagittaire)
♦️♦️ ORIENTATION :: Hétéro
♦️♦️ MAGIE :: Magie des Runes + Lances Magiques
_  Rūn no Mahō :
Magie liée à l'utilisation des runes pour pouvoir créer des enchantements et des barrières magiques, afin de développer des attaques ou modifier son apparence. Le créateur des runes est également celui des règles.

_ Yari no Maho :
Magie tournant autour de la manipulation de tout types de lances dont certaines impliquent  l'utilisation d'éléments magiques comme la foudre, la lumière ou le vent.

_ Wood Make :
C'est une Magie qui permet à son utilisateur de manier le bois à des fins offensives et défensives. Ainsi, ce dernier peut créer une variété d'objets en bois, allant des armes à des membres humains. En outre, il peut aussi créer des sculptures ainsi que d'autres objets. Les utilisateurs avancés de cette magie sont capables de fusionner leurs corps avec du vrai bois, cette capacité est très efficace pour les filatures.
_
♦️♦️ ARME :: Lances
♦️♦️ GROUPE :: Conseil Magique - Armée des Chevaliers Runiques
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  :: Uta no Prince Sama

Mental

10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.
Physique

10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.

Histoire

 10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.    10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA.
Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Dim 17 Déc - 1:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Jeu 5 Oct - 0:15

Carte d'identité

Nom
Prenom
Age

♦️♦️ NOM ET PRÉNOM ::Van Roy Olympe
♦️♦️ AGE :: 22 ans
♦️♦️ SEXE :: ♀
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: ici
♦️♦️ ORIENTATION :: Otoko ♥️
♦️♦️ MAGIE ::

_ Hadō no Maho ~ Magie des Ondes :
Il s'agit d'une forme de magie qui donne à son utilisateur la capacité de dissipation de la magie d'autre part, faisant de lui "l'Anti-Mage" par excellence, les ondes se manifestent sous la forme de masses énormes d'énergie transparente, ce qui annule tout sort au contact de ces vagues, qui en fait une forme extrêmement efficace de défense contre tous les Mages, mais possède également une remarquable puissance destructrice lorsqu'elle est dirigée contre les ennemis.

_ Onpu Zokei no Maho ~ Magie de construction de notes de musiques :
C'est une magie de construction qui permet de créer des notes de musiques, de différentes couleurs. Il existe trois types de notes : Blanches, Noirs, et Couleurs. Chacune des notes créée permet d'obtenir un effet temporaire différent afin d'attaquer ou de se défendre. Elle peut utiliser une ou deux mains en fonction de l'utilité du sort car Créer avec une seule main est beaucoup plus facile mais la forme de construction sera moins stable et impliquera des créations moins puissantes.

_ Magie Gravitationnelle :
La Magie est liée à l'utilisation et au contrôle de la gravité sur une surface demandé.
Elle permet également de modifier le centre de gravité que ce soit sur lui-même ou sur une autre personne,
lui permettant ainsi de pouvoir marcher sur les murs ou les endroits petits comme une barrière.

♦️♦️ ARME :: Aucunes
♦️♦️ GROUPE :: Delta Sign, Blue Pegasus ou Mermaid Heel
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  ::

Mental

10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 10 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.
Physique

10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 10 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.

Histoire

Mon peuple vouait un culte aux étoiles et à la lune. Le soleil était notre gardien de jour, la lune et les étoiles étaient nos gardiens de la nuit. Je ne me souviens pas que mes parents croyaient en autre choses.

Ils pensaient que la vie ne tournait uniquement que grâce au soleil et que la nuit la lune et les étoiles prenaient le relais. Les étoiles et le soleil étaient nos principaux guides. Lorsque notre caravane avait besoin de prendre la mer ou les fleuves, ont ce servait d’eux pour nous guider à travers les voies maritimes.

Eh oui. Nous marchions à l’ancienne. Nous avions le strict minimum pour vivre, nous vivions de l’agriculture, nous avons plantés quelques champs ici et là ou nous restions plus d'un mois, parfois on y revenait. Nous vivions surtout de la vente de nos produits. Nos produits principaux étaient des fruits et des légumes mais pas que. Je me souviens que ma mère fabriquait beaucoup de poteries qu’elle revendait sur les marchés des villes ou nous passions. Nous vivions aussi de la pêche et de la chasse. Je me souviens que mon père était souffleur de verre, et que mon grand-père était un maître Ébéniste.

Les hommes apprenaient la magie pour rendre possible ce que les femmes ne pouvaient faire seules. En dehors des différentes tâches ménagères. C’était un environnement autre que nous pouvions trouver dans les villes. La caravane était un endroit chaleureux. C’était une grande famille. Il y avait une immense joie de vivre. L’éducation, qui fut bien souvent tournée autour de nombreuses traditions, je l’ai reçu très jeune de la part des anciens ainsi que par ma mère. C'est elle qui m'a apprise à lire et à écrire. Il y avait des cours tous les jours.

Ils ne voulaient en effet, pas que leurs enfants passent pour des incultes ou des incompétents. Ils nous transmettaient tout le savoir et les leçons de vie qu’ils avaient appris jeunes par le biais de leurs aventures. C’était une éducation simple et ludique sur la vie. L’Astrologie et l’Astronomie étaient des cours intenses et particulier, transmis à chaque enfant un par un, seul pour que nous ayons moins de difficultés à apprendre.

J’adorais jouer avec les autres enfants. Nous étions peu nombreux mais c'est cela qui nous as permit de nous rapprocher.  Cependant, il arriva un moment donné, ou la fin de ma vie à la Caravane était proche et du coup, il fallut que j'apprenne la magie et quelque chose pour me défendre au corps à corps; car selon les anciens et mon père, ce qui manquait aux mages était une endurance et une souplesse.

Un manque d'entraînement physique. C'est pourquoi on décida de me transmettre l’art martial familial et de m'entraîner à la magie, comme j’étais la fille du chef de la Caravane. Pour mon entraînement, on le sépara en deux grandes étapes. D'abord, physique et ensuite magique, Avec chacune des sous-chapitres dont l'apprentissage de l'art martial.

L’art martial permettait de préparer physiquement le corps et l’esprit à recevoir la puissance magique. La puissance magique, donc la magie, était quand même perçue comme un don du ciel. Personne ne savait l’origine de cette source fabuleuse. Dans ma tribu en tout cas. Il fallait donc préparer le corps à la recevoir. C’était un art martial pouvant se pratiquer avec des bâtons en bois, qui se nommait Le bō-jutsu mais qui était compléter par un deuxième, se pratiquant totalement à main nues nommé Aïkido.  

Mon apprentissage de ses deux arts martiaux se basèrent donc sur le but de s'améliorer, de progresser en souplesse, rapidité, musculature, mais aussi mentalement, c’est ce qui m’a apprise à rester calme en toutes circonstances et à respecter la distance de sécurité, trouver l'ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées à l'éventualité d'attaques de toutes sortes. L’entraînement au bâton long fut ce qui me permit d’apprendre à me battre d’abord seule puis avec un partenaire qui était généralement mon père ou mon grand-père.

Cette première étape dura un certain temps, quelques années je crois avant d’atteindre un niveau correct, vers ma douzième année de vie je crois, durant l’année xxxx. Et de savoir me défendre correctement en pensant à tous les mouvements possibles, il m’a fallu plusieurs fois répétés les différentes poses, et mouvements. J’avais souvent besoin de conseils je crois. Tout le monde était là pour m’aider dans les pratiquants.

Parfois, je n’hésitais pas à défier les plus expert. Parfois, certains m’envoyaient carrément valser avant que je ne puisse poser la moindre question. Tout le monde se fichait de moi dans ces moments-là. C’était vraiment la honte pour moi. Je n’aimais pas qu’on se moque de moi publiquement comme ça. C’est pourquoi j’ai été m’entraîner toute seule, à l’abri des regards. Je savais que je devais rentrer avant l’heure du dîner.

Sinon, je me faisais passer un savon par ma mère. Cette maman, qui au début avait eu assez de courage et de bienveillance pour m’élever toute seule sans repenser au besoin d’avoir un homme dans ses bras. Je dis bien au début oui. Parfaitement, ma mère craqua par la suite pour l’un des hommes de notre caravane qui voyageait en solitaire.

Un chasseur de trésors je crois. Au bout d’un certain temps, j’ai réussi à le reconnaître comme mon vrai père et plus comme mon père adoptif. Une fois cette première étape de préparation physique terminée, il me permise enfin d’apprendre la magie. Il y eu d’autre sous-chapitres théorie et pratique mais elles mêlaient ce que j’avais appris en art martial à la magie cette-fois ci.

Et l’approche que j’en avais fut totalement bouleversé et vue de différentes manières. On essaya de m’apprendre beaucoup de situations à risques pour que je puisse m’en sortir avec succès sans avoir peur de mourir. La magie était un univers incroyable, je ne me voyais pas passer ma vie sans celle-ci.
Depuis que j’étais entrée dans ce monde fabuleux remplis de mystères et de légendes toutes aussi étranges et mystiques les unes que les autres, je ne voulais plus en sortir. La magie était ma raison de vivre. Ce que je préférais, c’était m’entraîner le soir et la nuit. J’aimais cette ambiance lumineuse, et la vision différente que la nuit offrait. C’était quelque chose d’unique.

J’adorais m’entraîner sous cette voie lactée composée de milliers d’étoiles. Ces étoiles si lointaines. C’est en voulant m’approcher un peu plus d’elles, que ma magie des étoiles est née. Un soir, ma mère est venue me voir pour m'annoncer qu'elle était gravement malade, et qu'elle voulait donc me léguer ses clés. Comme je pouvais utiliser la même magie qu'elle de plus l’un des Shaman de ma caravane est venu me voir aussi.

Il me parla d’une vieille légende très peu connue dans le monde magique puisqu’elle était reliée au monde des esprits. Personne ne savait si elle était réelle ou non, après tout, ce n’était qu’une légende. Pas encore prouvée à ce moment-là qui faisait référence à une sorte de magie constructrice qui appartenaient aux magies perdues. Lorsqu’il me la raconta je fus d’abord sceptique. Puis finalement, j’ai répondu oui pour essayer de l’apprendre lorsqu’il me le demanda.

« Cette légende est originaire du monde des esprits, il est dit que lorsque leurs portails s’ouvrent, lorsqu’on les invoque de la poussière d’étoile tombe des portails. Le mage ayant assez d’expérience pourrait ainsi manipuler cette poussière d’étoile à sa guise avec l’aide d’un esprit. Seulement, lorsqu’il est trop faible ou sur le point de mourir, sa destinée est de rejoindre les constellations et de devenir une étoile, m’enfin ça reste une légende, et rien ne nous dis que cette magie existe réellement sous cet aspect-là.

L’aspect générale de cette magie ancienne permet surtout de fabriquer des étoiles en quelques sortes. Cette poussière ne serait dans ces cas-là que l’ingrédient nécessaire. C’est donc une variante de la magie de construction. C’est comme la glace pour la magie de construction de glace, les souvenirs pour la magie de construction des souvenirs etc… Si tu es d’accord je peux te l’enseigner. »

C’est comme ça qu’il me présenta cette magie des étoiles. Ma seconde magie lorsque je ne peux faire appel à mes esprits. Personne ne me pensait capable d’arriver à la contrôler. Ni à en trouver les diverses manières de m’en servir. En fait, c’était tout simple, j’ai découvert que pour utiliser cette magie, la poussière d’étoile devait être présente sur le terrain. Donc il fallait au préalable que j’invoque un esprit.

C’est ce que j’en avais déduit après avoir fait mon premier pacte. Mon premier pacte je me souviens que c’était un esprit lié à ma famille depuis des générations maintenant. C’était l’esprit de Jade du Cheval. Un animal sacré dans ma tribu. Un animal totem je dirais même. Bref, ce premier pacte était la dernière étape pour apprendre à me servir correctement de ma magie. Seulement, plus j’avançais dans l’apprentissage de cette magie, plus je sentais que j’avais besoin d’avoir mon propre chez moi. Plus je grandissais plus cette question me turlupinait l’esprit. J’en avais assez de vadrouiller de long en large et en travers tout en travaillant misérablement. A chaque fois que je tentais d’en discuter avec mon père, cela se terminait inévitablement en dispute.

Je crois que j’ai toujours regretté, quelque part, la décision que j’avais prise, mais voir le soutient dans le regard de ma mère m’a réconforté. C’est même elle, qui m’a poussé à prendre mon propre chemin, comme j’étais désormais autonome et capable de me débrouiller seule. Mon père bien qu’insistant, me laissa partir.  C’était la dernière fois que je voyais ma mère et mon père. C’est aussi cette année là en xxxx, que j’en avais profité pour leur dire que je les aimais, que ce n’était pas eux que je fuyais, mais que je voulais ma propre liberté et voguer librement là ou mes pas me porteraient. Alors je suis partie de la caravane.

J’ai pris mes affaires et j’ai quitté celle-ci. Ne voulant plus jamais y remettre les pieds, je voulais vivre comme n’importe quelle personne ordinaire. Je voulais m’installer quelque part et me rendre utile avec ma magie. Ce monde de nomade ne me correspondait plus. Je n’en pouvais plus du regard des autres même si ma famille s’en foutait. Ce n’était pas mon cas. J’en avais assez des critiques que l’on faisait sur notre manière de vivre. Je ne voulais plus être dans les gens du voyage, comme les nobles nous appelais.

Ce qui quelque part, était assez ironique vu ma situation… de l’époque. Aujourd’hui, je dois dire que je suis fière et que je m’en fiche… je ne supporte juste pas qu’on m’appelle par mon nom de famille… bref, pour en revenir à la suite de mon histoire. J’ai bien essayé de ne pas y penser, mais ce n’était plus possible. C’est à la suite de cela, que j’ai rejoint Fairy Tail. Durant l’année de mes quatorze ans, en x789. Je voulais faire partie d’une guilde qui m’accepterait comme j’étais et qui était aussi une famille. Pour qu’au départ, je ne me sente pas trop dépaysé. C’était le temps que je m’installe en ville et que je commence à travailler.  

Ce fut difficile de m’intégrer avec ma timidité maladive, et ma peur d’aller vers les autres. Les étrangers, les urbanisés, comme les appelaient ma famille à l’époque. Je ne voulais pas parler de mon passé. Jusqu’à présent, car je ne l’acceptais pas. Pourtant, j’ai appris à faire avec, et à vivre avec mon passé de « Roturière, de pauvre paysanne ». Comme on me trait parfois.

J’en avais assez qu’on me néglige autant à cause de mon appartenance à cette caravane et de mes croyances un peu dépassées. C’est l’utilisation de ma magie qui me permise de me faire intégrer à la guilde et dans la ville. J’en ai beaucoup bavé. Je pensais que les gens avaient honte de moi, j’ai mis un sacré bout de temps avant de faire des missions en équipe. De peur de me sentir faible et inutile. Tout n’était que noir ou blanc à l’époque. Ce n’était pas juste selon moi.

Cela changea lorsque j’ai eu ma chambre à Fairy Hills avec beaucoup d’autre membres féminins de la guilde. Ma différence était petit à petit acceptée, et petit à petit je commençais à me sentir comme chez moi. C’était un endroit merveilleux, et plein de sincérité. De gentillesses. Une guilde magnifique qui se soutenait tout le temps malgré les hauts et les bas, les disputes éclatent entre membre et les incessantes bagarres.

C’était la première fois que je trouvais un endroit aussi chaleureux et où il faisait bon vivre. Je me suis apaisée, je me suis rapprochée de certains avec qui j’ai commencée à faire équipe comme mage une fois que j’ai reçu l’accord de maître Makarof et mon tatouage. J’étais fière d’appartenir à cette guilde. Cette guilde qui était la numéro une de Fiore. Pour rien au monde je ne la quitterais. C’est ma nouvelle famille. A vrai dire, je ne savais pas trop qu’elle guilde rejoindre au début. Je voulais une guilde familiale et chaleureuse. Et puis, une pas trop loin de la ville ou j’étais.

En l'an 788, la mort et la désolation commença petit à petit à régner à Fiore. Cette année-là, il n’y eu pas l’une de ses rencontres inter-guilde appelée "Les grand jeux magiques", si on pensait tous avoir une troisième édition de ces grands jeux, ce ne fut pas le cas. A la place, une bande de mages noirs commença à semer la pagaille dans tout le royaume. Les Soul Reapers s’en prenaient maintenant à Fiore. J’ai combattu ces vauriens pour protéger la guilde, mais j’étais si impuissante, tandis qu’on me volait mes pouvoirs magiques. C’était triste de voir tant de gens souffrir et ne rien pouvoir faire.

J’étais dégoûtée. D’autant plus que nous n’avions plus de nouvelles de nos mages partis à Tenrojima pour leurs examens de rang S. Nous avons tout fait pour protéger la guilde et les habitants de Magnolia. Et pourtant… ce qui devait arriver… arriva. Le malheur et la désolation s’abattit sur tout le Royaume de Fiore. Des villes entières furent rayés de la surface de la terre.

Le chaos régna en maître absolu à cause de ses maudits Soul Reapers. Déversant leur folie destructrice sur notre monde sans que nous ne puissions rien faire. C’était si triste. Si désolant. Fairy tail ne fit pas exception de nombreux mages perdirent la vie en essayant de protéger ce qu’ils aimaient, lorsque les pays décidèrent de s’unir et d’éliminer cette guilde noire. Personne ne trouva jamais leur QG ! C’était le comble. J’avais pourtant essayé de me renseigner le plus possible.

De lutter de toute mes forces. Nous ne pouvions rien faire de plus. Que de Subir, encore et encore. Nous fûmes soulagés, de revoir nos membres trois ans plus tard durant l’année x791. Nous les avons accueillis comme il se le devait, même si la guilde avait subi de gros dégâts. J’étais soulagé, je crois que j’ai pleuré toute les larmes de mon corps à leur retour tellement je ne m’y attendais pas.

Nous avons perdu le combat contre Chronos après avoir fait maintes recherches pour enfin le trouver. Le combat fut à sens unique. Sa puissance fut bien trop grande. Malgré toute la bonne volonté que nous y avons mis, nous n’avions pas réussi… à lui faire une égratignure. Fairy tail fut la première des guildes à se faire attaquer. Puis vint les autres. Sabertooth, Blue Pegasus, Lamia Scale, Mermaid Heel… même les guildes Indépendantes et les autres guildes noires ! Furent toutes mises aux tapis. Sans que l’un d’entre nous puissions lever le petit doigt pour arrêter Chronos. C’était une cuisante défaite. Et de toute évidence, nous ne pouvions rien faire.

Pourtant, nous avons continué à lutter. Tous autant que nous étions, peu importe notre alignement. Nous avons tous marchés ensemble à Brago. C’était incroyable d’être tous réunis ainsi… mais nous avions un ennemi commun. Chronos. Nous l’avons battu après un combat acharné, tout comme sa fille d’ailleurs. Tout pouvait enfin redevenir… comme avant.

C’est grâce à ces nombreuses batailles que j’ai pu resserrer mes liens avec Fairy Tail et développer mes pouvoirs. Parfois tombant trop proche du zéro… et du point de non-retour. Je me suis faite passer un savon par l’ancien maître de guilde ainsi que par la famille Royale de Fiore ... mais le plus important était que nous soyons tous en vie. J’ai été en soin intensif… tellement longtemps que j’étais contente de pouvoir retrouvé la guilde aujourd’hui.

J’ai repris ma vie normale, cependant, j’ai dû faire le deuil de ma famille prise au piège par les Soul Reapers ceux-ci n’ont pas survécus à l’attaque de Chronos… J’en garde une profonde cicatrice, morale, je m’en suis voulu de rien n’avoir pu faire pour les sauver, mais j’ai pu accomplir ma vengeance en aidant de mon mieux et en donnant de mon maximum lors de l’affrontement avec les autres mages de Chronos. C'est aussi là, que j'ai appris mon appartenance à la famille royale du Royaume de Fiore depuis toujours. Mon sang a toujours été noble... ma lignée est née via une cousine éloignée de l'ancien Roi Toma E.Fiore. On peut donc dire que je suis une cousine de son altesse Hisui/Jade de Fiore.

Cela me fit un choque.. de l'apprendre de leur bouche. Mon père me donna comme preuve une montre avec le symbole de la famille royale avant de mourir. C'est là que j'appris aussi qu'ils n'étaient pas mes vrais parents. Enfin, bon, je le savais déjà plus ou moins… ma mère était ma véritable mère, c’est mon père qui est mort tué par un mage noir. Ce mage noir ne supportait pas la noblesse et ne rêvait que de se venger… la suite vous la connaissez maintenant alors inutile d’en racontez d’avantage ! Puisque je dirais que mon histoire s’arrête là pour le moment !

J'ai mis du temps à me remettre de cette vérité, il fallut que j'aille le vérifier par moi-même et on trouva effectivement une trace de moi dans les archives royales... mais je dois dire qu'avoir du sang royal... ne me dérange pas plus que cela, ça ne change pas ce que je suis devenue aujourd'hui grâce à Fairy Tail. Je considère ma guilde comme ma seule véritable famille. J’ai assisté avec intérêt aux grands magiques de l’année dernière organisé pour fêter la victoire avec ma guilde. Enfin, surtout comme spectatrice…
Carte d'identité



♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Ven 29 Déc - 19:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Sam 11 Nov - 16:25

De Oliviera

"Sans la noirceur, nous ne pourrions pas voir les étoiles "




Carte d'identité

♦️♦️ SEXE ::
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE ::
♦️♦️ ORIENTATION ::  Hétéro
♦️♦️ ARME ::  
♦️♦️ GROUPE :: Orasion Seis, Grimoire Heart, ou Delta Sign
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  ::  Kuroshitsuji, DGM ou Pandora Hearts, Rufus Barma, Undertaker, ou Kanda Yu.




Magie et capacités

Devil Slayer - Mage Exorciste.
Chasseuse de Démon qui maîtrise l'élément soit du Feu, l'eau, lumière, vent ou de , je suis capable de manger cet élément pour me restaurer -qu'il vienne d'une source externe ou de moi-.  Je résiste aussi très bien à cet élément. Ma magie me permet de produire, et de manipuler cet élément de teinte violette à des fins diverses. Il semblerait que je puisse aussi avoir une certaine résistance aux maléfices, mais cette magie serait une magie noire et elle consumerait l'âme et à perdre sa santé mentale.

Ne voulant pas perdre ma santé mentale, je n'utilise quasiment pas ma première magie, -uniquement lors de mes missions solo-. Je préfère me concentrer sur la deuxième magie qu'elle a apprise. Afin de préserver la vie de mes camarades. Je ne la montre pas quand je suis avec eux, car j'ai peur de me faire "rejeter". je souffre car elle a une tâche noire sur son corps, qui en fait que grandir d'avantage. Elle a aussi des particules de démons dans son corps. Elle a peur de son potentiel poussé à plein régime.


Physique


5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.


Mental


Timide – Réservée -   Bordélique – Gourmande – Rêveuse – Maladroite – Etourdie.
Gentille – Généreuse – Observatrice – Maligne – Intuitive – Joyeuse – Naturelle - Loyale - Fidèle.

Bien que d’apparence timide aux premiers abords, si on arrive à briser la glace, on fait la découverte d’une charmante jeune femme. Elle n’est timide qu’à l’extérieur de la guilde, elle a beaucoup de mal à communiquer et à aller vers les inconnus. Ceux qu’elle ne connait pas. Elle est maladroite en ce sens-là, pour trouver ses mots par exemple, elle bégaye beaucoup le temps de trouver sa phrase.

C’est une personne qui reste la plupart du temps neutre envers les gens. Elle ne juge jamais une personne du premier regard, et elle préfère se faire sa propre idée sur elle, plutôt que de suivre comme un mouton. Par contre, si elle n’aime pas une personne… elle ne l’aime pas ! elle ne cherche pas à faire amie amie avec tout le monde. Rêveuse et calme, elle a souvent la tête dans les nuages, on a parfois du mal à savoir si elle est présente ou absente, tellement elle s’efface. On en oublie sa présence quand la foule est grande. Et le pire c’est que ça ne la dérange pas ! Plus elle peut se faire discrète mieux c’est !

C’est une demoiselle qui se comporte le plus naturellement du monde. Elle vit au jour le jour sans penser à demain, et profite de la vie. On lui dit souvent qu’elle est généreuse et qu’elle a un cœur d’or. Elle fait beaucoup passer les autres avants elle. Elle donne souvent sont épaule et une oreille attentive si elle voit une personne triste. Au contraire, d’une part, elle ne se confie pas facilement, elle a du mal à dire ce qui ne pas, elle a peur de déranger les gens avec ses problèmes et préfère tous garder pour elle au risque de le regretter par la suite ! Par contre, elle se fiche du regard des autres. Elle ne veut pas se faire une image à cause de la société.

Elle suit ses émotions, qui la guide chaque jour qui passe. Si elle a envie de pleurer, elle va le faire, si elle a envie de rire idem, si elle se sent triste, bah elle est triste, si elle veut dire quelque chose, elle va le dire etc… Elle est très instinctive et observatrice, maligne, aussi elle sait tirer profit d’une situation pour la mettre à son avantage. Très étourdie, elle oublie souvent les choses, parfois les plus simples, et il faut souvent répéter ce qu’on dit. Bordélique, Estelle/Claire ne fait pas attention à ses affaires… elle laisse souvent tout traîner un peu partout. Sa chambre est souvent sans-dessus-dessous, mais bon… elle arrive à s’y retrouver ! Elle est aussi très gourmande !

Loyale et fidèle à sa guilde, c'est sa famille, elle compte beaucoup pour elle, se sont les personnes en qui elle a le plus confiance et pour qui elle n'hésiterait pas à donner sa vie. La guilde c'est toute sa vie. C'est la seule chose qu'elle a peur de perdre, avec l'amitié des membres. C'est son endroit ou rentrer, c'est son chez elle, la guilde a une place particulière dans son cœur, et elle n'en changerait pour rien au monde. Elle préférerait mourir... que devoir faire préjudice à sa guilde.


Histoire


 10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.  10 lignes d'histoires comprenant une mention du contexte SINON ON TE TABASSE, MWAHAHAHAHAHAHAHAHHA. Et Natsu viendra cramer tes strings.




Derrière le pc

♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::



Dernière édition par Mireille Van Roy le Mer 27 Déc - 22:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Mireille Van Roy
Admin
avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   Mer 6 Déc - 23:21

Vivaldi

“L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes.”




Carte d'identité

♦️♦️ SEXE :: Masculin
♦️♦️ DATE DE NAISSANCE :: 27 ans
♦️♦️ ORIENTATION ::  Hétéro
♦️♦️ ARME ::  
♦️♦️ GROUPE :: Blue Pegasus
♦️♦️ L'AVATAR VIENT DE  ::  




Magie et capacités

_ Take Over Animal Soul :
Il capable de se transformer totalement ou partiellement en félins. Cette Magie permet également à son utilisateur de considérablement augmenter sa force, sa vitesse, son endurance et elle lui confère parfois de nouvelles capacités en fonction de la créature dont il prend la forme.

_ Magie du Vent :
La Magie du Vent permet à son utilisateur de générer du vent, ainsi que de manipuler le vent autour de lui à sont gré. Cette Magie lui accorde une grande puissance offensive, ce qui lui permet d'attaquer ses ennemis de différentes façons : l'aspect le plus important de cette Magie réside dans la capacité de donner des propriétés de coupe au vent qui se manifeste sous la forme de lames d'air se déplaçant rapidement qui sont employés dans les moyennes à longue portée; ils peuvent aussi générer de puissantes rafales de vent pour infliger des dégâts contondants sur les ennemis et les envoyer s'envoler.


Physique


5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus. 5 lignes de physique sinon on va te présenter à Hippolyte Kurtzmann et il va te retirer ton coeur. Par l'anus.


Mental


° Timide – Seule – Réservée – Simplette – Bordélique – Gourmande – Étourdie – Peureuse – Influençable.

° Gentille – Douce – Empathique – Calme – Généreuse – Loyale – Cœur d’Or - Neutre - A l'écoute -  

5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42. 5 lignes de mental à faire sinon on te tabasse avec un donut géant de calibre 42.


Histoire


Fils d’une relation compliquée et impossible. Orphelin XX a vécue toute sa vie au sein d’un petit orphelinat, avec une dizaine d’autre enfants. C’est sa mère qui l’y a placée, ne pouvant s’occuper de son fils correctement. XX n’a jamais choisi d’y être, et n’a jamais aimé vivre là-bas.
Pourtant, il prit ses camarades comme une seconde famille, et s’accrochait à eux. Il y tenait comme à la prunelle de ses yeux, n’ayant jamais connu ses parents. Les dirigeants de l’orphelinat étaient des sœurs maîtrisant chacune une magie basique. L’une maîtrisait Archive, l’autre Télépathie, et la dernière maîtrisait la Gravité.

L’orphelinat n’avait pas beaucoup de moyen et le confort des chambres était très modeste. Les sœurs s’occupaient des enfants avec les moyens du bord, faisant tous pour répondre correctement aux attentes des enfants. Son éducation fut assez correcte, les sœurs consacraient à chaque enfant, deux heures par jour afin de leur apprendre tous ce qu’elles savaient de la vie. Il y avait aussi un entraînement à la magie, chaque enfant devait choisir l’une des magies des sœurs afin de pouvoir se débrouiller seuls lorsqu’ils seraient grands.

XX accepta à condition qu’il puisse quitter l’orphelinat peut importe l’âge atteint à la fin de celui-ci. La mère directrice accepta à condition qu’il trouve du travail ou une guilde ou se réfugier. Il accepta le contrat. Il s’entraîna pendant quatre longues années à la maîtrise de la gravité. Il avait choisi cette dernière, car elle la plus proche de lui, et surtout la moins prisées des deux autres. Elle était un peu plus scolaire et autoritaire si on pouvait le dire ainsi.

Il quitta l’orphelinat à l’âge de douze ans, puis rejoignis la guilde de la ville, Blue Pegasus afin d’améliorer ses connaissances de la magie, et pour trouver du travail de mage !




Derrière le pc

♦️♦️ PRENOM ::
♦️♦️ PSEUDO ::
♦️♦️ AGE ::
♦️♦️ OU TU AS CONNU LE FOW ? :: (si c'est un ami qui vous as ramené sur le forum, donnez son pseudo, il gagnera 50 jewels!)
♦️♦️ DES COMMENTAIRES ? ::
♦️♦️ CODE DU RÈGLEMENT ::

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codagemireillefotest.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ayako Leoron ~ Fairy Tail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayako Leoron ~ Fairy Tail
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cadeau pour un Mage ? Fairy Tail RPG : Fiore no Oukoku débarque !
» Fairy Tail
» Fic Is Not The Enemy
» .: Gossip Coco's World Imagination :.
» [RPG] ~ Fairy tail rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Mireille :: Gestion de Mes Personnages :: Autre Persos-
Sauter vers: